La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1795
Date d'inscription : 29/04/2014
Caracteristique : Préfet - Gardien et capitaine
MessageSujet: Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]   Dim 9 Nov - 20:17

Des flashs, encore, c'est de plus en plus fréquent ces derniers temps. C'est tout de même étrange, il ne se passe plus une nuit sans que des visions viennent perturber mon sommeil. Il y a une semaine je me suis réveillé dans le couloir du septième étage, à deux doigts de passer par la fenêtre que je venais d'ouvrir. C'était dangereux, mais je n'y pouvais rien... une force était à l'oeuvre dans mon esprit. J'avais été perturbé pendant des jours avant que l'incendie ne prenne dans les cuisines et que Pré-au-lard et Poudlard n'annonce des morts et blessés.

J'espérais que l'issue ne soit pas aussi dramatique, si seulement j'arrivais à comprendre ce que j'avais sous les yeux.
Mes paupières s'ouvrirent, mais je restais comme endormi. Je marchais, je sentais que je n'étais plus dans mon lit, arpentant les couloirs, descendant les escaliers. Pourtant je ne pouvais pas me réveiller... une image me traversa l'esprit, c'était la salle de balle et c'était bien la première fois que j'arrivais à identifier un flash. Le suivant me montra la forêt interdite alors que ma main actionnait la poignet qui menait à l'extérieur de Poudlard.

Une voix dans le lointain, mon action restait en suspend. D'autres flash, je reconnaissais la voix de ma prof de métamorphose mais il m'était toujours impossible de me sortir de mon état. Finalement j'ouvris la porte, avançant d'un pas et ne bougeant plus, le regard vide fixant la forêt interdite qui trônait dans le lointain, sombre et éclairée par une lune rougeoyante.

Je n'étais enveloppé que de ma couverture aux couleurs de ma maison. Sans doute que le fondateur des Poufsouffle se serait retourné dans sa tombe s'il avait croisé le chemin d'un élève nu comme un ver enroulé de la sorte dans les emblèmes de sa maison. Mais au moins ça tenait chaud et je n'avais pas vraiment pensé à ça, ma préoccupation principale en dehors de cette vision qui n'en finissait plus, c'était la présence de McGonagall dans mon dos.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1543
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]   Dim 9 Nov - 23:24

Les lunes écarlates

Qui aurait put penser qu'avec les surveillants et le concierge, les enseignants de Poudlard perdent de précieuses heures de repos à patrouiller dans les couloirs ? Sûrement un feignant. Pour McGonagall, l'heure ne comptait pas pour faire son travail. Prendre soin des élèves, veiller sur le château, s'assurer que les choses tournaient aussi bien que possible. La sorcière avait mis les bouchées double depuis le dramatique accident qui avait conduit à la perte tragique de nombreux membres de l'équipe de Quidditch de Gryffondor. En repensant à cela, le coeur de chat de Minerva se serra de tristesse, elle avait l'impression d'avoir échoué, que ces disparitions étaient de sa faute tout comme l'était la perte d'une des membres de l'Ordre du Phénix. Si seulement elle avait put se trouver dans la forêt avec les jeunes rouges et or, peut-être serait-elle parvenue à les protéger ou au moins retarder assez la créature qui les avait attaqué pour leur laisser le temps de fuir. Hélas, elle n'y pouvait rien, il ne lui restait plus qu'à s'assurer de faire au mieux pour les centaines d'élèves qui dormaient encore dans le château.

Elle longeait les couloirs sur ses petits coussinets, trottinant pour ne pas trop faire trainer sa ronde. Elle avait confiance en la capacité des surveillants à faire leur travail, c'était juste un moyen pour elle de s'assurer que tout allait bien avant de dormir. Sans cela, impossible de trouver un sommeil digne de ce nom. Tout avait été tranquille dans les étages et elle terminait son tour en sortant de la Grande Salle, pour retourner à la salle de Métamorphose. D'expérience, mieux valait monter le moins de marches possibles pour la fin. Elle se dirigeait presque rassurée vers les escaliers, lorsqu'elle vit passer un élève enroulé dans une couverture, se diriger droit vers la porte.

La sorcière se figea, une patte levée. Ses yeux de chats ne lui permettaient pas de vois les couleurs sur la couverture, mais elle reconnut le visage du jeune homme. Elle se dressa dans sa robe verte, les couleurs revinrent à la normale et les teintes jaunes que portait le somnambule lui apparurent nettement.

— Monsieur Nygård ? lança-t-elle, espérant l'arrêter assez longtemps pour qu'elle puisse le rejoindre.

Cela sembla marcher, il eut l'air de s'arrêter. Minerva lui prit les épaules, l'air inquiet. Il semblait réveillé, les yeux grand ouvert, mais en même temps n'avait pas l'air de la voir.

—  Monsieur Nygård ? insista-t-elle, essayant de ne pas le brusquer. Vous allez bien ?





Dernière édition par Minerva McGonagall le Ven 5 Déc - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1795
Date d'inscription : 29/04/2014
Caracteristique : Préfet - Gardien et capitaine
MessageSujet: Re: Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]   Lun 10 Nov - 0:33

Je sens qu'on m'attrape par les épaules sans savoir si cela vient du réel ou de mon rêve. Dans un état de semi conscience je murmure quelque chose d'inaudible, mais à mesure ma voix prend plus d'ampleur et les mots sont prononcés.

« Le vermeil s'étend sur l'horizon… il y a la mort et il est là… »

Son visage s'efface si rapidement de ma mémoire que je n'ai pas le temps de révéler son identité. Le connaissais-je seulement ? Peut être, ou peut être pas, mais ma phrase n'avait de toute évidence aucun sens. Ma vision cessa de se troubler et mes yeux retrouvèrent la vigueur qui les avait quitté pendant un instant. Retrouvant également mes esprits, je constatais que je me trouvais nu, enveloppé dans une couverture, à moitié dehors et qu'une Minerva à la mine inquiète me tenait par les épaules.

« Heu bonsoir madame ? Aurais-je encore fait une bêtise ? »

Le "encore" avait du sens pour moi puisque ce n'était pas la première fois que quelqu'un me retrouvait errant dans les couloirs ou autre, mais jusqu'à maintenant il ne s'agissait que de mes amis qui avaient gardé le silence. Sans doute que cette fois-ci je risquais de ne pas m'en sortir, mais en plaidant le somnambulisme j'avais une meilleure chance.

« Pourquoi me regardez-vous ainsi ? » demandais-je en refermant un peu plus la couverture sur moi qui laissait, à mon sens, encore trop visibilité sur certaines partie de mon corps. « Oui, je vais bien merci et vous ? » Ouais c'était une question un peu con, c'était pas elle qui se balader à walp au clair de lune, bien que… on n'en savait rien après tout. Si par malheur quelqu'un se promener dans les couloirs à cette heure et qu'il tombait sur nous… il risquait d'y avoir une rumeur de mauvais goût sur une relation entre un élève et la professeur de Métamorphose. Enfin moi je m'en fichais, mais je voyais mal madame McGonagall accepter qu'une telle rumeur se propage. Cela me fit rire intérieurement.

Je savais pertinemment où je me trouvais et pourtant, cette question sortie toute seule de ma bouche sans que je puisse la contrôler.

« Que faites vous dans ma chambre madame ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1543
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]   Lun 10 Nov - 22:45

Les lunes écarlates

Le jeune Poufsouffle n'était décidément pas dans son état normal, il n'y avait pas besoin d'être Merlin pour le deviner. Il faisait l'effet à Minerva d'être prit d'une méchante fièvre et elle posa aussitôt le dos de sa main contre son front pour vérifier. Non, pas de température, mais cela ne tarderait pas s'il sortait vêtu uniquement de cette simple couverture. L'élève se mit soudain à parler, alignant des mots sans queue ni tête, mais qui sonnaient étrangement sinistre. Cela lui fit repenser à ses lointains cours de divination. Etait-ce une sorte... de mise en garde ? La sorcière s'apprêtait à passer en revu ses souvenirs un peu flou des longues heures passées à lire dans les tasses à thé, mais le jeune homme sembla soudain revenir à lui. Bien c'était déjà cela.

Minerva laissa échapper un bref et silencieux soupir de soulagement et prit sur elle d'avoir l'air rassurante. Bien entendu que ça n'était pas une bêtise, elle n'était pas sotte et aurait très bien vu s'il n'avait s'agit que d'une ruse pour éviter une retenu. De plus, les vagabonds nocturnes se promenaient rarement aussi peu vêtu, bien qu'une fois elle ait déjà surpris deux élèves dans le plus simple appareil. Autant dire que ces derniers portaient toujours trois couches de vêtements depuis. Il aurait fallut trouver de quoi vêtir un peu le jeune homme, mais Minerva craignait de ne rien avoir à sa taille, du moins pas dans ses souvenirs. La dernière question, assez inattendue par ailleurs, ramena l'enseignante à ses priorités, il fallait en apprendre un peu plus sur ce qui s'était passé.

— Tout va bien, fit-elle pour le rassurer. Vous avez eut une sorte... de transe. Savez-vous ce qui s'est passé ?

Elle fit une petite pause, perplexe, avant de le faire pivoter en direction des escaliers.

— Venez avec moi, nous allons vous trouver de quoi vous habiller et vous m'expliquerez ce qui vous est arrivé.

La salle commune des Poufsouffles était plus proche que son bureau, mais quelque chose lui disait qu'il valait mieux parler en privé de ce genre de situations. De plus, il aurait été inconscient de laisser le jeune homme tout seul, avec ses camarades endormis, il n'y aurait eut personne pour s'assurer que tout allait bien et le resterait. Dans son bureau, Minerva espérait trouver une cape et laisser assez de temps au jeune Nygård pour reprendre ses esprits. Quoi qu'il en soit, c'était toujours mieux que rester dans le couloir.





Dernière édition par Minerva McGonagall le Ven 5 Déc - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1795
Date d'inscription : 29/04/2014
Caracteristique : Préfet - Gardien et capitaine
MessageSujet: Re: Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]   Mer 12 Nov - 0:06

Le pire qui pouvait m'arriver était justement en train de se passer. Le professeur McGonagall en plus d'être une sorcière d'exception, était loin d'être une imbécile. Mais peut être ne comprendrait-elle pas que j'avais des visions, après tout, rien ne pouvais lui laisser supposer que c'était le cas. Je regardais autour de nous, poussant un soupir avant de lui répondre.

« Je… suis désolé… je ne sais pas trop. Il est tard n'est-ce pas ? Je n'ai pas respecter le couvre feu dans ce cas. »

Ca la foutait mal pour un préfet, j'espérais que le professeur ne me dénonce pas aux autres. Enfin j'avais des circonstances atténuantes et j'espérais qu'elle en tienne compte. Elle m'incita à la suivre, je n'avais de toute façon pas le choix, elle ne pouvait pas me laisser rentrer dans ma chambre sans tirer la chose au claire. Malheureusement pour moi j'étais toujours tout nu à l'abri de ma couverture mais tout de même, à marcher pied nu sur les dalles glaciales du château, je risquais de choper la crève.

« Je vous remercie, mais vous auriez peut être préféré vous coucher non ? »

Je tentais de me défiler, mais elle semblait déterminer. Tant pi, au moins nous étions dans la salle de cours à l'abri des regards. Il y avait toujours des jeunes qui parcouraient les couloirs durant la nuit, alors autant éviter de nous faire remarquer plus que de raison. Et puis, elle parti me chercher des vêtements, ce qui je dois dire, était bien gentil de sa part. Et quand elle revint vers moi avec de quoi me couvrir, je fis un sourire gêné.

« Je sais que je suis préfet des Poufsouffle et que je n'aurais jamais dû trainer dans les couloirs à cette heure de la nuit, mais je fais des crises de somnambulisme en ce moment. »

Je n'avais pas besoin de tout lui dire, je n'en avais pas vraiment envie de toute façon. Un secret à la fois comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1543
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]   Mer 12 Nov - 23:14

Les lunes écarlates

Elle n'allait tout de même se contenter de retourner dormir alors qu'un élève semblait avoir des ennuis, cela aurait été le summum du déshonneur pour elle, bien pire que n'importe qu'elle rumeur. L'enseignante conduisit son élève jusqu'à sa salle de classe et l'y laissa un instant pour lui trouver des vêtements. Elle dénicha un vieux pull en grosse laine dans un placard qu'elle gardait sous la main au cas où un élève aurait fait une hypothermie à cause d'un sort perdu. Elle craignait de ne pas trouver de pantalon assez grand dans sa chambre et alla donc récupérer un balai dans un coin pour le métamorphoser en tissu. Il y avait une grande différence de quantité de matière entre un pantalon et un balai, aussi se contenta-t-elle d'un short pour être certaine d'avoir la bonne taille. Sa collecte terminée, elle revint vers le Poufsouffle et lui remit les vêtements avant de se tourner pour le laisser se changer.

— Des crises de somnambulisme... murmura-t-elle songeuse, contemplant le tableau noir devant le mur en face d'elle.

Elle essaya de se souvenir des choses qu'elle avait entendue à propos des somnambules. Elle n'en savait pas beaucoup à ce sujet, cela semblait plutôt concerner les moldus. Elle ne savait rien de plus que les autres. Il ne fallait pas les réveiller et les somnambules pouvaient parfois se mettre en danger. C'était plus que suffisant pour qu'elle se sente obligée d'insister.

— Cela fait longtemps que vous avez ces crises ?

Elle ne savait pas si elle pouvait se retourner, mais ne demanda pas. Elle n'avait pas l'intention de presser le jeune homme, après tout, ce devait être suffisamment embarrassant de se retrouver ainsi dévêtu en présence d'une autre personne. Certes, il y en avait aussi que cela ne dérangeait pas, mais même ceux-là avaient droit à de l'intimité.





Dernière édition par Minerva McGonagall le Ven 5 Déc - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1795
Date d'inscription : 29/04/2014
Caracteristique : Préfet - Gardien et capitaine
MessageSujet: Re: Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]   Dim 16 Nov - 21:02

Comment faire pour me sortir de cette situation. Le professeur McGonagall n'était pas du genre à gober tout et n'importe quoi. D'un autre côté si elle n'avait aucune raison de soupçonner mon don de voyance, je n'avais pas de quoi m'inquiéter n'est-ce pas. J'aurais préféré que personne ne me trouve dans ce couloir mais bon… dans la vie on n'a pas toujours ce qu'on veut. Elle partit un instant me chercher des vêtements, ce qui me permis de remettre mes idées en place et de me préparer à toute éventualité. Très vite, elle me rapporta des habits que j'enfilais rapidement alors qu'elle regardait ailleurs.

Heureusement, lorsqu'elle se retourna, j'avais déjà terminé de m'habiller mais sa question, même si je m'y attendais, m'avait un peu déstabilisé.

« Heu hum… quelques mois, mais d'habitude je ne vais pas aussi loin de ma chambre… je suis vraiment vraiment désolé. Je sais bien que pour un préfet c'est impardonnable, mais ne m'enlevez pas de points s'il vous plait ! »

Je m'inclinais en même temps, si je voulais bien éviter un truc c'était de perdre mon statut de préfet et de faire perdre des points à ma maison. Je voulais aussi éviter que Kennedy ne s'inquiète si jamais l'histoire parvenait jusqu'à ses oreilles.

« Mais au fait professeur… y-a-t-il un problème dans l'enceinte du château pour que vous patrouillez si tard dans les couloirs ? »

C'était une manière comme une autre de dévier la conversation… je ne voulais pas trop qu'elle me questionne de toute façon et d'un autre côté, j'avais bien raison de m'inquiéter à propos de ça non ? Après tout, les professeurs ne patrouillaient qu'en de rares occasions. Y avait-il une force mystique à l'oeuvre dans Poudlard ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1543
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]   Mer 19 Nov - 0:35

Les lunes écarlates

Minerva alla s'asseoir à son bureau écoutant avec attention le jeune homme. Il lui semblait qu'il essayait de lui cacher quelque chose. Il en savait plus qu'il ne le disait, mais avait sans aucun doute ses raisons pour se taire. Soit, elle n'insisterait pas, mais se renseignerait, garderait l'oeil ouvert. Elle ne pouvait pas prendre de risques, question de sécurité pour les autres élèves.

— Ne vous en faite pas, je ne vous enlèverais pas de points, il n'y aurait bien aucune raison pour cela. A condition que vous me promettiez d'aller discuter de cela avec Madame Pomefresh, peut-être pourra-t-elle vous aider.

Le jeune homme dévia la conversation. C'était une marque de fabrique des habitants du château, poser des questions sur les raisons pour lesquelles chacun croisait l'autre. De la curiosité qui ne pouvait qu'être encourager tant qu'elle ne conduisait pas à des situations trop périlleuses. En même temps, parler de curiosité à quelqu'un qui sait comment se transformer en chat, c'est se lancer dans un grand débat.

— Il n'y a rien à craindre, assura-t-elle. Je m'assurais simplement que personne n'avait eut l'idée de quitter son dortoir, volontairement du moins. Quelque chose vous inquiète ?





Dernière édition par Minerva McGonagall le Ven 5 Déc - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1795
Date d'inscription : 29/04/2014
Caracteristique : Préfet - Gardien et capitaine
MessageSujet: Re: Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]   Mer 19 Nov - 21:06

Je n'avais pas nécessairement l'envie de mentir à McGonagall, au contraire je la respectais trop pour cela. Pour moi elle était la plus grande sorcière de son époque et des temps à venir. Sa puissance et sa ruse tout ça tout ça, c'était une animagus reconnue qui plus est, mais cessons de trop nous extasier on va croire que je fais de la lèche, ce qui n'est absolument pas le cas pour le coup, j'avais beaucoup d'admiration pour elle. Seulement voilà, je ne pouvais pas lui dire, pas encore du moins, peut être un jour.

Mais je m'intéressais aussi à elle, les derniers jours avaient dû être difficile pour le professeur, perdre des gens de sa maison c'était… abominable. J'avais été surpris d'apprendre que le ministère ne pousse pas l'enquête plus profondément sur les événements récents, mais sans doute le faisaient-ils dans l'ombre. McGonagall n'avait pas dû être inquiété de tout cela, mais elle avait sans doute pris un coup au moral.

« J'irais voir Madame Pomefresh, ne serait-ce que pour vous rassurer. » Je lui adressais un sourire amical avant de poursuivre. « Vous êtes certaines qu'il y a rien à craindre ? Bon après tout si vous le dites je vous crois… vous ne mentiriez pas sur ce sujet, pas après ce qu'il s'est passé. D'ailleurs nous ne savons toujours rien là-dessus, c'est sans doute cela qui me perturbe. Je devrais peut être demander à tous les préfets qu'une réunion soit organisée entre nous, pour être plus vigilants vis à vis de nos camarades et peut être organiser quelque chose, un soutien pour les pertes que nous avons subi… je ne sais pas ce qui peut en ressortir, ni si c'est une bonne idée mais en tant qu'élève de Poudlard, j'aimerais faire quelque chose d'utile. »

Je réfléchissais quelques secondes, constatant que certaines des bougies sur les murs étaient presque totalement consumée. J'étais en tête à tête avec Mcgonagall, c'était drôle de ne m'en rendre compte que maintenant. Surtout que je lui parlais avec une quasi totale liberté, j'aurais pu me déshabiller et lui chanter libéré délivré, mais cette chanson n'était pas encore sortie alors je restais habillé. C'était l'occasion ou jamais de lui poser une question qui me trottait dans la tête depuis que je l'avais vu se changer en chat pour la première fois.

« Professeur… je suis plutôt doué en métamorphose, je ne sais pas vraiment si je suis le plus doué, je n'aurais pas la prétention de l'affirmer de toute façon, mais je pense que mes gênes et le milieu d'où je viens m'a beaucoup apporté sur cette forme de magie. Seulement voilà, il y a quelque chose que j'aurais aimé apprendre... »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1543
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]   Ven 21 Nov - 16:10

Les lunes écarlates

Minerva écouta le jeune homme, impassible, avant de hocher brièvement la tête. Il serait merveilleux que les préfets se réunissent pour cela. La sorcière n'eut aucun mal à reconnaitre que ce Poufsouffle aurait été digne de n'importe quel Gryffondor. La maturité de certains élèves ne cessaient de la surprendre contrairement à ce que son perpétuel air sévère pouvait laisser penser durant l'année. C'était bien le plus beau dans son métier, voir de jeunes gens sans cesse se surpasser et devenir chaque jour de grands sorciers. Il était bien dommage que certains n'y parviennent pas.

— Je pense que cela serait une excellente idée, assura-t-elle. Je suis certaine que cela ne pourrait qu'être bon pour tous. Si vous arrivez à ce que vos camarades sortent moins souvent de leurs dortoirs, bon nombre de surveillants vous en seraient reconnaissants. N'hésitez pas à leur proposer de vous aider si vous en avez besoin et je pourrais prévenir les autres préfets si vous le souhaitez. A Poudlard une aide est toujours la bienvenue.

Elle était assez éloignée des paroles de Dumbledore, mais ne se serait permis pour rien au monde de réutiliser les mots exactes de ce grand sorcier. Elle le respectait bien trop pour le copier. Le jeune somnambule reprit la parole, semblant vouloir lui demander quelque chose sans oser. Il tournait autour du pot, parlant de ses origines, de son niveau en métamorphose. En effet, il était loin d'être mauvais, comme bien des dernières années auxquelles il lui semblait ne plus avoir grand chose à apprendre parfois. La sorcière pensait savoir ce que le jeune homme essayait lui demander, mais elle savait aussi qu'elle pouvait se tromper. Aussi l'écouta-t-elle poliment, sans laisser échapper le moindre sourire d'amusement.

— Je vous écoute, fit-elle alors que le Poufsouffle s'était interrompu.





Dernière édition par Minerva McGonagall le Ven 5 Déc - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1795
Date d'inscription : 29/04/2014
Caracteristique : Préfet - Gardien et capitaine
MessageSujet: Re: Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]   Dim 23 Nov - 16:47

J'étais tout d'abord content que l'idée plaise à madame McGonagall, je reconnaissais bien là la professeur de métamorphose qui encourageait les initiatives au moins tout autant qu'elle désapprouvait les écarts au règlement. Mais peu importe, elle trouvait que j'avais eu une très bonne idée et cela me fit sourire, j'était plutôt fier de moi, chose que je ne montrais que très rarement, j'allais pouvoir dormir tranquillement cette nuit et éviter de somnoler pendant les cours, même si je me faisais violence pour cela, ce n'était pas toujours simple de résister.

« Je pense qu'entre préfets, on devrait pouvoir s'en sortir, inutile de mêler les surveillants je vous assure… d'autant plus que parfois, l'interdiction venant d'un adulte est plutôt mal vue et provoque le contraire de ce que l'on voudrait. Surtout que mademoiselle Oswin effraye quasiment tous les élèves qu'elle croise, elle arriverait même à faire avouer un innocent c'est pour vous dire. »

Je lui lançais un sourire qui se voulait amusé, évidement je ne pensais pas ce que je disais, ou peut être que si en y repensant. Mais qu'importe, l'idée était là et j'allais faire de mon mieux pour que tout se passe bien. Ces cauchemars ne devaient pas devenir réalité…
Je bifurquais sur la demande que je voulais lui formuler, un peu gêné, ce n'était pas des plus évident je dois dire.

« Voilà hum… je suis intéressé par l'animagie et je me demandais si vous seriez capable de me l'enseigner. Oh je ne veux pas dire que vous en êtes pas capable, mais je ne sais pas si vous seriez d'accord voilà. »

Etre animagus n'était pas donné à tout le monde, il fallait faire preuve d'une grande maîtrise des sortilèges de métamorphose mais également d'une grande concentration et d'un don que très peu avait. Une motivation poussée était souvent la clé de la réussite pour ce genre de magie, du moins c'est ce que j'avais lu dans les quelques livres de la bibliothèque qui traitaient ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1543
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]   Mar 25 Nov - 1:32

Les lunes écarlates

Le visage de la sorcière resta impartial tandis que le jeune homme faisait allusion à la nouvelle surveillante Auror. Elle n'avait pas encore eut l'occasion de lui parler sérieusement et préférait donc ne pas poser de jugement hâtif. Malgré tout, elle n'avait pas une très bonne opinion de la jeune femme dont le comportement lui semblait tout simplement inapproprié dans une école, tout comme sa tenue provocante qui n'était pas du tout du goût de l'écossaise. Comme si cela ne suffisait pas, elle était étrangère à l'école, venait du ministère, et la sous-directrice ne savait pas si mélanger les affaires de Poudlard avec celle du ministère était une si bonne chose. Quoi qu'il en soit, il fallait se montrer clairvoyante dans son jugement. Oswin avait sans aucun doute de nombreux défauts, elle faisait son travail avec assez de sérieux pour qu'on ne lui reproche pas. Il y avait des débordements à n'en pas douter, bien qu'aucun élève ne soit passé s'en plaindre jusqu'ici, seulement des rumeurs et on ne saurait se fier à une rumeur.

Tout cela passait dans son esprit et absolument rien sur son visage. Simplement un regard attentif et un bref signe d’acquiescement lorsqu'elle battit des paupières. Peut-être. Elle ne démordit pas de son sérieux et son regard se fit même plus sévère lorsque le Poufsouffle avoua enfin s'intéresser à l'animagie. Encore un ? Cela commençait à faire beaucoup avec certaines cinquièmes années de Gryffondor. Pourtant, Minerva ne refusait jamais une chance aux esprits audacieux, même si son air dur semblait montrer le parfait opposé à cet instant précis.

— Vous avez des résultats plutôt satisfaisant, malgré un comportement en classe quelque peu déplacé puisque vous dormez mieux le jour semble-t-il. Je pourrai tout à fait vous aider si vous vous sentez près à assumer la charge de travail supplémentaire. L'animagie est un art difficile qui demande du temps, de la patience et une importante volonté. Vous devez être tout à fait sûr de le vouloir, car comme pour toute chose avec la sorcellerie, il peut y avoir des risques et même si vous parvenez à prendre forme animal il vous restera le plus difficile à faire ; apprendre à la maitriser. Etes-vous certain d'en être capable ?



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les lunes écarlates... [Minerva&Jace]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pêcheur de Lunes
» Volac aux mains écarlates
» 6 lunes, et toujours pas apprentie!!! [Libre]
» Minerva McGonagall [UNDERCO]
» HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
POUDLARD
 :: Le 1er etage :: Salle de metamorphose
-