La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Le carnet vert de Minerva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1514
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Le carnet vert de Minerva   Mer 2 Sep - 20:33





Le carnet vert de Minerva
Année 1975 à 1976
Le chat est d'une honnêteté absolue : les êtres humains cachent, pour une raison ou une autre, leurs sentiments. Les chats non.
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.



© vieux frères.



Sommaire


___

M.McGonagall
J’aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s’attacher à personne, et cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales.

•Chateaubriand•amaaranth ♫♪


Dernière édition par Minerva McGonagall le Lun 1 Fév - 17:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1514
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Le carnet vert de Minerva   Mer 2 Sep - 20:51



Alec

Myria


En ce beau mois de Septembre, je suis tombée sur une fort curieuse situation dans les terrains de Quidditch. Alors que je me rendais aux vestiaires pour libérer Monsieur Ryder de son heure de colle, je l'ai découvert, pratiquement dans le plus simple appareil, avec Mademoiselle Greengrass dans les bras.


Je dois avouer que si cela m'est déjà arrivé quelques fois de surprendre des situations similaires - voir pire en ce qui est de la bienséance - je ne m'attendais absolument pas à voir mademoiselle Greengrass ainsi. Cette dernière à, par ailleurs, été totalement gênées par mon arrivée et j'ai vu son visage se décomposer à la même vitesse qu'une jeune sixième année surprise dans une tentative d'éviter les cours. En temps normal, voir ainsi un enseignant avec un élève m'aurait probablement révolté, mais Miss Greengrass n'a pas quitté l'école depuis fort longtemps, son âge n'est pas si éloigné de celui de monsieur Ryder et, je dois bien avouer, qu'ils iraient très bien ensemble. Je vais tâcher de voir ce qu'il en est de chaque côté.



Septembre ; Quelques jours après l'incident des douches

Profitant de la nécessité de consulter un ouvrage, j'ai profité d'un petit détour dans mon tour de couloirs habituel pour aller rendre une petite visite à Miss Greengrass à la bibliothèque. Je l'ai trouvée au milieu d'un désordre tout à fait intolérable portant la griffe de Ludovic Descremps. Il faudrait bien sûr que je me charge de son cas, moi qui pensais que son étrange lubie avec les livres avaient cessées avec le temps... Je ne penses pas avoir à attendre très longtemps avant de recevoir une visite d'Anthony à ce propos. Quoi qu'il en soit, mademoiselle Greengrass s'occupait avec brio du rangement et j'ai profité du prétexte fort justifié de l'aider pour tenter d'en apprendre un peu plus à propos de monsieur Ryder. Les signes n'ont pas trompés. Bafouillements, teint rougit... Il y a quelque chose là-dessous où je ne m'y connais pas. Cela mériterait quelques entrevues supplémentaires avec monsieur Ryder. Je penses qu'une petite colle en tête à tête serait la bonne occasion pour faire le point sur ses sentiments à l'égard de la bibliothécaire. Encore faudrait-il que j'obtienne une raison pour cela, car je crains que monsieur Ryder commence à trouver que je le surcharge quelque peu en travail supplémentaire et de la rancœur ne serait pas le meilleur sentiment qu'il puisse avoir pour m'éclairer dans mes recherches.


Octobre

Une désastreuse nouvelle m'est parvenue dernièrement. J'ai entendu dire que mademoiselle Greengrass était déjà fiancée avec monsieur Sirius Black. De toute évidence ceci risquerait fort de perturber son rapprochement avec monsieur Ryder. Myria connait fort bien les traditions et les respectes tout autant que je m'y emploi, jamais elle n'accepterais de renoncer à ses fiançailles, même par amour. Toutefois, il me semble que monsieur Black est loin d'être aussi strict sur ce point. Peut-être pourrais-je lui trouver une charmante demoiselle pour l'encourager à revoir cet entente. Hélas, je m'interroge. J'estime qu'interférer dans les histoires des grandes familles sang purs est hors de mes attributions, mais peut-être devrais-je faire appel à cette petite part de moi qui place la justice au dessus de la coutume. Il va me falloir agir contre et pour des élèves de ma propre maison, cela s'annonce des plus périlleux, il me faudra du temps pour considérer la meilleure des possibilités.




___

M.McGonagall
J’aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s’attacher à personne, et cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales.

•Chateaubriand•amaaranth ♫♪


Dernière édition par Minerva McGonagall le Lun 1 Fév - 17:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1514
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Le carnet vert de Minerva   Mer 2 Sep - 21:09



Anthony

Savannah

Il semblerait qu'en dépit de mon attention soutenue dans le domaine certains petits faits parviennent encore à me surprendre. C'est ainsi que par le plus grand des hasards j'ai aujourd'hui découvert que notre très charmant bibliothécaire Anthony aurait eut une certaine relation avec Savannah Lewis, la psychiatre employée par l'école en début d'année pour un bilan du corps enseignant.


L'information m'est parvenue de la bouche même d'un des principaux intéressés. Alors que le merveilleux monsieur Hendricks était venu me voir pour parler d'un sujet fort fâcheux en rapport avec le professeur de sorts (lequel d'ailleurs devrait sous peu en tirer quelques conséquences) la conversation s'est mise à dériver sur les sujets de coeur. Qu'elle ne fut pas ma stupeur quand ce si secret et respectable Gryffondor m'avoua avoir déjà côtoyé mademoiselle Lewis avec des conséquences pour le moins désolantes au vue de sa réaction à la mention de son nom. Il est d'une tristesse infinie d'imaginer que Monsieur Hendricks puisse être une de ces victimes des mauvaises associations et plus encore qu'il ait pu laisser une mauvaise image de lui dans le coeur de n'importe quelle femme. Aussi me suis-je dis qu'il devait y avoir là-dessous quelque malentendu qu'un point de vue extérieur suffisamment avisé aurait pu régler. Notre rendez-vous tout juste terminé, je me suis donc lancée sur la question avec toute l'attention qu'une grande amie se doit de fournir. Hors de question bien sûr de laisser Anthony avoir vent de mes petits agissements, mais je projète sous peu une rencontre impromptue avec Mademoiselle Lewis ; de façon à connaitre son propre avis sur la question. J'espère très sincèrement la trouver dans de bonnes dispositions, Anthony n'est pas de ces hommes qui devraient rester seuls, si un seul individu pouvait avoir cette définition.




___

M.McGonagall
J’aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s’attacher à personne, et cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales.

•Chateaubriand•amaaranth ♫♪


Dernière édition par Minerva McGonagall le Lun 1 Fév - 17:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1514
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Le carnet vert de Minerva   Mer 2 Sep - 21:13



Frank

Alice

Monsieur et Madame Lomdubat. Sagesse et gentillesse, ils me semblent être un parfait accord. Je n'irais pas jusqu'à m'avancer au point de dire que leur relation semble une évidence (toute histoire est après tout si complexe qu'aucune n'est jamais gagnée d'avance), mais il sauterait aux yeux des plus ignorants que ces deux là ont plus d'une chose en commun.

Il y a fort longtemps que je me suis penchée sur leur cas, mais je dois dire que tout se déroule si bien entre eux que je n'ai pas encore eut besoin de grandes interventions pour qu'ils se rapproche. Néanmoins le temps presse, ils ne resteront pas à Poudlard très longtemps au vu de leurs bons résultats, aussi ai-je décidé d'accélérer le mouvement cette année. Ce petit défi me semble d'ailleurs un bon moyen de tester les capacités de Jon Lakenstridge qui s'est très innocemment (et quelque peu sans le savoir) proposé de m'assister dans ma fascinante tâche. Je devrais lui proposer de garder un oeil sur eux et de m'en faire un rapport. Je sais, il risque d'être fort occupé avec son chez ami et éternel célibataire Ludovic, mais il me semble important pour sa formation qu'il puisse voir comment se forment différentes relations. Espérons qu'il ne provoquera pas une de ces catastrophes dont il a parfois le secret.




___

M.McGonagall
J’aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s’attacher à personne, et cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales.

•Chateaubriand•amaaranth ♫♪


Dernière édition par Minerva McGonagall le Lun 1 Fév - 17:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1514
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Le carnet vert de Minerva   Mer 2 Sep - 21:28



James

Lily

Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.

Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.




___

M.McGonagall
J’aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s’attacher à personne, et cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales.

•Chateaubriand•amaaranth ♫♪


Dernière édition par Minerva McGonagall le Lun 1 Fév - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1514
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Le carnet vert de Minerva   Mer 2 Sep - 21:36



Jon

Emmeline

Je sais parfaitement ce qu'un lecteur me dirait. Je suis déjà fort en retard pour ce charmant petit couple là, ils n'ont pas eut besoin de mon aide pour se trouver et former un duo inséparable agrandit d'un petit garçon qui devrait être plus attentif lors de mes leçons. Mais ce n'est pas parce que Monsieur et Madame sont déjà mariés qu'il n'est plus question de veiller sur leur bonne entente.


Aussi me ferais-je un sincère plaisir d'entretenir cette petite étincelle de fantaisie qu'il y a entre eux. L'idée m'est venue le jour même où Monsieur Lakenstridge s'est joint à notre corps enseignant. Je sais pour l'avoir expérimenté qu'une relation mêlée au travail peut avoir autant de bons aspects que de mauvais et j'ai pu constater qu'en dépit des années, notre extravagant astronome semblait conserver une grande timidité à mon égard. Un petit détail qui pourrait m'être fort utile, à la condition bien sûr de le manier avec délicatesse. J'ai déjà pu constater l'incroyable complicité qu'il y a entre eux, au point que cette façon qu'ils ont eut de trouver leur équilibre est, j'ose le dire, magique. Malgré tout je me suis appliquée à leur prévoir quelques petites péripéties sans méchancetés et je me tiendrais prête à agir au moindre début de conflit ou à la seconde où leur créativité ne serait plus suffisante. Qui plus est, j'ai cru comprendre que Jon semblait également posséder certaines capacités pour le petit travail auquel je m'emploie. Peut-être devrais-je voir si un partenariat avec moi pour la bonne cause pourrait l'intéresser.




___

M.McGonagall
J’aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s’attacher à personne, et cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales.

•Chateaubriand•amaaranth ♫♪


Dernière édition par Minerva McGonagall le Lun 1 Fév - 17:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1514
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Le carnet vert de Minerva   Lun 1 Fév - 17:23



Ludovic

Linda

Il y avait fort longtemps que je cherchais la jeune fille parfaite pour notre intenable français. À vrai dire, depuis l'instant même où j'ai appris qu'il était toujours célibataire malgré son âge. Il lui reste encore de belles années certes, mais ce jeune homme ferait mieux de se presser. Avant qu'une vengeance de bibliothécaire ne lui fasse perdre de son charme.


La tâche semblait pratiquement impossible à surmonter, avant que je ne me rende compte que je m'étais peut-être fourvoyée dans le style de sa femme idéale. J'ai longtemps cherché parmi les membres de l'Ordre la charmante demoiselle à la fois suffisamment douce et patiente pour pouvoir calmer ses ardeurs avant de me souvenir que pour certains cas seul le feu peut vaincre le feu. L'évidence m'est apparue à la rencontre de notre nouvelle surveillante sous couverture, mademoiselle Oswin. Elle m'a semblé dès le départ être d'une droiture et d'un professionnalisme on ne peut plus exemplaire, l'idéal pour le caractère quelque peu trop fantasque de notre professeur de sortilèges. Peut-être pourrait-elle lui enseigner un peu de discipline en plus de lui apporter une charmante compagnie. Néanmoins, j'ai longtemps examiné son dossier ainsi qu'interrogé certaines de mes relations et ait pu me rendre compte très rapidement que tout n'était pas encore gagné. Je crains que le passé quelque peu houleux de miss Oswin ne soit une mauvaise chose pour notre sensible Ludovic. Quoiqu'il en soit, ils ont bien trop de points communs pour que j'envisage un instant de les laisser de côté. Il me semble qu'une petite conversation basée sur leur pays natal commun serait une bonne entrée en matière pour la rentrée.


Septembre ~ Première semaine de cours

Bien évidemment, j'aurais dut m'y attendre, Ludovic à une fois de plus été trop rapide. Il semblerait qu'il ait déjà fait la connaissance d'Oswkn sans que j'ai eut l'occasion d'arranger tout cela. Un bon point diraient certains et j'aurais probablement été d'accord avec eux si leur entre-vue n'avait pas conduit à la destruction d'un des fours de l'école. De plus, d'après le compte-rendu que m'en ont fait les elfes de maison, il apparait clairement que Ludovic n'a pas vraiment apprécier le rendez-vous. Buté comme il peut l'être il me faudra des mois pour le faire changer d'avis à ce sujet. Pour l'instant, il me semble qu'il boude. Du moins est-ce ce que j'ai cru comprendre en discutant avec Jon Lakenstridge. Quand à Oswin je ne penses pas qu'elle ait retenu de tout cela la meilleure image qu'il aurait pu lui donner.


Septembre ~ Quelques jours après la rentrée

La situation semble évoluer de façon tout à fait catastrophique surprenante. Plusieurs élèves m'ont rapportés que notre grand dadais de professeur de sorts aurait provoqué la nouvelle surveillante en duel et qu'il aurait gagné. Je ne saurais décrire à quel point cet homme peut parfois me désespéré, pas même aux fait des politesses les plus élémentaires. Cependant il est clair que je ne compte pas renoncer. D'après les rumeurs, l'altercation aurait eut pour motif une affaire douteuse en rapport avec un mouchoir et se serait conclue de façon assez amicale. Je ne sais que croire exactement de tout ceci, mais si j'en suis les rumeurs, Monsieur Ludovic ne se préoccuperait pas beaucoup d'être un bourreau des coeurs. Il va me falloir prendre des mesures drastiques et sans plus attendre ou je crains qu'Oswin ne s'en désintéresse très rapidement tandis qu'il irait encore batifoler aveuglement.


4 Octobre

Décidément il semblerait que Monsieur Descremps se soit donné le mot pour être déclaré goujat de l'année. Même un chien serait plus distingué. Alors même que je croyais les français civilisé notre spécimen local s'est mis en tête de démolir totalement la bibliothèque et de casser le poignet de Myria avec. Il va de soit que je vais devoir prendre des mesures. Je sais qu'être renvoyé lui ferait trop plaisir, mais je me suis mise d'accord avec Anthony pour lui interdire le passage à la bibliothèque aussi longtemps que possible. En attendant, cet incident pourrait m'être utile. Je vais l'envoyer en retenue comme n'importe quel élève et demander à mademoiselle Oswin d'assurer la surveillance. Avec quelques autres collés, Monsieur Descremps devrait tout de même réussir à bien se comporter. J'espère que les choses se termineront mieux que lors des précédentes fois et que ces deux jeunes insupportables parviendront à ne pas s'entre-tuer.


31 Octobre

Il y avait un moment que je pensais devoir enterrer le sujet au vu des merveilleuses performances dont Ludovic avait su faire preuve, mais une agréable surprise s'est produite en cette soirée d'Halloween. Alors que je le croyais depuis peu occupé à galoper après l'antipathique Lisbeth Richards, je l'ai surpris à inviter Oswin à danser lors du bal. Cet espoir semblait trop beau pour être vrai jusqu'à ce que je les surprenne à s'embrasser. Il semblerait que malgré tous les efforts que ces deux spécimens semblent fournir pour se haïr il me reste malgré tout une petite chance. Du moins serais-ce le cas si la volage Richards ne s'était précipitée pour se pendre à son cou dans une débauche tout à fait immorale que je n'ai malheureusement pas pu interrompre. J'ai partagé mes doutes sur les intentions de cette jeune femme avec Jon, j'espère qu'à nous deux nous parviendrons à remettre Ludovic sur le droit chemin.

1 Novembre

Mademoiselle Oswin est venue me voir ce matin pour m'annoncer son départ. J'ai eut beau tenter de l'en dissuader, elle ne m'en a pas laissé le temps. Moi qui comptais profiter de ce mois si particulier pour Descremps afin de les rapprocher je risque de me retrouver à devoir classer ce dossier. Mademoiselle Oswin m'a déclaré qu'elle ne devrait pas tardé à revenir, j'espère qu'entre temps Jon parviendra à ouvrir les yeux de Ludovic, mais je redoute que ces deux là finissent par me valoir mes premiers cheveux blancs.

5 Novembre

Je suis ravie de voir que mademoiselle Oswin à su tenir sa parole et revenir avant qu'il ne soit trop tard. Elle n'est pas encore arrivée, mais je sais de source sûr qu'elle ne devrait plus en avoir pour longtemps. Le temps pour moi de mettre en place un petit stratagème de mon cru. J'ai fait venir tout spécialement d'une réserve privée un ouvrage on ne peu plus curieux dont on m'a parlé. Un livre au pouvoir si puissant qu'il pourrait avaler ceux qui le lisent le temps d'une histoire et les relâcher comme si de rien n'était quelques secondes après qu'ils aient disparus. Ce devait être à la base un moyen pour prendre Ludovic à son propre jeu au cas où il se remettrait en tête d'aller saccager la bibliothèque, mais je crois que cet ouvrage pourrait servir à un tout autre usage. Je crains hélas qu'il n'ait déjà été rangé et de manquer de temps pour le retrouver.




___

M.McGonagall
J’aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s’attacher à personne, et cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales.

•Chateaubriand•amaaranth ♫♪
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le carnet vert de Minerva   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le carnet vert de Minerva
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le carnet vert de Minerva
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Au Dragon Vert
» Passage au thème vert!
» Armée du Rohan(vert et rouge mdr..)en 500pts pour le tournoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
SEVEN WONDERS
 :: Dans le RP :: Journaux Intimes
-