La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1793
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth   Ven 7 Nov - 20:44

Ces derniers temps, elle tente de changer de terrain de chasse. Elle transplane souvent hors de la capitale, pour ne pas risquer de se faire reconnaître. Pour ne pas risquer de ruiner ses propres projets en se faisant une réputation. Elle continue à venir à Pré-Au-Lard, parce qu'il y a Malcolm, les jeunes élèves, Ludovic, Luka, Stanley... De plus, les plans de la Confrérie l'empêche de partir trop loin. Ce soir, elle est aux Sept Canards, pour voir Malcolm, renflouer son stock de potions et peut-être prendre une chambre ce soir. Ne pas rentrer à l'appartement, pour avoir une soirée de calme, sans éclats de voix, sans croiser Hans. De toute façon, elle ne peut ni le rendre jaloux ni lui manquer si elle passe sa vie à deux mètres de lui.

Ce n'est pas parce qu'elle ne compte pas spécialement séduire qu'elle est négligée. Ses longs cheveux blonds tombent sur ses épaules en larges boucles, glamour et impeccable. Elle est habillée élégamment peut-être un peut trop pour l'endroit. Mais ça lui va mieux qu'un jeans et un t-shirt. Assise au bar, elle sirote un whisky pur feu en attendant que le gérant aie un peu de temps à lui accorder. Elle est patiente, surtout qu'elle est plutôt contente que le commerce tourne. Et qu'avec un bon verre d'alcool, le temps ne lui semble pas long du tout. Il y a beaucoup de monde au bar de l'auberge ce soir. Sans doute un jour de sortie pour les étudiants du collège de sorcellerie.

Quand soudain, une silhouette familière attire son attention. Un sourire se dessine sur ses lèvres. Elle se lève gracieusement de son tabouret pour faire quelques pas dans sa direction. Elle s'avance pour attirer l'attention d'Alec et, tout en tapotant son épaule, elle se rend compte de ce qu'il a sur le dos. Un gilet aux couleurs de Gryffondor. Elle lève un sourcil, un peu amusée, un peu déçue. Elle n'aime pas qu'on lui mente. C'est faux. Elle n'aime pas ne pas se rendre compte qu'on lui ment. C'est plus une histoire d'ego qu'une histoire de confiance. Soit. Elle croise les bras et lui lance un regard désapprobateur. Sans pouvoir empêcher un sourire charmeur et amusé de se faire un chemin sur ses lèvres. Elle attend des explications.

HS : C'est court pour ce qu'on fait d'habitude mais tu peux faire plus long, c'est comme tu le sens. Ces temps-ci, c'est juste que je suis un peu molle du rp xD Enfin voilà

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1502
Date d'inscription : 06/07/2014
Multicomptes : JEG-AAS
Caracteristique : Préfet en chef
MessageSujet: Re: Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth   Mer 26 Nov - 21:23




A Poudlard, les week-ends à Pré-Au-Lard étaient tous très attendus. C’était pour les étudiants un moment de détente agréable et une occasion de prendre un verre entre amis, de se promener main dans la main avec son coup de cœur du moment, de faire quelques achats mais surtout de passer du temps hors de l’enceinte du château majestueux qu’était l’école de sorcellerie. C’est accompagné de sa fidèle meute que le rouge et or avait passé l’après-midi à arpenter les diverses boutiques, à flâner en faisant les imbéciles et en riant sans prêter attention au reste. Pour l’heure, il était temps pour la bande de joyeux lurons de rejoindre un endroit afin de boire un verre pour se réchauffer.

Entrant bruyamment dans les Trois Balais, les garçons avaient prévus de s’y installer mais au vu du monde présent, ils avaient changé d’avis. Mieux valait aller dans un autre endroit que d’être serré comme des sardines, c’est comme ça qu’ils avaient fini à l’auberge des sept canards. Ici, ils auraient amplement la place de discuter et de prendre un verre. Sans attendre, les jeunes hommes passèrent commande, une bonne tournée de bièraubeurres arriva et les verres s’entrechoquèrent. Mais alors que les premières boutades sont lancées, on tapote l’épaule du grand gaillard. Avec un sourire en coin, comme à son habitude, il se retourna et fut étonné de se trouver en face d’une Lisbeth toujours en beauté. Quand il la vit regarder son pull, il se sentit un peu gêné. Se grattant un peu la tête, il eut un petit rire nerveux. En même temps, il avait été un peu con de ne pas lui dire qu’il était étudiant mais, vous avez cette femme ? Il ne pouvait absolument pas passer à côté d’elle, elle était bien trop belle ! Alors il avait choisi la facilité d’un petit mensonge et maintenant, il était en bien mauvaise posture.

-Salut, ma belle. Tu es magnifique, comme toujours.

Bon, au vu de sa position, elle attendait sans aucun doute une explication de son mensonge. Passant une main dans le dos de la jeune femme, il l’emmena plus loin de son groupe d’amis, dans un coin un peu plus calme. Il ne savait pas pour où commencer, il n’avait pas envie de s’attirer les foudres de la jeune femme pour une bêtise si futile. Il plongea ses yeux dans ceux de la sorcière et fonça.

-Ouais bon, j’avoue, je n’ai pas du tout assuré, je voulais me vieillir un peu parce que tu es tellement magnifique que je voulais être certain de ne pas louper ma chance avec toi pour une bêtise comme mon âge. Tu vois ?





Dernière édition par Alec P. Ryder le Mer 16 Sep - 15:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1793
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth   Dim 28 Déc - 4:25

Un compliment. Hum. Son ego allait déjà un peu mieux. Elle aimait être admirée. Pas étonnant qu'elle soit si fascinée par Eden et son orgueil. Il ne s'en sortirait pas comme ça cependant. Elle roula des yeux sans arrêter de sourire. Ses amis avaient l'air un peu surpris de les voir parler. Et Alec avait dû s'en rendre compte aussi puisqu'il passait une main dans son dos pour l'emmener un peu à l'écart. Il était audacieux et elle ne pouvait s'empêcher d'apprécier cette qualité. La sensation qu'il provoquait par son contact était loin d'être désagréable. Mais elle voulait toujours une explication.

Avait-elle poussé le bouchon un peu trop loin avec les élèves ? Il ne fallait pas que ça s'apprenne au risque que sa relation avec Ludovic, qui avait demandé tant de travail acharné pour devenir vaguement familière, ne tombe à l'eau. Seulement, ce n'était pas de sa faute si le destin semblait complètement contre elle. Entre Aidrian qui, apparemment, travaillait à Poudlard et le connaissait plutôt bien, Kennedy qui, en réalité, était loin d'être aussi âgée que son comportement aguicheur l'avait laissé sous entendre et maintenant Alec, qui était en réalité... préfet des Gryffondors, si on en croyait l'insigne épinglé à son blouson. Ou serait-ce préfet en chef ? Elle ne savait plus trop. Ce n'était pas qu'elle avait des problèmes avec l'âge de ses conquêtes. Elle serait même fière en d'autres circonstances, d'avoir un public si varié. Juste qu'elle aurait vraiment apprécié qu'ils ne vivent pas dans le même bâtiment que l'homme qu'elle espérait séduire. Elle écouta son explication et réfléchit un moment, à ce qu'elle allait lui répondre et pour savoir si elle lui en voulait ou pas.

« Ton manque d'années fait peut-être de toi une bêtise mais ça ne veut pas dire que je regrette ou que ça aura changé quoique ce soit d'être un peu honnête. »

Elle venait, en une seule très longue phrase, de confirmer qu'il n'était pas correct d'avoir ce genre de relation avec un mineur, d'affirmer qu'elle n'en avait rien à faire et de le réprimander pour son manque de franchise. Elle était assez fière. Elle le regarda de haut en bas. L'uniforme lui allait plutôt bien, il fallait l'avouer. Enfin, beaucoup mieux qu'à d'autres. Elle passa discrètement sa langue sur ses lèvres. Il y avait trop de monde pour qu'elle ne tente quoi que ce soit cependant. Maintenant que la mission "prof de Sortilèges" était en cours, elle comptait bien se tenir à carreau. Tant qu'il y aurait des témoins. La jeune fille de seize ans en elle lui en voudrait terriblement de manquer une occasion pareille... Dilemme. Son regard se posa sur le groupe d'amis, toujours des verres à la main.

« Je vois que tu es ici avec tes amis Gryffons. Si tu veux les rejoindre, je pourrais comprendre. » Pas approuver mais comprendre. Après tout, elle était bien plus intéressante, n'est-ce pas ? « Ou... Je suis sûre que je peux nous procurer quelque chose de plus palpitant que de la bièraubeurre. » Elle lui fit un sourire complice. Elle pouvait se procurer n'importe quoi, surtout ici. Elle était dans son domaine.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1502
Date d'inscription : 06/07/2014
Multicomptes : JEG-AAS
Caracteristique : Préfet en chef
MessageSujet: Re: Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth   Mar 3 Mar - 23:07




Il le savait. Le plus petit des mensonges pouvait causer bien des soucis ! Et il était dans de beaux draps, maintenant qu’il avait mentit sur son âge pour la séduire et qu’il se retrouvait face à elle ! N’avait-il pas pu s’habiller comme un moldu pour une fois ? Bon, il était chargé de représenter l’école et de surveiller les plus jeunes élèves mais quand même, il se retrouvait mal à l’aise face à la délicieuse créature qu’était Lisbeth.

Mais elle avait roulé des yeux... C’était plutôt mauvais signes en général... Elle avait tout de même conservé son sourire parfait alors tout ne semblait pas perdu... Alors il l’avait amené plus loin, loin de ses camarades, dans un élan de possessivité et d’égoïsme. Lisbeth était pour lui, elle était à lui quand elle était là et il ne voulait absolument pas qu’un autre, surtout pas un de ses amis, ne fasse partie de ses conquêtes quand il était là. Quand ils étaient ensemble, il voulait qu’elle n’ait d’yeux que pour lui. Et la première phrase de la jeune femme tomba comme la hache d’un bourreau. Elle attendait de lui une certaine franchise et il n’était pas prêt de commettre une nouvelle erreur à ce sujet.

-A l’avenir, je le serais, c’est promis.

Un sourire en coin s’accrocha aux lèvres du rouge et or quand il remarqua qu’elle se passait la langue sur les lèvres après l’avoir regardé de haut en bas, ayant l’air d’apprécier ce qu’elle pouvait voir. Et quand elle ouvrit la bouche une seconde fois, il crut qu’elle blaguait. Sérieusement, entre aller boire un verre avec ses amis et passer du temps en sa charmante compagnie, il n’y avait pas de choix à faire, pas de dilemme. C’était avec elle qu’il comptait passer son temps, clairement. Lisbeth éclipsait largement tout le reste, quoi qu’il aurait eut à faire. Il eut un petit rire.

-Sérieusement ? Je préfère mille fois être à tes côtés, je les verrai plus tard. Je serais ravi de passer mon temps en ta compagnie. Je t’offre un verre ?

Lui souriant de son air charmeur, il se mordit légèrement la lèvre, le Alec mal à l’aise qui était là il y a quelques secondes semblait n’avoir jamais exister. Le Alec séduisant, charmeur et sur de lui en revanche...

-Mais d’abord, on pourrait peut-être se trouver un coin un peu plus tranquille... Si tu le veux, bien sur.

Après tout, tant qu’elle était en sa compagnie, autant essayer d’en profiter un maximum. Il n’y avait rien de mal à essayer au moins, si elle ne voulait pas, tant pis... Il ferait comme elle le désirerait. Après tout, il fallait bien qu’il rachète son comportement pas du tout gentleman. Et puis pour une si belle jeune femme, il serait près à faire à peu près n’importe quoi... Ah... Pauvre Alec... Si faible devant les jolies femmes... Mais Lisbeth n’était pas n’importe quelle femme non plus, elle en valait largement la peine.

-Que fais tu dans les environs au fait ? Tu viens souvent ici ?

Sa dernière question n’était pas du tout anodine... Au cas où cela s’avérerait positif, il n’irait probablement plus jamais aux Trois Balais dans l’espoir de la croiser ici...




Dernière édition par Alec P. Ryder le Mer 16 Sep - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1793
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth   Mar 10 Mar - 2:32

Ce détail était réglé. Et il avait promis d'être honnête avec elle, ce qui était plutôt bien. Quand elle lui demanda si il voulait retourner avec ses amis, elle apprécia beaucoup le fait qu'il n'y eu aucune hésitation dans les yeux du garçon. Et son rire était absolument charmant. Elle trouvait également ça absolument adorable qu'il lui propose de lui offrir un verre.

« Avec plaisir. »

Même si elle n'allait pas le laisser dépenser ses mornilles pour elle. Son regard fut irrésistiblement attiré par ses lèvres alors qu'il mordait dedant. Elle ne pouvait pas nier que cela lui donnait des idées. Elle acquiesça avec un sourire quand il parla d'un coin tranquille. Il y avait trop de monde pour risquer sa couverture alors qu'elle pouvait simplement trouver un coin tranquille. Elle se dirigea vers le bar alors qu'il lui posait une question. Si elle était là souvent ? C'était largement sous-estimé. Mais après tout, elle avait boisson, potion et lits à volonté ici, elle n'allait pas aller ailleurs.

« Oui, tout de même. C'est plus ou moins à moi. » Bon, son nom n'était sur aucun titre de propriété. Mais elle pouvait faire ce qu'elle voulait tout de même. « Non, j'exagère, mais lui... » Elle désigna d'un geste l'homme derrière le comptoir occupé à mélanger des liquides colorés. « Il gère l'endroit et je le gère lui. Au final, il n'y a pas vraiment de différence. »

Elle lui fit signe de l'attendre et le laissa deux minutes. Elle passa derrière le bar, attrapa une bouteille sur l'étagère du haut et posa un baiser du la joue de Malcolm en passant. Est-ce qu'Alec serait jaloux ? Ça l'amuserait assez. Et puis son disciple méritait bien une marque d'attention. Ainsi équipée, elle retourna à Alec et lui attrapa délicatement le bras pour lui murmurer à l'oreille. « Il y a sans doute moins de monde en haut. » Avant de l'entraîner dans l'escalier.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1502
Date d'inscription : 06/07/2014
Multicomptes : JEG-AAS
Caracteristique : Préfet en chef
MessageSujet: Re: Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth   Ven 7 Aoû - 22:36




D’habitude, ça ne marchait pas comme ça pour le jeune homme. Il ne laissait pas vraiment le choix, il avait le contrôle de la situation et c’était les demoiselles qui lui couraient après. C’était à lui d’accepter ou de refuser une proposition salace, non l’inverse. C’était lui qui tenait les rennes, point barre. Il disait quand, où, comment. Mais pas avec Lisbeth. Elle le menait clairement par le bout du nez et le pire dans tout ça, c’était qu’Alec aimait beaucoup ça. Il était à ses pieds et feraient n’importe quoi pour elle. Vraiment n’importe quoi. Oh il n’y avait aucun sentiment amoureux, bien sûr. Juste une attirance physique extrêmement forte, à croire qu’elle avait un pouvoir sur lui ! Quelle femme incroyable elle pouvait être d’avoir autant de pouvoir sur lui... Mais elle était plus vieille que lui et il n’allait pas laisser l’occasion de se coller à elle pour une question de contrôle. Et puis, existait-il une femme plus belle qu’elle ?

Lui offrir un verre était la moindre des choses, il était un gentleman et il se devait d’agir comme tel. Un grand sourire charmeur sur les lèvres, il n’avait pas quitté la charmante créature des yeux. Ainsi donc, elle était bonne amie du patron, elle était un peu chez elle dans ce bar, si le jeune rouge et or avait bien saisi. Et ça ne rentrait pas dans l’oreille d’un sourd. Dans un coin de sa tête il avait noté cette information et il avait aussi fait ses adieux aux Trois Balais pour toujours. Il n’avait plus rien à faire là-bas. Ou peut-être pour y emmener une nana. Ouais, il ne se voyait pas vraiment amener une fille devant Lisbeth. Après il serait bien capable de la laisser en plan pour emmener Lisbeth dans un coin sombre et ça lui donnerait une encore plus mauvaise réputation...

Ensuite elle était passée derrière le bar, y prendre une bouteille et embrasser le barman sur la joue. Hum. D’instinct, il croisa les bras sur sa poitrine. Non, ça ne lui allait pas ça, elle ne devait avoir d’yeux que pour lui, pas embrasser la joue du premier gars qui passe. En plus, à lui elle n’en avait même pas fait. Mais déjà elle revenait, lui attrapant le bras et lui murmurant quelques mots. Le jeune homme haussa un sourcil, un sourire en coin plaqué sur ses lèvres, il se laissait entrainé par la belle Lisbeth dans les escaliers. Oh, où qu’ils aillent, il l’aurait laissé l’entrainer n’importe où.

-Vu comme tu traites ton... Employé barman, je me demande si je ne tenterai pas de me faire engagé ici, histoire d’oser espérer un baiser de ta part.

Il avait dit ça sur le ton de l’humour, un grand sourire aux lèvres.

-Mais je ne crois pas pouvoir me contenter que d'un baiser sur la joue par contre.

Avait-il rajouté, une lueur perverse dans les yeux. Et il ne comptait pas lui laisser le temps d’atteindre le haut des marches. Doucement mais sûrement, il avait tiré sur sa main pour qu’elle se retourne, même une marche au dessus de lui, elle n’était toujours pas aussi grande que lui. C’était amusant. Glissant une main dans les cheveux de la jeune femme, il avait approché ses lèvres des siennes très lentement. Mais au dernier instant, une lueur joueuse traversa son regard et il pivota un peu la tête pour lui embrasser la joue. Doucement, il avait déposé de petits baisers le long de sa joue, de sa mâchoire et finalement le long de son cou avant de le mordre un peu.

-Tu sens vraiment très bon.

Avait-il finalement dit en relevant la tête pour plonger ses yeux dans les siens, dans une mine aussi innocente qu’un ange.




Dernière édition par Alec P. Ryder le Mer 16 Sep - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1793
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth   Ven 14 Aoû - 20:57

Il était terriblement mignon, les bras croisés sur sa poitrine, manifestement peu satisfait qu'elle ait fait la bise à Malcolm. Elle ne l'avait pas fait pour ça... Mais ça serait mentir si elle disait qu'elle n'aimait pas le voir comme ça. Elle l'entraina dans l'escalier, bouteille à la main. Le fait qu'elle ait retourné ses attentions sur lui semblait avoir suffit à lui faire oublier sa morosité, si elle en jugeait par son expression. Quand il suggéra qu'il se ferait bien engager pour un baiser, elle le regarda, amusée, et leva un peu les yeux au ciel. A la suite par contre, elle sourit d'anticipation, se demandant ce qu'il comptait faire pour remédier à ça.

Quand il la tira par la main pour la faire s'arrêter et se retourner au milieu des escaliers, elle le laissa faire. C'était une mauvaise idée, particulièrement maintenant qu'elle savait qu'il était élève. Oui, mais... C'était tellement amusant. Par contre, il faudrait vraiment qu'elle trouve un moyen de lui faire garder le silence. Plus tard, voilà ce qu'elle se disait alors qu'il passait une main dans ses cheveux, approchant avec une cruelle lenteur. Elle baissa les yeux pour fixer ses lèvres. Toutes pensées de plans ou du fait que, si ils n'étaient pas directement visibles de la salle, n'importe qui pouvait passer par ici, étaient reléguées au second plan. Elle pouvait sentir son souffle sur ses lèvres avant qu'il ne bifurque pour aller embrasser sa joue.

Un sourire revint sur son visage, pensant qu'il voulait juste jouer avec elle, en rapport avec ce qu'il s'était passé tout à l'heure. Mais il continua vers son cou. Elle ferma les yeux alors qu'elle se concentrait sur la sensation des baisers le long de sa mâchoire et prit appui d'une main sur son épaule quand il descendit le long de sa gorge. Elle enroula le bras tenant la bouteille dans son dos, pour le tenir contre elle et pour garder l'équilibre. Ses cheveux lui chatouillaient la joue et un soupir lui échappa quand il la mordilla. Elle le sentit s'éloigner et rouvrit les yeux, un air presque désapprobateur sur le visage, mélangé à de l'amusement.

« Et toi, je sens que tu vas m'attirer des ennuis. »

Ce n'était pas dit sur un ton de reproche cependant, juste une constatation. Elle le connaissait assez pour savoir que son air d'ange n'était que ça, une apparence. Le gamin savait fort bien ce qu'il faisait. Elle fit glisser sa main le long de l'encolure de son pull aux couleurs de Gryffondor. Elle releva les yeux, plongeant son regard dans le sien, le regardant entre ses cils. Elle s'empara de sa cravate et tira, le faisant descendre assez pour pouvoir plaquer ses lèvres sur les siennes.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1502
Date d'inscription : 06/07/2014
Multicomptes : JEG-AAS
Caracteristique : Préfet en chef
MessageSujet: Re: Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth   Ven 21 Aoû - 23:55




L’avantage d’Alec, c’était que la nature l’avait parfaitement gâté côté physique. Et il faisait ce qu’il pouvait pour être le plus beau possible. Il se devait de plaire aux autres, mais surtout à lui-même ! Après tout, l’important dans la vie, c’était de s’aimer soi-même, non ? Et pour s’aimer, Alec s'aimait lui ! Mais ce n’était pas la question du jour. Pour une fois, il n’était pas seulement question de lui, mais aussi d’elle. Lisbeth, cette jeune femme éblouissante pour qui il aurait probablement vendu son âme.

Ecoutant ses envies et non sa raison, le jeune homme s’était amusé à provoquer la jeune femme, la mordillant doucement au lieu de l’embrasser fougueusement et de la porter jusqu’à un endroit plus tranquille. Après tout, jouer, c’était son truc. La provocation faisait partie intégrante de sa vie et puis avec Lisbeth, c’était toujours différent. Il avait sourit quand la main de sa belle s’était accrochée à son épaule. C’était une preuve que ses gestes ne la laissait pas indifférente au moins. D’une main, elle le tenait contre elle, ce qui n’était pas pour déplaire au rouge et or. Loin de là, d’ailleurs. Son sourire s’agrandit encore quand il entendit le son qui sortit des lèvres de la femme qui était dans ses bras. Mais c’est son petit regard quand il s’était reculé et ses mots qui avaient fait sourire le jeune homme d’un air innocent. Gueule d’ange mais véritable diablotin.

Mais le meilleur encore, ce fut lorsque sa main avait glissé le long de son col. Huuuum. Que lui préparait-elle donc ? Les yeux brûlants, il ne quittait plus la jeune femme des yeux, ne voulant pas perdre une seconde de leur échange. Et juste à voir le regard de la jeune femme, il savait très bien ce qui allait suivre. Et son bas ventre aussi d’ailleurs. Il n’opposa aucune résistance quand elle avait tiré sur sa cravate pour mettre leur visage à hauteur. Il n’eut même pas le temps d’esquisser le moindre geste que leurs lèvres étaient scellées. Ne se laissant pas surprendre, le Gryffondor avait saisit la demoiselle par la taille et l’avait attirée tout contre lui, plaquant sa poitrine à la sienne, sentant son entrejambe durcir par la même occasion. Ce baiser fiévreux faisant grimper la température entre eux, Alec n’attendit pas plus pour saisir les fesses de la jeune femme dans ses mains, la soulevant sans vraiment lui demander la permission. Mais les escaliers, c’étaient dangereux, et puis, ils risquaient d’être dérangés. Alors il l’avait soulevée, la gardant toutefois contre lui, ne brisant pas le contact de leurs lèvres. Il avait grimpé les quelques marches restantes et il avait marché dans le couloir, jusqu’à la première porte, l’ouvrant d’un coup de pied. Il l’avait finalement relâchée doucement, quittant ses lèvres à grands regrets.

Il avait fermé la porte, tournant le verrou et il s’était retourné vers sa comparse. Un sourire en coin, un regard fiévreux, il avait comblé la distance entre eux en à peine deux pas.

-Il n’y a aucune raison que je ne t’attire des ennuis. Je suis là uniquement pour ton plaisir.

Et c’était lourd de sous-entendus, comme toujours avec Alec. Il avait caressé sa joue avec son pouce doucement, penchant un peu la tête sur le côté, l’air angélique.

-Je crois que tu as oublié de me dire bonjour.

Et il s’était tapoté la joue, l’air parfaitement innocent, comme s’il attendait juste un petit bisou sur la joue pour être heureux. Il comptait bien détourner la tête pour l’avoir sur la bouche de toute façon.

-Que vas tu faire de moi ?



Dernière édition par Alec P. Ryder le Mer 16 Sep - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1793
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth   Jeu 3 Sep - 21:24

Oui, oui, elle devait mettre des choses au clair avec lui. Lui faire comprendre qu'il ne devait pas parler d'elle, que c'était important. Mais ses priorités passèrent complètement au second plan quand leurs bouches se rencontrèrent. La saveur de sa peau, avec une touche de la Bièraubeurre qu'il avait bu tout à l'heure, et la chaleur de son torse contre elle envahissaient son esprit alors qu'elle jouait avec lui, mordillant sa lèvre inférieure et emmêlant sa main dans ses cheveux. Par réflexe, dès qu'elle le sentit la soulever, elle enroula ses jambes autour de sa taille, sa jupe remontant un peu par la même occasion. Elle réalisait qu'il continuait à monter les escaliers, mais elle ne s'en faisait pas vraiment, pas alors qu'elle continuait à l'embrasser passionnément.

Elle entendit une porte s'ouvrant suite à un coup et fut transportée dans une des chambres à l'étage. Excellente idée. Il la reposa et elle prit une seconde pour retrouver son équilibre. Elle n'avait pas lâché la bouteille, merveilleux. Elle la posa sur une des tables de nuit, alors qu'il fermait la porte, s'assurant qu'ils ne seraient pas dérangés. Il revint vers elle rapidement. Elle remarqua que ses cheveux étaient un peu dérangés, comme ses vêtements, et mentirait si elle disait qu'elle n'était pas fière de son œuvre. Elle leva la tête pour le regarder dans les yeux. Bon sang qu'il était grand. Pas étonnant qu'elle ne se soit pas doutée qu'il lui mentait sur son âge. Et surprenant qu'elle n'ait pas eu plus d'ennuis avec les élèves si ils ressemblaient déjà à ça avant de finir leurs études. L'uniforme la rendait un peu nostalgique et ne faisait qu'ajouter à l'attrait que le jeune homme avait pour le moment.

Il lui dit qu'il ne lui attirerait pas d'ennuis et elle sourit au sous-entendu. Elle avait vraiment envie de ne pas être responsable et de continuer à repousser la conversation sur son silence. Ses yeux plongés dans ceux du Gryffondor, elle passa sa langue sur ses lèvres. Attendant de voir ce qu'il ferait, espérant qu'il lui donnerait une excuse pour reporter la discussion ennuyeuse à plus tard. Elle haussa les sourcils, penchant la tête sur le côté, quand il lui réclama un bisou. Elle avait mis sa langue dans sa bouche et il voulait qu'elle lui fasse la bise ? Et qu'est-ce qui lui faisait croire qu'il avait le droit d'exiger des choses comme ça ?

Un éclair déterminé passa dans ses yeux et elle glissa une main contre la taille d'Alec, une autre sur son épaule et le fit tourner, le forçant à être dos au lit. Un demi sourire étirait le coin de ses lèvres, alors qu'elle glissait une jambe derrière les genoux du géant en face d'elle et tirait, pour lui faire perdre l'équilibre et le forcer à s'asseoir. Voilà qui était mieux. Ce n'était pas qu'elle n'aimait pas le regarder en contre-plongée, mais elle aimait bien rappeler que c'était elle qui jouait avec lui, pas l'inverse. Elle l'observa une seconde, avant de passer une main dans ses courts cheveux bruns. Ella attrapa une poignée de mèches à l'arrière de sa tête pour l'empêcher de bouger puis se pencha pour poser ses lèvres délicatement contre sa joue. Relâchant sa prise sur le jeune homme et laissant ses doigts glisser dans sa nuque, elle murmura à un souffle de son oreille :

« Ce que je vais faire de toi ? Ce que je veux, bien sûr. »

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1502
Date d'inscription : 06/07/2014
Multicomptes : JEG-AAS
Caracteristique : Préfet en chef
MessageSujet: Re: Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth   Mer 16 Sep - 16:51




Il n’aurait pas du être là. Il n’aurait pas du la suivre, l’emporter jusqu’à cette chambre. Il devrait être dehors à surveiller les élèves, en bon préfet-en-chef qu’il était. Mais... Il avait croisé la route de cette charmante créature qu’était Lisbeth et il n’avait aucune envie de la laisser filer pour aller surveiller une bande de mioches complètement crétins et ahuris. Sa place était avec les femmes, en l'occurrence Lisbeth en ce moment et il comptait bien rester avec elle. Quoi qu’elle veuille faire de lui, il était prêt à n’importe quoi.

L’embrasser, elle, ça n’avait rien de comparable à embrasser n’importe quelle autre fille. Et des filles, il en avait embrassé un sacré paquet... Ca faisait longtemps qu’il n’avait plus compté, d’ailleurs. Mais de toute façon, il s’en foutait du nombre, à cet instant précis. La seule qui comptait, c’était Lisbeth et son corps tout à fait délicieux. Elle avait posé la bouteille sur la table, ah oui, c’est vrai, elle avait prit de quoi boire un coup. Il l’avait vite rejoins, voulant profiter du temps qu’il pouvait passer avec elle. Heureusement pour lui, il n’y avait pas de miroir direct, sinon il aurait pu admirer ce que Lisbeth avait fait autant à ses cheveux qu’à sa tenue. Cela dit, il se trouvait sexy quand il était un brin débraillé. Et puis, c’était Lisbeth, elle pouvait faire de lui ce qu’elle voulait.

Putain il l’aurait bien plaquée contre ce fichu matelas quand elle avait osé passer sa langue sur ses lèvres. Etait-elle consciente de l’effet fou qu’elle avait sur lui ? Etait-elle consciente qu’il mourrait d’envie de la prendre, la maintenant, tout de suite ? Et ce de bien des manières qu’il aurait été très... Grossier de toutes les énoncées. Mais le jeune homme n’en pensait pas moins. Elle avait glissé sa main sur sa hanche et il avait haussé un sourcil avec un air brûlant. Oh oui, va s’y, touche moi. Bon c’était le genre qu’il pouvait penser mais pas dire, comme ça, c’était pas très gentleman. En un rien de temps, il s’était retrouvé assis sur le lit, alors qu’elle était debout face à lui, un sourire aux lèvres. Ohw. Madame voulait jouer, très bien. Comme un enfant sage, il l’avait laissée faire. Ses désirs étaient des ordres. Encore une fois, elle avait mit la main dans ses cheveux, déclenchant un frisson dans le corps du rouge et or.

Quand elle avait saisi ses cheveux, il avait sourit mais en voyant qu’elle le maintenait pour lui embrasser sa joue, il avait légèrement grogné. Il s’était fait prendre à son propre jeu mais il ne comptait pas en rester là. Lui aussi, c’était un joueur et un dominant. Alors que la partie commence. Il eut un grand sourire et un regard brûlant quand elle avait murmuré à son oreille. Saisissant ses fesses avec ses mains, il l’avait rapprochée de lui. Puis il avait saisi ses hanches doucement, en profitant pour venir lui mordiller le cou et d’un cou, il la tint plus fermement et se laissa tomber en arrière, l’allongeant sur lui par la même occasion.

-Je n’attend que ça, que tu fasses ce que tu veux de moi.

Elle avait de la chance, elle était au dessus de lui, pour l’instant. Parce qu’une fois qu’il l’aurait mise sous lui, elle aurait de grande peine à reprendre le dessus sur lui. C’était lui le mâle dominant, après tout.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1793
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth   Sam 19 Sep - 2:14

Ce qui était bien avec Alec, c'était que c'était en quelques sortes un adversaire à sa taille. Ils savaient tous les deux exactement ce qu'ils faisaient. Elle avait pris l'avantage, en hauteur aussi, et l'avait forcé à recevoir le chaste bisou sur la joue qu'il avait demandé. Il l'avait accepté sagement. Gentil garçon. Mais elle se doutait que ça ne durerait pas longtemps. Elle le sentit attraper ses fesses et l'attirer vers lui, elle le laissa faire, s'asseyant à cheval sur ses genoux. Elle avait continué à lui caresser les cheveux d'une main et utilisait l'autre pour garder l'équilibre en se tenant à son épaule. Elle inspira soudainement quand elle le sentit mordiller son cou et fut prise au dépourvu quand il la fit se coucher sur lui. Elle lui sourit, amusée.

« Ce que je veux... » commença-t-elle en entrecoupant son discours de petits baisers sur ses lèvres. « C'est que tu ne parles de moi à personne. Vois-tu, j'ai des... affaires en cours au château et ça serait très ennuyeux pour moi si quiconque venait à apprendre que j'ai batifolé avec quelqu'un, un élève par dessus le marché. » Elle se redressa sur ses coudes pour le regarder dans les yeux. « Tu penses que tu peux faire ça pour moi ? »

Elle était assez fière d'avoir réussi à faire sortir cette partie de la conversation avant d'être complètement perdue dans le regard brûlant du jeune homme, et son uniforme, et son corps bien bâti... Bref. Elle s'auto-congratulait mentalement.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1502
Date d'inscription : 06/07/2014
Multicomptes : JEG-AAS
Caracteristique : Préfet en chef
MessageSujet: Re: Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth   Mar 3 Nov - 17:36



Il lui laissait l’avantage, pour le moment, de le dominer entièrement. Ce n’était pas donner à tout le monde, même à personne en fait. Mais les garçons séduits devant une belle femme, ça devient bête. A croire que le cerveau se déconnecte complètement et qu’il laisse l’engin en pilote automatique, ce qui n’est pas forcément la meilleure des idées. La demoiselle étant assise sur lui, ensuite couchée, il était prêt à accepter n’importe quoi. Un sourire pas sage du tout sur les lèvres et un regard qui voulait bien dire ce qu’il voulait dire, Alec avait clairement basculé chez les prédateurs. Surtout quand elle était sur lui et qu’elle déposait des baisers sur ses lèvres. Il dû user de tout son self-control pour se concentrer sur ses mots alors que ses mains mouraient d’envie de se promener partout sur elle.

Il laissa tout de même ses mains parcourir le dos de la jeune femme. C’était un homme, il devait pouvoir faire deux choses en même temps. Enfin, plus ou moins. Il trouvait ses mots un peu étranges mais après tout... Qu’est ce que ça pouvait bien lui faire qu’elle veuille qu’il ne parle pas d’elle ? Si c’était là le faible prix à payer pour l’avoir à ses côtés, qu’il en soit ainsi par Merlin ! De toute façon il n’avait aucune envie de la partager avec ses amis, ni avec personne. C’était ses affaires à lui, son petit secret, sa boite de Pandore. Plantant ses yeux bleus dans ceux de la charmante créature sous ses yeux, il lui sourit.

-Absolument. Tu sais que je ferais n’importe quoi pour toi.

Et c’était un brin sincère. Il tuerait pour elle, pour avoir son regard et son attention. Après tout, il se considérait déjà comme l’assassin de sa soeur alors... Tuer ne lui faisait plus peur, pas vrai ? Mais trêve de blabla inutile, il était temps de passer aux choses sérieuses.

Plaquant ses lèvres à celle de la jeune femme, il la prit fermement dans ses bras pour la faire passer sous lui. Assez lambiner, il voulait jouer, quitte à se brûler les ailes en chemin. D’un coup, il avait enlever son haut, se préparant à enlever celui de sa compagne du jour. Il parlerait, il boirait, il ferait ce qu’elle voudrait plus tard, ils avaient bien plus important à faire, là tout de suite.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Does your mother know that you're out ? - Alec&Lisbeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» Blackberry Bold..
» Kino no Tabi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
HORS POUDLARD
 :: Pré au Lard :: Auberge des 7 canards.
-