La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1701
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Lun 17 Nov - 13:22



Cet homme, elle commençait à le connaître un peu. Il était intelligent, amusant, imprévisible. Si ce n'était pas désagréable d'être en sa compagnie, à manger un bout ou discuter, elle aurait bien aimé passer à des activités un peu plus tactiles. Seulement, elle n'avait pas non plus envie de le bousculer. C'était pour cette raison qu'elle était vraiment contente d'être tombée sur Aidrian à l'improviste l'autre jour. Non seulement revoir l'alchimiste lui avait fait plaisir mais cela lui avait permit de discuter un peu de son problème de libido envahissante. Et d'y trouver une solution, même temporaire. Peu après, elle avait reçu par la poste un petit colis, contenant une petite fiole et un mot de son amie, lui donnant des encouragements et les possibles effets secondaires. Le philtre était efficace pendant une dizaine d'heures, bien suffisant pour lui permettre de cacher ses tendances nymphomanes.

Cette fois-ci, c'était elle qui avait choisi l'heure et l'endroit. Elle avait décidé de faire les choses en musique. Avec un groupe sorcier aux tendances rock, elle se disait que, au moins, elle ne s’ennuierait pas. Ils s'étaient donnés rendez-vous à l'entrée du village, près du portail ouvrant sur le parc de Poudlard. Elle avait pris sa potion un petit quart d'heure plus tôt, avant de sortir de chez elle et prit le temps de vérifier qu'elle avait bien la bonne apparence. Quand elle le voyait, ou se baladait là où elle avait des chances de le croiser, elle faisait attention à rester la même, longs cheveux blonds et yeux bleus. Elle était un peu en avance et il la rejoignit peu de temps après. Elle lui fit la bise, souriante, et, après de brèves salutations, prit son bras pour transplaner.

Tout avait été planifié, les billets étaient déjà payés. Une fois arrivés sur place, ils n'eurent plus qu'à se glisser parmi la foule et profiter de la musique. Vu le volume sonore, ce n'était pas le moment idéal pour discuter et il fallait avouer que l'humeur était plutôt à la danse qu'à la conversation. Cela ne l'empêcha pas de bien s'amuser. Un rappel, deux rappels, le groupe salue et sort de scène. Lisbeth se tourna vers le professeur de Sortilèges.

« Alors, qu'est-ce que tu en as pensé ? »

HS : Ouuuh. Je suis vraiment pas fière de moi. Si tu veux que je modifie, tu n'as qu'à le dire U_U Et si tu as une idée de titre xD

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3568
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Mar 18 Nov - 23:21


Put the right amount of pressure on it

Un rendez-vous hors de Poudlard et de ses environs, quelques semaines plus tôt il n'en aurait pas espéré autant. Heureusement pour lui, il avait rencontré Lisbeth et ses bonnes initiative. Il n'aurait jamais pensé à l'inviter à un concert, ni même à aller à un concert d'ailleurs. Toujours trop occupé pour penser à ces choses là, en particulier ces derniers jours. Pour commencer, il y avait eut l'incident avec l'assistante infirmière. Cela commençait à faire quelques temps bien sûr, mais, plus récemment, il s'était rendu compte trop tard qu'il avait oublié son rendez-vous avec la jeune fille pour le thé et essayer de faire la paix. Il y avait une bonne raison à cela, l'Ordre, mission urgente, problème épineux, il avait passé l'après-midi à se torturer les méninges. Résultat, c'était raté pour recoller les morceaux et il n'avait pas trouvé l'occasion de s'excuser de nouveau. Comme de bien entendu, cela n'avait pas suffit, il avait fallut qu'il se dispute avec Jon après une mauvaise rencontre avec une certaine surveillante, autant dire que le moral allait et venait avec les évènements. Inutile de dire que le concert ne pouvait pas mieux tomber. Sortir de sa prison de pierre lui ferait le plus grand bien. Pour de la bonne musique et une charmante compagnie qui plus est. Que demander de plus ?

Cette fois-ci, il avait prit soin de se laisser une note pour être certain de ne pas oublier, bien que cela avait été superflu. Même une attaque massive de Mangemorts ne l'aurait pas empêché d'être à l'heure, il aurait utilisé un Retourneur de Temps si besoin. Cela ne fut pas nécessaire, tant mieux. Il salua la blonde avec une bise, profitant de son parfum entêtant une seconde. Il lui adressa un sourire en lui donnant le bras et une seconde plus tard il laissait Poudlard loin derrière lui. Aucune idée du pays où il se trouvait, peut-être étaient-ils toujours en Angleterre, mais qu'importe. C'était merveilleux, comme tous les voyages. Transplaner pouvait être vraiment utile Il prit une grande bouffée d'air, de l'oxygène inconnu qui ne sortait pas d'une salle de classe poussiéreuse et l'ambiance. Toute une foule grouillante de sorciers et sorcières surexcités à l'idée d'un concert. C'était exaltant.

A peine avaient-ils traversés la foule pour trouver un peu de place que le concert commençait. Ludovic se laissa emporter par le mouvement de foule, dansant comme tout le monde, c'est à dire sautant sur place. Qu'importe pour l'image, il avait besoin de se dépenser un peu et puis c'était du rock, pas de la musique classique. Il se frotta une oreille lorsque le groupe sortit de scène. Le son était fort, mais ça ne l'avait pas assez assourdit pour qu'il n'entende pas ce que lui disait Lisbeth.

— C'était super, répondit-il. Une excellente idée. Comment tu as connu ce groupe ?


___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1701
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Mer 17 Déc - 14:44

Elle était contente qu'il ait apprécié le spectacle, passé une bonne soirée. Et elle se sentait étrangement légère. Ses pensées n'étaient pas toutes dirigées vers des activités charnelles, ce qui était plutôt reposant. Elle pourrait remercier Aidrian. Sans sa potion, elle ne savait pas si ça aurait été possible de paraître aussi... normale ?

« Ils sont passé à la radio il y a un moment. » répondit-elle en souriant.

Elle parlait bien sûr de la Radio Indépendante à Transmission Magique et pas d'une chaîne moldue. Le son lui avait plu et, quand elle avait entendu parler d'un concert, elle s'était dit que c'était une idée parfaite pour un rendez-vous. Plein de monde, l'occasion de danser, de se rapprocher un peu, mais en même temps sans que ça ne paraisse déplacé. Elle se passa une main dans les cheveux, que la danse avait fait un peu voler dans tous les sens.

« Si on sait éviter "Salut les sorciers !", on tombe parfois sur des choses intéressantes. »

Pas qu'elle n'appréciait pas Célestina Moldubec ou les autres classiques du genre, mais la présentatrice avait tendance à repasser les mêmes morceaux en boucles depuis des années et elle ne pouvait plus les supporter. Soit. Il avait eu l'air de bien s'amuser. Sauf si il sautait en rythme quand il était mal à l'aise. La foule commençait à quitter la salle, par petits groupes.

« Enfin, je suis contente que tu te sois bien amusée. Je dois avouer que j'étais un peu stressée que ça ne te plaise pas. »

Spoiler:
 

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3568
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Sam 10 Jan - 12:46


Put the right amount of pressure on it

Ludovic hocha la tête, la radio bien sûr, il faudrait qu'il pense à s'en trouver une nouvelle ou, tout du moins, à réparer celle qui devait se décrépir dans un coin de son bureau. Il pourrait peut-être lui ajouter une fonction grille-pain, ces assez utile le matin d'écouter ses musiques préférées en faisant griller ses toasts, mais bon, avec les elfes de maison cela semblait un peu superflu... un détecteur de gnomes peut-être. Il faudrait qu'il trouve un moyen pour qu'il ne tombe pas en panne au bout d'une semaine comme le précédent et aussi qu'il arrête de penser à autre chose en présence d'une belle femme. Allez savoir, peut-être que ces étranges créatures savaient lire dans votre tête.

— Salut les sorciers a du bon aussi, c'était ma radio préférée quand j'étais petit. Je l'écoutais tout le temps, c'est difficile de trouver une radio qui passe plus de musique que de bavardages.

Peut-être valait-il mieux qu'il garde pour lui ses goûts musicaux un peu retro, mais, il n'en était plus à essayer d'éviter que Lisbeth s'enfuit dès qu'il ouvrait la bouche. Et puis, elle semblait plus détendue ce soir-là, la musique adoucie les meurs, n'est-ce pas ? Ou peut-être étais-ce sa discussion avec Aidrian qui avait un peu rassuré le français à son sujet. Peu importe, c'était une soirée agréable.

— Je suis plutôt bon public tu sais, j'ai été fan d'Abaler Fitigan pendant un mois, je pense que c'est un record. Je devais avoir de la fièvre.

Et voilà, il n'avait pas pu s'en empêcher. Comme si avouer qu'il avait un des rares à écouter ce sorcier à la guitare qui semblait piquer du nez à la fin de chaque chanson pouvait lui faire gagner des points. Bah, il pourrait toujours se justifier en disant que c'était le texte qui lui plaisait ou bien les mélodies... et puis c'était un chanteur français, avec un peu de chance elle ne connaissait pas. Oui, il n'aurait qu'à faire comme si de rien n'était, après tout, la honte ne tue pas.

— Et toi ? Tes navets inavouables ?


___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1701
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Dim 11 Jan - 2:46

Sa radio préférée quand il était petit ? C'était trop chou. Dire que quand elle était jeune, elle n'avait le droit d'écouter que la radio moldue, pour ne pas se différencier des voisins... Et puis, c'était un peu difficile d'imaginer qu'il ait pu être petit un jour. C'était mignon comme il la rassurait tout en avouant un de ses plaisirs coupables. Et puis, c'était pour le mieux qu'elle en sache le plus possible à propos de lui. Le commentaire sur la fièvre la fit sourire. C'était un musicien pas très connu outre Manche, mais elle en avait entendu un bout quand elle avait été jouer un match de Quidditch en France. Pas extrêmement enthousiasmant comme musique. Il avait de jolis yeux. Ses propres navets ?

« Mmmh... Un peu trop à mon goût. Mais je n'ai vraiment pas la mémoire des noms. »

Elle tentait déjà de retenir ceux de toutes ses conquêtes, ainsi que leurs visages, elle n'avait plus la place pour le reste. Non, mais c'était vrai ! Elle n'avait pas une mémoire infinie non plus ! Enfin. Au moins, ils passaient une bonne soirée. En parlant de ce qu'elle avait découvert ce soir, elle n'allait pas se priver de lui faire un compliment bien mérité.

« En tout cas, je suis agréablement surprise par tes talents de danseur, je ne savais pas que tu pouvais bouger comme ça. »

Elle lui fit un clin d’œil et un sourire charmeur pour accompagner sa phrase. Quoi ? Ses pulsions avaient beau être plus contenues que d'habitude, elle n'en était pas devenue une nonne pour autant. Ni une timide d'ailleurs. Et puis ce n'était pas comme si elle venait de dire quelque chose d'inapproprié non plus. Séduire, c'était un peu une seconde nature chez elle. C'était un peu plus... léger que d'ordinaire seulement.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3568
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Dim 11 Jan - 17:05


Put the right amount of pressure on it

Le français eut un sourire. Beaucoup de mauvais tubes ? Il aurait bien aimé en connaitre deux ou trois, il ne s'imaginait pas qu'elle ait put apprécier de la musique qu'il aurait tout simplement détesté et s'imaginait déjà des mélodies plus ou moins harmonieuses en mélangeant celles qu'il avait entendu ce soir là. Il fallait dire que plus d'un refrain de ce groupe lui étaient restés à l'esprit, il finirait probablement par les fredonner toute la semaine.

— Ah oui les noms c'est horrible. Toutes ces lettres sans queue ni tête on se demande parfois où ils vont les chercher. Mais tu peux peut-être chanter, je suis sûr que tu y arriverais à merveille, on ferait l'après-concert.

Une idée farfelue, mais pas la pire qu'il ait jamais eut. Au fond il aurait bien aimé la mettre en pratique, ça lui rappellerait l'Histoire de la magie, mais bon, c'était une blague. Il y avait peu de chances pour qu'elle se lance sur la piste fraichement désertée pour chanter des vieux tubes. Lui-même aurait eut bien du mal à le faire ne connaissant pas une seule chanson complète. Il eut un sourire devant l'air charmeur de Lisbeth, pas même gêné du compliment qui lui semblait assez naturel et plutôt vrai. Bah quoi ? On parlait de Ludovic, ce n'était pas le genre à s'étouffer de modestie, mais bon, pour la forme :

— Oh, talents je ne sais pas, j'ai juste fait comme tout le monde, je ne sais pas trop danser sur les nouvelles chansons, j'ai plus appris le classique ça faisait partit des cours.

Il fit une grimace comme n'importe quel homme à peu près igne de ce nom à qui on aurait imposé des leçons de valse. En réalité il avait bien aimé, même adoré, au point d'apprendre à danser à tous les amis qu'il estimait n'avoir pas assez énervé dans la journée.

— Il n'empêche que c'est assez utile. Tiens par exemple il y a un bal d'Halloween à Poudlard, je suis sûr que ça va me servir.


___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1701
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Mer 14 Jan - 0:22

Oh, non. Non, non, non. Elle n'allait pas chanter, c'était parfaitement et absolument hors de question. Elle n'avait ni envie de le faire fuir, ni de s'humilier devant lui et le peu de personnes qui restaient. Alors, faire l'après concert comme il disait, merci mais non merci. Alors elle se contente de rire un peu, comme si c'était une blague et qu'il n'avait jamais vraiment supposé qu'elle se mette à pousser la chansonnette. Avec un peu de chance, il passerait à autre chose avant d'oublier complètement qu'ils en avaient parlé. Quant au compliment, il sembla tenter la modestie en arguant qu'il était plus à l'aise sur du classique. Elle secoua la tête et ses cheveux en roulant les yeux au ciel. Mais bien sûr. Il n'était pas à l'aise. Est-ce qu'il essayait de ne pas se vanter parce qu'elle était là ? Elle se le demandait sérieusement. Cette pensée la faisait sourire. A la mention de l'événement qui allait avoir lieu à l'école de sorcellerie, elle lui demanda, en battant un peu des cils (naturellement, pas comme un tic quoi, un battement de cils charmant) :

« Oh, un bal ? Tu comptes y participer ? »

Oui, bon, elle le poussait un peu. Mais elle n'arriverait jamais à quoi que ce soit si elle attendait qu'il fasse le premier pas et elle comptait bien arriver à quelque chose. Alors elle soulignait un peu le fait que ça serait vraiment vraiment le bon moment si il comptait l'inviter. Quoi ? Il n'allait pas parler d'un bal devant une fille avec laquelle il était à un rendez-vous si c'était pour ne pas l'y emmener, si ? C'était sans doute pour ça donc. Et elle voulait être sûre qu'il ne se dégonfle pas ou qu'il ne change pas d'avis.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3568
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Mer 14 Jan - 14:13


Put the right amount of pressure on it

Lisbeth se mit à rire. C'était un son très agréable. Il y avait des rires avec le nez, des couinements aiguës, des gloussements de bouteilles à col étroit qu'on retourne dans le lavabo ou des éclats de baleine, en bref toute sorte de rires plus ou moins drôles ou supportables, et il y avait les rires bien maitrisés, délicats et un peu gênés que Ludovic avait toujours trouvé tout à fait adorable chez une fille et, par extension, chez une femme. Lisbeth était un peu dans ce genre là. Il trouvait cela fascinant, tant de retenue pour éviter d'être comparé à un quelconque animal hilare et préserver les oreilles de ses voisins. C'était un véritable exploit personnel lorsqu'il parvenait à faire éclater d'un rire sincère ce genre de personne, mais cela devrait attendre, il y avait mieux à faire.

— J'aimerais bien en effet, répondit-il. Mais je n'ai pas encore trouvé de cavalière. Peut-être que tu pourrais venir avec moi.

Bien entendu il aurait été un mufle de ne pas essayer de l'inviter, ils se connaissaient depuis un moment maintenant et un rendez-vous de plus ne le dérangeait pas du tout, bien au contraire. Surtout pour Halloween et après qu'elle ait battu des cils. C'était impressionnant, d'une grâce et d'un naturel incroyable qui repoussaient les frontières du savoir-faire. Une véritable œuvre d'art ! Il était sûr qu'avec un battement de cils pareil on pouvait adoucir le  coeur de n'importe quel mangemort. Oui, bon... peut-être pas jusque là, mais il avait bien le droit d'être fan de quelque chose et si elle refusait de chanter il ne devrait pas avoir trop de mal à lui trouver un autre talent inégalable.


___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise


Dernière édition par Ludovic Descremps le Lun 19 Jan - 1:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1701
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Lun 19 Jan - 1:07

Il comptait participer au bal. Aurait-elle besoin de le pousser d'avantage pour qu'il finisse par poser la question ? Allait-elle devoir lui faire parvenir un télégramme ? Ou engager une bande d'animaux chantant comme dans les dessins animés moldus. Ah, il parlait de cavalière, enfin, et du fait qu'elle pourrait l'accompagner. Bon, ce n'était pas vraiment une invitation en bonne et du forme alors elle n'allait pas lui offrir une véritable réponse non plus. Oui, elle était un peu gamine, mais ce n'était pas nouveau. « Peut-être que je serai libre. » lui répondit-elle, joueuse. Et puis, c'était vrai qu'il fallait d'abord qu'elle vérifie qu'elle n'avait rien de prévu, même si elle en doutait fortement. Peut-être devrait-elle garder l'appartement et arroser les plantes ? Si elle avait encore un appartement à cette date. Moui, ne pas penser à ça, et à Hans, et à tout ce qui allait avec, pour le moment, ça ruinerait la soirée. Elle préférait confirmer les détails techniques : « Ça a lieu le soir d'Halloween même ? » Et bien oui, ce n'était pas parce qu'il y avait Halloween dans le nom que c'était forcément le 31 ! Et si elle réservait pour la mauvaise date, elle aurait bien l'air d'une cruche.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3568
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Mar 20 Jan - 2:02


Put the right amount of pressure on it

Le professeur de sortilèges eut un sourire entendu à la réponse de Lisbeth. Voilà une répartie et un petit jeu qui lui plaisaient. Il la regarda une minute ou deux, ses yeux, sa bouche. Oui, voilà qui lui plaisait, il avait l'impression qu'elle était un peu plus détendue, moins cachée derrière les bonnes manières. Cela il s'en chargeait déjà bien tout seul, il n'avait pas envie d'un échange de platitudes à longueur de journées. Autant dire que la sorcière blonde venait de marquer un très bon point en une seule petite phrase. Peut-être que les choses sérieuses allaient enfin commencer.

— Des raisons particulières d'être occupée ?
demanda-t-il sur le même ton sans la quitter des yeux.

Elle sembla par la suite réfléchir un peu, à son planning peut-être. Ludo espéra soudain qu'elle ne soit pas réellement prise ce soir-là. Le bal d'Halloween c'était tout de même une occasion à ne pas manquer. Il fallait qu'elle soit libre et qu'il n'ait pas d'empêchement de son côté.

— C'est ça, le 31 à minuit précise dans la grande salle de l'école. Enfin, je crois que ça commence plus tôt, je ne me souviens plus des horaires exactes, mais de toute façon on peut y aller quand on veut ce n'est pas très grave.

Bien sûr, il y serait sans doute le plus tôt possible, après tout, il vivait sur place et puis c'était Halloween ! Le fait qu'il y pense autant de fois dans un rp vous laissait imaginer à quel point c'était pour lui Le jour à ne pas rater, mais il aurait très bien put l'attendre si elle avait été prise. Une heure, deux, un peu plus... pourquoi pas tant qu'elle lui accordait au moins une danse.


___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1701
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Jeu 22 Jan - 14:54

Puisqu'elle n'avait pas à se retenir de lui faire des choses qui ne sont pas très acceptées en public... Elle était un peu plus libre d'être naturelle. Oui, c'était assez paradoxale. Avoir anesthésié une partie d'elle pour laisser le reste vivre librement. Mais ça semblait fonctionner. Et lui plaire, puisqu'il ne prit pas la mouche mais se contenta de lui sourire d'un air entendu. Il lui demanda si elle avait des raisons particulières d'être occupée et elle trouvait que c'était une excellente question. Cependant, elle n'en avait pas la moindre idée et n'allait pas lui dire qu'elle faisait partie d'une secte étrange et qu'il y aurait peut-être une réunion.

« Je devrais peut-être de m'occuper du lama d'un ami... Ça se sent vite seul ces bêtes là. »

Oui, c'était absurde et c'était voulu. Mais elle ne se souvenait pas du tout de ce qu'elle aurait bien pu avoir de prévu, ce qu'il ne voulait pas dire qu'il n'y avait rien. Donc voilà. Puis il comprendrait sans doute que c'était une plaisanterie. Elle réfléchit un moment. Le trente et un... C'était un grand blanc dans son cerveau.

« Est-ce que ça te dérangerait que je vérifie en rentrant à l'appartement et qu'on se recontacte pour confirmer ? Je détesterai poser un lapin à ce pauvre lama. Ou tout autre événement que j'ai potentiellement oublié pour le moment. »

Voilà, c'était relativement diplomatique au moins. Elle espérait qu'il ne se vexe pas de n'avoir pas eu une réponse de suite. Mais c'était ce qu'elle pouvait faire de mieux sans prendre des engagements qu'elle ne pourrait peut-être pas tenir.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3568
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Jeu 22 Jan - 22:36


Put the right amount of pressure on it

Ludovic eut un grand sourire. Un lama ? Quelle idée ! C'était au moins aussi absurde que lui avec ses chèvres. Il voyait bien la bestiole duveteuse au regard assoupit ruminer dans un salon ou sur un canapé. Jeune, il aurait trouvé que cela était à creuser, un cadeau pour les Serpentards peut-être. En revanche, ce qu'il ne se représentait pas une seule seconde c'était Lisbeth en train de s'occuper de ce genre de mouton mutant. Non, elle ne faisait pas une seule seconde fermière ou quoi que ce soit du genre, pas même pour rigoler... ou alors juste avec une chemise et une salopette peut-être. Le français tourna la tête et regarda où il mettait les pieds, essayant de penser à autre chose.

— Bien sûr, prends-ton temps pour vérifier, fit-il, soudain plus sérieux. Ce n'est qu' à la fin du mois... J'espère juste qu'il n'y aura pas trop de lamas d'ici-là.

Il se tut. Il faudrait penser à rentrer. Ce n'était pas que le boulot de prof soit si chargé, une fois les copies corrigées, les cours finis et préparés pour le lendemain, il restait tout de même beaucoup de temps libre, mais tout ce temps se perdait dans les affaires de l'Ordre, les retrouvailles avec des vieux amis ou l'un de ses innombrables hobbies. Sans oublier qu'il devait déjà avoir une semaine de sommeil à rattraper maintenant que Jon le tirait de sa chambre à des heures indécentes pour aller en cour particulier d'astronomie. Donc oui, il aurait mieux fait de retourner au château et se mettre au lit, mais il n'en avait pas très envie.

— Que fait-on maintenant ? demanda-t-il. On prévoit un nouveau rendez-vous avant le trente et un puis on se dire au revoir ou on va quelque part pour discuter ?


___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise


Dernière édition par Ludovic Descremps le Dim 25 Jan - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1701
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Dim 25 Jan - 3:06

Il sembla assez compréhensif du fait qu'elle lui demandait un peu de temps pour confirmer. Sans doute la blague et le lama avaient-ils aidé à faire passer sa demande plus facilement. Et elle avait assez apprécié le regard qu'elle avait surpris sur sa personne, sans savoir ce qui avait pu le déclencher exactement. Est-ce que ça importait ? Pas vraiment. Elle était flattée et, bizarrement, elle n'était pas déjà en train de se faire des films. Ah oui, la potion. Heureusement qu'elle était là celle là. Il lui demanda ce qu'ils faisaient maintenant, si ils se disaient bonsoir. Elle le regarda, faussement vexée, et lui répondit :

« J'espère que tu n'essaye pas de te débarrasser de moi ? »

Elle avait bien évidemment dit ça en plaisantant, bien sûr qu'il ne cherchait pas à se débarrasser d'elle, elle le savait. Qui ferait une chose pareille voyons ? Après une si bonne soirée ? Pas grand monde. Elle réfléchit un peu à ce qu'elle avait envie de faire, regardant brièvement autour d'elle et chipotant avec une mèche de cheveux. Elle se décida et lui répondit en le regardant dans les yeux.

« Honnêtement, je ne dirais pas non à un verre. Mais c'est comme tu préfères. »

Elle lui avait proposé ça d'un ton léger, car elle n'avait pas envie de le forcer ou de le tenter. Elle avait cru comprendre qu'il essayait d'arrêter de boire. Enfin, il y avait eu aussi Malcolm qui lui avait rapporté l'avoir aperçu bien soûlé à Pré-Au-Lard. Du coup, elle ne savait pas trop. Essayait-il juste de passer pour un type bien parce qu'elle était là ? Si il savait...

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3568
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Dim 25 Jan - 15:05


Put the right amount of pressure on it

Encore un sourire et le français prit l'air outré que la femme pense une seule seconde qu'il ait put chercher à se débarrasser d'elle. Comme si c'était son genre de partir sans prévenir au beau milieu d'une agréable conversation - et dans cette phrase le mot agréable prend toute son importance.

— Voyons, après t'avoir à moitié invité à un bal je ne vois pas pourquoi je ferais une chose pareille ! Et puis la soirée n'est pas encore terminée non ? On est loin d'avoir passé minuit.

Il la regarda jouer avec ses cheveux et réfléchir. Adorable. Elle finit par accepter. Un verre, rien de mieux pour finir une bonne journée. Il chercha une seconde aux alentours. Il y avait sans doute une ville pas très loin, mais si jamais ils ne trouvaient pas leur bonheur, ils pourraient toujours transplaner quelque part.

— Un verre donc, on devrait bien pouvoir trouver ça.


Par chance ils n'eurent pas besoin d'aller très loin, il y avait un café avec une terrasse presque à l'entrée de la ville. On y trouvait quelques personnes qui avaient probablement dut assister au concert, mais la plupart étaient déjà partis pour un peu plus d'animation, si bien qu'ils n'eurent pas trop de mal à trouver une table. Vint le moment de la commande, Ludovic laissa Lisbeth choisir en premier avant de se décider pour un cocktail non-alcoolisé prit un peu au hasard. Quelque chose de pas trop cher et un peu frais, il n'y avait pas besoin de plus.

— Alors, quoi de nouveau depuis la dernière fois ? demanda-t-il pendant qu'on préparait leur commande.


___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1701
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Dim 8 Fév - 1:35

Il admettait lui même qu'il ne l'avait invité qu'à demi et cela la fit sourire. Il avait raison, il était encore tôt. La mention de minuit l'amusa beaucoup, comme si il devait fuir avant cette heure fatidique. Elle le lui fit d'ailleurs remarquer :

« J'espère que, quand l'heure arrivera, tu ne te transformeras pas en citrouille. »

Référence un peu tirée par les cheveux à Cendrillon, mais soit. Elle avait eu une enfance partiellement moldue, ça faisait partie de sa culture. Elle poursuivit en réfléchissant et en lui répondant qu'un verre la tentait bien. Ils se mirent donc en route, pas pour longtemps, puisqu'ils tombèrent bientôt sur un café qui avait l'air sympa.

Le serveur vint prendre leur commande. Pour elle, ça serait un whisky, sans glace. Elle pouvait se permettre de se détendre un peu, la potion qu'elle avait prise l'empêcherait de trop être tentée de lui sauter dessus, quelque soit l'ampleur de son intoxication. N'est-ce pas ? Ludovic optait pour quelque chose de bien plus léger. Quoi de nouveau depuis la dernière fois ? Large question. Elle en voulait à Hans parce qu'il refusait de coucher avec elle. Ils s'étaient hurlé dessus, s'étaient embrassés, bref, c'était passé par toutes les couleurs. Littéralement, vu les cheveux de la jeune femme. Mais ce n'était pas exactement un sujet de conversation convenable, pas sans être édulcoré en tout cas.

« Des problèmes de colocation, principalement. C'est fou ce que c'est difficile de s'adapter aux habitudes de quelqu'un d'autre. » Elle leva brièvement les yeux au ciel, cette histoire l'épuisait. Elle décida de parler de quelque chose de plus léger, de plus amusant. « Sinon, j'ai eu quelques occasions de remonter sur un balai. J'entraîne un jeune de Poufsouffle, Stanley. Il est tellement motivé ! Et puis, faire la course contre des jeunes, ça me permet de vérifier que je ne suis pas trop rouillée. » Ses yeux brillaient un peu alors qu'elle parlait. Pas de manière surnaturelle, hein, ils étaient toujours de la même couleur, elle y faisait attention. Mais rien que de parler de Quidditch et de voler en général, elle ne pouvait pas s'empêcher de s'enthousiasmer. « Mais ne vas pas le raconter partout, je n'aimerai pas qu'il aie des ennuis à cause de ça. » Elle ne savait pas exactement en quoi cela pourrait lui causer des ennuis, mais on ne savait jamais.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3568
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Lun 9 Fév - 0:16


Put the right amount of pressure on it

Ludovic n'avait pas le moins du monde songé à faire une référence au fameux conte de Cendrillon, ou, du moins, ne s'attendait-il pas à ce que la jeune femme parle de l'histoire non sorcière qu'il avait entendu presque autant que celle des Trois Frères. Il haussa un sourcil un peu étonné, mais garda sa bonne humeur. Il n'y avait pas de raison, c'était même assez drô... non, en fait il ne savait pas trop comment il devait prendre le fait d'être comparé au carrosse de Cendrillon.

— En citrouille ? Je n'espère pas non plus, il ne manquerait plus que ça ! Hum, il y aurait bien mieux à faire.

Heureusement il ne mit pas longtemps à oublier cette étrange supposition en marchant, tout comme, plus tard, les boissons arrivèrent sans attendre. Je sais, on a déjà vu mieux comme transition, mais l'important était qu'il se trouvait maintenant avec un verre entre les mains et en charmante compagnie dans un petit restaurant perdu il ne savait plus où. Pas mal, espérons que cela durera.

Il gouta une gorgée de son cocktail et le trouva écœurant. Cela lui rappelait l'affreux goût de chewing-gum sucré qu'il sentait toujours les rares fois où il buvait du jus de citrouille. Il avala le plus vite possible pour éviter que la saveur ne s'attarde, jetant un furtif coup d’œil au verre de Lisbeth, et leva les yeux pour s'intéresser uniquement à la jeune femme qui lui racontait ses problèmes de colocation. Il fit une légère moue songeuse, avec une soudaine envie de lui poser une question importante. Il ne l'interrompit pas pour autant et s'efforça de l'écouter encore malgré son problème insoluble qui lui trottait à l'esprit.

Il eut un sourire en voyant la jeune femme parler de voler sur un balai. Si le support ne lui plaisait pas trop, traverser le ciel à toute allure à travers les nuages avec le vent en pleine face lui parlait bien. Il aurait fallut qu'il se trouve un balai à sa taille, il n'avait pas cherché depuis qu'il avait dépassé les un mètre soixante-dix en... troisième année ? Il y avait bien d'autres façon de voler.

— Ne t'inquiète pas, je ne dirais rien,
promis-t-il. D'ailleurs, si jamais tu en a assez de faire la course avec les jeunes je serais ravi de faire un remplacement.

Un autre rendez-vous ? Cela faisait presque deux en une soirée, mais il aurait bien aimé voir de quoi était capable l'ancienne joueuse de Quidditch. Même s'il se serait sans doute fait battre à plate couture si jamais elle lui proposait une course, c'était toujours une occasion de passer un bon moment tous les deux. Il laissa sa proposition obtenir une réponse avant de se décider à poser la question qui lui brulait les lèvres.

— Je ne crois pas que tu m’aie déjà parlé de ta colocation, tu vie avec quelqu'un ?


___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1701
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Mer 11 Fév - 20:27

Le whisky n'était pas mauvais et elle en avala une petite gorgée. Ludovic n'avait pas l'air aussi enthousiaste à propos de sa boisson. Mais elle ne fit pas de commentaire à ce sujet. Elle était trop occupée à parler Quidditch. Elle était contente qu'il ne décide pas de dénoncer Stanley. Un remplacement ? Elle appréciait assez cette idée. Et elle n'allait pas se gêner pour le lui dire. « Ça serait avec plaisir. » D'un regard, elle le jaugeait, se demandant si il était assez vif et athlétique pour tenir sur un balai. En tant normal, elle aurait sans doute comparé ses capacités à voler correctement à d'autres activités mais ce n'était pas un jour normal.

La colocation. Ah oui. En effet, elle ne lui en avait pas parlé jusqu'à maintenant. Parce que savoir qu'elle vivait avec un homme, sexy en plus, ça aurait risqué de le faire fuir. Mais ça faisait partie de sa vie et elle ne pouvait pas passer à côté pour toujours. Pour rester dans la légèreté, elle lui répondit avec humour : « On pourrait croire qu'avec toutes les cartes animées qui se baladent avec ma tête dessus, je toucherai assez pour me payer mon propre appartement, mais malheureusement, c'est loin d'être le cas. » Oui, c'était sûr qu'elle adorerait avoir son propre manoir où elle pourrait ramener qui elle voudrait quand elle voudrait. Avec une énorme baignoire. Mmmh. Elle passa une main dans ses cheveux, en songeant au fait que ça arriverait peut-être un jour. Elle avait toute la vie devant elle et c'était beaucoup plus d'années que les êtres humains normaux. Enfin, là, tout de suite, elle n'avait pas vraiment les moyens, même si la Confrérie finançait pas mal de ses dépenses quotidiennes. « Enfin, la photographie, ça ne paie pas beaucoup non plus. Donc oui, je vis avec quelqu'un. Ça allait plutôt bien jusqu'à ce qu'il ramène un mec sans prévenir, c'est toujours sympa comme surprise. »

Elle leva les yeux au ciel en reprenant son verre en main pour en avaler la moitié d'un coup. Ça, une belle surprise. Elle aurait rêvé ne pas être rentrée du tout ce soir là. Elle aurait gagné tellement plus de simplicité si elle n'avait pas été au courant. Soit. Oui, elle buvait vite, mais elle savait tenir le coup. Elle avait l'habitude après tout.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3568
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Jeu 12 Fév - 2:29


Put the right amount of pressure on it

Lisbeth avait l'air partante pour un petit tour sur un manche, plus que bon signe. Maintenant il avait plus qu'intérêt à se trouver un balai pour remonter son niveau où il s'offrirait un beau moment de honte. Il n'était pas si mauvais à l'école, mais si l'exercice ne l'avait jamais vraiment passionné, l’ennui quand on préférerait lâcher les commandes dès qu'on commence à prendre de la vitesse pour lever les bras et profiter du vent au maximum, c'est qu'on est vite frustré de ne pas pouvoir le faire. Mais pour ce rendez-vous un peu plus personnel que les simples restaurants ou soirées concerts, il n'hésiterait pas une seconde à faire un effort, surtout s'ils prenaient une douche après.

Ludovic but une autre gorgée de son infâme poison pour rester gentleman. Heureusement que ce problème de collocation l'empêchait de se faire trop de films. Il écouta avec attention chaque mot de la jeune femme et la regarda avec au moins autant d'intensité, essayant de ne pas trop la dévisager tout de même. Rien de très intéressant dans la première partie, mis à part qu'elle était assez célèbre pour avoir une carte de chocogrenouilles. C'était assez impressionnant... sans doute. Il n'avait jamais trop suivit la passion de ces cartes, mais il était plutôt épaté d'apprendre qu'il se trouvait en présence d'une célébrité, un peu triste aussi d'apprendre que son art ne payait pas. Y avait-il des fans qui auraient été prêts à tuer pour être à sa place ? Vivement, qu'il en apprenne plus sur ce colocataire.

— Il ? C'était donc un homme qui en avait ramené un autre. Il est gay ?

Il ferma la bouche aussi sec, espérant que personne ne l'avait entendu et que Lisbeth n'était pas du genre à mal prendre l'homosexualité. Entre Aidrian, quelques vieilles connaissances de Beauxbâtons et plusieurs mauvaises rumeurs sur Jon, il avait fini par se faire à l'idée et oubliait souvent que ce n'était pas le cas de tout le monde. En tout cas, si le fameux colocataire était bien gay, il y avait de quoi être rassuré.


___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1701
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Jeu 12 Fév - 3:05

Elle avait hâte de voir à quel point il était doué pour chevaucher un balai. Elle le vit boire un peu. Elle se demandait comment il pouvait apprécier ça. A quoi bon payer si cher pour quelque chose qui ne parviendrait même pas à te faire tourner la tête ? C'était agréable de parler avec lui. Il savait écouter et regarder, ce que l'ego de la demoiselle appréciait assez.

Elle aborda le sujet de sa colocation. Il sembla un peu choqué qu'il s'agisse d'un homme, et étonné qu'il soit possiblement homosexuel. Elle haussa les épaules, comme si ça ne l'intéressait pas tant que ça. « On pourrait le penser. Ou peut-être que les allemands sont juste moins pudique en ce qui concerne le partage de leur lit ? » Elle avait fini sa phrase sur le ton d'une plaisanterie, un sourire au lèvre et un éclat amusé dans les yeux. Personnellement, elle savait très bien qu'il n'était pas contre une femme de temps en temps, mais pour le reste de sa vie sexuelle, elle n'était pas très bien renseignée. Pour ce qu'elle en savait, le garçon pouvait être un ami, ils n'étaient pas vraiment déshabillés après tout. Elle posa son verre sur la table avant de croiser les jambes, s'appuyant un peu plus sur le dossier de sa chaise. D'un mouvement de la tête, elle ramena ses cheveux derrière son épaule, un geste gracieux et entraîné. Ce genre de comportement était presque devenu une seconde nature et elle le faisait malgré le peu de pensées vagabondes qu'elle avait ce soir.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3568
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Jeu 12 Fév - 3:43


Put the right amount of pressure on it

Ludovic fronça un peu les sourcils. Il aurait put prendre un visage renfrogné, mais le ton de la jeune femme lui tira un sourire et l'empêcha de sombrer dans ses ruminations d'homme jaloux. Néanmoins, il n'appréciait pas trop qu'elle le laisse ainsi, avec si peu de détails. Un colocataire allemand déjà, c'était presque un ennemi naturel avec l'éducation qu'il avait eut de son grand-père et puis il y avait ce "moins pudique". Comment fallait-il le prendre ?

— Ma foi, ça a l'air d'être quelqu'un d’encombrants,
répondit-il. Il faudrait que tu me le présente un jour, je pourrais peut-être le faire fuir s'il commence à te taper sur les nerfs.

Il aurait l'occasion de voir à qui il avait à faire de cette façon. C'était bien le meilleur moyen de vérifier qu'ils n'étaient que colocataires et il se ferait vraiment un plaisir de le faire décamper à coup de sarcasmes et de... comment disait la surveillante déjà ? Ludovesque ? Ludovesqueries ? Quelque chose comme ça.

Il ne manqua pas les mouvements de la jeune femme, ses jambes gracieuses se croisant avec naturel, ses cheveux en cascade tombant sur ses épaules. Son regard se fit plus doux et il décida sans une hésitation, ni même s'en rendre compte, de ne plus penser aux envahissants colocataires ni aux surveillantes frappa-dingue. Buvant encore une micro-gorgée de son cocktail, il se tourna un peu plus vers Lisbeth et reposa son verre hors de portée pour ne pas être tenté d'y goûter davantage.

— Je t'aurais bien proposé de venir chez moi si tu préfère éviter de le croiser ce soir, mais je pense que ce serait un peu compliqué. Trop de surveillants, d'animagus dans les couloirs et je n'ai pas de canapé.


___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1701
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Jeu 12 Fév - 4:08

Était-ce une impression de sa part ou y avait-il dans sa voix une pointe de jalousie ? Vouloir être présenté, le juger encombrant... Même le faire fuir. Elle soupçonnait que la réaction n'aurait pas été la même si ça avait été une jeune femme. Ça l'amusait beaucoup. « Pourquoi pas. » Un sourire en coin se dessina sur son visage et elle ne put s'empêcher de poursuivre en plaisantant : « Mais dans ce cas, j'espère que tu connais une bonne agence immobilière. » Elle sous-entendait par là que c'était plutôt elle qui prendrait la fuite dans ce cas. Et bien oui, ce n'était pas chez elle après tout.

Elle ne manqua pas de remarquer comment il la regardait. C'était agréable d'avoir de l'attention, toute l'attention de quelqu'un. Elle l'observa manipuler son verre, il avait de jolies mains, pour un homme. Puis vint la non-proposition et tous les sous-entendus qu'elle ne pouvait s'empêcher d'y lire. Sans les surveillants et les... animagus ? Ça aurait été possible. « Dommage. J'aurais bien considéré la proposition. » Elle lui offrit un sourire doux pour aller avec sa réponse joueuse, avant de rattraper son verre pour le terminer. Elle n'aurait pas dit non. Même si ce n'était pas pour les raisons habituelles. Elle n'avait pas envie d'avoir à dire au revoir, voilà tout. Et elle ne refuserait pas un peu de tendresse si elle lui était proposée. Et puis il n'y avait pas que ça... « J'aurai aussi adoré éviter de le croiser. » Elle n'avait pas parlé très fort, à peine plus qu'un murmure. Elle plongea ses yeux dans les siens, comme pour tenter d'en arracher une réponse sans poser de question. « Une solution serait de ne pas rentrer du tout. Mais ça risque d'être rude demain matin. » Là, c'était clairement pour rire. Même si, elle, ça ne l'aurait pas gênée, elle savait qu'il devait donner cours et ne voulait pas empiéter là dessus.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3568
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Jeu 12 Fév - 15:29


Put the right amount of pressure on it

Le français réfléchit une seconde, trouver une agence immobilière ? Sorcière ou non ? Peu importe, ce n'était pas un défi si difficile à relever, même s'il n'avait dut essayer que deux ou trois fois... quatre. Il avait eut besoin de moins que ça pour s'estimer qualifier en quelque chose, mais les côtés techniques de la vie quotidienne n'étaient vraiment pas son fort et il avait dut se faire arnaquer au moins autant de fois qu'il avait eut d'appartement. Tant pis.

— Je trouverais, affirma-t-il avant de regarder de nouveau la jeune femme.

Il n'était pas très riche non plus, pour ne pas dire fauché, mais si la colocation lui convenait ils trouveraient bien un moyen de s'arranger, n'est-ce pas ? Enfin, ils étaient loin d'en arriver là heureusement. Il sourit un peu plus. Elle était intéressée par la proposition une fois encore, avec ce même ton adorable. C'était vraiment dommage qu'il n'ait pas de canapé... entre autre. Lisbeth marmonna quelque chose qu'il n'eut pas le temps d'entendre, les vieilles manies des anglais qui n'aimaient pas articuler. Cela n'avait pas l'air de le concerner, il fit comme s'il avait compris, haussant un soupçon les sourcils l'air interrogateur et fut un tout petit peu déçu quand elle lui proposa de ne pas rentrer. Dommage, une fois encore, que ça ne soit pas possible, mais ça semblait juste être une blague, il ne perdit pas le sourire pour autant.

— Tant pis alors, répondit-il sur le même ton que la jeune femme en se penchant un peu vers elle. Ce sera pour une prochaine fois.


___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1701
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Jeu 12 Fév - 16:29

Elle le vit réfléchir à sa plaisanterie pendant un instant avant d'affirmer qu'il trouverait, un nouvel appartement donc. Alors, il poursuivait sur cette idée ? Définitivement un peu de jalousie. Elle pensait ça absolument adorable qu'il se place en défenseur, alors qu'elle était fort capable de prendre soin d'elle même. Vraiment ? Elle n'était juste pas parvenue à avoir une vie normale ou quelque chose s'en rapprochant. Mais normal, c'était ennuyeux, n'est-ce pas ? Là, elle avait la chance d'être éternellement extraordinaire ! C'était ce qu'elle se mettait en tête en tout cas.

Elle remarquait bien qu'il semblait déçu quand elle avait parlé de ne pas rentrer. Elle se mordilla la lèvre, indécise, un peu anxieuse. Lui proposer de louer une chambre n'aurait pas été très correct et elle craignait de lui faire peur si elle allait trop vite. Gâcher tout le progrès qu'elle avait fait jusqu'ici. Il souriait, disant que c'était tant pis en se penchant un peu vers elle. Elle posa ses bras sur la table, s'inclinant légèrement en avant. Pour une prochaine fois ? « Quand tu voudras. » Oui, c'était pas très "correct" mais c'était tellement vrai que toute autre réponse aurait semblé artificielle. De si près, elle pouvait discerner les détails de ses yeux et les petites mèches qui retombaient sur son visage. C'était trop tentant. Elle étendit son bras pour passer une main dans ses cheveux. Quoi ? Lisbeth était une personne tactile. Emmêlant ses doigts dans sa crinière, elle finit sa course dans sa nuque, sans savoir ce qu'elle comptait faire maintenant. Prête à se rétracter si il réagissait mal.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3568
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Jeu 12 Fév - 17:02


Put the right amount of pressure on it

Ludovic contemplait les prunelles de l'anglaise, fasciné par sa réponse. Brève, mais qui semblait en dire beaucoup. C'était un défi ? Une proposition ? Une provocation ? Un peu étrange tout de même, cela ne semblait pas trop correspondre à son caractère autant qu'il ait put en juger lors de leurs rendez-vous. Tant d'assurance tout à coup, il aurait put se méfier si elle ne s'était pas mise à glisser ses doigts dans ses cheveux, lui tirant un sourire et un regard malicieux. Ah oui, les cheveux, qu'est-ce qu'il ferait sans ? Ils étaient beaux n'est-ce pas ? Il se laissa faire, approchant même un peu plus pour qu'elle n'ait pas à trop tendre le bras, l'avantage de ne les barder ébouriffés, c'est que les personnes du beau sexe résistaient moins à la tentation.

— Agréable ? taquina-t-il.

Les doigts de la jeune femme quittèrent ses cheveux pour glisser sur sa nuque, éveillant un frisson agréable le long de son épiderme. Très agréable. Il glissa l'une des mèches de Lisbeth derrière son oreille avant de poser la main sur son visage et se pencha un peu plus pour couvrir les quelques centimètres qui les séparaient encore, posant ses lèvres sur les siennes. Tièdes et voluptueuse, parmis les plus douce qu'il ait connu. Elle était anglaise, il était bien élevé, donc cela serait un simple baiser anglais, d'autant qu'ils étaient en public. Les yeux fermés, Ludovic caressa la peau douce qu'il sentait sous ses doigts et pressa un peu plus les lèvres rouges de la blonde.


___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1701
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   Jeu 12 Fév - 17:55

Elle en avait dit beaucoup en seulement trois mots. Il avait l'air intrigué et la regardait intensément. Elle aurait pu rester longtemps à contempler de si beaux yeux. Le tout était de ne pas prendre les mêmes par accident. Mais son don était sous contrôle, un seul verre n'allait pas parvenir à chambouler tout son entraînement. Elle avait eu un peu peur que son geste soit mal pris. Certaines personnes n'aimaient pas être touchées, encore moins se faire décoiffer. Ludovic portant déjà ses cheveux en bataille, elle avait espéré qu'il ne s'offusque pas. Ça avait été le cas. Il lui avait offert un regard espiègle et s'approcha même un peu plus. Elle avait beau ne pas avoir une libido aussi... envahissante que d'habitude, elle avait l'impression d'avoir chaud et son cœur s'était mis à battre un peu plus vite. Il n'avait jamais été aussi proche.

A sa question, elle répondit par un sourire, n'osant pas dire un mot alors qu'il approchait pour replacer une mèche de ses cheveux. Comme une excuse pour lui rendre la pareille. Ses yeux se fermèrent brièvement quand la main de son compagnon se posa sur son visage, avant de revenir croiser le regard du français. Elle le laissa prendre l'initiative et arriver jusqu'à elle, fermant de nouveau les paupières quand leurs lèvres se touchèrent presque. Elle caressait la peau de son cou avec délicatesse et se délectait de le sentir faire de même sur sa joue. Sa main glissa depuis la nuque jusqu'à l'épaule, l'attirant doucement un peu plus près d'elle. Le baiser était tendre, presque pudique. Oh, oui. Ils n'étaient pas seuls. Ce n'était pas trop grave, elle pouvait continuer à prétendre qu'ils l'étaient. Il pressa ses lèvres contre les siennes et elle ne se déroba pas, savourant chaque seconde. C'était agréable. Trop agréable. Quelque chose en elle mourrait d'envie d'avoir des cheveux pastels et ça n'était pas bon du tout. En continuant son étreinte, elle tentait de son mieux de rester comme elle l'était. Elle avait envie de se laisser aller plus encore mais elle avait peur de se mettre à changer. Ce n'était pas normal. Elle aurait du pouvoir garder son don en laisse et tous ses automatismes semblaient s'être envolés. Elle avait du cesser de trop penser aux caresses, à ses lèvres et à sa peau pour garder le contrôle.

Les enfants, retenez cette leçon, on ne mélange pas les potions et l'alcool, même à petite dose.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Put the right amount of pressure on it - Ludovic&Lisbeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand le Conseil de presse du Québec pressure un journaliste haitien
» 03. Under pressure
» « It would be possible to describe everything scientifically, but it would make no sense. It would be without meaning, as if you described a symphony as a variation of wave pressure. » - Colin Newton. - En cours.
» Game's rules
» TOO MUCH PRESSURE ▬ SXS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
HORS POUDLARD
 :: Le reste du monde
-