La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Bar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1957
Date d'inscription : 29/04/2014
Caracteristique : Préfet - Gardien et capitaine
MessageSujet: Re: Bar   Mer 4 Fév - 13:13

Pendant combine de temps m'étais-je endormi, je n'en savais rien du tout, mais lorsque j'ouvris les yeux, la salle était pleine à craquer. Il y avait pas mal de monde au bar, mais pas forcément des personnes que je voulais croiser. J'avais cru entendre Kennedy durant mon sommeil, mais ce n'était peut être qu'un rêve après tout.

Je glissais ma main sur une chope de bierraubeurre qui trainait sur le comptoir, elle n'était pas pour moi à la base, mais ni vu ni connu, j'embarquais mon butin un peu plus loin.
Mais d'ailleurs, où était donc passée Lux, j'étais sensé l'accompagner… j'étais vraiment à côté de la plaque c'est pas possible… bon la meilleure des choses serait d'essayer de se rattraper comme on peut, je retournais donc au comptoir pour récupérer un verre de jus de pomme avant de me diriger vers les tables, hors de question d'aller sur la piste de danse maintenant y avait trop de monde et puis j'avais la flemme tout simplement.

En plus de me retrouver seul, j'avais l'impression que les professeurs s'étaient tous dirigés vers le bar, ce qui était faux évidemment, tous n'étaient pas en train de se bourrer la gueule à la bierraubeurre… même si… enfin non, voyons c'était des personnes responsables. L'air un peu endormi, je me frayais un chemin entre la populace, croisant madame Hudson en pleine discussion avec une serpentard, Félicia je crois. Je n'étais pas très intéressé par leur conversation mais je leur devais au moins un bonjour. Je fis un sourire avant de m'exprimer…

« Bonsoir professeur ! » puis je continuais ma route, l'air toujours aussi perdu et mal à l'aise dans une foule qui ne cessait de grossir.


Départ vers les tables

Revenir en haut Aller en bas
Féli × On ira, on suivra les étoiles et les chercheurs d'or ♪
Félicia K. Andrews

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1673
Date d'inscription : 19/02/2014
Multicomptes : Caleb et Nath'
Caracteristique : Attrapeuse de l'équipe de Quidditch de Serpentard.
MessageSujet: Re: Bar   Mer 18 Fév - 2:37



Je souriais, choquer tout le monde c'était absolument quelque chose qu'elle ferait. Mais j'étais sûre quand même qu'elle n'en ferait pas trop. Après tout je savais qu'elle tenait a son boulot, bref elle n'en ferait pas trop. On rejoignit le bar, comme je m'en doutais, puis elle proposa d'aller me chercher quelque chose a boire et je lui dit que je prendrais la même chose qu'elle. J’acquiesçais alors qu'elle me disait « je reviens vite », que certaines avaient déjà remarqué et que l'animation ne tarderait pas. « D'accord. » Dis-je en souriant.

Elle me laissa et j'en profitais pour jeter un coup d’œil a la salle, je repérais Luka de loin, en robe, ce qui était étonnant d'ailleurs, elle était en compagnie d'un Gryffondor. Caleb je crois. Bah aucune importance en fait.

Quelqu'un vint près de moi et me parla un peu, je lui répondit, je ne la connaissait pas mais ça n'avait pas d'importance. Quelques instant après elle repartit et Alice revint avec deux verre teinté de rose. Quelque chose me disait que ce n'était pas quelque chose de non alcoolisé, mais qu'importais. Mon court échange avec l'inconnue déjà oublié je souriais a Alice et je pris un des verres.

« Merci. » Dis-je avant de déposer un chaste baiser sur sa joue. Bah quoi ? Personne n'allait faire une scène pour un petit bisou sur la joue hein. J'entendis un « bonsoir professeur » qui était évidemment adressé a Alice et je jetais un coup d’œil pour voir Jace, le préfet de Poufsouffle, passé. « Pour une fois il a l'air plus ou moins réveillé. » Dis-je amusée, je me moquais juste un peu mais pas méchamment. Puis je bu une gorgée de mon verre.

___

Non, non jamais Je n'avouerai, non, non. Même si tu nies Tu souris car tu l'aimes. Laissez tomber, je ne suis pas amoureuse. Lis sur nos lèvres, tu t'enfièvres Car tu l'aimes. Jamais, jamais Je n'vous dirai Jamais, jamais Je n'oserai. C'est pas la peine d'hésiter Car tu l'aimes Oh... Oserai-je un jour, t'avouer comme je t'aime ?
© Dita | Epicode | Chanson © Disney (Hercule)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2207
Date d'inscription : 22/02/2011
MessageSujet: Re: Bar   Sam 21 Fév - 23:33

Desormais les boissons sont alcoolisées Souriiiire

___

compte fondateur & mdj - n'envoyez pas de MP
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1924
Date d'inscription : 08/09/2014
Multicomptes : Jon Lakenstridge - Savanah Lewis - Morgan Winterfield
Caracteristique : Surveillante à Poudlard
MessageSujet: Re: Bar   Ven 13 Mar - 1:25


Et maintenant, public chéri,
Préparez-vous pour le final :
Ceux qui n'ont pas déjà péri,
Entrez dans le cercle infernal !

-Un verre s'il vous plait! tonna une voix féminine sans grande conviction.

Oswin s'approcha du bar, s'y accoudant élégamment en parfait accord avec son costume, le regard perdu dans le vide, ainsi qu'un léger sourire crispé aux lèvres.
Concrètement, que c'était-il passé? Une simple danse, un simple baiser, et de la... sincérité, presque naïve, mais bien réelle. C'était peut-être ce dont elle avait besoin pour se changer les idées, même si ce n'était sûrement pas ce qui allait la sortir du bourbier dans lequel elle s'était fourrée. Et puis, il ne fallait pas oublier sa magnifique délicatesse, la petite attention qu'il avait eut d'aborder le mauvais homme au mauvais moment... Mais quel idiot!
À cette pensée, la surveillante eut un rictus suivit d'un nouveau soupir, quelque part amusée de part ce don qu'il avait de sans cesse trouver l'unique mauvais sujet, mettre le pied là où il ne fallait pas, cela en devenait presque risible!
Le choc de son verre contre le bar la sortit de ses pensées, et elle hocha légèrement la tête pour remercier celui qui lui avait servit la boisson, avant de porter le liquide à ses lèvres, son esprit dérivant dores et déjà vers son fantôme de frère qui était sortit de sa tombe la veille. Comment devait-elle le prendre? Comment pouvait-elle le prendre? N'importe qui à sa place serait devenu fou, mais elle, elle devait garder la tête haute et faire comme si tout allait bien!
Mais contrairement à d'habitude, elle n'arrivait pas à rester de marbre, c'était bien au delà de ce qu'elle pouvait supporter, et Ludovic venait d'être le premier à s'en rendre compte. Combien de temps encore tiendrait-elle avant de devoir se passer les nerfs sur quelqu'un?
Bien trop peu.

-Allons allons, tu bois seule maintenant?

Une main forte se saisit alors de la taille d'Owin qui se retourna après avoir esquissé un discret sourire en reconnaissant la poigne ferme et la voix rauque d'un très... très vieil ami.

-Que voulais-tu que je fasses, tu ne m'as pas attendue alors je devais bien m'occuper avant que tu ne daigne revenir me voir.

Opie Thorsen, celui qu'elle avait plus ou moins invité au bal pour l'accompagner et ne pas se retrouver seule à ce bar. A vrai dire, il n'avait pas dut être très joyeux de voir le Professeur de Sortilège débarquer et lui piquer sa cavalière pour quelques danses improvisées ainsi qu'un baiser loin d'être des plus banals. Impression qui se confirma lorsque son regard se planta dans le sien, celui du Norvégien remplit d'une sorte de... jalousie sourde? Ce même regard qu'il posait sur quelque chose qu'il jugeait "à lui", possessif, protecteur, dominateur.
Alors comme ça elle lui appartenait? Sympathique l'idée, c'est sûr qu'avec un homme comme lui sur le dos, peu d'hommes oseraient s'approcher d'elle aussi facilement.

-Je me souviens d'un temps ou tu savais mieux t'occuper que cela pendant ton temps libre...

-Ne vas pas croire que je me suis ramollie, c'est simplement les hommes d'ici qui ne sont pas des plus intéressants. Après tout, j'ai un beau spécimen ici, pourquoi regarder ailleurs?

Une pointe de taquinerie se détacha de la voix un peu terne de Linda, sa dernière réplique entraînant un légèrement froncement de sourcils chez son cavalier, n'appréciant sûrement pas particulièrement le fait d'être traité de spécimen, mais il se contenta de raffermir sa prise sur la jeune femme qui plissa les yeux, comme le défiant de la garder pour lui.

-Mais pourtant tu t'es bien amusée avec l'autre qui viens de t'inviter. Et puis, il semble lui aussi y avoir pris du plaisir, tu peux me donner une explication à cela?

Un sourire en coin étira à ce moment les lèvres de la sorcière alors qu'elle secouait légèrement la tête avec un discret "-Tt -tt -tt...!" avant de lever à nouveau ses yeux vers son imposant partenaire, son regard droit et franc le fixant directement

-Que de curiosité! Serais-tu jaloux par hasard? Cela m'étonne de toi...! Surtout que de ton côté, je ne suis sûrement pas la seule que tu saisis de cette façon! Et puis... même si je dois avouer qu'il embrasse plutôt bien, il est beaucoup trop maigrichon à mon goût!

Le Norvégien haussa alors un sourcil, avant de s'approcher de la française sans la moindre gène avant de lui voler ses lèvres avec la même ardeur dont elle même avait fait preuve précédemment face au Professeur de Sortilèges, ses bras puissants la serrant comme s'il voulait la protéger quelque part, et même si elle était certaine que ce n'était sûrement pas la signification de ce geste, dans son état c'était bien la possibilité la plus attirante.
Une nouvelle fois, le tissus délicat de sa robe pâtit des caresses du sorcier contre son corps, et une nouvelle fois, sa peau fut parcourue d'une traînée de flamme alors que la violence de son partenaire la submergeait bien plus que lors du premier baiser de la soirée.
Et bien... Deux baisers moins d'une heure! Qu'elle chanceuse elle était ce soir!

Les vagues successives de reprises d'Opie s'arrêtèrent finalement, permettant enfin à la française de respirer un bon coup, avant qu'elle n'hausse un sourcil à la fois surpris et amusé et qu'elle ne fixe son cavalier, ouvrant la bouche pour répliquer quelque chose avant qu'il ne la coupe brutalement:

-Alors, il embrasse toujours aussi bien?

Le sourire du Norvégien déstabilisa légèrement la jeune femme déjà bien confuse depuis la veille. Elle se contenta alors de secouer la tête en lâchant un discret rire.

-Je n'arrive pas à y croire... Tu as fais cela seulement pour qu'il te voies avec moi c'est ça, n'est-ce pas?

Pas de réponse, mais lorsqu'elle redressa la tête pour fixer à nouveau son cavalier dans les yeux, son sourire sombre lui indiqua clairement la réponse qu'elle attendait, ce qui lui fit lâcher un soupir amusé. Comment pouvait-on seulement profiter des hommes autour de soit si seulement tous se faisaient de la concurrence entre eux? De vrais gamins qui se battaient pour une part de tarte qu'ils ne désiraient même pas!

-Et donc? Ca t'as plut? Plus qu'à ... l'autre?

-Evidemment...!

Un nouveau sourire étira les lèvres d'Oswin, s'amusant du jeu perpétuel qui subsistait entre elle et la Colère, il avait beau être bien plus imposant que l'enseignant Français qui hantait lui aussi les couloirs de Poudlard, tout deux restaient de vrais gamins. Et bien que son regard était plus froid, plus dur, beaucoup moins compatissant et plus sauvage que celui de Ludovic, ils en restaient des hommes qui en cette soirée, ne désiraient que passer du bon temps.
Cependant... En arriver à dire qu'Opie embrassait mieux que le Français... Etait-ce vrai? Non et oui à la fois.
C'était... Différent. Chaque baiser était différent des autres, chaque homme avait sa façon d'embrasser et aucune des deux n'avait été particulièrement désagréable. Les deux avaient leurs bons points et leurs mauvais côtés. L'un brûlant, qui vous submergeait sans le moindre effort et sans que vous ne pouviez rien y faire, brutal et sauvage auquel on ne pouvait que s’adonner, mais l'autre était bien plus partagé, passionné, chacun avait son rôle à jouer mais ce n'était pas pour autant qu'il en devenait ennuyant, car Descremps savait -à sa grande surprise- étonnement bien s'y prendre.
Alors comment pouvait-elle seulement comparer?


 
© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
 


Costume::
 
[/quote]

___

“There’s a lot of things you need to get across this universe. Warp drive… wormhole refractors… You know the thing you need most of all? You need a hand to hold.”
-The Tenth Doctor
Linda Oswin
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1688
Date d'inscription : 10/05/2014
Multicomptes : LVH - EJE - SAR - KAS
MessageSujet: Re: Bar   Lun 6 Avr - 2:44

Alice avait plus ou moins l'esprit dans les boxer. Quelque chose comme ça. Et etant alcoolisée, on pouvait dire que c'était quasiment pire. Elle voulait limite… Non. Elle n'irait pas plus loin. D'autant qu'elle avait bien percu le regard assassin de Luka. Et bien qu'elle en prenne de la graine la coincée, elle au moins elle avait une jolie blonde à son bras ? Et qu'en était il de la suèdoise ? Elle était avec son meilleur ami ? Comme c'était mignon. C'était à vomir en fait. Oups. C'était pas le moment de vomir, il y'avait des bonnes choses dans les verres. Dans les verres qu'elle ramenait donc auprés de Felicia. A bien y reflechir Felicia n'avait rien de Felin, mais on ne choisissait pas son nom. Bon, sauf quand on s'appelait Luka, mais putain de poulpe frit, elle allait arreter de penser à la fuyarde. C'était reglé. Elle grogna. Chassa Luka de sa tête, arqua un sourcil en souriant à Jace, et en lui rendant son salu, et deposa les verres dans les mains de Felicia. Enfin un verre. L'autre était pour elle.

« Pour une fois oui.» Un sourire, elle se mordit un peu les levres et vida son verre d'une traite. « Tu veux faire quoi ? Je pourrais t'amener danser, mais je ne suis pas sure que ça passe plutot bien ? Ou bien, on pourrait s'eclipser, il parait que les jardins sont agréable la nuit quand tout le monde est concentré ailleurs. » Oups. La sociabilisation tout ça, c'était peut être pas pour elle en fait ?

___

- ALICE HUDSON -

Et 1,2,3 Alice est née au pays des cauchemars je voudrais juste la rassurer...  Et 1,2,3 Alice est tombée dans un trou noir je pourrais peut être la sauver. Mais qu'est ce qu'on a fait de mal ? Je n' me rappelle de rien... Il y a beaucoup trop de monde autour de moi. Alice ne te retourne pas.
 
Revenir en haut Aller en bas
Féli × On ira, on suivra les étoiles et les chercheurs d'or ♪
Félicia K. Andrews

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1673
Date d'inscription : 19/02/2014
Multicomptes : Caleb et Nath'
Caracteristique : Attrapeuse de l'équipe de Quidditch de Serpentard.
MessageSujet: Re: Bar   Mer 15 Avr - 4:55



La jeune femme qui m’avait parlé était partie et je ne comprenais pas trop. Enfin soit, j’attendais qu’Alice revienne avec nos verres. J’avais décidé de continuer ma vie comme avant, sans penser aux projets de ma mère, en espérant y échapper. Bref. Pour l’instant Alice revenait et je lui souriais. Jace était passé, avec un bonsoir pour Alice, mais rien à mon intention, il n’avait pas dû faire attention à moi. Mais pour une fois, il avait l’air plus ou moins réveillé. Ce qu’Alice confirma avant de boire son verre d’une traite.

Je bu une gorgée alors qu’elle reprenait la parole, me demandant ce que je voulais faire. Danser ? Hum... Je jetais un vague coup d’œil à la piste de danse et je secouais légèrement la tête, sans pour autant l’interrompre.

« C’est pas vraiment mon truc danser. » Soufflais-je avant de boire encore une gorgée, c’était bon dit donc, mais je ne buvais pas trop vite. Puis je repris la parole : « On va laisser ça de côté pour l’instant. Mais je serais ravie de faire un petit tour dans les jardins. » Je souriais encore et je terminais mon verre.

___

Non, non jamais Je n'avouerai, non, non. Même si tu nies Tu souris car tu l'aimes. Laissez tomber, je ne suis pas amoureuse. Lis sur nos lèvres, tu t'enfièvres Car tu l'aimes. Jamais, jamais Je n'vous dirai Jamais, jamais Je n'oserai. C'est pas la peine d'hésiter Car tu l'aimes Oh... Oserai-je un jour, t'avouer comme je t'aime ?
© Dita | Epicode | Chanson © Disney (Hercule)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1688
Date d'inscription : 10/05/2014
Multicomptes : LVH - EJE - SAR - KAS
MessageSujet: Re: Bar   Ven 17 Avr - 13:29

L’alcool était fort. Mais l’alcool était bon. Forcement, c’était toujours bon de l’alcool, on faisait ce qu’on pouvait hein ? Bref, Alice était pas encore torchée, mais disons qu’elle avait bien commencé, en même temps les bals ça la faisait chier comme si elle était un rat mort qui savait pas spécialement comment trouver le bout de sa queue. Une analogie comme ça. Soit. Pour le moment elle était avec Felicia et elle essayait de profiter de la soirée tout en restant politiquement correcte, et tout simplement correcte tout court, c’était déjà bien dur.

Felicia, qui voulait pas danser. C’était triste, et un soulagement à la fois, parce qu’elle n’avait pas envie de danser. La musique était pas mauvaise spécialement, mais ça la faisait chier. De toute façon ça la faisait chier d’être ici alors bon. Soit. Felicia préférait le tour dans les jardins, et elle sourit un peu.

« Allons vers les jardins alors. Avec un peu de chance, personne ne remarquera notre présence, enfin notre absence, tu vois ce que je veux dire. » Et puis d’une manière pas très politiquement correcte elle déposa un baiser sur la joue de Felicia avant d’attraper sa main. Oups. Tant pis. Elle s’en fichait un peu, elle commençait à sentir un peu les effets de tous les alcools, alors au diable la retenue hein. Ouais. De toute façon vu les gens présents il valait mieux sortir. Point.

« Par ici, jolie blonde. » Ça c’était moche. Elle grimaça un peu. Ok elle pouvait largement mieux faire. L’entrainement par la main elle l’attirant donc vers la sortie de la grande salle, sentant le regard de Luka dans son dos en grimaçant un peu, et elle commença a marcher vers les jardins .

« C’était probablement une erreur de venir au bal ce soir. » Un soupir de sa part. Elle poussa une porte qui donnait sur l’exterieur, et s’appuya sur un petit balconnet. « Si tu n’aimes pas danser, pourquoi venir au bal ? » La lueur dans son regard était taquine un peu.

[HRP : Tu peux nous créer un sujet dehors du coup ?]

___

- ALICE HUDSON -

Et 1,2,3 Alice est née au pays des cauchemars je voudrais juste la rassurer...  Et 1,2,3 Alice est tombée dans un trou noir je pourrais peut être la sauver. Mais qu'est ce qu'on a fait de mal ? Je n' me rappelle de rien... Il y a beaucoup trop de monde autour de moi. Alice ne te retourne pas.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1529
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : V.E.B.
Caracteristique : Préfet
MessageSujet: Re: Bar   Mar 19 Mai - 23:39

    Il aurait pu avoir un dernier regard par-dessus son épaule, ou celle de Jane. Un pincement au cœur, ou l’ombre d’un malaise. Quelle sensation plus incompréhensible que de se sentir coupable d’éprouver justement de la culpabilité ? Quel genre d’homme devenait-il ? Traînait-il trop avec James et Sirius ? A vrai dire, de cela, il n’en doutait pas. Mais il n’y a certainement rien de plus volatile que le cœur, voire l’esprit d’un adolescent. Du haut de ses quinze ans, et malgré toute sa maturité, le jeune Gryffondor ne semblait pas y déroger. Ou bien était-ce la grâce du don de sa compagne de soirée qui le touchait de ses doigts délicats ... Ses joues rosies par ses sincères compliments, son sourire éclatant ; quelques pas les éloignaient vers le bar et il n’avait plus d’yeux que pour elle. Le bras de l’infirmière autour du sien, il posa son autre main à même sa peau. « Pourquoi pas ? Tu peux être tout ce que tu veux ce soir ; je peux moi-même faire feindre d’être un parfait gentleman. » On était pourtant bien loin de la perfection.

    Le sourire aux lèvres, ses yeux pétillaient de la malice du gryffon malgré ses immuables cernes. Il y aurait eut quelque chose de vieux jeu voire dépassé s’il lui avait simplement répondu qu’on lui avait appris que toutes les femmes étaient des princesses ; Lyall était pourtant ce genre d’homme, à cheval sur de stricts principes moraux. La délicatesse et le respect suintaient de toutes manières de tous les pores de sa peau de loup-garou, et cela malgré tous ses travers. Mais enfin, cela pouvait également être tout aussi subjectif.

    Arrivant près du bar, nul n’aurait trouvé que Remus agissait étrangement. Il se sentait pourtant légèrement ailleurs, euphorique peut-être. Il n’avait pas vu Sirius se sauver en douce avec Mulciber, il avait perdu de vu Caleb et même Lux ; il ne voyait pas ce qui se passait autour de lui comme si tout ne tournait présentement qu’autour de Jane. Et ses propos l’amenèrent à sourire de manière un peu plus jaune mais il se reprit vite. La belle et la Bête, hum, quelle ironie. S’il ne connaissait pas le conte, le titre suffisait à résumer la situation actuelle. Elle, la Belle, et lui.

    « Je ne connais pas, j’y jetterai un coup d’œil à l’occasion ; mais dois-je en déduire que je serais la Bête ce soir ? » argua-t-il en haussa un sourcil parfaitement innocent. Son regard azur le troublait, mais il fit mine de s’en échapper un court instant le temps de prendre deux verres sur le comptoir. Ignorant tout de leur contenu alcoolisé, loin d’imaginer que l’on ose servir autre chose que du jus de citrouille dans une école – foutus elfes de maison. Remus en tendit un à sa belle avant de siroter le sien du bout des lèvres. « Oublié ? Tout de même, Jane, tu vas réussir à me vexer. » s’amusa-t-il avec un petit ton de reproche. « J’honore mes engagements, même s’ils ont été pris d’une façon un peu étrange ... Je ne regrette absolument pas bien sûr, mais je ne sais pas comment j’ai pu oser te demander de m’accompagner ; je devais être très fatigué ! Enfin, je ne dis pas ça pour toi ; tu comprends ce que je veux dire ? Je. J’ai l’impression de m’enfoncer, dis-moi de me taire. » termina-t-il avec maladresse et hésitation. Mais qu’est-ce qu’il racontait là ? Son visage s’était peu à peu transformé en une grimace, la grimace de celui qui se rend compte qui tient des propos qui peuvent être mal interprétés et qui ne trouve pas de pirouette pour retomber sur ses deux pieds.

    Un petit rire gêné ; on ne pouvait pas s’offenser face à sa tête de louveteau, de toutes façons. Et il n'avait même pas encore bu la moitié de son verre.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1280
Date d'inscription : 14/09/2014
Multicomptes : APR
MessageSujet: Re: Bar   Sam 8 Aoû - 22:39





Elle aurait bien voulu aller voir Caleb, lui parler, partager une danse à ses côtés pour savoir comment il se portait. Mais elle ne ovulait pas l’importuner, surtout qu’il était probablement occupé avec la demoiselle qui l’accompagnait. Sa curiosité de Serdaigle fut piquée. Etaient-ils ensemble tous les deux ? Si c’était le cas, ça devait être très récent parce que Jane lui avait posé la question lors de leur entrevue dans la forêt interdite, quand ils avaient fait un tour en sombral. Il faudrait d’ailleurs qu’elle lui parle, histoire de savoir. Peut-être était-il amoureux du coup. Mais ça ne la regardait pas après tout. Elle se sentait juste tellement proche de lui en ce moment que c’était... Bizarre qu’il ne lui ait pas parlé de Luka. Mais il avait encore tout le temps de le faire après tout.

Elle eut des frissons partout quand Remus posa sa main contre sa peau. Les mêmes délicieux frissons que lorsqu’ils étaient tout deux à l’infirmerie, quand il l’avait invitée à venir avec lui.

-Bien ! Alors faisons ça, je serai ta princesse et tu seras mon parfait gentleman.

Et ça la faisait rire. Une princesse, n’importe quoi. Les princesses étaient parfaites et ne promenait pas avec elle une tare familiale contre quoi elle ne pouvait rien faire... Mais bon, pour ce soir, aux côtés de Remus, elle pouvait bien être tout ce qu’il voulait, pourvu qu’il restait à ses côtés.

Ils étaient arrivés devant le bar, diverses boissons étaient servies, de toutes les couleurs, dans des verres bien différents et ce n’était pas étonnant. Poudlard était un lieu où l’on ne négligeait aucune fête. Du décor, à la musique en passant par le costume et les mets, tout ce qui était là faisait rappeler la fête célébrée, Halloween. Quand elle lui parla du conte de La Belle et la Bête et qu’il lui répondit, elle espéra ne pas l’avoir vexé en insinuant quelque chose qu’elle ne pensait pas. Bien sûr que non, Remus n’était pas la Bête sans coeur du début du livre qui devient bonne en apprenant l’amour aux côtés de Belle. Remus était un garçon doux, sensible et absolument pas égoïste.

-La Bête redevient un prince à la fin de l’histoire. Mais non, tu n’es pas une bête féroce, Remus.

Effleurant les doigts du jeune homme sans le faire exprès, elle accepta le verre qu’il lui tendait en le remerciant chaleureusement. C’était probablement un jus de fruit vu la couleur et l’odeur. Elle n’avait de toute façon rien à craindre au sujet de l’alcool, il serait bien trop malvenu de servir de l’alcool dans une école ! Buvant une gorgée du mélange fruité, elle ne quittait pas son cavalier du regard, de crainte qu’il ne disparaisse et que tout cela ne soit qu’en fait un rêve, peut-être.

Aux paroles du rouge et or, la jeune femme fut interloquée. Etait-il en train de dire que ce n’était qu’une erreur et qu’il n’aurait pas du l’inviter ? Elle pencha un peu la tête sur le côté, regardant un Remus mal à l’aise s’enfoncer au fil des mots. Elle avait comprit où il voulait en venir, il s’était probablement mal exprimé. Posant une main sur la poitrine du jeune homme sans réfléchir, la jeune femme eut un sourire absolument charmant.

-J’ai compris Remus, ne t’en fais pas. Et même si tu t’étais rétracter au sujet de l’invitation, je t’aurai pardonner. J’aurais très bien comprendre que tu puisses vouloir y aller avec une de tes camarades plutôt que de venir avec moi.

Enlevant doucement sa main du torse du jeune homme, elle but une nouvelle gorgée de son verre pour se donner un peu plus de courage.

-Je suis ravie que tu n’aies pas changer d’avis. Ca me fait vraiment plaisir d’être ta cavalière. Et j’espère que tu me montreras tes talents de danseur.

Elle lui fit un petit clin d’oeil. Tandis que la boule de bonheur et d’excitation augmentait en elle, son don quant à lui était aux anges de pouvoir se diffuser autour d’elle d’une telle manière. Aaaah ! Du monde à séduire, tellement palpitant ! Et encore une fois, la jeune femme ne se doutait d’absolument rien...



Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1290
Date d'inscription : 06/04/2015
Multicomptes : APR - JEG
Caracteristique : Poursuiveuse
MessageSujet: Re: Bar   Sam 15 Aoû - 13:31






Tout n’était que jeu et provocation. Ca avait toujours été comme ça et ce n’était pas prêt de changer entre les deux amis de toujours. Ils se cherchaient, se taquinaient, s’affrontaient sans cesse et ça plaisait beaucoup à la blonde. En même temps, il fallait dire qu’elle avait le partenaire parfait pour ça. En dehors de tout ce qu’ils pouvaient se dire, ils savaient être sérieux quand il le fallait, Ils savaient rire d’eux mais surtout des autres. Et ils se le rendaient bien. Alors pourquoi changer cette agréable et parfaite communion qu’il y avait entre eux.

Elle n’avait pas vraiment fait attention aux mots du garçon concernant les propositions d’un tel jeu entre eux, elle était bien trop obsédée par son saladier à ce moment là. Mais les mots s’étaient tout de même imprimé dans son esprit, c’était noté. Elle n’avait pas vu non plus le clin d’oeil qu’il lui avait fait, ni même le regard éloquent qu’il lui avait fait concernant le verre qu’elle lui avait demandé. Et elle ne vit pas non plus qu’il hochait la tête pour lui donner son accord. En fait, qu’il aille chercher des verres ou non, c’était le dernier de ses soucis ! Elle voulait juste verser cette foutue fiole dans ce saladier. Et pour ne pas se faire repérer, elle avait utiliser une méthode bien à elle. Oh bien sûr, elle n’avait pas fait attention à la personne, s’en fichant royalement de qui c’était. Elle avait une mission bien plus importante à accomplir.

Sa mission en partie accomplie, elle était retournée rejoindre Dany, qui vint à sa rencontre d’ailleurs, un drôle d’air sur le visage. Ah, oui... Une seconde plus tôt ils se jouaient le jeu de la séduction, manquant de s’embrasser à plusieurs reprises et maintenant, elle venait d’échanger sa salive, et un chewing gum, avec un garçon présent au mauvais endroit, au mauvais moment. Qu’allait-elle bien lui dire pour justifier son comportement ? Aucune réponse rationnelle ne vint effleurer son esprit. Mais après tout, ils n’étaient pas ensemble, elle n’avait aucun compte à rendre. Pas vrai ?

Elle prit le verre que lui tendait son ami et eut un petit sourire devant sa mine vexée et surtout devant son petit commentaire. Elle but une gorgée de son verre avant de lui lancer un regard pétillant.

-Hé bien vu que toi tu ne voulais pas m’accorder un baiser, je suis allée en chercher un ailleurs.

C’était un peu vache ça non ? Oh et puis, c’était un peu vrai aussi. Elle prit une serviette sur une table et discrètement, se débarrassa de ce qu’elle avait en bouche. Elle le mit dans une poubelle et sourit à Dany.

-Cet enfoiré m’a refilé son chewing gum en plus.

Et elle avait fini son verre d’une longue gorgée.Après tout, Dany aussi avait terminé son verre. Elle eut un petit rire quand il lui signala qu’il ne voulait pas retourner sur la piste de danse.

-Oh tu n’as pas aimé ? Tu vas me vexer...

Ils n’avaient partagés qu’une danse ou deux, ce n’était vraiment rien ! Surtout qu’ils avaient été interrompus. Sans faire attention, elle prit un nouveau verre sur le plateau, ne se doutant absolument pas que leur contenu venait du saladier dans lequel elle avait déversé sa fiole en partie. Elle qui justement avait demandé à Dany d’aller en chercher pour ne pas avoir à boire le contenu de la fiole. Après tout, même si elle devait le faire boire aux autres, elle préférait, elle, ne pas en boire, juste au cas où.

Prenant un virage à cent quatre vingt degré, la demoiselle se rappela ce que lui avait dit son meilleur ami avant d’atteindre le bar. Et c’était fort intéressant. Se mettant juste devant lui, elle lui fit un grand sourire.

-Alors comme ça, tu trouves ça tentant de finir dans mon lit ? Tu sais qu’il t’es tout ouvert. Et si tu ne veux pas dormir seul ce soir, tu sais où me trouver.

Oui, c’était une invitation. Mais après tout, c’était lui qui avait relancé la chose non ? Avec sa réponse qui avait piqué la curiosité de la jeune femme. Non, venant de Dany, c’était juste des paroles en l’air. Il ne comptait pas finir la soirée dans son lit.


Costume de Amé':
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1872
Date d'inscription : 13/04/2015
MessageSujet: Re: Bar   Lun 24 Aoû - 23:37

C’est lorsque j’étais revenu avec les deux verres dans les mains que j’avais aperçu ma grande complice en train d’embrasser un quelconque paumé. Nous étions en train de jouer depuis maintenant un petit moment et tout ce qu’elle avait trouvé à faire c’était d’aller conclure avec un autre. Je la retrouvai bien là, au fond ce n’était pas si étonnant que ça mais il fallait bien l’avouer, même s’il n’y avait aucun sentiments depuis le début entre nous, c’était une situation plus que vexante. Et je n’avais pas manqué de lui faire remarquer, ce qui ne manqua pas de la faire sourire, évidemment. En réalité l’envie de l’embrasser était bien présente auparavant, je pense que j’aurais finit par le faire à un moment dans la soirée mais la vision de l’être répugnant qui venait de le faire à ma place venait de me répugner pour un petit moment sûrement. L’avantage était qu’au moins à présent je n’aurais plus de mal à résister à ses avances. Jaloux moi ? Pas du tout voyons, comme si on pouvait être jaloux de quelqu’un qui embrasse une personne dont on n’est même pas amoureux.

Elle venait de faire un commentaire sur ce qu’il venait de se passer, comme si c’était de ma faute. J’haussai les épaules, si elle voulait tant un baiser que ça, elle avait qu'à m’embrasser elle, comme si elle avait besoin que je fasse le premier pas. Avec Amy les hommes n’avaient pas forcément besoin de lui faire des avances elle savait toujours se débrouiller pour qu’ils lui « sautent » dessus, façon de parler. Je voulu répondre mais je n’eu pas le temps, elle venait juste de jeter un chewing gum à la poubelle, ou plutôt le chewing gum de l’autre abruti. Je lui adressai un petit rire moqueur.

« Si tu ne mélangeais pas ta langue avec n’importe qui, ça t’éviterai peut-être de te retrouver avec n’importe quoi dans la bouche. »

Ma gorge me brûlait toujours autant mais je faisais mine de rien, j’étais un homme un vrai et aucune douleur n’avait le droit d’apparaître sur mon visage, c’était comme ça. Je la regardai finir son verre tout en me demandant si nous avions bu la même chose tellement son visage avait l’air doux et apaisé, pas du tout en feu comme ma gorge. Je lui avais clairement fait comprendre qu’il était hors de question pour moi de retourner danser avec elle, j’étais gentil mais pas à ce point. Je m’étais assez ridiculisé pour la soirée, il ne fallait pas exagérer, surtout qu’elle pouvait avoir autant de cavaliers qu’elle le souhaitait, il lui suffisait simplement de choisir une nouvelle proie si elle voulait y retourner.

« Evidemment que j’ai aimé, ça a été le plus beau moment de ma vie mais les choses les plus courtes sont les meilleures chérie. »

Je lui adressai un nouveau clin d’œil tout en regardant tout autour de nous avant de reprendre la parole.

« Et le nombre de cavaliers potentiels pour toi est assez élevé ce soir, je peux même te le choisir moi-même si tu veux. »

Je lui souris tout la regardant reprendre un nouveau verre, et bien, elle avait soif dis donc. Je ne savais pas trop si je devais la laisser faire ou lui prendre le verre, je n’étais pas là pour la surveiller mais je ne voulais pas qu’elle finisse dans un sal état non plus, je tenais quand même énormément à elle. Après quelques instants de réflexion je pris la décision de lui enlever délicatement le verre des mains, je la regardai en lui adressant un sourire un peu désolé. Je le bus d’une traite, bah oui je n’allais quand même pas gaspiller, avant de poser le verre vide pas très loin de nous. J’eus une sensation assez étrange, ma gorge ne me brûlait plus du tout. Ce que je venais de boire était plutôt bon, un goût de pomme venait d’envahir ma bouche, c’était assez agréable, il n’était pas impossible que je retourne chercher un autre verre de cette boisson plus tard dans la soirée. Je mis un bras autour de son épaule tout en lui déposant un baiser sur sa joue.

« Je crois qu’il est plus prudent pour toi de faire une petite pause niveau alcool pour le moment. Je ne veux pas passer ma soirée à côté de quelqu’un qui ne tient plus debout, on est entourés de gens quand même. »

Elle me rappela ce que je lui avais dit avant d’aller chercher nos deux verres, je n’avais même pas remarqué qu’elle n’ait pas encore relevé mes paroles. Ça ne m’étonna pas du tout qu’elle revienne sur le sujet, ça n’aurait pas été la personne que je considérais comme ma meilleure amie sinon. C’était drôle de nous imaginer tous les deux dans un lit, j’étais certain qu’elle était particulièrement douée pour ce genre de choses, quasiment tout Poudlard était au courant, mais nous étions bien trop proches amicalement pour tenter ce genre de choses. Enfin, elle n’était sûrement pas du même avis que moi, c’était moi qui était réticent à ce sujet. J’avais trop peur de casser notre relation, ou peut-être que ce qui me faisait peur au final c’était de me rendre compte que d’autres sentiments pouvaient naîtrent, et ce n’était pas une option envisageable pour moi pour l’instant (il ne faut jamais dire jamais après tout).

« Ne te fais pas trop d’idées ma jolie, si on dort ensemble je resterai habillé toute la nuit et je resterai de mon côté du lit sans bouger, comme d’habitude. »

___

You don't know who I am


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1757
Date d'inscription : 21/06/2015
Multicomptes : EKLG - Raphael N. Andrews
Caracteristique : Gourmandise de la Confrérie. Bibliothécaire à Poudlard.
MessageSujet: Re: Bar   Mer 9 Sep - 18:05

J'en avais finit avec le Buffet, m'étant gavé jusqu'à n'en plus pouvoir, et pourtant... Il restait de la nourriture dessus, et encore en abondance … Je devais m'avouer vaincu. Je poussais un long soupir tout en fixant mon regard sur la salle, repérant des visages amicaux dedans. Mais j'en cherchais un en particulier, celui d'une jeune femme qui provoquait d'étrange réaction en moi. Et que j'avais ensorcelé quelques temps auparavant. Bon... C'était pas très franc jeux, ni très mâture. Mais après tout. Autant que faire ce peu et s'amuser.

Je finissais par poser mon regard sur Amélia A. Scott. Mon actuellement... Amante ? Si je pouvais dire ça comme ça... On avait juste coucher ensemble et c'était pas … C'était pas très clair entre nous deux. Et je comptais profiter de cette soirée pour parler plus avant avec elle. Je me dirigeais donc tranquillement vers elle, les mains dans les poches et un sourire léger aux lèvres.

-Bonsoir Amélia, est ce que je peux te parler en privé s'il te plait ?

Je disais ça d'un ton plutôt joyeux, essayant de ne pas laisser sous entendre que ça me gênait le fait qu'elle soit actuellement avec Daniel... Ni que j'avais envie de l'embrasser tout en la collant contre moi. Ni que j'avais d'autres pensées plus ou moins réalisable avec elle.

J'attendais donc tranquillement, les mains maintenant croisée dans le dos, le regard sur la salle, observant ma cousine qui était au buffet, Lisbeth qui s'éloignait de Ludo, ce dernier rejoignant le buffet, étirant mon sourire en un rictus. Hé bien voilà, tu vas voir ce que je subis chaque jours Ludo. J'espère que ça te plaira. Crétin.

Puis je recentrais mon attention sur Amélia, lui souriant à elle avec douceur.

-C'est assez important.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1290
Date d'inscription : 06/04/2015
Multicomptes : APR - JEG
Caracteristique : Poursuiveuse
MessageSujet: Re: Bar   Mer 9 Sep - 20:00






Il avait raison, pour le chewing gum. Mais après tout, Amélia n'avait rien trouvé de mieux pour la fiole. La solution la plus évidente pour elle et la plus facile, ça avait été celle là et elle ne s'était pas compliqué la vie pour en trouver une autre. Mais si ça avait été dans la situation inverse, elle n'aurait pas apprécié du tout ! Après tout, elle était jalouse, très jalouse. Et elle n'aurait pas supporter qu'une quelconque donzelle vienne mettre le grappin sur SON Daniel. Oui, c'était le sien, à partir du moment où ils avaient décidés de passer la soirée ensemble jusqu'à ce qu'ils se séparent ce soir. Ou demain matin. Aux mots suivants de son camarade adoré, elle avait sourit et même rit un peu. Elle n'était pas du tout d'accord avec ça, enfin... Ca dépendait du sujet. Sur le plan sexuel, non, elle n'était pas du tout d'accord !

-Oh je peux t'assurer que non. Y'a que ceux qui en ont une petite qui croient à ce dicton pourri.

Et elle lui avait fait un clin d'oeil aguicheur. Quelle allumeuse décidément, toujours à faire des allusions sexuelles. Mais elle était comme ça. Elle n'avait rien d'innocent et ça lui convenait parfaitement.

-Tu ne peux pas te débarrasser de moi si facilement, pour l'instant tu es à moi et je compte bien te garder. Qui sait, peut-être que tu finiras par céder à mes avances pour une fois. Et là tu découvriras comme je suis encore plus merveilleuse que tu ne le pense déjà.

Amélia ne se lançait jamais de fleurs, elle se lançait plutôt des jardins entiers au vu de son égo. Sa fierté était immense, en toute bonne Serpentard qu'elle était.
Ce verre qu'elle avait prit, elle comptait bien le boire, comme tout les autres avant. Mais il semblait évident que Dany ne partageait pas son avis, puisqu'il lui prit le verre des mains sans vraiment lui demander la permission. Et il le but en plus ! C'était bien un des seuls qu'elle laissait faire ça tiens. Il mit son bras autour de ses épaules, les rapprochant un peu. Le sourire d'Amélia s'agrandit, elle aimait beaucoup la proximité avec Daniel. En plus il venait d'embrasser sa joue... Bordel, il ne pouvait pas la plaquer contre le mur et l'embrasser ? Ce n'était quand même pas compliqué !

Elle lui fit une petite mine boudeuse quand il déclina sa proposition du soir. Quel mal il y avait-il a partager une certaine intimité entre amis ? Elle, elle ne voulait pas juste dormir avec lui, elle ne voulait pas que chacun dorme de son côté. Elle n'avait jamais pu s'empêcher de glisser sa main sur lui lors de ces nuits où ils ne faisaient que dormir ensemble. Mais il l'avait éconduite plusieurs fois. Chaque fois d'ailleurs.

Alors qu'elle ouvrait la bouche pour lui parler à nouveau, elle vit Anthony arriver à ses côtés, l'accueillant d'un sourire charmeur étincelant, elle le dévora du regard. Amélia n'avait pu s'empêcher de le détailler de la tête au pied.

-Bonsoir, Monsieur Hendricks.

Elle avait dit ça avec un sourire, les yeux plein de malice. Ca faisait drôle de l'appeler Monsieur, mais il fallait bien faire comme si ils avaient une relation bibliothécaire/élève. Comme s'il s ne couchaient pas ensemble, comme s'ils ne passaient pas de nombreuses nuits ensemble.

-Bien sûr, je suis à vous tout de suite.

Elle reporta son attention sur Dany, lui adressant un sourire d'excuse.

-Tu m'accordes quelques minutes d'absence ? Je reviens tout de suite.

Et pour se faire un peu pardonner, mais surtout parce qu'elle en mourait d'envie depuis un moment, elle avait posé sa main dans le cou de Dany pour l'attirer à elle et joindre leurs lèvres pour un baiser aussi fougueux que tendre. Et puis elle l'avait doucement relâché, un sourire aux lèvres.

-J'arrive.

Et elle était partie ensuite aux côtés d'Anthony, une pointe d'impatience brûlant en elle. Que pouvait-il avoir à lui dire d'aussi urgent ? Elle leur laissa le temps de s'éloigner des gens pour relever les yeux vers lui. Vérifiant que personne ne pourrait les entendre si elle chuchotait, elle lui sourit.

-Alors ? Qu'avais tu à me dire d'aussi important?



Costume de Amé':
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1872
Date d'inscription : 13/04/2015
MessageSujet: Re: Bar   Jeu 10 Sep - 17:16

Elle ne changeait pas, elle était obligée de se retrouver dans les bras d’un jeune homme à chaque fois qu’elle en avait l’occasion. C’était marrant à voir, mais là ça aurait dû être moi le jeune homme et du coup ça devenait beaucoup moins marrant. Elle avait hérité d’un chewing-gum tout dégueu en échange, c’était bien fait pour elle, elle n’avait qu’à faire attention où traînait sa langue. Lorsque je lui expliquai ma raison pour laquelle je ne voulais absolument pas retourner sur cette fichue piste de danse, elle rigola un peu avant de faire une remarque. Elle en revenait encore une fois à faire des sous-entendus sexuels. Je lui souris, amusé par ses paroles.

« Tu sais ma belle, c’est pas en faisant des petites allusions comme celle là que tu parviendra à vérifier si la mienne est de la bonne taille. »

Je lui adressai mon plus beau sourire avant tout en l’écoutant continuer. Soit disant j’étais à elle, elle était marrante la demoiselle comme si j’appartenais à quelqu’un. Evidemment que lorsque je devais choisir entre aller avec Amy ou avec quelqu’un d’autre le choix était toujours Amélia mais ce n’était pas pour autant que j’étais à elle, je n’étais pas un objet. Et puis en plus elle n’était pas à moi, elle ne se gênait pas pour aller avec d’autres gars, elle venait de le prouver même pas 10 minutes auparavant. En tout cas, elle ne lâchait jamais l’affaire, c’était plutôt drôle qu’elle essaye encore de finir la soirée dans mon lit. Jamais je n’avais voulu coucher avec elle malgré toutes ses tentatives que j’avais d’ailleurs arrêté de compter tellement elles étaient nombreuses. Ca n’allait pas être ce soir que j’allais craquer, même si l’envie à cet instant était présente, mais la morale l’emportait toujours.

« Je ne suis pas ton objet chérie. Et t’inquiète pas, je n’ai pas besoin d’une nuit avec toi pour savoir que tu es presque aussi merveilleuse que je le suis.»

Elle faisait une petite mine boudeuse quand je lui refusais ses avances. Ca lui faisait une petite bouille toute mignonne, si je n’avais pas été son meilleur ami ça aurait été comme ça qu’elle m’aurait fait craquer. Je venais d’ailleurs de me rendre à quelle point elle était charmante, je comprenais parfaitement pourquoi elle arrivait à avoir autant de mecs juste pour elle, ils étaient abrutis de se laisser avoir comme ça mais au fond je les comprenais, c’était pas facile de résister à une femme comme elle. Mais nous étions meilleurs amis et personnellement il n’était pas question de craquer. J’étais en train d’admirer son doux visage lorsque le bibliothécaire débarqua.

Je lançai un regard suspect à Amélia, qu’est-ce qu’il foutait là ? Pourquoi il venait nous interrompre ? Il ne voyait pas qu’on était tranquille tous les deux avant qu’il arrive ? Je vis un grand sourire sur le visage d’Amélia, elle se moquait de moi là ? Elle ne me prêtait plus aucune attention, elle le salua. Je me contentai d’un simple signe de tête personnellement, je ne savais pas trop si mon visage montrait qu’il me dérengeait à cet instant mais il ne mit pas à longtemps à lui demander s’il pouvait lui parler qu’à elle. Je ne savais pas qu’Amélia le connaissait, ce n’était pas un prof, pourquoi il voulait la voir en privé d’abord ? Je n’eus même pas le temps de dire quoi que ce soit qu’elle avait déjà accepté, je compris alors que je n’allais pas tarder à me retrouver tout seul. Elle se retourna ensuite vers moi pour me faire un petit sourire avant de m’accorder quelques mots.

« Euh… ouais à tout de suite alo… »

Je n’eus pas le temps de finir ma phrase qu’elle venait de poser sa main dans mon coup puis ses lèvres sur les miennes. Enfin nous en étions arrivé au baiser. Devant Hendricks ça aurait pu être assez gênant mais elle n’avait pas l’air du tout gêné et vu l’attention qu’elle y mettait je ne pouvais qu’apprécier ce petit moment. J’avais d’ailleurs posé mes mains sur ses hanches. Elle s’éloigna doucement ensuite, je lui accordai un sourire satisfait tout en la regardant partir avec Hendricks. Je regardai ensuite autour de moi pour voir où je pouvais bien aller à présent. Je trouvai une table dans un coin juste à côté, je m’assis donc sur la chaise de manière à pouvoir observer tous les gens autour de moi tout en me rappelant que j’avais une mission à faire, ça allait peut-être être enfin le bon moment.

___

You don't know who I am


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1757
Date d'inscription : 21/06/2015
Multicomptes : EKLG - Raphael N. Andrews
Caracteristique : Gourmandise de la Confrérie. Bibliothécaire à Poudlard.
MessageSujet: Re: Bar   Ven 11 Sep - 20:50

Faut dire qu'elle était particulièrement en beauté ce soir Amélia. Cette robe sur un corps aussi musclé et athlétique que le sien... L'aurais plus manqué qu'elle soit Vélane pour qu'elle mette la salle entière à genoux. Mais partout où je posais mon regard c'était comme ça... Chaque femme dans la salle s'était mise sur son trente et un, quid des robes, des tuniques, des tailleurs. Chacune rivalisé avec les autres. Mais je n'étais pas ici pour faire une critique de mode, mais plutôt pour discuter de nous deux avec Amélia... Ca se passais plutôt bien entre nous... Et pourquoi pas tenter une aventure amoureuse avec la jeune Serpentard ? Oui j'avais soixante trois ans, oui elle en avait dix sept. Mais on pouvait toujours tenter non ?

Ou pas... Je perdais pas mal d'espoir en la voyant embrasser Daniel et je faisais la grimace... Finalement... C'était plus si sur que ça que j'aurais une aventure avec elle... Je me laissais entraîner dans un coin de la salle, un endroit discret et je lançais un sort pour que personne ne puisse surprendre notre conversation ou nous écouter de manière magique et je baissais mon regard sur la Serpentard.

-Tout d'abord te dire que tu es sublime et que cette robe te va à ravir.

On pouvait peut être entendre le désespoir dans ma voix... Évidemment... J'avais de l'espoir d'avoir un jour une vie et une relation... Mais y semblerait que je ne m'attachais qu'à des femmes qui avaient un harem et toute une série d'homme autour d'elles... D'hommes et de femmes dans le cas de Lisbeth. Brianna me l'avait fait... Lisbeth aussi... Et maintenant Amélia qui embrassait un autre mec... Soit j'attendais trop longtemps avant de me déclarer. Soit j'étais maudit. Je poussais un long soupir avant de la fixer.

-Non... C'était pas important... Je voulais juste... Voir si y'avait moyen qu'on sorte ensemble, mais j'arrive trop tard... Je vois que tu es avec Daniel, j'espère que tu seras heureuse.

Je lui adressais un bien triste sourire, avant de me détourner.

-Je vais aller me coucher, je te souhaite une bonne fin de soirée et une bonne nuit, au revoir Amélia.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1290
Date d'inscription : 06/04/2015
Multicomptes : APR - JEG
Caracteristique : Poursuiveuse
MessageSujet: Re: Bar   Jeu 17 Sep - 18:14






Elle n’aurait peut-être pas du faire ça face à Anthony mais... Elle avait passé toute la soirée au bras de Dany et ils n’avaient cessés de se provoquer. Et elle ne voulait pas prendre le risque de partir et qu’une autre lui mette le grappin dessus sans qu’elle n’ait pu au moins lui dérober un baiser digne de ce nom. Mais de toute façon, elle n’était pas en couple, elle état donc libre de faire ce qu’elle voulait sans avoir de compte à rendre. Elle n’avait jamais justifier aucune de ses conduites et ce n’était pas maintenant que ça allait commencer.

Tranquillement elle l’avait accompagné dans un endroit plus tranquille et il avait jeté un coup de baguette afin qu’ils puissent discuter tranquillement. Elle lui fit un immense sourire quand il la complimenta sur sa tenue du soir. Elle avait prit un soin particulier à trouver la tenue parfaite, celle qui ferait tourner les yeux vers elle et ça semblait plutôt réussi. Cette robe lui allait comme un gant, collant parfaitement à l’image qu’elle voulait donner aux autres.

-Je te remercie. J’espérais bien qu’elle ferait de l’effet.

Par contre quand il avait soupiré et qu’il l’avait regardé un peu plus sérieusement, elle comprit qu’il y avait quelque chose qui clochait. Pas même 5 minutes avant il lui souriait et maintenant, il semblait triste et maussade. Quoi tout ça pour un baiser échanger avec un garçon autre que lui ? A ces mots, elle resta bouche bée, ne comprenant pas vraiment. Il y avait des informations trop différentes d’un seul coup. Il voulait qu’ils sortent ensemble ? Genre qu’ils soient ensemble, ensemble ? Et il était jaloux ? De son meilleur ami. Alors qu’il venait tout juste de lui dire au revoir et de la quitter, la demoiselle sortit de ses pensées en éclatant de rire.

-Attends, quoi ? Daniel ? C’est mon meilleur ami, on n’est pas ensemble.

Elle avait fait quelques pas dans sa direction avant de s’arrêter. Elle n’était pas du genre à courir après les hommes et ça n’allait pas commencer maintenant. D’une voix pleine de défi, elle s’adressa à lui.

-Dommage que tu abandonnes si facilement. Surtout pour une raison aussi futile. Bonne nuit, Monsieur Hendricks.

Et elle avait doucement repris le chemin du bar, espérant y trouver un verre plein pour faire passer la pilule. Ca alors, il voulait plus ! Quelle idée !


Costume de Amé':
 
Revenir en haut Aller en bas
Caleb × Je ne mord pas, sauf pendant la pleine lune ~
Caleb L. White

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2330
Date d'inscription : 15/03/2014
Multicomptes : Féli' et Nath'
Caracteristique : Batteur dans l'équipe de Quidditch.
MessageSujet: Re: Bar   Dim 4 Oct - 3:23

    J’avais laissé Luka pour aller rejoindre Jane, je ne savais pas où était passé Remus, mais tant pis pour lui. C’était étrange quand même. Mais bref. Je me dirigeais vers le bar, en évitant adroitement les couples de danseurs, puis je rejoignis Jane. En arrivant près d’elle je lui souriais.

    « Bonsoir. » Lui dis-je sans me départir de mon sourire. Je jetais un rapide coup d’œil aux alentours, pour voir si Remus revenait ou non, puis je reposais mon regard sur Jane.

    « Remus n’est plus avec toi ? » Demandais-je, un peu curieux, mais surtout intrigué de ne plus voir celui qui était comme mon petit frère dans le coin.

    « Est-ce que je pourrais t’invité à danser ? » Demandais-je ensuite.

[Hj : Désolé c'est un peu pourri ]

___

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1757
Date d'inscription : 21/06/2015
Multicomptes : EKLG - Raphael N. Andrews
Caracteristique : Gourmandise de la Confrérie. Bibliothécaire à Poudlard.
MessageSujet: Re: Bar   Lun 12 Oct - 16:36

Son meilleur ami, et elle l'embrassait, comme ça ? J'avais du mal à suivre les relations de certaines personnes, non, mais... Vraiment. Ca sonnait comme Lisbeth et moi, j'étais certes son meilleur ami, mais... Mais elle était la Luxure. Est ce que Amélia était une des nombreuses apprenties de Lisbeth ? Ou est ce que c'était juste qu'elle avait fait ça... Parce qu'elle le pouvait ? Parce qu'elle en avait envie ou parce qu'elle était amoureuse de son meilleur ami sans le savoir ?

Un petit pas de travers et toute une vie est à l'envers...Je n'avais pas compris je crois...Mais qu'est ce qui a bien pu clocher....Pourquoi est-ce que j'ai tant changé? Pourquoi maintenant et pourquoi moi? Pourquoi tout ça alors que je m'éloigne d'elle ? Pourquoi est ce que ça m'arrive à moi maintenant, est ce la provocation de sa tenue, celle de sa voix, le baiser fiévreux qu'elle a échanger avec son ami un peu plus tôt ? Où est ce par haine envers Lisbeth et Ludovic ? Jalousie ? Haine ? Je croyais le chemin tracé, je disais les dés sont jetés...Je sais maintenant que je ne sais pas...

Je me retourne d'un bloc.

-Amélia !

La bulle de silence est encore autour de nous, personne d'autre qu'elle n'est censé entendre l'injonction que j'ai envers elle.

-Attends... S'il te plait.

C'était moi qui chiais dans la colle. Mais tant qu'à faire, autant se lancer. Si on ne tentait jamais rien, on n'avait jamais rien.

-Est ce que tu veux sortir avec moi ?

Voila, finalement, il suffisait d'oser dans la vie non ? Même si la chute pouvait pousser à la peur. Même si les résultats risquaient être effrayant. Au diable les conséquences. Vivons.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
POUDLARD
 :: Rez de chaussée :: Grande salle :: Bal d'Halloween
-