La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Help ! It hurts !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1247
Date d'inscription : 06/04/2015
Multicomptes : APR - JEG
Caracteristique : Poursuiveuse
MessageSujet: Help ! It hurts !    Ven 18 Sep - 20:30






Elle n’avait pas fais attention au chemin, totalement plongée dans ses pensées. Heureusement, elle connaissait fort bien les lieux et ses pieds l’avaient parfaitement guidées jusqu’à l’endroit où elle avait voulu se rendre. En sortant de la salle commune, elle était allée se réfugié quelque part dans une des tours. Elle ne savait pas pendant combien de temps exactement mais assez longtemps pour avoir le temps de se remémorer chaque mot qu’il lui avait été dit lors de son rendez-vous avec Daniel. Et de se remémorer son visage, ses yeux, ses poings, ses lèvres sur les siennes, ses mains dans les siennes. Ainsi que le froid qui s’était accaparé d’eux et de leur relation si idéale. Elle n’en revenait pas que tout ça soit terminé. Elle ne comprenait pas ce qui avait bien pu se passer entre le moment où ils avaient passés la soirée au bal comme des amis et ce moment où il lui avait affirmé avoir des sentiments amoureux.

Voilà pourquoi elle détestait l’amour et ses attentions. Les niaiseries, les petits surnoms, les caresses, les gestes tendres, le romantisme. Tout ça, c’était du grand n’importe quoi. Un véritable attrape couillon à tous ceux qui se berçaient d’illusions en croyant que le grand amour existait. Le grand amour, encore une histoire débile racontée aux enfants, comme le Père Noël ou la Fée des Dents. L’Amour, c’était du poison. Probablement un des poisons les plus puissants. Pour Amélia, il se révélait plus que nocif. Son grand-père avait choisit l’ambition plutôt que l’amour pour sa petite fille, et ça lui réussissait très bien. Lorsqu’elle avait fait la grosse erreur de choisir l’amour, elle s’en était repentie amèrement. D’abord avec Sirius, bon lui, on s’en foutait, mais ensuite avec James et c’était probablement la plus grosse erreur de sa vie, d’avoir répondu à ses avances. Et maintenant, elle avait perdu Daniel.

Elle n’avait pas pleurer, même pas un peu, elle aurait voulu, de rage surtout, ou plutôt de tristesse déguisée en rage. Mais elle avait vite éloigner cette idée, elle n’était pas du genre à pleurer, elle se devait de ne rien laisser paraître. Elle avait une boule coincée dans la gorge avec une immense envie de hurler et de tout casser mais elle n’en montra rien, avançant avec grâce bien que d’un pas précipité, ses talons résonnant sur la pierre froide. Arrivant à la bibliothèque, elle s’était directement mis à le chercher des yeux, avant de se rendre compte qu’elle ne cherchait pas Daniel, mais le bibliothécaire. D’un pas lent elle se dirigea vers son bureau, la mine maussade bien que neutre. Quand elle arriva à sa hauteur, elle ne lui fit pas son habituel sourire mais un très petit signe de la main en guise de bonjour. Il fallait qu’elle se calme, sinon elle allait craquer.


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1714
Date d'inscription : 21/06/2015
Multicomptes : EKLG - Raphael N. Andrews
Caracteristique : Gourmandise de la Confrérie. Bibliothécaire à Poudlard.
MessageSujet: Re: Help ! It hurts !    Mer 23 Sep - 1:25

Je venais de finir de prendre le thé avec Myria, et je reprenais donc mon activité de base, qui consistait à attendre depuis mon bureau les personnes qui pourraient avoir besoin d'aide, voir toute personne entrant dans la bibliothèque. Droit de passage, et paiement de passage de la frontière. Excepté certaines personnes qui avaient une entrée gratuite, et qui avaient même le droit de manger mes sucreries ! 

Bon ses élèves là étaient rare, il n'y en avait que cinq en tout... Mais bon, c'était juste qu'ils étaient très gentil avec moi et que j'aimais discuter tranquillement. Comme souvent, après tout, quelle utilité d'avoir des connaissances si ce n'est pour ne pas les partager ? Bref. J'espérais que les personnes qui passaient par ici m'appréciait. J'étais une figure incontournable mais je pouvais peut être être déplaisant ? Voir Antipathique ? Je ne savais pas vraiment me juger moi même en fin de compte. 

Je guettais donc l'astucieux système de miroir à l'entrée attendant qu'un des élèves la passe pour que je puisse lui sauter dessus et pourquoi pas, lui soutirer de délicieuse friandise qui compléteraient parfaitement ce que Myria m'avait offert. Je sortais donc mon livre de recette, déjà bien remplit, et me replonger dans l'écriture, ne regardant plus le miroir le temps d'écrire une nouvelle recette. J'aurais sans doute entendu les portes non? 

Et puis, les personnes qui avaient besoin d'aide savaient que j'étais là pour les aider. Je me figeais en voyant la mine d'Amélia, elle semblait avoir de la peine à se retenir de faire quelque chose. Je me dressais d'un bond en la voyant m'adresser un signe.

-Amélia, qu'est ce que tu as ? Entre, viens.

J'attendait qu'elle entre pour fermer la porte dans son dos et lancer un sort de silence sur la porte, fermant hermétiquement et phoniquement mon bureau.

-Qu'est ce qui t’arrive ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1247
Date d'inscription : 06/04/2015
Multicomptes : APR - JEG
Caracteristique : Poursuiveuse
MessageSujet: Re: Help ! It hurts !    Lun 12 Oct - 19:23






C’était dur. Beaucoup trop dur pour son cerveau de réaliser la portée des mots de son meilleur ami. Ou ancien meilleur ami, elle ne savait pas trop comment elle devait le qualifier maintenant. Elle se rendait compte à présent, un peu tardivement sans doute, qu’elle l’avait planté là, finalement. Qu’elle était partie, le laissant au milieu de la salle commune, son amour dans une main et son coeur dans l’autre. Elle lui avait probablement fait beaucoup de mal. Mais elle ne pouvait pas revenir en arrière et elle ne se voyait pas aller le voir, là maintenant, pour le consoler. Elle ne pouvait plus le consoler. Il voulait plus que de l’amitié et elle était incapable de le lui offrir pour le moment. Oui, pour le moment parce que peut-être que plus tard... Mais non, il n’y aurait pas de plus tard. Quel plus tard ? Elle savait qu’elle ne pouvait entrainer personne avec elle, surtout pas Dany. Alors peut-être que de le laisser partir maintenant, ce n’était pas plus mal... Pour lui.

Alors sans savoir où aller, elle avait atterrit à la bibliothèque. Et elle avait directement été aux côtés d’Anthony. C’était bizarre en fait. Il lui avait demander plus, elle lui avait demander un peu de temps pour y penser et il avait fallut que Daniel vienne tout chambouler en lui avouant ses sentiments. Elle avait envie d’accepter la demande de son bibliothécaire préféré et elle aurait voulu en parler avec son meilleur ami. Mais comme tout cela n’était plus, elle allait se consoler dans les bras de son amant.

Quand elle était arrivée, il avait directement vu qu’une chose clochait et elle lui était infiniment reconnaissante d’avoir prit les devants en l’emmenant dans son bureau, rendant l’écoute de leur conversation impossible. Ce n’est que lorsqu’ils furent seuls et qu’il lui parla qu’elle ressentit le profond malaise qui l’habitait. Comment pouvait-elle lui dire ça ? Lui qui venait de lui demander plus, d’entamer une relation, comment lui dire que son meilleur ami, qu’elle avait embrassé devant lui au bal avant de lui précisé qu’ils n’étaient qu’amis, était en fait mordu d’elle ?

Prenant une grande inspiration, elle avait relevé les yeux vers lui pour lui répondre. Mais les mots refusèrent de sortirent. Comment pourrait-elle avouer ça ? Elle qui n’y croyait pas elle-même ! Et pourtant elle savait bien que tout ça ne pouvait qu’être vrai. Tout ça n’était pas une vaste blague. Et c’était ça le pire.

-Dany... Il... Il m’a...

Non. Ca ne voulait pas franchir ses lèvres. Et elle savait que dès le moment où ces mots sortiraient, ils deviendraient réels pour elle. Plongeant ses yeux dans ceux du bibliothécaire, elle franchit la distance qui la séparait pour venir se blottir contre lui, n'attendant même pas son avis. Elle le serra fort, tellement fort contre elle.  Mais ça n’éliminait en rien sa frustration.

-Daniel m’aime.

Et la simple évocation de ces mots faisaient papillonner ses yeux jusqu’à ce qu’une larme ne s’écrase sur sa joue. Puis une autre. Puis les autres. Elle s’était promis de ne pas pleurer et elle avait faillit à sa propre parole...


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1714
Date d'inscription : 21/06/2015
Multicomptes : EKLG - Raphael N. Andrews
Caracteristique : Gourmandise de la Confrérie. Bibliothécaire à Poudlard.
MessageSujet: Re: Help ! It hurts !    Lun 12 Oct - 19:51

Elle ne semblait pas bien, mais alors pas bien du tout, et elle m'inquiétait un peu, je ne l'avais jamais vu dans cet état, et c'était assez inquiétant, bien assez inquiétant pour me tirer de mes pensées morbide et me faire lever de ma chaise. Bien m'en prit car quelques secondes plus tard, elle venait contre moi, un regard larmoyant planté dans le mien. Elle semblait si peiné, si mal à l'aise qu'elle me tordit le cœur.

Est ce qu'elle avait perdu quelqu'un de sa famille ? Est ce que quelqu'un était mort ? Elle avait tuer quelqu'un ? Torturer ? Elle avait été enlevée ? Les pires hypothèses se succédaient dans ma tête. Si elle avait tuer quelqu'un je pourrais faire disparaître le corps, ce n'était pas un problème, voir lancer un Oubliette ou deux. J'avais l'habitude avec la confrérie. J'étais presque prêt à tout les scénarios quand j'entendis sa voix, étouffée par ma robe de sorcier.

Wait.. What ? Oh merde... La pauvre. Je passais ma main dans ses cheveux, la blottissant dans mes bras avec force. Elle m’étouffait un peu, mais je comprenait pourquoi. Son meilleur ami qui lui disait qu'il l'aimait. Et elle... Elle elle était perturbée, autant par moi que par tout ce qui se passait en ce moment dans sa vie. J'aurais du me sentir jaloux, après tout elle l'avait embrassée au bal, mais ce n'était qu'un jeu. Il devait avoir le cœur brisé autant qu'elle l'avait elle. C'était dévastateur pour un couple ça. Même un couple d'ami.

Je fermais un bref instant les yeux, serrant la jeune blonde contre moi avec douceur, la berçant un peu. Pour une qui ne voulait ni tendresse, ni amour, c'était pourtant ce qu'elle était venue chercher dans mes bras là, ce qu'elle désirait le plus au monde. Ce sentiment d'abandon, le cœur qui semble battre comme un posséder, le souffle court, la respiration qui saute de temps en temps, et cette incapacité de parler.

Je la connaissais très bien. Je la vivais, à chaque fois que je voyais Lisbeth avec un autre que moi. Mais là, ce devait être bien pire. Elle avait du s’aveugler à le considérer comme un homme qui ne voyait en elle qu'une amie, rien de plus. L'amour pouvait être aussi beau que dévastateur, surtout quand il sortait de derrière les fagot, créant plus de malheur que de bonheur, détruisant des vies entières. Je poussais un long soupir, avant de me reculer doucement et de fixer Amélia dans les yeux.

-Je suis là, et je le serais toujours. Mais je dois savoir une chose. Qu'attends tu de moi Amélia. Veux tu que je t'aide à te changer les idées ? Que je t'écoutes parler ? Veux tu sortir de Poudlard avec moi pour la journée ? Qu'on parle au calme autour d'une tasse de café chez Askja ? Ou qu'on reste dans ce bureau ? Qu'on aille dans ma chambre ? Tu veux courir ? Faire du Quidditch ?

Je lui tenais les mains, mon regard dans le sien. Il fallait qu'elle me réponde, et franchement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Help ! It hurts !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Help ! It hurts !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. I told you so
» Nuage d'Eden, If life was more sweet, we would never to admit something that hurts us|| 12 Jan.
» i loved you so much that it hurts so bad # DALIA - terminé
» (+) reality hurts you because you're sensitive.
» (M) DIEGO BARRUECO + i like the way it hurts.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
POUDLARD
 :: Le 3eme étage :: Bibliotheque
-