La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1818
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Dim 6 Sep - 0:01



C'était deux jours après le Bal, un dimanche soir, elle attendait Ludovic, confortablement installée dans le bar où ils s'étaient donnés rendez-vous. Arrivée un peu en avance, ça faisait maintenant une dizaine de minutes qu'elle était assise et au moins deux ou trois minutes qu'il aurait dû être là. Elle était nerveuse. Avec ce qu'il s'est passé au château, elle commençait à douter qu'il soit aussi intéressé qu'il l'avait laissé paraître et ça ne lui allait vraiment pas. Pour ses projets et pour son ego. Il l'avait déjà plus ou moins plantée une fois, quand il avait "oublié" qu'il l'avait invitée à être sa cavalière et elle n'avait pas envie de se faire poser un lapin une seconde fois. Ces quelques minutes suffisaient amplement à jouer avec ses nerfs.

Elle avait choisi son apparence avec soin. Cheveux blond légèrement ondulés et assez court, lui arrivant seulement aux épaules, de grands yeux clairs et une bouche délicieusement rose. Elle avait l'air absolument fantastique, ou du moins elle trouvait, mais la coupe courte et les couleurs pâles ne rendaient pas le glamour trop envahissant. C'était après tout un rendez-vous décontracté, pas un gala. Quant aux vêtements, c'était du noir mais des jolies matières, et elle portait tout de même une jupe et des hauts talons. Il était tellement grand qu'il lui semblait une bonne idée de gagner quelques centimètres.

La table devant elle était vide, elle avait signalé à la serveuse qu'elle attendait quelqu'un pour commander. Les jambes croisées, elle tentait de ne pas regarder l'horloge trop régulièrement, pour ne pas paraître trop impatiente si ou quand il arriverait. Il y a dix minutes, elle s'était installée presque dos à la porte. Et du coup, si elle changeait de place maintenant pour mieux le voir arriver ça paraîtrait... Bizarre, au mieux. Donc elle attendait. Passant de temps en temps une main stressée sur sa nuque ou dans ses cheveux.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3685
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Mar 8 Sep - 12:31




Good things come to those who wait

Atterrissant dans un bref claquement sec, Ludovic s'assura qu'il avait transplané dans la bonne rue cette fois. Tous les cafés se ressemblaient aux environs et le premier qu'il avait trouvé avait été au moins six rues trop loin. Mais ce n'était pas tant pour une erreur d'aiguillage que le français était en retard, jetant un coup d'oeil à sa montre, il se pinça la langue entre les dents. Un peu moins de dix minutes, c'était mieux que certaines fois, même s'il aurait préféré arriver en avance ou, du moins, à l'heure. Tournant la tête à droite et à gauche, l'ébouriffé mit un petit instant avant de réaliser que le café se trouvait dans son dos, mais eut tôt fait de repérer la métamorphomage déjà assise à une table. Pourvu qu'elle n'ait pas encore demandé qu'on lui apporte à boire.

Passant la porte et se dirigeant en ligne droite jusqu'à la jeune femme, le brun prit tout juste le temps de lui faire une bise avant de se laisser tomber sur la chaise en face d'elle en jetant un coup d'oeil à ses jambes. Il fronça légèrement un sourcil en voyant ses talons, mais afficha bien vite un grand sourire.

— Excuse-moi, je suis en retard, la ponctualité n'est décidément pas un de mes points forts. fit-il à toute allure en glissant une main dans sa poche intérieur pour en tirer une sorte de vieux porte-feuille qu'il commença à déplier. J'espère que tu n'a pas trop attendu. Il fallait que j'aille chercher quelque chose et au final je suis tombé sur un collègue en repartant qui n'en finissait pas de parler, j'ai fait de mon mieux pour que ça ne dure pas trop longtemps, mais bon... Je ne vais pas t'ennuyer avec les détails. Sous ses doigts, le porte-feuille commençait à prendre la taille d'une grande feuille à dessin en tissu. J'espère que t'es chaussures sont confortables et que tu n'as pas encore commandé. Enfin, j'imagine que pour une fois on pourra toujours partir sans payer, parce que je ne sais pas si j'aurais assez. Il déplia le dernier bord de tissu, étalant sur la petite table une grande carte du monde qu'il fit tourner pour la mettre en face de la jeune femme. Choisit un endroit, demanda-t-il après avoir aplatit la carte de la paume.

Sans rien ajouter, il croisa les bras affichant toujours un sourire à Lisbeth alors qu'il prenait enfin le temps de constater à quel point elle était très en beauté ce soir-là.




___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1818
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Mar 8 Sep - 23:03



Il arriva comme un boulet de canon. En un éclair, il lui avait embrassé la joue et s'était assis en face d'elle. Il sembla la regarder de haut en bas alors qu'elle faisait de même, admirant ses cheveux en bataille et son sourire charmant. Comme pour compenser son arrivée tardive, il se mit à parler rapidement, s'excusant et sortant quelque chose de sa poche. Elle lui adressa un sourire, alors qu'elle tentait de déterminer de quoi il s'agissait. Il lui dit qu'il espérait qu'elle n'avait pas trop attendu et elle secoua la tête de manière indulgente. Elle n'avait qu'à arriver moins en avance. Son retard était raisonnable.

Alors qu'il expliquait les raisons qui lui avaient fait perdre quelques minutes, elle sentit le stress se dissoudre peu à peu. Il ne l'avait pas plantée là, encore. C'était... Rassurant. Surtout vu comment son meilleur ami s'était comporté avec elle le lendemain du Bal. Pas un mot, juste lui balancer ses affaires à la tête. Elle ne savait pas encore quoi faire de ça, à part stresser et se demander ce qu'elle avait bien pu lui faire. Elle avait l'habitude qu'on finisse par la mettre à la porte à un moment ou un autre, mais... Enfin. Elle n'allait pas penser à ça maintenant.

Elle leva un sourcil intrigué à la suite. Ses chaussures ? Pas commandé ? Ses yeux se baissèrent alors pour voir la carte étalée devant elle. Elle décroisa les jambes pour pouvoir se pencher plus en avant et l'observer de près. C'était une belle carte du monde, enchantée, et elle suivait du regard les petits nuages qui se baladaient paresseusement sur le paysage. Les montagnes semblaient plus haute, alors qu'elle savait que le tissus était plat quelques instants auparavant.

Elle se mordit légèrement la lèvre inférieure alors qu'elle passait en revue plusieurs options. C'était mystérieux, mais ça lui plaisait. Elle releva brièvement le regard vers Ludovic, qui l'observait avec une attitude satisfaite. Avant de pointer du doigt un archipel dans la méditerranée, à l'est de l'Espagne, qui s'agrandit dès qu'elle posa le doigt dessus. Elle retira prestement sa main, effrayée d'avoir fait une bêtise.  

« Voilà, j'ai choisis. Les Baléares. Quelle est la suite ? »

Elle était curieuse, amusée et avait vraiment très envie de l'embrasser. Mais ça attendrait un peu. Elle ne voulait pas sembler... Trop intense ou quelque chose comme ça. Encore quelques minutes.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3685
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Mer 9 Sep - 22:41




Good things come to those who wait

L'idée était bonne, Lisbeth semblait intéressée. La carte à peine dépliée la jeune femme s'était penchée pour la contempler, offrant à son voisin un point de vue plus qu’avantageux sur son léger décolleté. Discrètement, le brun leva les yeux sur le charmant visage de son invité, profitant que la métamorphomage était occupée pour contempler tout son saoul ses lèvres et ses magnifiques yeux clairs. Concentrée sur sa recherche d'une destination, elle était encore plus ravissante, avec le petit pli entre ses deux sourcils légèrement froncés. Si bien que, lorsque le choix tomba enfin, Ludovic faillit presque sursauter.

— Les Baléares, répéta-t-il en récupérant sa carte pour la tourner en face de lui. Excellent choix. Il risque de faire nuit et un peu froid à cette saison, mais au moins, il n'y aura pas grand monde.

D'un geste expert, le français posa l'index sur sa carte en plein sur le petit archipel qui s'élargit à son contact. Il laissa les îles emplir la toile en grand et étudia une minute les innombrables petits signes sous les nuages et le relief qu'il décryptait presque intuitivement depuis le temps. Lorsqu'il eut récupéré toutes les informations qu'il voulait, il replia la carte en quelques gestes vagues et la glissa de nouveau dans sa poche avant de se lever.

— Maintenant, fit-il avec son sourire le plus charmeur, si mademoiselle veut bien me faire l'honneur de me prêter sa main...

Il lui offrit sa paume tendue et attendit qu'elle la prenne pour lui déposer un léger baiser sur les doigts. Il l'attira ensuite délicatement contre lui pour la prendre par la taille et lui faire faire un tour sur place semblable à un mouvement de valse. Un claquement sec et la vieille sensation un peu désagréable du voyage et, en une poignée de secondes, le café disparut pour faire place à une lisière de petit bois au sommet d'une falaise surplombant la mer sous un vent tiède venu du sud.

— Les Baléares, présenta-t-il. Accès direct à la plage, château de bellver, cathédrale de Palma, une superficie de plus de trois mille kilomètres pour l'île de Majorque dont mille deux cents mètres occupés en sous sol par la plus grande fierté locale, la cuevas del drach. C'est une grande caverne, expliqua-t-il, on peut la visiter en barque. Par quoi préfères-tu commencer ? Une petite visite des attractions touristique ou bien tu te laisse guider ?




___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1818
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Jeu 10 Sep - 17:31



Nuit et un peu froid. Ça lui plaisait. Enfin, elle aurait aimé se dorer la pilule au soleil, mais elle pourrait toujours utiliser un peu de chaleur humaine pour se réchauffer. Elle le regarda manipuler la carte, empêchant méticuleusement toute pensée relatives à ce qu'elle pensait de ses mains habiles de se peindre sur son visage. Le paysage semblait changer selon ce qu'il lui indiquait, elle n'avait donc pas fait de bêtise tout à l'heure quand elle avait touché le tissu sans savoir comment le plan fonctionnait.

Elle le vit se lever et commença à comprendre. Ils allaient... Maintenant ? Elle glissa sa main dans la sienne et rougit un peu quand il lui embrassa les doigts. Elle n'était pas innocente mais... Elle n'avait pas non plus exactement l'habitude qu'on lui fasse la cour, c'était souvent l'inverse. Surtout par quelqu'un qui était sincère dans ses intentions. Et vu ce qu'il s'était passé récemment, elle était peut-être un peu plus sensible à ce genre de choses. Besoin d'être rassurée sur le fait que tout le monde ne voulait pas qu'elle parte. Même si c'était une fausse personnalité qu'on appréciait.

Il l'attira contre elle et elle dut se rappeler de respirer. Elle ne savait pas ce qu'il avait mangé qui lui faisait prendre l'initiative comme ça, mais ça lui plaisait énormément. Elle se laissa guider, son regard sur ses lèvres. C'était tentant. Il était là depuis moins de dix minutes. Un peu de contrôle, Lis. Elle ferma les yeux pendant qu'ils voyageaient, serrant un peu la main de Ludovic en attendant l'arrivée.

La température avait changé et elle ouvrit les paupières pour observer un peu les environs. La voix de Ludovic lui expliquait ce qu'il y avait à faire aux environs alors qu'elle dévorait le paysage du regard. Son sourire s'agrandissait de plus en plus alors que le fait qu'ils avaient quitté leur île s'imprimait dans son cerveau. Il lui demanda par quoi elle voulait commencer et elle se tourna vers lui pour lui répondre. Quoi, elle n'en savait rien, mais répondre. Et puis finalement, elle lui sauta au cou, accrochant ses bras derrière la nuque de son compagnon, avant de reculer un peu pour le regarder une seconde avant de l'embrasser. Elle relâcha son étreinte, pour finalement retrouver ses mots.

« Quoi qu'il en soit, ça va être génial. Je n'ai plus mis les pieds hors de Grande Bretagne depuis... Trop longtemps. »

La dernière fois, ça avait dû être en... soixante-six. Son dernier match international et le voyage qui allait avec. Elle avait été enfermée pendant un bail, et puis avec la Confrérie, elle aurait pu, mais il y avait trop de choses à faire ici... Enfin, là bas. C'était loin tout ça.

« Presque dix ans en fait. Ça t'ennuie si on commence par la plage ? Avant que ça ne se refroidisse trop. »

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3685
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Ven 11 Sep - 21:57




Good things come to those who wait

A peine arrivés, la réaction de la jeune femme ne se fit pas attendre. Ludovic eut tout juste le temps de contempler son sourire ravi qu'elle se jetait à son cou pour le gratifier d'un baiser qui le prit un peu de cours il fallait l'avouer. Le français eut tout juste le temps de l'apprécier que la métamophomage s'éloignait déjà, le laissant légèrement étourdit tandis que sa langue humecta le coin de ses lèvres par habitude. Agréable était assez éloigné de la réalité, mais il aurait aimé que ce soit un peu plus long. S'il avait sut qu'un simple voyage pouvait avoir ce genre de résultat il aurait essayé d'avoir l'idée plus tôt.

— Ravi que ça te plaise, répondit-il le plus naturellement du monde.

Car ravi il l'était, c'était certain, il aurait fallut être bien compliqué. Alors que Lisbeth lui avouait n'avoir pas voyagé depuis dix ans, l'excitation de découvrir, ou plutôt, redécouvrir, un nouveau pays, surtout en si charmante compagnie, l'avait déjà gagné. Avec un large sourire, il récupéra la main de la jeune femme et l'entraina dans un pas de promenade sur la pente douce qui menait à la mer.

— La plage donc, répéta-t-il. Allons-y.

Après tout, la jeune femme avait raison, autant profiter de la chaleur encore emmagasinée dans le sable. Veillant à ce qu'ils ne trébuchent pas dans l'obscurité qui commençait à s'étendre de tous côtés, le brun fit longer la falaise à son invitée. Il avait choisit le bon côté de l'île, juste à l'endroit où la pente n'était pas trop rude, mais tout de même assez pour qu'il y ait un peu de point de vue à admirer. Du moins pour Lisbeth, car lui avait déjà tout trouvé le sien et il avançait tout en beauté sur talons hauts. Il ne fallut que quelques minutes pour que leurs pieds s'enfoncent dans la tiède épaisseur de sable fin et Ludovic songea un instant au mal qu'il aurait à retirer tout ça de ses vêtements le lendemain. Il oublia pourtant bien vite ce détail face à la mer secouée de vagues lentes.

— C'est dommage, il fait un peu sombre, commenta-t-il. Mais tu as raison, il fait encore chaud.




___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1818
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Dim 13 Sep - 19:44



Elle se laissa guider, main dans la main avec Ludovic. Elle entrecroisa même ses doigts avec les siens, alors qu'elle dévorait les environs du regard, y comprit l'homme qui marchait avec elle et dont elle avait toujours le goût sur les lèvres. Il commençait à faire sombre. Ça lui plaisait assez. Il n'y aurait personne pour les déranger. Et l'endroit était magnifique, le bleu de la mer commençait à s'assombrir, mais par rapport au gris ou au verdâtre des eaux britanniques, c'était idyllique. Elle avançait prudemment sur le chemin, attentive à ne pas trébucher sur les petits cailloux. Après un petit moment de silence confortable, ils arrivèrent au bas de la falaise.

En arrivant à la plage, elle se baissa pour enlever ses talons. Elle continua à marcher dans le sable, ses chaussures dans sa main libre. Il était plus grand d'un coup, et elle dut lever la tête pour le regarder parler. Oui, encore chaud... Est-ce que c'était mal si elle avait juste envie de se déshabiller et de plonger dans l'eau ? Et tant mieux pour l'obscurité, personne ne la remarquerait en train d'enlever ses vêtements. Sauf un, mais ça ne la dérangeait pas. Elle se mordilla la lèvre inférieure, tentant de décider si ça serait approprié où pas. Elle demanda en jeta un regard vers les cieux... heu, le visage de Ludovic.

« Tu penses que l'eau est encore chaude ? » Sans vraiment attendre de réponse, elle avait pris sa décision. Elle poursuivit d'un ton mutin : « Moi, j'y vais en tout cas. » Elle déposa ses chaussures et sortit sa baguette pour la mettre à côté, ça ne serait pas une excellente idée que le bois enchanté prenne l'eau. Bon. Elle réfléchit un petit moment. Elle n'allait pas mouiller ses vêtements. Ses cheveux rosirent un peu alors qu'elle pensait à ce qu'elle s'apprêtait à faire. Avec un dernier coup d’œil aux vagues, elle passa son haut par dessus sa tête, avant de dézipper sa jupe pour poser ses vêtements en tas par dessus ses chaussures. Il lui restait ses sous-vêtements et un débardeur, pour un peu de décence tout de même. Si peu.

Et puis elle alla dans l'eau. Qui était fraiche, elle n'allait pas se mentir. Mais elle n'avait jamais été frileuse et n'allait pas commencer maintenant. Une fois l'eau à la taille, elle se retourna vers Ludovic, tout en continuant à s'enfoncer à reculons, et lui fit signe de la rejoindre d'un geste de la main.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3685
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Mer 16 Sep - 0:45




Good things come to those who wait

Les fins doigts de Lisbeth glissés entre les siens, Ludovic suivait la ligne de la mer qui allait et venait au bord du sable. La jeune femme, ses chaussures à la main, pesait sur son bras alors qu'il faisait de son mieux pour marcher sur le sol meuble, mais le poids léger de la métamorphomage ne le dérangeait pas, bien au contraire. Sentir l'angle doux du coude de la blonde le long le sien, son épaule aller et venir contre lui au rythme de ses pas, avait quelque chose de très agréable et il songea une seconde à quel point cela l'aurait été encore plus dans une toute autre situation un peu moins verticale. Par chance pour lui, il fut distrait lorsque la jeune femme lui posa une question. Ouvrant la bouche par réflexe pour répondre, il s'interrompit bien vite en la voyant abandonner ses chaussures puis sa baguette sur le sable sous ses sourcils ébahis.

— Maintenant ? Tu es sûre ? demanda-t-il sans prendre le temps d'y réfléchir.

Bien sûr, il ne pouvait pas dire qu'il n'y avait pas songé, ni même qu'il n'avait pas croisé les doigts pour ça, mais il ne se serait sûrement pas attendu à commencer par là et encore moins à ce que ce soit elle qui prenne l'initiative. Lisbeth semblait pourtant bien décidée et il ne fallut pas longtemps pour qu'elle retire son haut et retire sa jupe. Encore un peu sous le coup de la surprise, le français suivit des yeux le bout de tissu glisser le long des hanches nacrées de l'anglaise. Haussant un peu plus un sourcil, l'ébouriffé garda les yeux fixés sur la pièce de lingerie fine qui lui fila sous le nez alors que sa propriétaire courait en direction de la mer et il lui fallut bien encore quelques secondes pour que son cerveau daigne enfin se remettre en marche. Au léger signe de la jeune femme, il réalisa soudain qu'il se trouvait encore planté bêtement sur la berge et se débarrassa aussitôt de son manteau comme si ses muscles avaient enfin décidé à se remettre à marcher. Il s'assit dans le sable pour dégager ses pieds de ses chaussures tout en défaisant de son mieux quelques boutons de sa veste et de sa chemise pour faire passer le tout au-dessus de sa tête, ajoutant encore un peu plus de pagaille à sa tignasse. Il prit encore le temps de retirer son pantalon et se redressa au plus vite pour rejoindre la jeune femme sans prendre le temps de se poser des questions au sujet du caleçon.

L'eau salée contre ses jambes était encore juste assez tiède pour qu'il ne se sente pas le besoin de ralentir et il se trouva bientôt à portée de la métamorphomage, tendant le bras pour l'attraper par la taille. Il glissa la main au creux de ses reins, sous le débardeur, pour la rapprocher de lui et fit glisser ses doigts libre le long des courbes de la femme, redessinant l'arrondit de ses fesses tandis qu'il plongeait les yeux dans ceux de la blonde.

— Tu aurais dut enlever le reste, plaisanta-t-il à demi alors que sa main poursuivait sa promenade sur la cuisse de la jeune femme. Mouiller, les vêtements c'est tellement inconfortable. ajouta-t-il encore avant que sa bouche ne fonde sur les lèvres de la jeune femme.




___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1818
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Ven 18 Sep - 23:36



Quand elle se tourna pour lui faire signe de la rejoindre, elle se rendit compte qu'il était toujours debout, habillé, à la regarder. Comme hypnotisé. Ça lui plaisait assez, mais elle voulait profiter du prétexte de la baignade pour le voir un peu moins vêtu. Dès que son regard trouva le sien, il se mit en mouvement. Il semblait tenter de tout enlever en même temps et elle se mordit légèrement la lèvre inférieure quand il passa sa chemise par dessus sa tête et qu'elle aperçut son torse pour la première fois. Elle ne perdit pas une miette du spectacle quand il se débarrassa de son pantalon. Elle faisait un peu bouger ses bras dans l'eau, puisqu'elle y était jusqu'aux coudes après tout. Elle le vit s'approcher et se fit la réflexion qu'il semblait bien plus grand maintenant qu'elle n'avait plus ses chaussures.

Il l'attira à lui et elle frissonna, pas à cause de la température. Vraiment, elle se demandait ce qu'il avait aujourd'hui, à être si entreprenant. Ça lui plaisait tellement, elle n'allait pas s'en plaindre. Elle enroula ses bras autour de sa taille, sous la surface de l'eau et se permit de devenir un peu plus rousse suite à l'excitation que sa peau faisait naitre en elle. Il semblait avoir eu la même idée et elle sentit la caresse de ses mains contre elle, sous le fin haut qu'elle portait. Elle serra un peu l'étreinte qu'elle avait sur lui quand elle sentit sa main se perdre un peu plus bas. Elle rit un peu à sa remarque, ce n'était pas spécialement drôle mais elle était nerveuse et... Si il savait à quel point elle avait pensé à enlever le reste et qu'elle ne s'était arrêtée que pour ne pas prendre le risque de le choquer. Sa main glissait sur elle et elle ne put qu'être d'accord avec lui. Beaucoup trop de vêtements. Mouillé, ça serait peu confortable. Tellement dommage, il faudrait qu'elle les enlève. Elle sentait déjà son débardeur lui coller à la peau et elle voulu lui répondre quand ses lèvres furent sur elle.

Elle monta ses mains dans le dos de Ludovic pour le serrer contre elle et découvrir son corps du bout des doigts. Il était si chaud... Surtout la partie qu'il n'avait pas encore mise dans l'eau. Elle passa doucement sa langue sur ses lèvres, presque timidement alors qu'elle pressait leurs corps ensemble. Elle le voulait impossiblement plus près, toucher tout son corps à la fois. Une idée fit son chemin dans sa tête et elle recula lentement, s'enfonçant un peu plus dans l'eau. Un pas, deux pas... Une fois l'eau suffisamment haute, elle enroula ses bras autour de son cou et ses jambes autour de sa taille. Voilà une manière efficace d'être plus proche.

Spoiler:
 

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3685
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Lun 5 Oct - 1:17




Good things come to those who wait

Sentant les bras de Lisbeth l'enlacer de toutes leurs forces, Ludovic embrassa un peu plus avidement ses lèvres. Entièrement plongé dans les pensées de la fraichement rousse, il fit glisser ses doigts le long de son dos, se laissant guider un peu plus loin vers le large, profitant des quelques secondes où il reprenait son souffle pour sourire. A peine la métamorphomage songeait-elle être assez loin qu'il descendit sa paume sous sa cuisse pour l'aider à passer les jambes autour de sa taille. Il sentit presque aussitôt une douce chaleur étouffée par les vagues se diffuser contre ses hanches et serra un peu plus la sorcière contre lui, pouvant presque dire avec exactitude où chacun de ses gestes lui caressait la peau. Lentement, l'échevelé pivota sur lui-même pour se trouver à peu près à hauteur égale de la jeune femme, toujours tout occupé à l'embrasser, il captura ses lèvres charnues entre les siennes, comme pour les avaler et se laissa tomber dans l'eau à la renverse.

Dans une bonne éclaboussure, la surface des vagues lui fouetta les omoplates et retombât en pluie sur son visage. Il tout juste le temps d'aspirer une bouffée d'air que l'eau se glissait dans son nez, lui faisant presque aussitôt regretter son idée d'idiot alors qu'il entrainait la jeune femme vers le fond avec lui. Quoiqu'il en soit, maintenant qu'il était lancé, mieux valait aller jusqu'au bout. Il s'assura que la jeune anglaise avait bien été entièrement immergée avant de se détacher d'elle pour lui laisser la place de remonter, la guidant d'une main pour lui donner la direction de la surface. Il ressortit de la mer en premier, soufflant et crachant pour chasser le sel dans ses narines avant de s'essuyer les yeux. Il secoua un peu sa tignasse en pagaille totalement aplatie et chercha Lisbeth une minute, espérant qu'elle n'ait pas bu la tasse. Si vite cela aurait dommage, elle n'aurait pas eut le temps de se venger et la soirée venait à peine de commencer.




___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1818
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Sam 10 Oct - 3:03



Elle était en train de tomber, accrochée à Ludovic et incapable de se rattraper quand il décida de les faire plonger dans l'eau. Elle eut à peine le temps de fermer les yeux, et de voir l'air satisfait sur le visage de son compagnon alors qu'il les faisait plonger. Ses membres étaient emmêlés autour d'un corps, mais la surprise lui avait permis de lui échapper. Ce n'était pas désagréable, l'eau tout autour d'elle. Elle ouvrit les yeux, c'était un peu flou, un peu piquant, beaucoup de bleus et de verts, mais elle en profita pour regarder le français qui venait de sortir de l'eau alors que ses mains faisaient de petits mouvements lui permettant de rester proche du sable. C'est qu'il n'était pas désagréable à regarder, seulement vêtu d'un caleçon. Et elle prévoyait sa vengeance. Elle retint son souffle encore un peu avant de lui entourer les genoux de ses bras et de tirer pour lui faire perdre l'équilibre. Il plia un peu, mais elle ne s'attarda pas pour vérifier qu'il avait eu la tête dans l'eau parce que ses poumons commençaient à la brûler et il lui fallait de l'air, maintenant.

Elle prit appui sur le sable pour crever la surface et respira profondément, compensant pour environ les deux dernières minutes. Ses paumes chassèrent l'eau et le sel de son visage et ses cheveux, maintenant d'une teinte de turquoise, collaient à sa nuque. Elle se mit à rire, comme une gamine, toujours un peu à bout de souffle. Ça faisait longtemps qu'elle ne s'était plus battue dans l'eau. Du bout des doigts, elle vérifia que son collier était toujours en place, sous son débardeur. Elle chassa de l'eau sur son attaquant pour ne pas lui laisser le temps de sécher. Alors qu'elle l'aspergeait, elle s'offusqua faussement, de manière un peu dramatique, de la trahison qui avait causé son plongeon :

« Par surprise, Ludovic ! Comment as-tu osé ? N'est-ce pas déloyal ? » Elle tentait de cacher son sourire de son mieux, avant de l'éclabousser de nouveau. « Et moi qui te faisait confiance ! »

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3685
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Sam 10 Oct - 18:17




Good things come to those who wait

Le moment de répit ne dura pas longtemps avant que le français ne sente des bras fins s’enrouler autour de ses genoux pour le faire basculer. Il résista un peu pour la forme avant d’accompagner le mouvement, basculant une nouvelle fois dans l’eau sans que le sommet de son crâne ne passe sous la surface cette fois. Détrempé jusqu’aux yeux il se redressa avec dans l’idée de s’essuyer encore une fois mais n’en eut même pas le temps avant qu’une vague d’éclaboussure lui passe dessus. Lisbeth venait de passer au niveau supérieur, ne lui laissant même plus le temps de respirer. S’ébrouant un peu pour pouvoir ouvrir les yeux sans trop se les bruler avec le sel, il commença à éclabousser la jeune femme en retour, approchant au fur et à mesure.

— Tu as raison, répliqua-t-il entre deux remous avec un large sourire. En face à face c’est mieux.

Et sur ce, il saisit la métamorphomage dans ses bras et l’entraina une nouvelle fois à l’eau, bataillant avec elle dans l’azur jusqu’à ce qu’il commence à manquer de souffle et sonne la retraite.

— Je me rends ! lâcha-t-il en se redressant. Eau dans les oreilles ! poursuivit-il en se tapotant le crâne pour se les déboucher.

Il se passa une main sur le visage, secouant ses cheveux à la va-vite et adressa un regard amusé à la sorcière, l’attrapant de nouveau par la taille pour lui déposer un rapide baiser sur les lèvres avant de reculer en direction du rivage, mourant d’envie d’aller se dégourdir les jambes en bonne compagnie.

— Tu préfère qu’on fasse la revanche ou on profite un peu de la terre ferme ? demanda-t-il en tendant la main à la sorcière avec un sourire en coin.




___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1818
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Mer 14 Oct - 2:25



Ils se bataillaient dans l'eau, comme des gamins, tentant d'attirer l'autre sous la surface. Elle n'était vraiment pas contre ce genre d'activité. Surtout quand la lutte avait pour contexte : mouillé et à moitié nus. Ça lui donnait une excuse pour toucher Ludovic et être proche de lui sans éveiller de soupçons. Il finit par déclarer forfait et elle le laissa tranquille, retirant l'eau salée qui lui était rentrée dans les yeux. Elle se recoiffa rapidement avec ses doigts. Elle sourit quand il l'embrassa, avant de se laisser attirer vers la plage. C'était parfait. Tellement... normal. Et la soirée ne faisait que commencer. Elle attrapa sa main et réfléchit une seconde avant de lui répondre :

« Je ne serai pas contre le l'idée d'aller se balader un peu. Tu penses qu'on pourrait trouver quelque chose à manger ? »

Sans doute, mais elle n'était pas certaine de l'heure qu'il était. Dans le Sud, les commerces fermaient plus tard non ? Elle frissonna un peu alors qu'elle sortait de l'eau et que le vent venait la refroidir un peu. Il était sans doute chaud, mais mouillée comme ça... Brr. En plus ses vêtements lui collaient au corps comme pas possible. Enfin, ça allait être plutôt amusant de devoir s'en débarrasser. Le sable lui collait aux pieds alors qu'elle prenait la direction des petits tas qu'ils avaient fait plus tôt avec leurs affaires. Elle se tourna vers Ludovic, un sourire malicieux aux lèvres.

« Tout à l'heure, tu as suggéré que j'aurais dû enlever le reste... Ça tient toujours ? Parce que ça serait vraiment plus agréable sans une couche trempée sous mes vêtements. »

C'était plutôt civilisé de sa part, non ? De demander avant de se mettre nue. Bien que, du coup, elle avait attiré l'attention sur ce qu'elle s'apprêtait à faire et qu'il aurait probablement poliment ignoré, comme le gentleman qu'il était, si elle avait gardé le silence.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3685
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Ven 30 Oct - 2:20




Good things come to those who wait

Tirant la jeune femme en douceur jusqu'à la rive, Ludovic leva les yeux vers son front, cherchant dans ses mémoires l'adresse d'un restaurant à sa portée. Avait-il seulement pensé à prendre un peu d'argent ? Normalement oui, mais dans le cas contraire cela risquait bien d'être une affreuse faute de tact.

— À manger... marmonna-t-il. Je penses qu'on devrait pouvoir trouver quelque chose même si ce doit être un peu hors saison. Un petit sourire apparut sur le visage du brun alors qu'une idée fugace venait de lui zébrer l'esprit. On trouvera bien.

Les vagues descendirent peu à peu à mesure qu'ils sortaient de l'eau, léchant leurs jambes puis leurs chevilles avant que le sable soit seul sur le sol. Ils ne tardèrent pas à retrouver leurs affaires et Lisbeth aborda de nouveau un très agréable sujet.

— Je t'avais prévenu, répliqua l'échevelé avec un regard taquin. C'est un peu tard maintenant, mais je peux t'aider à te sécher si tu veux. fit-il en se penchant pour récupérer son manteau.

Il le passa sur les épaules de la jeune femme pour la mettre à l'abri du vent et l'approcher de nouveau contre lui. Son visage à un souffle de celui de la blonde, il glissa la main dans sa poche intérieur, frôlant la peau de la métamorphomage pour récupérer sa baguette du bout de doigts.

— Alors ? Un petit sort et on va chercher de quoi manger ? On pourra en reparler plus tard si tes vêtements te gênent tant...




___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1818
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Mar 2 Fév - 1:37



Oui, ils trouveraient bien quelque chose d'ouvert pour leur offrir à manger. Et à boire, peut-être, sans doute. Si, en prime, il y avait de la musique et de l'espace pour danser, elle serait aux anges. Et quand elle aborda un effeuillage prochain, plus ou moins subtilement, certes, mais elle gagnait des points pour avoir essayé, il sembla peut-être un peu moins gentleman que ce à quoi elle s'était attendu. Pas forcément dans ses paroles, mais le regard, et le ton, ne trompaient pas. Ils jouaient au même jeu.

Elle sourit quand il lui posa son manteau sur les épaules, coupant un peu la brise qui lui donnait la chair de poule. Et il était tellement près qu'il la fit rougir un peu. Pas ses joues, bien sûr. Ses cheveux. Mais on peut la comprendre non ? Avec un bel homme si proche et si peu vêtu... Oh. Elle repassa la conversation dans sa tête. Quand il avait parlé de la sécher, il avait parlé d'un sort. Un peu distraite, qu'elle était. Elle avait failli se déshabiller pour rien. Puis, son sourire s'élargit, un peu carnassier peut-être, à la mention de ce "plus tard". Elle posa une main humide sur la hanche de Ludovic, restant dans cette situation de presque-baiser qu'il avait installée. Ça lui plaisait assez. Elle se rendit compte que son regard s'était un peu perdu et releva les yeux vers son visage.

« Tu m'aurais presque fait oublié que je suis une sorcière. Je t'en prie, réchauffe moi. »


___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3685
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   Mar 2 Fév - 23:09




Good things come to those who wait

La métamorphomage posa une fois de plus sa paume contre le lui et le français approcha d'un pas infime pour ne laisser qu'une toute petite distance entre eux. Il lui adressa un sourire de plus, plongeant les yeux dans ceux de la sorcière qui disait avoir faillit oublier en être une.

— Oh, mais la soirée ne fait que commencer, taquina-t-il avant de l'embrasser.

Il fut cette fois plus délicat et plus lent, goutant une à une et avec application les lèvres de sa dame, glissant sa main libre contre ses hanches et n'écartant la tête que lorsqu'il sentit le vent commencer à faire frissonner sa peau nue. Sa langue passa une fois de plus sur les bords de sa propre bouche, collectant les dernières traces de celle de l'anglaise et il lui afficha un doux regard assortit d'un sourire satisfait avant de pointer sa baguette en bois - s'il était utile de préciser - en direction du corps de la jeune femme pour régler leur compte aux gouttes qui la détrempaient. Il ne fallut pas longtemps pour que toute l'eau s'évapore dans une brise encore un peu plus chaude que l'atmosphère ambiante et il s'écarta enfin de la rouquine pour récupérer ses affaires et se sécher à son tour.

— Mon instinct infaillible me dit qu'on devrait trouver notre bonheur pas très loin de la côte, déclara-t-il avec un petit air de voyant tout en remettant sa chemise.

Il se pencha pour récupérer son pantalon et s'assit de nouveau dans le sable pour remettre ses chaussures, laissant ainsi tout le temps nécessaire à la jeune femme pour se rhabiller tout en aillant un appréciable point de vue sur son anatomie. Il récupéra son manteau pour ne pas gâcher plus longtemps la tenue délicate de sa compagne et lui reprit la main pour l'entrainer à sa suite en direction de la petite ville qui se découpait sur l'autre limite de la plage. C'était tout de même une chance que parmi tous les pays que la britannique aurait pu choisir le sort l'ait faite tomber sur une île assez connue de l'échevelé. Il ne tarda pas à les guider vers une petite place où se dressait une devanture peinte de couleurs chaudes et une terrasse garnie de tables.

— Tu vois, fit-il en indiquant leur nouvelle destination. À boire, à manger et... il leva un sourcil et désigna le petit groupe de musicien qui s'échangeaient quelques notes, même de quoi danser.

Il ne restait plus qu'à espérer qu'il y aurait assez de tables libres pour qu'ils puissent manger sans avoir réservé.




___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Good things come to those who wait but I ain't in a patient phase - Ludovic & Lisbeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» FERMETURE ◊ why do all good things come an end?
» good things to come
» Good Morning England - Demande de partenariat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
HORS POUDLARD
 :: Le reste du monde
-