La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Buffet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2269
Date d'inscription : 22/02/2011
MessageSujet: Buffet   Mer 17 Déc - 14:52


LE BUFFET




De la nourriture à perte de vue ! Des boissons sans alcool ! [Quoi ? Qui est allé rajouter ces alcools sur la table ? Dénoncez vous !] Du sucré ! Du salé ! Des bonbons en rivière et des fontaines de chocolat ? Oh, on vous a parlé des citrouilles sautilleuses ?


___

compte fondateur & mdj - n'envoyez pas de MP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Sam 3 Jan - 17:57



Bal d'Halloween
Cavalier Severus T. Rogue



Passant sur mon visage la brosse que j’avais roulé dans de la poudre rose, pour me donner un meilleur, teint, je repensais encore à la manière dont j’avais finis par aller au bal d’Halloween avec Severus.
Mon frère s’était penché vers moi, me rappelant qu’importaient peu mes autres activités, que ma sauvegarde passerait par lui, par ce brun que je ne trouvais pas déplaisant. Bien au contraire. Mais que faisais-je de Sirius ? Que devenait-il dans les plans diaboliques de mon frère ? Je ne pouvais passer mon temps à penser à cela, et dès que je le faisais, mon esprit dérivait sur les rencontres nocturnes et illicites qui nous réunissaient. A ses lèvres, ses mains, son souffle, sa peau.
Je me giflai. La plupart des filles du dortoir m’observaient du coin de l’œil alors que je ne bougeai plus devant mon miroir, la main en l’air, figée dans un geste non finit, perdue dans mes pensées.
Baissant le bras, je soupirai. J’étais assez pomponnée pour ce soir. Il me fallait entrer dans la robe que j’avais dessinée et commandée à la boutique de prêt-à-porter sorcier du village voisin. La commande avait prit bien 3 semaines, et les retouches une. Insatisfaite du premier résultat, je n’avais pas hésitée à la faire refaire. Je me devais être parfaite, comme toujours, ma réputation devait restée égale à elle même ! Ainsi, lorsque j’us enfin reçus ma robe, je fus soulagée : elle était parfaite.
Blanche, comme la neige, elle était composée d’un corsage avec deux bretelles, de la dentelle, un motif de feuilles de vignes sur celui-ci, accrocher au corsage, une longue, très longue jupe légèrement transparente qui laissait voir mes longues et fines jambes. Cette jupe était aussi brodée d’un motif faisant pensée à des vagues d’eau, accompagnées de paillettes représentant des coquillages.
Blanche comme la neige. Blanche-neige, comme le conte que m’avait raconté il y avait longtemps Severus.
Mes cheveux étaient lâchés, seulement orné d’une petite fleur en or blanc. J’aurai pu prendre un châle pour protéger mes épaules, mais je n’en avais pas envie. J’aimais par dessus tout que l’on puisse voir mes jambes et deviner la forme de mon fessier. Ma tenue était loin d’être celle que tous attendait de moi : mais n’était-ce pas cela Halloween ?

Vint alors le temps d’enfiler ma tenue, toutes les demoiselles de mon dortoir étaient prête depuis longtemps lorsque j’enfila mes bas, et ma jarretière pour faire tenir ceux-ci. Elles étaient d’ailleurs toutes parties lorsque je serrai mon corsage. Allais-je plaire autant à Sirius qu’à Severus ? Pourquoi ne pouvais-je m’empêcher de penser que je voulais qu’autant l’un que l’autre aient les yeux rivés sur moi ? Etait-ce égoïste de ma part d’avoir envie d’attirer autant leurs regards ? Qu’est-ce qui n’allait pas chez moi ?
Soupirant, je glissai ma baguette magique dans son petit boitier, qui lui même finit dans le creux formé par mes seins dans mon corset, bien a l’abri des regards.

Nous avions 20 minutes de retards sur les autres lorsque je descendis enfin les escaliers de mon dortoir, tenant entre mes mains quelques pants de ma robe afin de pouvoir avancer sans soucis. J’allais avoir du mal à danser ce soir, m’avouant que j’avais bien évidemment pensé à cela. Je me doutais que Severus ne soit du genre très … danseur. En compagnie de mon frère, mon cavalier m’attendait. Un sourire, quelques compliments à ces messieurs et nous prirent la direction de la grande salle, décorée pour l’occasion.

Au bras de Severus, j’observais les danseurs se mouvoir sur la piste, un verre de bulles entre mes longs doigts fins. Mon frère qui était allé sans aucune compagnie semblait n’avoir aucun mal à se trouver quelques cavalières, tandis qu’entre le jeune homme qui m’accompagnait et moi, un silence régnait. Bien que je pouvais sentir sur moi son regard. Dans cette foule, j’espérai au moins croiser le regard de Sirius. Mais ce fut plus le regard d’Evans qui se posa sur nous, non loin de là.

« Il me semble qu’il y ait une certaine personne un tant soit peu jalouse que tu aies une cavalière autre qu’elle. » Murmurai-je alors à Severus en me rapprochant de son oreille, presque amusée.




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Costume de Sulpicia:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Sam 3 Jan - 23:55

Bal d'Halloween
Cavalière S. Isobel Mulciber

Le bal. Tu te demandes encore ce qui t’as pris d’accepter d’y aller en fin de compte. Jusqu’au dernier moment, tu t’étais dit qu’il en était tout simplement hors de question. Que tu ne te pavanerais pas dans un costume d’halloween ridicule juste pour faire bonne impression et pour paraître un peu « normal » au reste de l’école. Que tu ne te sociabiliserais pas alors que tu en avais tout sauf envie. Bien au contraire, ta salle commune serait vide ce soir-là et tu pourrais jouir d’un peu de tranquillité à lire et à travailler sans qu’une bande de gamine écervelé glousse à la table d’à côté en parlant des dernières rumeurs qui circulaient dans le château. Tu détestais vivre en communauté de la sorte et les rares moments que tu pouvais passer réellement seul avec toi-même étaient bénis. Le dortoir, la salle commune, la grande salle, tout cela t’insupportait au plus haut point. En réalité, tu n’aimais pas trop les gens, tout simplement. Mais voilà, Sulpicia. C’est elle qui t’avait demandé si tu voulais l’accompagner à ce bal. Et quand elle te demandait quelque chose, il fallait bien avouer que tu avais beaucoup de mal à dire non, surtout ces derniers temps. C’est ainsi qu’à la grande surprise de tous, et de toi le premier d’ailleurs, tu t’étais pris au jeu. Tu avais cherché un costume, en maugréant intérieurement certes mais tu l’avais fait. Tu étais maintenant dans la salle de bain, enfilant une chemise blanche dont tu laissais les deux derniers boutons ouvert ainsi qu’un pantalon noir. Au-dessus de la chemise, un veston rouge très sombre avec des boutons noirs que tu refermes totalement. Et enfin, le clou du déguisement, une grande cape noire à manche longue (dont ces dernières sont d’ailleurs blanches)  et dont tu rajustes le grand col qui te donne un air quelque peu mystérieux. La cape est plutôt majestueuse – et lourde aussi tu aurais tendance à dire - avec sa fourrure claire. Tu n’as pas nécessairement besoin d’autre chose. Tu es pale de nature, tu as des cernes. Comme ce à quoi tu as décidé de ressembler ce soir en réalité : un vampire. C’est presque logique, tu trouves. Tu n’as pas mis cinq minutes à te préparer, tu te mets juste un peu de parfum et tu ressors de la salle de bain, sans te soucier le moins du monde de tes camarades de dortoir. Tu mets des hautes bottes noires à lacet que l’on voit à peine en dessous de ton pantalon puis tu descends dans la salle commune, te doutant pertinemment que tu risques d’attendre ta cavalière pendant un moment encore. Tu t’installes dans un coin et tu lis jusqu’à ce qu’Isaiah te rejoigne, quelques minutes avant l’heure de début du bal. Tu t’amuses un instant de voir autant de regard se retourner vers lui, puis vous discutaient un moment tandis que les gens partent petit à petit autour de vous, les garçons retrouvant groupe par groupe leur cavalière. Tu ne t’inquiètes pas le moins du monde de ne pas voir la tienne arriver. Il te semble presque logique qu’elle soit en retard, aussi prends-tu tes aises, allant t’assoir avec ton camarade aux places tant prisés devant la cheminée.

Les autres ont dû partir depuis une vingtaine de minutes lorsque tu entends une porte claquer à l’étage des filles. Tu te lèves instinctivement et tu observes un léger sourire au coin des lèvres Sulpicia descendre tranquillement les marches, les pans de sa longue robe entre les mains. Tu fais mine de rien, mais les mots te manquent pour dire à quel point tu trouves la jeune femme sublime, élégante, classe et tous les mots que Merlin pourrait encore trouver dans la robe qu’elle a choisi de porter. Une princesse, c’est ce à quoi on aurait pu la comparer en réalité. Sa robe blanche te fait un instant pensé à un conte que tu as eu l’occasion de lui raconter il y a longtemps et tu te demandes s’il y a un lien avant de te dire que c’est totalement stupide. Jamais elle n’aurait pu s’en souvenir. Tu n’as pas vraiment de compliment à lui faire tellement tu es impressionné par sa robe et tu n’as pas envie de ressembler à un de ses nombreux courtisans qui bafouilles devant elle. Alors tu te contentes de t’incliner et de lui tendre ton bras et vous descendez avec Isaiah à vos côtés vers la Grande Salle où se déroule naturellement le bal.

Tu as un instant envie de soupirer en voyant le monde qui s’y trouve mais tu te rappelles qui se trouve à tes côtés et tu t’abstins. Dans une certaine mesure, tu as de la chance, bien que tu ne te l’avoue pas. Nombreux sont les hommes qui ont dû demander à Su’ de les accompagner au bal ce soir et c’est vers toi qu’elle s’est tourné alors que jamais tu ne te serais permis (ou tu n’aurais osé, peut-être) aller lui demander si elle souhaitait par le plus pur des hasards s’y rendre à tes côtés. La Grande Salle est plutôt bien décoré, et tu t’empares d’un verre de tu-ne-sais-trop quel alcool en te disant que ça ne te fera pas de mal. Ta cavalière observe la piste et tu en profites pour l’observer elle. Tu sais que c’est très malpoli de ne pas l’avoir complimenté sur sa robe, mais tu ne veux pas avoir l’air stupide. Un silence règne entre vous, mais il ne semble vous déranger ni l’un, ni l’autre. Tu trouves que parfois, il vaut mieux se taire que chercher absolument à dire quelque chose qui serait complètement inutile dans une conversation. Sulpicia se penche vers toi pour te murmurer quelque chose, te permettant ainsi de l’entendre au-dessus de la musique qui raisonne dans la pièce. Elle a plutôt l’air amusé tandis qu’elle te dit que quelqu’un a l’air jaloux de ne pas être ta cavalière. Tu relèves un sourcil, surpris, et tu suis le regard de la belle demoiselle qui est à tes côtés. Un léger rire, presque amer bien que tu espères qu’elle ne le remarque pas t’échappe tandis que tu hausses les épaules.

« Lily ? Ça m’étonnerait, elle a dû trouver quelqu’un de bien plus enthousiaste que moi à l’idée de se rendre à ce bal ! Jusqu’à ce que tu me le demandes, je n’avais d’ailleurs aucune intention d'y aller tu sais. »

Tu marques un instant de silence durant lequel tu observes ta meilleure amie et lui souris en croisant son regard. Tu espères qu’elle passera une très bonne soirée, quel que soit le garçon avec qui elle ait décidé de se rendre à cette soirée. Tu bois une gorgée du verre que tu as dans les mains avant de te tourner de nouveau vers ta cavalière :

« Je suis désolé de ne pas t’avoir encore complimenté sur ta robe, elle te va à merveille ! Elle me fait un peu penser à un conte que je t’avais lu il y a longtemps mais je pense que ça n’a rien à voir. En tout cas tu as des allures princières ainsi habillée. »

Tu trouves que tu t’en sors plutôt bien pour une fois. Tu es plutôt à l’aise au final et ça te fait bizarre, tu aurais pensé avoir beaucoup plus de difficulté au milieu de cette immense foule d’étudiant alors que tu es, en définitive, plutôt heureux d’être là au côté de Sulpicia.
Code by Silver Lungs


Costume de Severus:
 


Dernière édition par Severus T. Rogue le Dim 4 Jan - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Dim 4 Jan - 0:20



Bal d'Halloween
Cavalier Severus T. Rogue



Il laissa échapper un léger rire, était-il amer ? Je n’entendais pas assez bien avec la musique pour réellement m’en rendre compte, et a vrai dire, je pouvais clairement n’en avoir rien à faire. Il haussa les épaules, m’assurant qu’elle s’en fichait certainement. Vraiment ? Etait-ce réellement le cas ? Souriant au vert et argent, je lui répondis un tantinet mutine :

« Je suis certaine que si je t’embrasse, elle n’aura plus ce petit sourire affiché sur son visage. » Répondis-je en observant la réaction du jeune homme. Il y avait entre lui et moi, une sorte de ligne que je n’arrivais toujours pas à franchir. Je savais que Severus n’était pas insensible à mes charmes, il suffisait de le voir tout m’accorder, de l’observer me fixer et glisser le regard le long de mes courbes pour s’en rendre compte, mais voilà. Il se refusait toujours de faire le premier pas. Me laissant toujours prendre les devants.

Portant mon verre à mes lèvres, je bus quelques gorgées de mon verre sans alcool. Je ne savais pas ce que l’on m’avait servit mais cela ressemblait à un champagne sans danger pour les demoiselles de finir dans un lit que celle-ci ne désirait surement pas rejoindre.
Etrangement, Severus avait eu tout autre chose dans le sien ! Il bu aussi une gorgée de sa coupe, se décidant enfin à parler de ma tenue, provoquant un beau sourire sur mon visage de porcelaine. Pensait-il qu’un certain nombre de prétendant m’avaient demandés de venir au bal avec eux ?

« Oh ! Tu es adorable ! Je suis déguisée en Blanche-Neige ! J’ai dessinée la tenue le jour où ils ont annoncés le bal de ce soir, en espérant que celle-ci soit arrivée à temps. » Je me mordis la lèvre inférieure en me tournant vers celui-ci, plongeant mes yeux dans les siens. Ils étaient d’un noir… Réellement différent de ceux de Sirius qui pétillaient de malices et d’amusements. Ceux de Severus étaient beaucoup plus tristes, plus sombre d’une certaine manière. Je pouvais comprendre pourquoi mon frère désirait tant le faire rejoindre le Lord.
« Tu as beau être un vampire élégant, il vaut mieux que tu restes près de moi. Qui sait Lily pourrait me faire manger une pomme empoisonnée et j’aurai besoin que tu m’embrasses. » Etait-ce un message subliminal ?
Le sourire qui accompagnait ma réplique aurait très bien pu être lu comme tel.



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Costume de Sulpicia:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Dim 4 Jan - 0:46

Bal d'Halloween
Cavalière S. Isobel Mulciber

Ton rire semble passer inaperçu après de la jeune femme et tu t’en félicite. C’est plus fort que toi en réalité. Tu sais que tu n’as pas le droit, que tu ne peux pas éprouver ce que tu éprouves pour ta meilleure amie mais tu es incapable de faire autrement. Comment aller à l’encontre de ses propres sentiments après tout ? On peut les combattre, certes, faire comme s’ils n’existent pas mais certainement pas les renier totalement. Toi, tu as choisi la technique de l'autruche. Tu fais comme s’il n’y avait rien et dans un sens ça n’est pas plus mal. Tu sais que tu n’as aucune chance de toute façon avec Lily, donc autant ne pas te rendre plus ridicule que tu ne l’es déjà.

Tu sens tes joues chauffer lorsque la jeune femme reprend la parole. Mais comme d’habitude lorsqu’elle est explicite de la sorte envers toi, tu n’as aucune idée de la réaction à adopter. Alors tu te contentes d’un sourire en coin en te disant que ça devrait suffire. Mais d’un autre côté, une petite voix – que, pour le moment, tu décides d’ignorer royalement - te souffle de lui répondre qu’elle n’a qu’à tenter la chose pour voir si oui ou non le jolie sourire de Lily s’efface.

Lorsque tu la vois sourire, tu ne peux pas t’empêcher d’en faire de même. C’est un réflexe, elle est de ces personnes qui feraient sourire les murs s’ils le pouvaient. Et tu n’es pas un mur, et oui, tu la trouves adorable. D’autant plus lorsqu’elle te confirme à ta grande surprise être déguisé en Blanche-Neige, le fameux conte moldu que tu lui avais raconté il y a de cela quelques mois maintenant. Tu entrouvres la bouche mais aucun son n’en sort. En réalité, tu es juste surpris qu’elle s’en souvienne, et encore plus qu’elle en ait fait un déguisement. Personne ne connait ce conte ici, ou du moins pas les personnes qu’elle devrait avoir envie d’impressionner en tant que sang-pur. Tu te perds dans ses yeux quand elle les plonge dans les tiens. Bleu océan. Tu te souviens les avoir toujours trouvés magnifique, depuis qu’Isaiah te l’a présenté il y a de cela des années. Elle n’était alors qu’une enfant à tes yeux à l’époque. Les choses ont changé, vraiment.

« Je n’aurais jamais pensé que tu puisses te souvenir de ce conte ! Ça fait vraiment très longtemps que je te l’avais raconté ! Et tu es une très bonne dessinatrice dans ce cas, le costume est parfait ! Quiconque connait Blanche-Neige la reconnaitra ici. »

Tu rebois encore une gorgé d’alcool tandis qu’elle se mordille doucement la lèvre. Il te brûle la gorge, mais cette sensation est agréable. Cela peut paraître étonnant de te voir boire, mais tu tiens très bien l’alcool en réalité. C’est de famille, te dis-tu avec amertume en te passant une main dans les cheveux pour effacer cette mauvaise pensée. Ça n’est pas le moment, mais alors pas du tout. Elle parle de t’embrasser, pour la deuxième fois en quelques minutes. Cela te fait complètement oublier ton père auquel tu pensais encore quelques secondes plus tôt. Ton regard se reporte sur elle et c’est à ton tour de te mordre la lèvre en voyant son sourire. Tout le monde y verrait quelque chose de très explicite, un appel peut-être. Pas toi. Tu es dans l’incertitude avec elle, toujours. Mais cette fois-ci, tu écoutes la petite voix en toi qui te souffle ta réponse. Ça n’est pas une bonne idée, tu en es persuadé au moment même où tu ouvres la bouche.

« Lily n’est pas si méchante tu sais. Et je t’embrasserais avec plaisir pour te sauver. »

Tu détournes le regard et tu ne peux t’empêcher de rougir à nouveau. Tu bois ton verre cul sec, et tu t’en fais resservir un nouveau, l’air de rien.
Code by Silver Lungs


Costume de Severus:
 


Dernière édition par Severus T. Rogue le Dim 4 Jan - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Dim 4 Jan - 1:17



Bal d'Halloween
Cavalier Severus T. Rogue



Quand il avoua qu’il n’aurait jamais pensé que je ne me souvienne de ce conte, c’était comme penser que je n’avais pas été parfaitement formée : en tant que future épouse totalement parfaite, je me devais de me souvenir de toutes ces petites choses qui faisaient de moi une personne apte à répondre aux besoins et désirs d’un homme. Ainsi, je me contenta de sourire au vert et argent et de répondre d’un air innocent :

« Pourquoi ? Je me souviens d’absolument tout ce que tu as pu me dire au fil des années. Je ne suis pas comme toutes les autres. » Sous entendais-je par là, que Lily n’était pas d’une meilleure oreille pour se confier ? Que l’on pouvait lui parler et que celle-ci oubliait ou se fichait totalement des sujets de conversations avec celle-ci ?
Qu’importait. Il rebu une gorgée de sa boisson, finissant d’ailleurs par la boire d’une traite sous mon regard amusé. Ce soir, je portais un masque différent de la Sulpicia froide et cruelle, j’étais toujours une verte parfaite, mais une verte qui faisait du charme à l’un des siens. Je montrai publiquement que je m’intéressais a quelqu’un, et cela était une chose des plus rares !

« Lily, c’est Lily. Elle est dédaigneuse. » Puis, il finit par avouer qu’il m’embrasserai avec plaisir pour me sauver. Une mimique adorable se dessina sur mon visage pour laisser place à une sorte de mise au défit. Fait le alors. « Alors, embrasse moi. » Lui répondis-je en l’observant, cherchant désespérément à le faire sortir de cette zone de confort qu’il appréciait tant.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Costume de Sulpicia:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Dim 4 Jan - 1:52

Bal d'Halloween
Cavalière S. Isobel Mulciber

Tu n’en reviens toujours pas. Ça peut paraître être un tout petit détail, un truc complètement insignifiant mais ça te choque presque que Sulpicia se souvienne de ça. Tu n’as pas nécessairement l’habitude d’avoir cette écoute de la part de tes « proches », entendons d’ailleurs ici Lily, et tu n’aurais jamais cru qu’elle puisse se souvenir d’une chose aussi vieille. Ça n’était rien après tout, juste un conte que tu lui avais raconté tu ne te souvenais même plus comment. Et pourtant, elle s’en souvenait et elle en avait fait un costume. Tu avais décidemment bien du mal à cerner cette demoiselle. Tu étais plutôt observateur d’ordinaire, mais avec elle, tu n’y arrivais pas. Vous ne faîte pas parti du même monde après tout. Tu as beau être plus proche des idéaux de sa famille que des idéaux que pourrait avoir un sang-mêlé comme toi, tu n’as pas grandi comme elle, mais alors pas du tout. Tu ne sais pas si elle se souvient vraiment de tout ce que tu as pu lui dire comme elle te l’avoue, mais tu sais au moins qu’elle t’écoute, et beaucoup plus que tu ne l’aurais pensé.

« De tout je ne sais pas… Mais incontestablement, tu es différente. »

Tu t’autorises un petit sourire. Elle sous-entend certainement quelque chose par rapport à Lily, tu n’es pas dupe mais tu décides d’ignorer cette partie-là pour ce soir. Tu n’as pas envie de défendre ta meilleure amie, et au fond, tu sais que c’est une cause perdue. Elles ne s’aiment pas, point. Toi tu n’y es pour rien et tu ne pourras jamais changer ça. Tu essaies juste de ne pas être mêlé à une guerre qui n’est pas la tienne, même si ça n’est pas toujours facile. Même chose lorsqu’elle te répond que Lily est dédaigneuse.

« Je ne trouves pas. Mais j’ai décidé d’arrêter d’essayer de te convaincre » tu réponds calmement.

Oui, tu as souvent essayé de les faire se faire apprécier et l’une et l’autre. Mais aujourd’hui, et ce soir plus particulièrement tu trouves que c’est tout sauf le moment. Tu ne sais pas trop comment réagir face à la mine adorable qu’elle te sers lorsque tu lui dis, certes en te hurlant au fond de toi que c’est une mauvaise idée mais tu le lui dis quand même, que tu l’embrasserais avec plaisir pour la sauver. Puis c’est le défi sur son visage, et tu n’as même pas besoin d’écouter ce qu’elle te demande pour savoir qu’elle va te le demander. Elle t’observe, et encore une fois, tu ne sais pas quoi faire ou comment réagir. Dans le doute, tu rebois une gorgée du verre que l’on vient de te servir et tu passes une main dans tes cheveux. Une idée te vient, et encore une fois, tu écoutes ta petite voix intérieure, qui se fait décidemment bien trop présente ce soir.

« Je suis un vampire ce soir, plutôt élégant d’après toi. Et si je te mordais plutôt ? »

C’est à ton tour de l’observer, curieux de sa réaction.
Code by Silver Lungs


Costume de Severus:
 


Dernière édition par Severus T. Rogue le Dim 4 Jan - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Dim 4 Jan - 2:23



Bal d'Halloween
Cavalier Severus T. Rogue



Je pouvais me permettre de jouer avec Severus, sachant pertinemment qu’il ne savait pas sur quel pied danser. Mais au fond, savais-je à quoi m’attendre avec lui ? Non. Pas vraiment. Je faisais juste ce que l’on attendait de moi afin de me détacher de l’un des seuls engagements envers ma famille, que jamais, je ne serai prête à accepter. L’on pouvait me mariée, me demander de faire des enfants, les éduquer selon des principes auxquels je ne croyais pas, mais pas de tuer des gens. C’était pour cela que j’osais me plongée dans cette aventure avec Severus, laissant tomber une partie de mes activités nocturnes pour me glisser entre les draps du Serpentard. Isa était persuadé que ses talents en potion et son don naturel pour la magie noire leur serait nécessaire. Mais en ce moment, je pensais bien à autre chose. Toujours souriante, je fis un pas vers Severus, me rapprochant de celui-ci, dépassant les frontières du politiquement correcte sans chaperon.

« Mais a quel point le suis-je ? » C’était clairement une invitation pour le pousser à s’interroger plus, mais aussi à ne plus se contenter de ce qu’il pouvait voir et n’osait découvrir par lui même. Allait-il enfin faire un pas vers moi ?
Il me répondit qu’il ne cherchait pas à me convaincre du bien fondé d’Evans. Non, cela ne servait à rien, il se rendrait compte par lui même qui elle était réellement. Severus verrait en elle une demoiselle imbue d’elle même, persuadée que tous ses faits et gestes étaient une parole divine à suivre.
Je me contenta donc d’esquiver la conversation tandis qu’il bu de nouvelles gorgée, cherchant surement une réponse à la proposition que je venais de lui faire : m’embrasser, embrasser une princesse et jouer au prince charmant ?
Sa réponse finit par tombée : en tant que vampire, il se devait de me mordre et non, de m’offrir un baiser.
Mon sourire s’agrandissant, je me rapprocha de nouveau du jeune homme, venant glisser au creux de son oreille, ma poitrine frôlant son torse : « Alors, choisit sagement où tes crocs se planteront… » Sensuelement, je me recula, observant la réaction du jeune homme. Oui, je lui faisais du rentre dedans, mais depuis deux mois c’était la seule solution qui m’était venue.



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Costume de Sulpicia:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2114
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Buffet   Dim 4 Jan - 2:46

Hum. Bon. Je n'étais pas parfaitement à l'aise, c'était le moins que l'on pouvait dire. Cela ne voulait pas dire que je ne me trouvais pas jolie. Mais c'était... voyant. La robe était splendide, détaillée de fleurs en tissu, de perles et de dentelles. Elle attirait l'attention, malgré son orange plutôt doux. Seulement, elle était aussi un poil transparente. Enfin, ce n'était pas le soir du Bal que j'allais changer d'avis. Pas que ça n'ait été moi qui ait choisi. Cette responsabilité avait été assumée par Harmorica et c'était sans doute mieux. Elle avait raison, il fallait que j'ose un peu plus. Mais tant que ça vraiment ? Je finis par sortir de mes appartements. Je n'étais pas une gamine, à avoir peur de ce que les autres penseraient de moi, et j'étais supposée être dans la grande salle... Il y a cinq minute, déjà. Merlin.

Un des avantages de cette tenue ? Les talons qui me permettraient, peut-être, de ne pas me faire confondre avec une quatrième année. Mes cheveux lâchés tombaient sur mes épaules, retenus seulement par quelques fleurs assorties à ma tenue piquées dans ma coiffure. Je trouvais l'ensemble joli, un peu féerique et... me voilà devant les portes entrouvertes, la musique résonnant légèrement dans le Hall. Hum. Oui, bon, c'était un peu étrange d'y venir toute seule, mais je n'étais sans doute pas la seule, si ? De toute façon, ç'aurait été au moins aussi étrange de venir accompagnée. Avec qui, un élève ? Mouai. Soit. Je ne me dirigerai pas vers la piste de danse en tout cas.

Quelques pas me rapprochèrent du buffet, même si je n'avais pas vraiment faim. Avec un peu de chance, je tomberai sur un visage ami. Harmo, Irélia, Johan, Alec... Bon, à la place, j'avais droit à Sulpicia et Severus. Fan-tas-tique. Enfin, le problème c'était surtout la première. Elle m'irritait et ce n'était même pas vraiment rationnel. Mais bon, c'était d'anciens camarades de maison et j'appréciais sincèrement Severus, je n'allais tout de même pas les snober. Ou peut-être si, tous comptes faits, ils avaient l'air... occupés ? Apparemment. Eh bien, elle passait vite à autre chose, je n'aurais pas pensé ça d'elle. Enfin, il fallait croire que je ne la connaissais pas si bien que ça en fin de compte. Bon, ils avaient sans doute remarqué que j'étais à deux pas, alors je me contentais d'un signe de main en guise de salut, pour ne pas trop m'interposer. Même si un peu serait sans doute de trop pour Mulciber.

Costume de Myria:
 

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Dim 4 Jan - 3:26

Bal d'Halloween
   Cavalière S. Isobel Mulciber

Tu ne te reconnais pas vraiment ce soir. L’alcool que tu as bu assez vite peut-être, mais tu en doute. Tu ne sais pas trop pourquoi, mais une petite voix te souffle quelque chose qui ressemble à « c’est ce soir ou jamais » ou encore « tu n’as rien à perdre de toute façon ». Et dans un sens, ça n’est pas faux. Tu n’es d’ordinaire pas très à l’aise avec les filles, c’est le moins que l’on puisse dire, mais tu ne peux nier qu’il se passe quelque chose avec Sulpicia. Tu ne sais pas quoi du tout, tu ne sais pas ce qu’elle cherche, mais tu sais qu’il y a quelque chose. En tous les cas, elle te plait, ça, c’est sûr. Ça n’est pas bien, tu n’es pas quelqu’un pour elle et tu le sais. Tu n’espères rien, tu n’attends rien. Ce soir, tu te laisses simplement porter par le vent. Tu as soudainement beaucoup plus chaud quand elle se rapproche de toi, presque collé, pour te demander à quel point elle est différente. Tu réfléchis un instant et tu te rends compte que tu n’en as absolument aucune idée. Comme dit, tu n’arrives pas à la cerner, malgré tous les efforts que tu fais pour cela. Plus le temps passe et plus tu éprouves des choses que tu ne veux pas éprouver pour elle, ça c’est sûr. Rien de sentimental, mais du désir, beaucoup trop de désir.

« Je ne sais pas… A toi de me le montrer tu murmures, la voix soudainement devenu plus rauque. »

Elle esquive le sujet Lily et tu ne fais rien pour y revenir. C’est très bien. C’est un point de discorde, et la soirée se passe bien trop bien pour le moment pour que tu ai la moindre envie de chercher à revenir là-dessus. Surtout quand elle t’invite à l’embrasser et que tu lui réponds textuellement que tu préfèrerais la mordre. Nouveauté, là aussi. Tu n’es jamais allé aussi loin avec elle. Des sous-entendu peut-être mais jusque-là tu n’as jamais osé plus. Sulpicia se rapproche à nouveau et naturellement, tu ne fais rien pour l’en empêcher. Bien au contraire. Ton souffle se fait plus court tandis qu’elle t’invite purement et simplement à choisir un endroit où planter tes dents.

« Je ne crois pas que tu saches dans quoi tu t’engages. »

Ces paroles t’ont échappé, mystérieuse et sombre mais très claire pour toi. Tu n’es pas quelqu’un pour elle. L’effet qu’elle te fait est nocif pour vous deux et tu le sais avant même d’avoir tenté quoi que ce soit avec elle. Tu as conscience du côté sombre qui règne au fond de toi et qui te pousses parfois à faire des choses dont tu as honte. Tu as conscience que la magie noire n’est pas une route très sûre, même si tout semble t’y pousser. Qu’elle t’influence toi et ton comportement bien plus qu’elle le devrait.

« Mais je crois que j’ai choisi où porter mon dévolu »

Tu bois encore quelques gouttes d’alcool, te disant que ça ne te fera pas de mal et c’est à ton tour de t’approcher d’elle, venant coller ton torse contre sa poitrine. Tu hésites un instant, sentant tes joues chauffer à nouveau et tu te penches vers elle, glissant une main sous son menton pour qu’elle te regarde. Ton souffle se glisse dans son cou où tu déposes un léger baiser tandis que tu remontes vers ses lèvres. Tu t’approches, près, toujours plus près et… Myria fait irruption dans ton champ de vision, venant quelque peu troubler l’impression que tu avais que toi et Sulpicia étaient seuls au monde. Ta voix intérieure te souffle de l’ignorer totalement et d’aller planter tes dents dans la lèvre de ta sublime cavalière mais tu décides de ne pas l'écouter cette fois-ci. Tu sais faire bonne figure, et tu aimes bien Myria qui plus est. Alors tu te redresses et tu lui fais un petit sourire.

« Bonsoir Myria, comment vas-tu ? Très jolie robe ! »

Tu t’adresses à la jeune femme mais tu ne t’es pas éloigné de Su’ pour autant, vous êtes pour le moment toujours plus proche que le politiquement correct vous le permet. Et toi, tu t’en fiches royalement.
Code by Silver Lungs


Costume de Severus:
 


Dernière édition par Severus T. Rogue le Dim 4 Jan - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2114
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Buffet   Dim 4 Jan - 5:26

Manque de timing sans doute. Hum. En même temps, comment j'étais supposée savoir qu'ils étaient presque sur le point d'aller se trouver une chambre ? Et ils n'étaient pas obligés de s'interrompre pour moi de toute façon. Enfin, Severus n'avait pas l'air trop dérangé et même content de me voir, c'était déjà ça. Quant à elle... Elle pouvait aller au diable. C'était supposé être une soirée bon enfant de toute façon. Les propos que j'avais entendu malgré moi étaient loin d'être approprié à un public plus jeune.

« Bonsoir ! Je vais très bien, merci beaucoup, et vous ? Vos costumes sont très beaux aussi, soit dit en passant. Dracula et Mina ? »

Je ne pouvais pas m'empêcher de remarque leur proximité physique et de me rendre compte de ce que je venais sans doute d'interrompre. Je souriais, un peu gênée. Autant me retirer maintenant avant que Mulciber ne se mette à s'énerver excessivement. Je n'étais pas certaine qu'il n'était pas déjà trop tard mais soit.

« Enfin, je vais vous laisser. Je ne voudrais pas vous empêcher de passer une bonne soirée. »

Et si je pouvais empêcher à une furie de me peindre une cible sur le dos, ça serait vraiment pas mal. Vu comment elle avait réagit pour une simple erreur de distraction - parfaitement légitime - je doutais qu'elle prenne bien mon interruption un peu maladroite.

HJ:
 

Costume de Myria:
 

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.


Dernière édition par Myria Greengrass le Mer 7 Jan - 4:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Dim 4 Jan - 13:25



Bal d'Halloween
Cavalier Severus T. Rogue



Severus commençait enfin à jouer le jeu dans lequel je le poussais doucement depuis deux mois. Mon frère allait être particulièrement heureux de voir le grand pas que j’avais fais avec son ami. Bientôt, les choses deviendront beaucoup plus mouvementées et rapide. Une fois le jeune homme ouvert, loin de cette incompréhension qu’il nourrissait pour moi, je pourrai le pousser doucement dans les bras du Lord, tel me l’avait demandé Isa.

« A toi de découvrir plutôt. Il n’y aurait pas de jeu sinon. » Lui répondis-je mutine. Sa voix était devenue plus rauque, et paradoxalement, la mienne plus douce.
Je lui faisais de l’effet. Je le savais. Son souffle me sembla beaucoup plus court, il prenait des couleurs. Enfin, Severus osait un peu plus, il sortait de cette zone de confort qui lui plaisait tant. Me chercher, répondre à mes provocations directement plus que par supposition comme toujours semblait particulièrement marcher. Ainsi, lorsqu’il m’affirma que je ne savais pas dans quoi je m’engageai, mon regard s’illumina.


« Et toi ? Le sais-tu ? » Répondis-je du tac o tac tandis qu’il se rapprocha de moi, se fichant pour une fois de ce qui était politiquement correcte. Ses joues devinrent légèrement rosée tandis que les miennes restaient toujours identiques a elle même. Etait-ce l’alcool qui le poussait ainsi à agir et non observer comme toujours ?
Enfin, il se pencha vers moi, prenant entre ses longs doigts de maitre des potions mon visage. Affirmant qu’il savait ou il allait me mordre, planter ses crocs de vampires, il se rapprocha de mes lèvres, je pouvais sentir son souffle sur mes lèvres. Severus osait enfin… Du moins, ce fut sans compter sur l’intervention de Myria… Le jeune homme se recula légèrement pour sourire à la jeune femme et la saluée. Vraiment ? Etait-ce le bon moment pour saluer des gens ?
Il la complimenta sur sa tenue, tandis que mes yeux glissèrent sur celle-ci. Il semblerait qu’elle ait enfin décidée de ne plus ressembler à une grand-mère. Elle répondit à Severus que nous étions tous les deux bien assortit, donnant le nom d’un vampire et d’une demoiselle que je ne connaissais pas.

« Non, je suis en Blanche-Neige. C'est une princesse. » Répondis-je tout simplement. Restant proche de Severus afin d’encourager dès qu’elle serait partie, à reprendre ce qu’il était entrain de faire.
Rapidement, elle nous informa qu’elle allait nous laisser afin de ne pas nous faire passer une mauvaise soirée. Un rire dédaigneux retentit dans mon esprit, me contentant de lui répondre : « Amuses-toi bien en compagnie de ton fiancé. » C’était juste de la politesse, rien de ce que je venais de lui dire n’était pensé.

Me retournant vers Severus, je lui lança un regard qui voulait bien dire ce qu’il voulait dire : reprenons.




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Costume de Sulpicia:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Dim 4 Jan - 18:15

Bal d'Halloween
  Cavalière S. Isobel Mulciber

En fait, en t’interrogeant sur ton comportement tu te rends compte d’une chose : tu ne cesses de te demander pourquoi tu agis comme cela depuis un moment désormais, te demandant si c’est l’alcool ou simplement l’ambiance de la soirée qui te fait agir de la sorte. Et tu sais désormais que ça n’est ni l’un ni l’autre.  C’est juste… Sulpicia, en fait. Elle et cette robe magnifique qu’elle porte qui te rende totalement fou. Ça te donne juste envie de ne pas réfléchir et de te laisser aller. Ce que tu fais, d’ailleurs.

Tu souris en coin tandis qu’elle te répond que ça n’est pas à elle te de montrer à quel point elle est différente mais à toi de le découvrir, car sinon elle n’a pas de jeu. Elle n’a pas tout à fait tort. Si tu ne cherches pas, ça n’est pas drôle. Et si tu ne cherches pas, tu ne trouveras pas. Mais d’un autre côté, tu n’es toujours pas sûr de vouloir aller plus loin. Tout ton corps t’y pousses bien entendu, comme il pousserait n’importe quel garçon à répondre aux avances d’une si charmante demoiselle, mais ta conscience et le côté assez observateur que tu peux avoir sur ton propre comportement et sur tes ressentis te disent bien souvent que ça n’est pas une bonne idée. C’est cela d’ailleurs qui te pousse à lui souffler qu’elle ne sait pas dans quoi elle s’engage. Pas du tout, même. Tu vois son regard s’illuminer et cela t’étonne à peine. Elle prend cela beaucoup trop à la légère et tu ne peux pas lui en vouloir. Elle ne te connait pas vraiment en fin de compte, comme tu ne sais pas grand-chose d’elle. Ce que ta cavalière te fait justement remarquer, en te demandant si toi tu sais dans quoi tu t’engages.

« Non, justement… »

C’est bien cela le problème après tout non ? Si tu savais où tu allais, si tu savais dans quoi tu t’engagerais jamais tu ne te retrouverais aussi timide et gauche devant Su’. Quoi que tu trouves quand même que ce soir tu t’en sors particulièrement bien. Tu oses des choses inédites, en te disant qu’après tout, tu n’as pas grand-chose à perdre. Si elle t’a invité, c’est bien qu’elle attendait ou qu’elle espérait quelque chose de toi non ? Tu t’apprêtes à jouer ton rôle de vampire en la mordant lorsque Myria, une de tes anciennes camarades, entre dans ton champ de vision. Nécessairement, tu interromps ton geste et tu te redresses. Tu la salue et le demande comment elle va en la complimentant sur sa tenue. Elle en fait de même avec les vôtres, en vous demandant si vous êtes habillé en Dracula et Mina. Tu n’es plus vraiment certain de qui est Mina, mais il te semble que c’est une jeune femme mordue par le vampire dans l’histoire de Dracula, condamné à le rester toute sa vie si elle n’est pas sauvée avant le coucher du soleil. Et le seul moyen de la sauver, c’est la mort du comte. Tu aimes bien ce roman, il était présent dans la bibliothèque familiale et tu l’as lu à plusieurs reprises.

« Ça va plutôt bien aussi, merci. Dracula pour moi effectivement, j’adore son histoire tu précises après que Sulpicia ait dit à Myria qu’elle était habillé en Blanche-Neige.

Au final, tu te rends compte que c’est un peu le reflet de la réalité tout cela. Sulpicia a eu l’occasion de te dire lors d’une de vos précédentes entrevues qu’elle détestait les poisons. Tu sais donc presque avec certitude que le côté obscur de la force ne l’attire absolument pas, qu’elle ne se sent pas capable de faire du mal à des personnes innocentes, loin de là. Cela a plutôt l’air de la répugner. Comme Blanche-Neige, la pure, l’innocente Blanche-Neige. Toi, tu as choisi de te déguiser en vampire parce qu’il est le parfait reflet du côté sombre de ta personnalité. Celui que pour le moment, tu t’efforce d’étouffer.
Tu te rends compte au sourire de Myria qu’elle semble gêné et tu te doutes pourquoi : toi et Sulpicia êtes vraiment proche, et en te mettant à sa place un instant tu te rends compte qu’elle doit avoir l’impression d’interrompre quelque chose – ce qui était un peu le cas, bien qu’au final tu réalises que dans la situation actuelle ça ne te gêne pas plus que cela – ou de vous déranger. Aussi, tu te reprends un peu parce que mine de rien, tu apprécies la jeune femme et que tu réalises que tu serais tout aussi mal à l’aise à sa place, et tu t’éloignes de ta cavalière pour être à une distance un peu plus raisonnable, au moment même où Myria précise qu’elle va vous laisser pour ne pas gâcher votre soirée.

« Mais non restes un peu voyons, nous passons une très bonne soirée, tu ne nous ennuie pas. »

Sulpicia a l’air un peu plus pressé que toi de voir votre interlocutrice vous laisser mais ça tu le réalises après coup, en te disant qu’après tout elle ne va pas t’en vouloir pour si peu.

« Vous voulez boire quelque chose ? demandes-tu aux demoiselles, prêt à aller leur chercher un verre au bar si elles le désire. »
Code by Silver Lungs


Costume de Severus:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2114
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Buffet   Lun 5 Jan - 0:45

Mulciber ne m'insulta pas sur ma tenue comme elle le faisait d'habitude et je pris ça comme un compliment. Je pouvais penser beaucoup de choses d'elle et peu en bien, il fallait reconnaître qu'elle avait du goût. Pas Mina mais Blanche Neige. Je se souvenais de l'histoire. En revanche, je ne se souvenais pas du fait que sa jupe soit si translucide. Et puis, c'était un conte moyenâgeux, je doutais que ce genre d'étoffe aient pu exister avec la technologique de tissage de l'époque et... Bon, ce n'était pas le sujet. Et Severus était bien Dracula. Là, il y avait moins de chance que je me sois trompée de toute façon avec les canines pointues et tout le reste. Je lui souris en entendant qu'il adorait son histoire. J'avais bien apprécié aussi. C'était un garçon cultivé et je me demandais un peu ce qu'il faisait avec elle. Enfin.

Alors que je tentais de me retirer poliment, prétextant de ne pas gâcher leur soirée. Sulpicia trouva le moyen d'être narquoise l'air de rien. Sa remarque polie devenait presque une insulte à la lumière des événements qui s'étaient passés début octobre. Je me raidis un peu et lui offrit un sourire poli. J'avais tellement l'habitude de sourire sans le penser que cela me venait naturellement. Je m'apprêtais à partir, à fuir cette situation ô combien inconfortable. Ce fut la gentillesse de Rogue qui me perdit. Il insista sur le fait que je ne les dérangeais pas, s'éloignant même de sa cavalière pour mettre une distance bien plus correcte entre eux. Je souris à nouveau, plus sincèrement cette fois. Il nous demanda si nous voulions quelque chose à boire et il aurait été grossier de refuser, surtout pour aller m'en chercher un quelques minutes plus tard. Je haussais les épaules, toujours soucieuse de ne pas déranger. Rectifions : de ne pas déranger Severus.

« Pourquoi pas, je me demande si ils ont du Whisky Pur Feu. » demandais-je, mi au Serpentard, mi à moi-même, en jetant un coup d’œil au bar.

C'était une valeur sûre. J'aimais beaucoup le vin mais celui qu'ils serviraient ici risquait d'être de piètre qualité et je commençais à en avoir assez de la bièraubeurre.

HS:
 

Costume de Myria:
 

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.


Dernière édition par Myria Greengrass le Mer 7 Jan - 4:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Lun 5 Jan - 15:38



Bal d'Halloween
Cavalier Severus T. Rogue



Bien que Severus avoua qu’il ne savait pas dans quoi il se lançait, dans quel jeu il mettait le nez, moi, je savais que je ne m’attendais à rien en particulier : je savais juste ce que je devais faire, et le faisait sans penser aux conséquences. Cela aurait pu être dangereux, surtout s’il ne se contrôlait plus, si son don naturel pour la magie noire portait son dévolu sur moi, ma mission serait finie, surement tout comme ma vie.
Mais ce n’était pas le moment pour penser à ce genre de choses, préférant laisser notre conversation en suspens pendant que Myria complimentait nos costumes. Ils se lançaient mutuellement des fleurs tandis que je restais dans mon coin. Elle prépara son départ, l’y encourageant j’espérais la voir partir. Ce fut bien évidemment sans compter sur le bon cœur de Severus qui l’invita à passer la soirée avec nous. Parfait, c’était tout ce don j’avais besoin ! Me retrouvée coincée avec la fiancé de mon compagnon de luxure, celle qui avait déjà des doutes.
Détournant le regard quelques instants sur le buffet lorsque Severus nous proposa des boissons, à vrai dire, ma coupe sans alcool étaient toujours pleins. Je n’avais donc pas besoin d’en avoir un nouveau. Beaucoup plus raisonnable que le jeune homme, où même Myria, je me contentais de garder ma tête sur les épaules. J’aimais de temps à autre une coupe d’alcool, mais jamais en présence de mes parents… Allez savoir pourquoi, j’étais toujours obéissante sur ce sujet… Alors que je fumais des feuilles de tentaculas, connue pour leurs effets hallucinogènes ! Un sourire doux se dessina alors sur mon visage en observant Severus :

« Non merci, ma coupe est toujours pleine. » Que cette soirée allait être longue, me dis-je en portant mon dévolu sur l’une des brochettes de petites tomates cerise qui étaient à ma portée de main. Posant alors mon verre pour picorer plus alaise.
Je me demandais ce que je pouvais encore faire là, reposant mon regard sur les danseurs. Mon frère était toujours entrain de danser avec un petit groupe de demoiselles, cherchant surement laquelle finirait dans son lit ce soir. Du coin de l’œil, je pouvais le sentir nous lancer quelques regards. « Les alcools sont de l’autre coté… » Informais-je alors Myria qui semblait vouloir se détendre. C’était nouveau…
Mon visage était resté aussi doux qu’avant son arrivée, donnant la parfaite impression que je me fichais parfaitement si elle restait avec nous ou non. A vrai dire, j’étais beaucoup plus préoccupée par les commentaires de mon frère à la fin de la soirée. Détournant enfin le regard vers les deux personnes qui me tenaient à présent compagnie, j’aperçus du coin de l’œil Sirius qui franchissait les deux grandes portes massives de la Grande Salle. Mettant avec élégance l’une des tomates dans ma bouche, je posa le regard sur Severus. Qu’allait-être la suite ?




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Costume de Sulpicia:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Mar 6 Jan - 21:58


L'heure avançait et je n'avais toujours pas bougé de mon lit. Je regardais les autres garçons se préparer d'un air absent. Ce soir se tenait l’événement le plus important du moment : Le bal d'Halloween. Je n'y mettais ni mauvaise volonté, ni quoi que ce soit en fait. Cette soirée me passait totalement par dessus la tête. Bien entendu, j'avais l'intention d'y aller. Mais comment pourrais-je manquer l'occasion de me promener tranquillement dans les couloirs vide de Poudlard ? James avait eu la même idée que moi, mais ce fut finalement Peter qui allait se joindre à moi pour une petite virée durant l'ouverture du bal. Mon meilleur ami ne pouvait pas louper une telle occasion de s'approcher un peu plus d'une jolie rousse.Alors que mes pensées étaient envahies par une blonde… Bref… En y réfléchissant bien, je ne savais même pas s'il s'était finalement décidé à l'inviter. Ou oserait-il s'y aventurer sans cavalière ? C'était mon cas. Oh ce n'était pas faute d'avoir été la cible de tentatives infructueuses de jeunes femmes assez courageuses pour me poser la question !  « Sirius bouge toi ! » J'attrapais au vol ma veste que James venait de me jeter. J'attrapais mon oreiller et lui envoyais à mon tour. Je me levais en soupirant, et me dirigeais vers la salle de bain. Je n'y passais d'ailleurs pas énormément de temps, bien que je fis l'effort de réellement me coiffer et non pas passer mes mains à la va-vite dans la masse de cheveux noirs comme chaque matin, geste qui les rendait plus ou moins… discipliné. J'enfilais ma chemise blanche avec mon pantalon marine rayé et un veston de la même couleur. Je repliais les manches au trois quart.Le résultat n'était pas incroyable mais ca faisait son petit effet, collant parfaitement à ma personnalité. La cravate rajoutait une touche de chic à l'ensemble. Je ressemblais plus ou moins à ses gangsters qu'on pouvait voir dans les livres d'histoires moldus… Oui ca m'arrivait de les feuiller. Et de toute façon je n'avais pas vraiment eu envie de me casser la tête. Ce sera parfait. La veste qui complétait l'ensemble allait bien gentiment m'attendre dans la salle commune des Gryffondor. J'avais deux trois petites choses à régler.

La salle commune comme les couloirs étaient totalement vide lorsque je récupérais ma veste. Un silence, qui pour une fois me semblait presque pesant, régnait en maître. Le moment de rejoindre la soirée était arrivé. J'avais terminé mes ''obligations'' de Maraudeurs, seul étant donné que Peter marchait à pas d’éléphant dans mon dos ce qui avait eu le don de m'exaspérer. Je prenais une grande inspiration et soupirais. Je pressais pourtant le pas jusqu'à la grande salle. Enfin je passais les deux grosses portes… Seul… Pour quelques secondes. Juste le temps de croiser le regard de Sulcipia… Le mien avait immédiatement attiré dans sa direction sans que je ne puisse le retenir. Mais déjà une jeune femme vint se greffer à mon bras, détournant mon attention. Ce n'était absolument pas prévu mais je venais de me faire alpaguer dans le couloir et je n'avais pas envie d'alimenter une discussion. Elle était plus ou moins mon alibi et venait de me sortir de rêverie incompatibles avec la soirée. Mon regard se portait quelques secondes sur celle qui était souvent considérer comme ma fan numéro 1 avant d’apercevoir quelques amis Gryffondor. Je me dirigeais donc vers eux. Pourtant je ne pouvais m'empêchais de jeter un coup d'oeil vers un petit groupe qui s'était fermé. Je croyais devenir fou. Depuis quand Myria prenait-elle le temps de discuter avec Mulciber et depuis quand Mulciber était-elle si proche de Servillus ? Une pointe de jalousie me fit tressaillir. J'attrapais sur mon chemin une coupe et ne pensais même pas à en prendre une pour la demoiselle qui tentait tant bien que mal de me suivre dans une robe un peu trop serré. Je le vidais quasiment d'une traite avant de le poser sur un autre plateau.  Je passais devant leur groupe sans même sourciller. Je souriais à Remus et l'informais que ce dont il avait envie se trouver sous son oreiller. Son air déconfit trahit sa surprise d'autant que je ne prenais pas de précautions alors que nous n'étions pas uniquement entre maraudeurs.. Je haussais les épaules : Ce n'était qu'un petit détour.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2114
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Buffet   Mer 7 Jan - 1:04

J'aurai aimé être ailleurs. Vraiment. Histoire de ne pas avoir l'impression de gêner. Sulpicia souriait, mais je savais pertinemment bien qu'elle n'avait pas envie que je reste trop longtemps. Elle refusa l'offre de Severus, arguant que sa coupe était toujours pleine, et m'indiqua que les alcools étaient ailleurs. Je n'avais pas vraiment eu le temps de repérer ce genre de chose et je la remerciais d'un signe de tête. Ce fut là, en la regardant, que quelque chose me sauta aux yeux. La fleur de métal précieux piquée dans ses cheveux était... en train de tomber. De glisser, dérangeant sa coiffure et me perturbant bien plus que je ne l'aurai voulu. Je ne voyais plus rien d'autre. Il fallait dire que j'avais un petit problème avec les choses imprécises ou pas à leur place. Est-ce que c'était correct de... ? Sans doute. Après tout, Isobel n'aurait pas aimé être vue décoiffée. Non, sans doute pas.

Alors, je fis un pas en avant, pour m'approcher d'elle, en lui soufflant : « Ne bouge pas. » Avec des gestes délicats et précis, je replaçais l'ornement à sa place, en prenant soin de ne pas faire mal à la jeune fille et de le fixer de manière durable. Reprenant un peu de la distance, je me sentais beaucoup mieux. « Elle aurait fini par tomber, ça aurait été dommage. » dis-je pour expliquer mon geste. Je venais à peine de me rendre compte que j'avais, sans arrière pensée, rendu service, plus ou moins, à Mulciber qui n'arrêtait pas de me taper sur les nerfs depuis le début de l'année. Solidarité féminine ? Hum. Oui. Ou la faute à mon côté maniaque. C'était fait de toute façon.

Costume de Myria:
 

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Mer 7 Jan - 19:48



Bal d'Halloween
Cavalier Severus T. Rogue



Se collant à Sirius qui venait à peine d’arriver, sa fan numéro 1 profita de l’occasion pour lui sauter dessus. Classique et parfaitement évident, surtout que le jeune homme n’avait aucune compagnie lors de son débarquement tardif au bal. Avait-il profité des couloirs vides pour rencontrer l’une de ses conquêtes ? L’embrasser ? La serrée contre son torse, son corps presque nu ? Je savais que ce n’était pas le moment d’être jalouse, et surtout qu’il n’y avait aucune raison pour ! Nous ne sortions pas ensemble, nous avions juste des relations physiques l’un avec l’autre. Cela n’allait pas plus loin. Du moins, pour le moment… Et d’une certaine manière, je n’aimais pas trop la groupie qui lui tenait le bras.
Mon regard avait croisé le sien durant quelques secondes, qui me parurent une éternité mais qui en réalité avait été particulièrement courte. Nul ne découvrirait notre petit secret.

Le brun passa proche de nous sans pour autant se retourner alors que Severus resservait Myria, moi ma tomate dans la bouche et ma petite brochette dans la main. J’aperçus sur le buffet des petites quiches : j’adorai ca ! Tentant de me changer l’esprit comme je le pouvais j’allais me déplacer pour une prendre une alors que la fiancée de Black se rapprocha de moi pour me murmurer de ne pas bouger. Choquée, mais ne laissant rien paraître, je l’observa lever les mains vers mes cheveux et me recoiffée. Que faisait-elle ? Avait-elle fait la paix avec Sirius et celui-ci l’avait-il convainque que rien, absolument rien ne se passait entre nous pour qu’elle ait un tel élan de sympathie à mon égard ?
Lorsqu’elle se recula, je la remercia : « Merci. C’est… gentil. » Je restais polie avec mon masque de la parfaite Princesse des Sang-Pur, après tout, nous avions la même éducation et celle-ci ne voulait pas que nous soyons mal polie envers les autres : exception faite pour les nés moldus.
Ainsi, je pris des mains de Severus les deux verres qu’il rapporta pour lui et pour elle, reprenant la parole :

« Pour te remercier je te prête mon cavalier pour une danse. Le pauvre, avec ma tenue je ne pourrai guère danser durant la soirée ! » Ce qui n’était pas faux. Si la jeune femme s’était montrée agréable envers moi, je pouvais bien lui rendre la pareille. Me tournant vers Severus, je lui fis un grand sourire : « Qu’en penses-tu ? N’est-ce donc pas une bonne idée ? » Je savais que cela pouvait paraître suspicieux, mais Severus ne savait rien des soupçons de Myria à mon encontre, et je ne voyais pas pourquoi elle lui en parlerait. Quand à moi, je pourrai mieux observer Sirius et ses petits amis du coin de l’œil, mais surtout surveiller sa petite groupie qui parfois, me tapait réellement sur les nerfs !



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Costume de Sulpicia:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Mer 7 Jan - 21:23

Bal d'Halloween
Cavalière S. Isobel Mulciber

En fin de compte, tu ne sais pas trop si tu as bien fait de proposer à Myria de rester ou non. Pas pour toi, parce que tu l’aimes bien et que sa présence ne te gêne pas le moins du monde mais plus pour ta cavalière. Tu ne sais pas trop si les deux jeunes femmes entretiennent juste une entente cordiale ou ne s’aime pas, tout simplement. Tu n’as jamais cherché à savoir, mais tu penses connaître assez Su pour te dire qu’à sa manière de faire, de vouloir la congédier aussi rapidement, elle n’apprécie pas trop la jeune femme. Tant pis, de toute façon il est trop tard maintenant et elle ne devrait pas t’en vouloir pour si peu. Il n’y avait aucune raison pour que tu sois au courant de cela. Des bruits de couloirs peut-être, mais tu ne les écoutes pas, ils t’agacent plus qu’autre chose.

Ainsi, tu demandes aux jeunes femmes si elles désirent boire quelque chose, prêt toi-même à aller te chercher un verre. Myria s’interroge à voix haute pour savoir s’ils servent du whisky pur feu. Tu n’en as absolument aucune idée mais cela t’étonnerais que ce ne soit pas le cas. Sulpicia quant à elle te répond que sa coupe est encore pleine. Tu ne t’en étais absolument pas rendu compte. Elle ajoute à l’intention de votre ancienne camarade que les alcools sont de l’autre côté.

« Je vais aller voir »

Sur ces mots, tu les abandonnes, tentant difficilement de te frayer un chemin vers le bar. Tout ce passe plutôt bien ce soir, mais tu te fais tout de même la remarque que la Grande Salle est un peu trop rempli à ton gout. Tu te sens un peu oppressé tandis que tu te fais bousculer par de nombreux élèves pour atteindre ton objectif. Du coin de l’œil, et sans doute parce qu’à force tu n’as même pas besoin de les regarder pour savoir qu’ils sont là tu aperçois l’un des maraudeurs, Sirius en l’occurrence, qui fait son entrée à la soirée. Tu soupires, te disant que logiquement il ne devrait rien t’arriver de déplaisant ce soir. De toute façon, il n’a même pas le temps de faire trois pas que l’une de ses groupies s’est déjà précipité vers lui. Tant mieux, d’ailleurs. Tu atteins enfin le bar, personne ne le surveille, visiblement. Techniquement, tu n’aurais pas le droit de boire de l’alcool, du moins c’est ce que tu penses. Ce privilège doit être accordé aux septièmes années. Mais tu peux vous servir à toi et à Myria deux verres de whisky pur feu sans que cela n’alerte et repartir bien tranquillement, faisant le chemin à l’inverse. C’est beaucoup plus difficile cette fois-ci, avec deux coupes dans les mains. Mais tu finis par y arriver. Lorsque tu arrives, Sulpicia est en train de remercier votre interlocutrice pour tu ne sais trop quoi. Mais tu te fais la réflexion que ça n’est pas si terrible que ça entre elles deux, finalement.

« Tiens dis-tu en tendant son verre à Myria. »

Tu hausses un sourcil tandis que Sulpicia propose à la jeune femme de te « prêter » pour une danse et te demandes par la suite ce que tu en penses, un grand sourire aux lèvres. Tu souris brièvement à ton tour, mais tu hésites sincèrement à accepter, même si le contraire aurait été plutôt malpoli. Tu n’aimes pas danser, encore moins dans un contexte tel que celui-ci, entouré de tous les élèves de ta maison qui vont certainement te juger ou t’observer, se demandant ce que tu peux bien faire là. M’enfin bon, l’idée a l’air de plutôt faire plaisir à Su – tu te demandes pourquoi, d’ailleurs – et ça ne te tuera pas de toute façon. Tu avales une longue gorgée de ton verre, histoire de te donner un peu de courage.

« Euh... Oui pourquoi pas tu réponds à Su' avant de te tourner vers Myria. Qu'en penses-tu, on danse ? »

Tu n’as pas l’air très sûr de toi lorsque tu demandes cela et tu espères presque qu’elle refusera, bien que rien dans ton attitude ne puisse le lui indiquer.  

Code by Silver Lungs


Costume de Severus:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2114
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Buffet   Ven 9 Jan - 3:40

Severus s'absenta un instant pour aller me chercher un verre d'alcool alors que je me fixais sur la broche en train de tomber. Que je finis par aller remettre, d'ailleurs. Sulpicia me remercia et je lui répondis par un sourire, pas trop certaine de sa sincérité. Du coin de l’œil, j’apercevais Rodolphus, ailleurs, occupé avec d'autres personnes, faisant très bien semblant de ne pas faire attention à moi. Severus revint vers nous, un verre de whisky pour moi et un pour lui. Il me tendit le mien et je l'attrapais élégamment.

« Merci beaucoup. »

Je portais le verre à mes lèvres et en bus une gorgée, quand j'entendis Sulpicia proposer à Rogue d'aller danser avec moi. L'avait-on remplacée pendant la nuit par quelqu'un de gentil et de généreux ? Ou avait-elle simplement autre chose en tête ? Je n'en savais rien, mais elle avait vu juste, j'avais besoin d'une danse. Quant à lui, il semblait un peu gêné, mais peut-être était-ce juste parce qu'il avait peur de la vexer en acceptant de danser avec quelqu'un d'autre ? En tout cas, elle semblait insistante. Aussi, lorsqu'il se tourna vers moi en me demandant confirmation, je lui répondis avec un sourire :

« Avec plaisir. »

Je bus une autre gorgée de mon verre avant de le déposer sur une table proche. Il m'attendrait bien là le temps d'une chanson. J'étais bonne danseuse, il fallait dire que j'avais eu des professeurs pour ce genre de choses depuis le plus jeune âge. Je me demandais si Severus savait danser ? Si il n'était pas mal à l'aise de peur de décevoir ? Quoi qu'il en soit, elle ne serait pas moqueuse si il lui marchait sur les pieds. Tout le monde n'avait pas la chance qu'elle avait eu.

SORTIE. Vers la piste de danse o/

Costume de Myria:
 

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Jeu 15 Jan - 0:29


J'étais très en retard, pourtant mon absence ne semblait pas surprendre qui que ce soit. La jeune femme à mon bras était un alibi parfait, même si au départ j'avais pesté intérieurement de ne pas avoir réussi à passer entre les mailles du filet. J'avais pourtant mis un point d'honneur à refuser les demandes et à rester évasif sur mes projets pour cette soirée. La seule fois où j'avais pensé invité quelqu'un, mon choix s'était porté sur Myria. Même si j'étais encore amer de notre dernière discussion et de la tournure des événements… J'aurai sûrement apprécié l'avoir à mes côtés. Je n'en avais rien fais. En me dirigeant vers mon groupe d'ami, je n'hésitais d'ailleurs pas à jeter quelques petits regards vers le groupe Greengrass-Mulciber-Rogue. Que faisaient-ils ensemble ? Je sentais une petite pointe de jalousie que j'étouffais très rapidement en me lançant dans une conversation sur les derniers résultats de Quidditch. Je n'étais pas tellement d'accord sur les prouesses d'un certain grand joueur que je considérais comme moins bon que les autres. Il avait simplement plus de chance que les autres. Les voix s’élevèrent gentiment avant que nous soyons interrompu par la demoiselle qui avait soif. Elle n'espérait tout de même pas que je me déplace jusqu'au bar à un moment aussi critique de la discussion ? Je lui faisais un grand sourire.  « Bonne idée. » Je me retournais vers le gryffondor.  « Franchement il n'a jamais été aussi nul. Visiblement vexée, elle s'éloignait de nous. Je jetais tout de même un coup d’œil par-dessus mon épaule. J'avais le droit à un sourire que je lui rendais. Elle avait beau être collante… J'oubliais la suite de mes pensées en tombant sur la robe de Sulcipia. Le tissus ne laissait que très peu de place à l'imagination, pourtant mon esprit s'emballait déjà. Ce n'était pas le moment. Je vis ma fiancée s'éloigner au bras de Servilus. De mieux en mieux… Je m'intéressais à nouveau à la conversation avant que quelqu'un ne s'intéresse à mon regard voyageur.  « N'espère même pas me faire changer d'avis. Ce type a fait son temps. » Il soupirait avant de changer de sujet. Ma ''cavalière'' revint à son tour. L'expédition avant mon arrivé au bal m'avait ouvert l'appétit. Ou peut-être était-ce Sulcipia qui venait de s'approcher du buffet. Peu importait dans le fond. Je me dirigeais vers les brochettes à quelques pas de la Serpy. Pur hasard.  « Pousse toi Mulciber » Si je m'égarais dans ses draps depuis peu, je n'avais pas perdu de ma répartie à son égard. Je n'hésitais pas un seul instant à me lancer avec ardeur dans nos combats. Rien n'avait changé. J'attrapais de quoi caler mon estomac.  « Que ton cavalier se soit envolé avec ma fiancée n'est pas une raison pour te noyer dans la nourriture. » lançais-je avec arrogance avant de mordre dans la nourriture. Je sentais une main se faufiler dans mon dos, une coupe dans l'autre. Pas celle que j'aurai aimé. J'embrassais sur le coin des lèvres cette cavalière trop intrusive, qui en fut chamboulée, alors que l'une des miennes glissait sur ses hanches. Je ne quittais pas Sulcipia du coin de l’œil. Tout cela n'était qu'un jeu.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Jeu 15 Jan - 18:54



Bal d'Halloween
Cavalier Severus T. Rogue



Alors que j’avais poussé Myria dans les bras de Severus, je ne pouvais m’empêcher d’apprécier cet instant : tous deux avaient le regard particulièrement surprit, se demandant surement ce qui s’était passé dans ma tête. Bien évidemment, il y avait un but dans cette proposition, surement pas celle qu’attendaient les deux jeunes gens, en réalité, j’étais particulièrement déçue de ne pas avoir pu toucher mon but. Je travaillais Severus depuis plusieurs mois déjà, et ma mission piétinait lamentablement ! Mon frère m’harcelait avec ses besoins, continuant de me promettre qu’il ne se mettrait pas entre les projets de nos parents et les miens, qu’il ne chercherait pas à m’imposer un fiancé ni à me faire rejoindre les forces du mal. Toutes ces promesses étaient liée à un seul et unique besoin : pousser Severus dans ses retranchements, dans sa magie noire qui était naturelle en lui. Cela pouvait parfois me faire peur, je savais ce que cette magie faisait faire aux autres pour avoir vu le père de ma mère y plonger et ne plus se contrôler. Pourtant, cela n’avait empêché personne de devenir proche du Lord, de se lier d’amitié avec celui-ci au point de vouloir s’y rallier. Je ne désirai pas cet avenir. Au contraire je le reniais de tout mon cœur !

Lorsque Myria accepta de danser avec Severus, qu’elle posa son verre sur la table du buffet et que Severus en fit de même, je vins lui murmurer rapidement : « Profite de ta punition. » Amusée. Oui, j’étais déçue qu’il ne finisse pas son geste. Que mon but n’ait été atteint quand bien même la présence de Sirius me perturbait, sans ne laisser pour autant cela se voir dans mon attitude.
Je finis les quelques tomates cerises que je tenais dans mes mains en observant les deux personnes commencer à danser. La foule fit qu’ils disparurent au bout de quelques minutes de mon champ de vision. Faisant avec, je laissai mon regard dériver à droite et à gauche, saluant un groupe de demoiselle de mon année qui me passa sous le nez en complimentant ma tenue (mon éducation fit que je rendis celui-ci, sans pour autant le penser). J’étais beaucoup plus occupée à observer du coin de l’œil Sirius et sa groupie : Hannah. Elle lui avait sauté dessus à la première occasion, prenant son bras, se pavanant à ses cotés.
Si depuis qu’elle était à Poudlard je l’ignorai royalement, son attitude envers moi avait changé lors de la rentrée scolaire. Lorsqu’elle s’aperçut que nous avions commencé une sorte de jeu malsain de nos lèvres qui se lançaient des horreurs, y prenant plaisir parfois. Et puis, vint ce fameux moment à Près-Au-Lard qui ne lui avait pas échappé.
Depuis, elle se montrait odieuse envers ma petite personne, tendant de me faire sortir de mes gonds… Mais en tant que maniaque du contrôle, me rendre violente, faire en sorte que je sois la première à brutaliser l’autre était totalement impossible : je ne pouvais faire de mal à une mouche. J’étais la mauvaise cible pour la jeune femme.

De loin, je l’aperçus s’éloignée quelques minutes de Sirius, tandis que je pris sur le buffet d’autres tomates cerises. Rien ne me tentait vraiment il fallait dire. Mon esprit et mon corps semblaient bien loin de la soirée. Je détournai rapidement mes grands yeux bleus du buffet, sentant un regard glisser sur moi. Je ne pus m’empêcher de croiser celui de Sirius. Avait-il ? Surement. Il n’avait pas été le seul, si Severus faisait tout pour ne pas glisser les yeux vers mes jambes, cela était uniquement par pur respect pour moi. Et timidité surement. Mais certains ne s’étaient pas fait prier pour glisser leurs pupilles sur mes jambes…
Et puis, alors que je regardais de nouveau les danseurs, j’entendis la voix de Sirius résonner à mes cotés. Buvant d’une traite mon verre, je me retournai vers celui-ci, croisant les bras. Mon visage affichait de nouveau ce masque froid que je portais habituellement. Détaillant le jeune homme de la tête aux pieds. Il avait beau avoir finit plus d’une fois entre mes cuisses, ses lèvres embrasser les miennes, nous restions pourtant peu cordial l’un envers l’autre devant les élèves… Se pardonnant les paroles vénéneuses que nous lancions dans le visage de l’autre d’une manière des plus agréables.

« Ce n’est pas Myria qui fréquente les draps de Severus. Je n’ai donc nullement le besoin de me noyer dans la nourriture… » Commençais-je sur une note certes, cinglante, lançant un petit regard de défis et assez satisfait de moi. Observant par la suite le Gryffondor déposer un baiser sur le coin des lèvres de sa cavalière, qui semblait comblée de cette marque d’affection.
Il glissa sa main le long des hanches de celle-ci, m’observant du coin de l’œil. Je savais pertinemment ce qu’il faisait. Il me torturait. Tentant de me rendre jalouse avec des gestes purement et simplement déplacé.

« Pitié ! Je n’ai pas besoin de voir à quel point tu es désespéré Black en te collant à la seule personne qui veut bien de toi ! C’est tout ce que tu as réussi à trouver à t’agripper ce soir ? Une  poubelle ? » Lui demandais-je, froide, hautaine, regardant de haut la jeune femme. Dédaigneuse au possible. Certes, il y avait une légère pointe de jalousie, mais gardant bien mes distances avec le jeune homme, je faisais en sorte que nul n’ait de doute concernant notre petit arrangement. Surtout pas Severus, j’avais encore besoin de lui. « Sincèrement, une impur… » Surenchérissant d’un geste de la main comme cherchant à éloigné un moucheron, indésirable. C’était cruel, froid, un peu sadique je le savais.
Détournant le regard du couple qui me donnait sincèrement envie de vomir, je repris la parole : « Tu sera gentils de prendre ton immondice et de quitter ma vue. » Du coin de l’œil je détailla la robe de la jeune femme, puis de nouveau Sirius dont je pouvais me souvenir des formes que cachait ce costume.
Je mis une de mes petites tomates dans ma bouche, ignorant la présence de la mêlée.




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Lun 26 Jan - 1:12


La discussion allait rapidement s'envenimer, comme toujours lorsqu'il s'agissait de Quidditch. J'étais de toute façon beaucoup trop têtu pour reconnaître mes tords, d'autant que là je n'avais pas tord. La conversation bifurqua sur les prochains examens. Sujet qui ne m'intéressait pas. Mes yeux vagabondèrent dans la salle jusqu'aux jambes d'une certaine serpentard. J'avais eu l'occasion de les côtoyer d'assez prêt pour ne pas être gêné par cette vue. J'en profitais totalement d'ailleurs avec assez peu de retenu. Au moins j'avais réussi à tenir Hannah éloigné de moi quelques instants. Écoutant la douce voix de mon estomac et l'appel d'une blonde proche du banquet, je décidais de goûter aux délicieux mets qui s'étalaient sur les tables. Je portais mon choix sur les brochettes, situé par pur hasard à deux pas de Sulcipia. J'étais certain qu'une nouvelle joute verbale les rendrait encore plus succulentes. J’ironisais sur la présence de Severus sur la piste et non au bras de la jeune femme, avec Myria qui plus est. Son cavalier et ma fiancée. Si ça ce n'était pas de l'ironie. J'attendais ses paroles virulentes avec impatience. Être cordial l'un avec l'autre ne faisait partit de notre arrangement. Son argument fit mouche. Je ne me laissais pas déstabiliser si facilement, mais l'idée qu'elle puisse de près ou de loin avoir des vus sur les draps de Servilius me torturait au plus haut point. Je ne comprenais pas que qui que ce soit souhaite s'en approcher. Je n'avais le temps de répondre que ma groupie favorite se glissait à nouveau à mon bras, non sans jeter un regard rempli de jalousie à Mulciber. Je profitais de cette situation pour relancer le jeu sous une autre optique. J'embrassais Hannah sur le coin des lèvres alors que ma main se frayait un chemin sur ses courbes généreuses. Bien entendu le but n'était pas de faire succomber la brune mais de rendre la blonde jalouse. La réplique de cette dernière fut plus que cinglante. Aurais-je fais mouche ? Je retenais tant bien que mal un éclat de rire alors que ma cavalière se montrait offusqué.  « Désespéré ? Je ne sais pas vraiment comment le prendre… surtout venant de la personne qui se rend au bal avec Rogue. » Hannah éclatait de rire. Était-ce drôle ? Mon regard interrogateur la stoppa net. Son sang revint sur le tapis.  « Tout comme ton cavalier. Alors dis moi : qu'est ce qui t'intéresse tant chez lui ? » répondis-je du tac au tac. Isobel ne pouvait s'intéresser à quelqu'un comme lui sans raison valable. J'avais hâte de la connaître. Je calmais mes ardeurs et un sourire revint sur mon visage.  « Mais je suis ravi que tu t’inquiète pour la pureté de mon sang et de celui de ma famille avec autant d'ardeur. Dois je te rappeler qu'il s'agit d'un bal et non d'un mariage ? » Hannah me regardait avec insistance. Un autre pic fusa.  « Immondice ? Et bien… Tu débordes d'imagination ce soir. » un ''dommage que ce soit dans ses circonstances'' me brûlait les lèvres, comme l'envie de rencontrer les siennes dans une douce étreinte. Je tentais de me dégager de cette pensée. La main d'Hannah glissait dans la mienne, me poussant à mettre fin à cette mascarade. Non. Je n'en avais pas envie. Pas de cette façon. Désespérée par mon manque de réaction, Hannah prit les devants et me lâcher avant de rejoindre son groupe d'amis, me fusillant du retard. Je m'approchais de Sulcipia et murmurais à son oreille.  « Profite bien de ta soirée en solitaire. » Ma main glissait discrètement sur sa robe, frôlant les attaches jusqu'à ses fesses avant que je ne m'éloigne d'elle, attrapant une petite tomate au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Buffet   Lun 26 Jan - 2:16



Bal d'Halloween
Cavalier Severus T. Rogue



Ce baiser sur le coin des lèvres de la groupie de Sirius avait eu le don de m’agacée. Je n’aimais pas trop la jeune femme, trop collante, insistante auprès du jeune homme. Peut-être me tapait-elle plus sur les nerfs depuis que Sirius fréquentait mes cuisses… Qu’en savais-je réellement ?
S’il avait réussit à piquer ma jalousie, j’en fis de même avec Severus. Il y avait certaines intonations, dans nos voix, certaines mimiques qui trahissaient chez l’autre un certain intérêt pour son interlocuteur. Bien évidemment, nous étions les seuls à nous rendre compte de ce petit détail. Nul ne saurait. Jamais.

J’aurai pu me mordiller la lèvre inférieure lorsque notre petit jeu habituel prit place. Les pics que l’on allait se lancer ne feraient qu’exciter nos pulsions. Jouer sur les mots, se disputer, continuer ce petit jeu entre nous qui était si cruel, voilà une règle de notre relation qui n’avait ni changé, ni évolué. Nous avions silencieusement décidé de le garder tel quel, camouflant ce qui ne fallait jamais laisser apparaître aux yeux des étudiants de l’école de magie.
Tandis que la musique jouait toujours, que les éclairages de la salle faisaient des allés et retours, changeant la couleur de la peau des danseurs, éblouissants parfois ceux-ci, j’en profitais d’être sans cavalier pour m’amuser dans cette joute verbale. Loin des yeux inquisiteurs de Severus. Ainsi, Black eut tout le loisir de répéter après moi mes paroles. Comme interloqué par celle-ci. Il me fit la remarque que le sang de Severus n’était pas mieux. Certes, cela était vrai. Mais Severus allait m’apporter beaucoup, et en un rien de temps.
Ecoutant le rire tout de même agaçant de Sirius, je fis une petite moue encore plus froide, hautaine et insupportable qu’aux habitudes. Voilà que je venais de porter à merveille mon masque de princesse de sang-purs. Le brun me demanda ce que je pouvais bien trouver au Serpentard. S’il savait. Un sourire en coin se dessina, je donnais l’impression d’être une manipulatrice, de chercher à avoir du pouvoir dans ma maison et dans ma future vie en dehors de ces murs. J’avais pour trait parfaitement mimé, l’ambition.

« Ce qui m’intéresse ? Tu veux dire en dehors de son habilitée avec ses mains ? Sa magie noire. Son futur au servir du Lord. Tu sais, cet homme dont tu as déjà entendu mais renier comme tout le reste de ton devoir d’héritier. » Répondis-je, ignorant totalement le rire particulièrement désagréable d’Hannah. Une dinde. C’était l’image qu’elle me donnait. D’un simple coup d’œil, Sirius la fit taire. Profitant de nouveau de ce petit silence pour reprendre la parole. Sa voix résonnait dans ma tête, me rappelant les gémissements rauques de celui-ci. Il m’affirma qu’un bal n’était pas un mariage, et salua ma performance, faisant une révérence face à tant d’imagination.
Oui, je jalousais un peu la place de la jeune femme qui collait Sirius tel une sangsue. Je ne pris guère la peine de répondre au jeune homme concernant ces dernières remarques, observant tout simplement la brune qui était à son bras, venant glisser une main dans celle de Sirius. Le manque de réaction du jeune homme la fit fuir, surement agacée par le manque d’intérêt du jeune homme.

Sirius se rapprocha de moi, venant glisser ses lèvres qui avaient rendue les miennes accro, au creux de mon oreille, venant murmurer à celle-ci que ma soirée se passerait en solitaire. Tandis que sa main glissa dans mon dos, touchant les attaches de mon corsage, puis les pans de ma robe qui se formait au niveau de mon fessier. Faisant rater à mon cœur un battement, réveillant une pulsion que je gardais pour moi, maitre de mes émotions et de mes expressions faciales. Ce ne fut guère pour autant que ma voix fut froide, bien au contraire. Ma réponse fut chaude, sensuellement, encourageant l’invitation du jeune homme dans son sens. Avec tout ce bruit, il était le seul à pouvoir entendre :

« Quel dommage, et moi qui rêvait que tu sois celui qui desserre mon corsage ce soir… » J’avais vu son regard sur mes jambes, sur cette jupe qui ne laissait que peu à imaginer, et beaucoup à désirer.
Il s’éloigna de moi, prenant une petite tomate au passage. Tournant le visage vers la piste de danse durant quelques secondes, je pus me rendre compte à quel point il était impossible pour les danseurs de voir quoi que ce soit autour d’eux.
C’était ce qui me permis de faire un pas, puis deux en direction de Sirius, l’observant de mes deux grands yeux pétillants… Qu’allions nous faire de fou en cette soirée dansante ?




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1358
Date d'inscription : 20/01/2015
Multicomptes : Linda Oswin-Jon Lakenstridge
Caracteristique : Envie de la Confrérie
MessageSujet: Re: Buffet   Lun 26 Jan - 15:26





Bal d'Halloween




Savanah referma son poudrier, posant ensuite la petite boîte sur le bois verni de la petite table, vérifiant dans le miroir une dernière fois que tout lui semblait "parfait". Ce soir était un soir particulièrement unique, qui promettait d'être des plus... intéressants. Poudlard, cette si fameuse école dont quelques professeurs ou élèves avaient commencés à la cotoyer suite à sa première séance en début d'année, après presque deux mois sans y avoir posé les pieds, elle revenait, cette fois invitée par une vieille connaissance de Poudlard, Conrad O'Leary, là encore revue lorsqu'elle était venue quelques semaines plus tôt pour une simple séance imposée par l'école.
Lorsqu'elle avait reçu cette lettre de l'enseignant, la psychiatre avait été des plus surprises, comme quoi, elle troublait les pensées de plus d'une personne...
Agréable surprise.

La sorcière finit par se lever, époussetant sa robe noire tout en profitant pour vérifier qu'aucuns fils ne dépassaient ou qu'aucunes saletés ne s'y était accrochée -avec une telle tenue c'était loin d'être simple de rester présentable-, s'observant une dernière fois dans le grand miroir, avant de se retourner et de se diriger vers la sortie de la grande pièce, non sans prendre sa baguette avec elle.

***

Un craquement sonore retentit, arrachant une rapide grimace à Savanah qui plissa les yeux tentant de distinguer quelque chose dans la pénombre, avant d'apercevoir son cavalier quelques mètres plus loin, à la lueur des torches mises ici pour l'occasion.
Toujours aussi hautaine, mais une lueur comme... Une lueur dans le regard, elle s'approcha de ce dernier. Ils échangèrent alors quelques banalités, des compliments bienvenues, puis il l'emmena à la salle de bal en lui présentant son bras alors qu'ils passaient les grandes portes de l'école de magie.



codage par whatsername. sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Buffet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Buffet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pendragon : Buffet Médiéval au Kfée des Jeux
» Les vrais mariages sont toujours insensés
» Who do you think I am ? [Libre à tous ^^]
» Penguin Factory! ♥
» 02.03/13.L.Crémaillère - Buffet présidentiel pour héros providentiels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
POUDLARD
 :: Rez de chaussée :: Grande salle :: Bal d'Halloween
-