La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez
 

 Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3944
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeVen 19 Sep - 20:38

Ludovic avançait d'un pas léger sur le chemin familier qui conduisait à Pré-au-lard. Cela faisait une éternité qu'il n'y avait pas remis les pieds et c'était bien, avec quelques pièces du château, l'un des lieux qui lui avaient le plus manqués lors de ses voyages.

Il avait des dizaines de souvenirs sur ce chemin, presque un pour chaque jour qu'il avait passé à Poudlard. Comme quoi, même en séchant les cours on finit toujours par tomber dans une certaine routine. Il se souvenait de la première fois où il était passé par ici au lieu d'aller étudier avec ses professeurs désespérés, il lui avait fallu deux bonnes heures pour arriver tant il avait pris de précautions pour ne pas se faire repérer par d'éventuels surveillants. Il eut un léger sourire en y repensant. Désormais, c'était lui le prof et il n'arrivait à s'échapper de ses cours que quelques heures par week-end. Le destin comme quoi...

Les hautes maisons pointues aux toitures tordues l’entourèrent petit à petit. Il ralentit le pas, pour examiner tout à son aise les nouveautés à travers les fenêtres des boutiques. Il n'arrivait pas à effacer son sourire un peu niais à l'idée d'être là. Il savait bien que la situation du monde actuel ne prêtait pas du tout à sourire. Des nouvelles préoccupantes, des Mangemort en vadrouille... sans parler du fait qu'il allait devoir boucler le programme de l'année et qu'en général il détestait sourire comme un idiot en public. Mais bon, on a bien le droit d'être heureux de temps en temps.

Ludovic aurait bien aimé revoir Pré-au-lard sous la neige pour son retour. C'était à ces moments là que le petit bourg était le plus agréable, avec ses rues immaculées et ses nuages de buées près de chaque porte d'entrée. Tous les passants emmitouflés dans trois mètres d'épaisseur de pulls et de bonnets courant pour se mettre au chaud, les batailles de boules de neiges... Il était impatient de revenir en Décembre.

Pour l'instant, le climat était frais, le ciel dégagé, en bref tout le nécessaire pour une bonne promenade un samedi matin. Les rues terreuses et les façades noires pouvaient paraitre un peu sinistre, mais avec l'habitude c'était devenu le contraire.

Après un rapide petit tour, Ludovic se rendit aux Trois-balai. Oui je sais, ça fait un peu alcoolo du samedi de traverser tout un village pour foncer dans un pub sans se retourner, mais c'était une histoire sentimentale entre lui et cet endroit. Le refuge de tous ses après-midi d'étudiant, il était bien obligé de commencer par là.

Comme toujours, il y avait foule et une ambiance... bah de pub quoi. Ludovic faillit se faire percuter par deux élèves de septième année qui sortaient alors qu'il venait tout juste de passer la porte. Un frisson lui parcouru aussitôt la nuque à l'idée que l'un d'entre-eux ne se souvienne qu'il était professeur et aille raconter à tout le monde qu'ils l'avaient croisé aux Trois-balais. Ou pire, qu'ils l'invitent à boire un coup avec eux. Paranoïaque ? Réservé ? Et alors, ça vous pose un problème ?

Heureusement, les deux jeunes se contentèrent de s'excuser poliment, comme on le fait tous lorsqu'on est en train de rigoler avec quelqu'un, sans en avoir rien à faire.

Cet incident derrière lui, Ludovic se fraya un passage parmi les tables pour se trouver une place au comptoir. Il desserra un peu son col de chemise pour ne pas étouffer trop vite et jeta des coups d'oeil mi-inquiet un peu partout, à la recherche de quelqu'un.

___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2077
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeDim 21 Sep - 0:59


Elle traînait souvent à Pré-au-Lard ces derniers temps. Malgré le fait que, lors de la plupart de ses visites, elle passait son temps à flaner, elle n'était pas vraiment sans but. Grâce à ce genre de manoeuvre, elle avait déjà orchestré quelques brèves rencontres "par hasard" avec l'homme qu'elle convoitait. Elle n'était pas du genre à oublier un grief. Et si cet homme là, en particulier, ne lui avait rien fait, cela ne l'empêchait pas de représenter, pour elle, plus que sa simple personne. Il avait eu l'infortune d'être engagé pour remplacer l'homme qui l'avait fait renvoyer du Collège de Sorcellerie. Pour ce qu'elle avait fait, elle aurait du être envoyée en retenue, de nombreuses heures, certes. Mais elle n'avait blessé personne. Elle avait simplement été un danger pour la réputation de ceux qui n'avaient pas repoussé ses avances. Soit. Elle a hâte de mettre un peu de justice là dedans. Est-il vraiment nécessaire de préciser qu'elle a une drôle de façon d'appréhender la justice ?

Elle sourit. Il vient d'entrer aux Trois Balais. Aujourd'hui, elle ne sera pas venue pour rien. Elle se dirige vers l'établissement. Elle n'est pas une habituée, elle y est allée il y a quelques jours pour la soirée avec les professeurs de Poudlard. Elle a été un peu déçue qu'il ne soit pas présent mais cela lui avait permis de faire plus ample connaissance avec le personnel féminin de l'école. Et de retrouver Aidrian. Elle sourit et pousse la porte. Il y a du monde, des élèves, des sorciers, des visages plus familiers que d'autres et lui. Aujourd'hui, elle est blonde. Comme souvent. Pas trop provoquante mais pas négligée non plus, une jolie robe et pas trop de maquillage. Ses cheveux arrangés en un chignon sophistiqué. Elle remarque quelques regards mais ne s'attarde pas et va s'asseoir au bar. Il fait chaud. Elle est contente de ne pas avoir mis une tenue plus hivernale.

Elle s'assied et attend d'avoir l'attention du serveur. Elle jette un petit coup d'oeil sur sa gauche. Un autre plus appuyé. Un sourire timide se dessine sur ses lèvres.

« Excusez-moi. Cela fait plusieurs fois que je vous croise... Vous travaillez par ici ? »

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3944
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeDim 21 Sep - 12:22

Il ne fallut pas longtemps à Ludovic pour se perdre dans ses souvenirs. Enfin, plus qu'un souvenir une rêverie éveillée. Il avait connu un serveur aux Trois-balais avec lequel il s'était lié d'amitié. Chaque jour, c'était lui qui prenait sa commande et tous deux discutaient un long moment. L'homme aurait aimé le revoir, mais il ne semblait être nulle part.

— Regardez-moi ça ! se serait exclamé son ami au comptoir d'un ton ironique. Monsieur* Descremps est revenu parmi nous ! Que nous vaut cet honneur monseigneur ? Alors ? Enfin décidé à passer aux alcools forts ?

— Pourquoi ? Tu voudrais que je me farcisse l'estomac à l'absinthe ?

— Du moment que tu paye.

Ludovic eut un sourire devant ce dialogue imaginaire, cela faisait bien longtemps qu'on ne l'avait plus appelé monseigneur ou monsieur. C'était une autre époque. Il fut distrait par un inconnu venu prendre sa commande. Un homme large, à moitié chauve et au visage mesquin qui manquait visiblement de patience. Le service semblait s'être dégradé en un peu plus de quinze ans.

— Juste de l'eau, merci, répondit Ludo.

Il aurait bien entendu préféré un bieraubeurre, dorée et mousseuse, mais il ne pouvait pas, il fallait qu'il sauve son foie. Au moins l'eau serait-elle plus rafraichissante que la bière, ce qui ne lui aurait fait aucun mal dans cette salle étouffante.

Il ne fit pas tout de suite attention à la personne qui s'assit à côté de lui. C'était le droit de n'importe qui d'aller s'asseoir où il voulait et de toute façon il ne l'avait pas vu. Gardant les yeux rivés sur le plancher derrière le comptoir en attendant sa commande, il pianotait des doigts sur le rebord du bar. Il n'avait pas particulièrement l'esprit occupé, il attendait juste. Ce fut seulement lorsqu'elle parla qu'il daigna tourner la tête.

« Excusez-moi. Cela fait plusieurs fois que je vous croise... Vous travaillez par ici ? »

Il mit un peu de temps à répondre à la question, c'est en général ce que cela fait d'être soudainement interpelé par une beauté du sexe opposé. Il aurait pu chercher ses mots un long moment, lorsque le serveur vint lui poser son verre d'eau sur la table d'un geste brutal. Visiblement mécontent de ne pas pouvoir extorquer beaucoup de gallions à ce client.

— Euh, fini par bafouiller Ludovic. Oui, enfin plus ou moins. Je travail à Poudlard, je suis professeur.

En y regardant bien, c'était vrai que cette inconnue lui disait quelque chose. Il l'avait vu plusieurs fois ces derniers jours. Comme quoi le monde est petit, surtout sur une île comme l'Angleterre. Pourtant, il y avait quelque chose de dérangeant chez elle, il n'aurait pas su dire quoi, qui faisait qu'il n'arrivait pas tout à fait à la reconnaitre.

Il but une gorgée pour s'éclaircir la gorge et les idées. Il grimaça avant de tout recracher. L'eau avait un goût bizarre, comme récupérée dans un vieil évier bouché. Il fronça un sourcil en direction du serveur occupé à parler tout sourire avec un groupe d'étudiants.

"Compte pas sur moi pour te filer un pourboire" songea-t-il.


*en français dans le texte

___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2077
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeLun 22 Sep - 21:07



Son arrivée n'ayant pas semblé suffire à attirer l'attention, elle lance une petite phrase innocente pour débuter la conversation. Il semble un peu pensif et elle est contente que son intervention soit parvenue à lui faire tourner la tête. Au sens littéral, mais ce n'est déjà pas si mal. Seulement, il semble hésitant à lui répondre, s'y serait-elle mal prise ? Elle garde son petit sourire, même si il se fait lui aussi plus hésitant. Elle ne pense pas qu'elle aie dit ou fait quoi que ce soit qu'elle n'aurait pas du, elle en a fait si peu jusqu'à maintenant. Peut-être est-il seulement timide ? Elle l'espère. Elle prie aussi pour que sa rêverie ne soit pas à propos de quelqu'un d'autre. Elle sait d'expérience que son travail est bien compliqué dans ce genre de cas.

Un serveur jette presque le verre d'eau devant l'homme à ses côtés. Elle tente un petit geste de la main tant qu'il est là, mais il s'en va à nouveau. Elle laisse échapper un petit soupir. Décidément, elle préfére l'accueil charmant de Malcolm à cette brute mal lèchée. Enfin, ce n'est pas pour ça qu'elle a choisit l'endroit. Elle reporte son regard sur son voisin de tabouret qui commence à articuler une réponse. Professeur à Poudlard ? Ah bon ? Elle joue un peu l'étonnée, après tout, il aurait pu être balayeur chez Scribenpenne. Elle n'est pas supposée s'être renseignée à l'avance, l'avouer aurait été vraiment étrange, et puis elle imite bien la surprise, alors autant en profiter.

« Oh, professeur ? Ca doit être passio... »

Elle va enchaîner sur un petit compliment mais s'arrête de parler quand elle le voit recracher son eau. En train de s'étouffer ? Cette fois, elle est vraiment étonnée. La différence ? Une brève variation dans la couleur de ses yeux. Il faut dire qu'elle se maitrise plutôt bien mais cette série d'étouffement lui fait bizarre. Serait-elle maudite ? Entre lui et Jorgen l'autre jour qui avait manqué de se coincer un bonbon dans la gorge... Au moins, cette fois elle sait qu'elle n'y est pour rien et qu'elle ne lui a pas fait peur.

« Vous allez bien ? »

Le ton de sa voix est inquiet bien qu'avec un peu d'observation, il n'a pas l'air en danger, juste vaguement dégouté. Elle jette un regard en coin au serveur. Qu'est-ce qu'il a bien pu mettre dans son verre ? Finalement, elle est plutôt contente de ne pas être parvenue à attirer l'attention du barman. Ou serait-il la victime d'une blague commise par l'un des nombreux élèves présent dans le bar ? D'ailleurs, elle reconnait vaguement quelques têtes, suite à des vagabondages clandestins dans le parc de l'école. Dans ce genre de cas, elle prend soin de ne pas utiliser son visage à elle, pour ne pas qu'on puisse la poursuivre ou lui envoyer une amende. Ou simplement risquer d'être reconnue.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3944
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeLun 22 Sep - 21:41

Ludovic allait reprendre sa contemplation du plancher. Il aurait peut-être mieux fait de repartir, aller dans une autre boutique pour passer un samedi un peu plus agréable et constructif, mais sa voisine lui parla de nouveau. Il tourna la tête une fois de plus, mais sans vraiment la regarder.

— Hum ? Oui ça va ne vous en faites pas.

Bien que pas particulièrement salit, il scruta les alentours à la recherche de quelque chose pour s'essuyer ou même de cacahuètes, c'était bon les cacahuètes, mais cela semblait être devenu aussi rare que les licornes.

— Vous n'auriez pas un mouchoir ? demanda-t-il à l'inconnue.

Sans faire attention à sa réponse, il s'arrêta une seconde sur son visage, sourcils froncés, encore perplexe. Décidément ça ne passait pas. Il avait dut rêver...

Il se pencha un tout petit peu vers elle pour scruter ses yeux plus en détail. Il aurait juré qu'il y avait quelque chose de différent depuis quelques secondes. C'était peut-être la lumière, c'était forcément ça. Il allait boire une nouvelle gorgée d'eau, mais se souvint que ce n'était pas tout à fait une bonne idée. Il laissa son verre de côté et se tourna complétement vers la jeune femme.

— Excusez-moi, ça ne me ressemble pas de dévisager les gens comme ça, mais j'ai l'impression... je sais que je vous connais, mais j'ai l'impression qu'il y a...
fit-il en désignant le visage délicat.

Comment tourner cette phrase sans avoir l'air complétement dérangé ou impoli ? Heureusement pour lui, Ludo eut soudain une illumination.

— Je sais ! Vous étiez brune la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2077
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeMar 23 Sep - 14:23

Un mouchoir ? Elle en a quelques uns... Dans son armoire, à l'appartement. Pas que ce soit un problème quand on est sorcier. Le tout est de savoir où on les a rangés précisément. Elle sort sa baguette magique et conjure un petit carré de toile blanche qui apparaît sagement dans sa main. Elle lui tend l'objet tant convoité avec un sourire mais il ne semble pas y faire particulièrement attention. A-t-elle quelque chose sur le nez ? Elle commence à vraiment se poser la question. Le fait qu'il s'approche pour la fixer ne fait qu'accentuer cette impression. Serait-il plus observateur qu'elle ne le pensait ? Au moins, elle avait attiré son attention. Vu de l'extérieur, elle doit avoir l'air fine avec son mouchoir en main et cet homme qui fronce les sourcils sur un détail peut-être imaginaire. Elle n'ose rien dire, tant ce qu'il se passe lui semble étrange. Elle l'écoute babiller des excuses et comprend ce qu'il ne va pas avant qu'il ne parvienne à le formuler. Elle se mordille la lèvre pour le laisser terminer sa phrase. Brune ? Hm. C'était sans doute un jour pluvieux.

« Oui, c'est... C'est bien possible. J'essaye de rester dans des couleurs communes mais, selon les jours, certaines teintes sont plus faciles à tenir que d'autres. »

Elle a l'habitude de ne pas trop le montrer, même si ces derniers temps elle s'est permise une ou deux fantaisies dans ce village uniquement sorcier. Enfin, rien qui n'aurait pu être obtenu avec une coloration enchantée. Elle finit par poser le morceau de tissu sur le comptoir. Elle ne sait plus trop à quoi il est supposé servir.

« Désolée, ça doit être bizarre. Voir un peu effrayant. »

Elle dit ça en connaissance de cause, elle a passée presque toute son enfance calfeutrée chez elle, rideaux tirés, pour ne pas que les voisins se rendent compte de quoique ce soit. Même sa mère avait toujours un mouvement de recul quand elle se laissait emporter et que sa tignasse devenait vert pomme ou bleu foncé. Elle ne sait pas trop quoi dire d'autre et fixe le comptoir en espérant que le serveur, si mal léché soit-il, arrive maintenant pour lui demander ce qu'elle veut boire. Malheureusement, il ne semble même pas avoir de conscience professionnelle. Tant pis. Son regard tombe sur le pauvre petit carré blanc, abandonné. Elle repose ses yeux sur l'homme à ses côtés.

« Vous aviez demandé un mouchoir ? »

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3944
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeMar 23 Sep - 21:31

Ludovic s'écarta aussitôt, sans même attendre la fin de la réponse, et leva son verre, satisfait d'avoir percé le mystère. Il s'arrêta une fois de plus juste avant d'y boire une gorgée et jeta un regard sceptique au récipient. Décidément, il était insortable aujourd'hui. Il regarda à droite à gauche et jeta discrètement l'eau saumâtre par dessus le comptoir. Au moins, ça enlèverait un peu de la graisse incrustée sur le sol.

« Désolée, ça doit être bizarre. Voir un peu effrayant. » Reprit sa voisine.

Et voilà, à peine partit et le sentiment de perplexité revenait déjà. Les colorations magiques existaient depuis longtemps et il n'était si vieux que ça tout de même. Pourquoi aurait-il été effrayé ? Cette femme était vraiment curieuse, elle l'intriguait de plus en plus..

— Effrayant ? s'étonna-t-il. Pourquoi ? C'est juste une couleur.

Elle semblait mal à l'aise, comme s'il avait dit quelque chose qui l'avait blessé. C'était sans doute la façon qu'il avait eut de la regarder qui l'avait mise dans cet état, il aurait du faire plus attention. Un vrai manche.

« Vous aviez demandé un mouchoir ? »

— Oh oui excusez-moi, dit-il pour tout ce qu'il aurait pu faire sans y avoir pensé. Laissez tomber, ce n'est pas grave. Je... il eut un léger rire pour lui-même. Je me comporte comme un imbécile désolé. Vous acceptez que je vous paye un verre pour me faire pardonner ?

Sans attendre l'autorisation, il tourna la tête. Le serveur était occupé à essuyer des chopes et au temps qu'il y prenait, il ne les aurait pas remarqué avant deux bonnes heures. Ludovic sortit sa baguette pour remplir son verre d'une eau un peu plus potable puisée tout droit d'une certaine source de sa connaissance. Puis il fouilla dans ses poches. Il y trouva de la monnaie et un bout de crayon. Il posa ce dernier sur la table, rangea le reste, vérifia qu'on ne le regardait pas, et lança le crayon sur le serveur. A peine l'objet avait-il heurté le crâne chauve que Ludovic buvait une gorgée d'eau d'un air nonchalant.

L'homme ramassa le projectile et approcha d'eux d'un pas lourd, se dressant comme une montagne au-dessus du maigrichon professeur.

— C'est à vous ?

Ludovic eut un air étonné.

— Ah non, mais je veux bien le prendre si ça vous encombre. Il récupéra son crayon et tourna la tête vers la jeune femme. Tiens j'y pense, vous ne vouliez pas boire quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2077
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeLun 20 Oct - 19:40

Juste une couleur ? Elle leva un sourcil étonné. Vu l'intensité avec laquelle il l'avait fixée, elle avait pensé qu'il avait compris. Visiblement pas. Elle sourit, un peu soulagée. Elle préférait que personne ne soit au courant, pour que personne ne puisse avoir peur d'elle. C'était pour cette raison qu'elle avait passé son enfance avec un bonnet ou les rideaux de la maison tirés. Essayant de ne pas s'attarder là dessus, elle lui proposa le mouchoir qu'elle tenait en main depuis tout à l'heure. Il n'avait plus l'air d'en avoir besoin et s'en excusa. Ce n'était pas si grave, un coup de baguette et le mouchoir retourna à l'appartement. son attention revint sur l'homme en face d'elle et sourit à sa proposition. Un verre, pourquoi pas. Elle était dans un bar après tout.

« Avec plaisir, je dois avouer que j'étais un peu venue pour ça. » Se rendant compte du message que cela pouvait faire passer, elle poursuivit : « Enfin, pour en boire un, pas forcément pour me le faire offrir. »

Elle se demandait tout de même comment il allait faire pour attirer l'attention du serveur mal élevé. Elle le regarda, perplexe, remplir son verre d'eau lui même puis fouiller ses poches avant de sélectionner un bout de crayon. Ne voyant pas vraiment où il voulait en venir, elle se décida à attendre. Elle s'empressa de regarder ailleurs quand elle remarqua qu'il comptait le lancer sur le barman, histoire de ne pas se faire repérer par le grand chauve. En tout cas, la technique fut efficace, il s'approchait. Lisbeth avait sa baguette bien en main, au cas où cela dégénérerait. Son compagnon était malin et retourna habilement la situation en quelques mots bien placés.

« Une Bièraubeurre, ça serait parfait. » demanda-t-elle avec un sourire.

Cela faisait longtempsqu'elle n'avait plus opté pour quelque chose de si léger. Elle attendit que le grand homme s'éloigne un peu avant de se pencher vers le professeur et lui dire à voix basse. Non, ce n'était pas uniquement pour se rapprocher de lui. Mais elle aurait volontiers avoué qu'il s'agissait d'un bon prétexte.

« Lancer des crayons sur les gens, c'est une habitude chez vous ? Ou c'est juste parce que je suis là ? »

Il fallait dire qu'elle se posait vraiment la question. Adoptait-il le même comportement avec ses élèves ? La scène qu'elle imaginait aurait plutôt prété à rire. Et puis, elle se demandait si elle ne le rendait pas un peu nerveux. Ce qui n'aurait pas été mal, surtout vu ses intentions, mais le comportement un peu brouillon du professeur l'empêchait d'être sûre de l'effet qu'elle lui faisait ou pas. Et elle n'appréciait pas de ne pas savoir.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3944
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeLun 20 Oct - 23:23

Ludovic savoura une nouvelle gorgée d'eau fraiche tandis que le serveur s'éloignait pour préparer la commande. Ah, c'était quand même autre chose qu'un jus de tout-à-l'égout. Il en avait presque mal aux dents tant elle était gelée. Il posa son verre et tourna la tête vers sa voisine lorsqu'elle lui chuchota quelques mots. Un sourire narquois et un regard assortis apparurent sur son visage.

— Un peu des deux, répondit-il sur le même ton. C'est utile les crayons quand on oublie sa balle de criquet dans une autre veste.

Il vida son verre et le remplit de nouveau. Le serveur vint déposer une pinte de bière dorée devant la jeune femme, prenant soin de la frapper assez fort contre le comptoir pour en renverser un peu en direction du professeur. Ludo eut un mouvement de recul, plus de peur que de mal, l'éclaboussure se contenta de tâcher le bois usé, il ne pourrait plus s'y appuyer.

— Pff, soupira-t-il. Cet endroit à bien changé depuis la dernière fois où j'y ai mis les pieds. Je suis sûr qu'en comparaison la Tête de Sanglier doit avoir meilleure tête maintenant.

Il jeta un coup d'oeil à la Bièraubeurre de la jeune femme. Sa couleur semblable aux blés, ses bulles légères, sa mousse délicate... Pas de quoi vous chromer l'estomac, mais cela suffisait à réveiller quelques souvenirs au français. Il regarda la boisson, un instant envieux et vida son deuxième verre d'eau cul sec pour se faire passer cette mauvaise idée. En même temps, qu'elle idée de venir dans un bar. Il aurait dut s'en douter.

— Vous vivez dans le coin ou vous êtes de passage ? demanda-t-il pour lancer la conversation comme n'importe quel être humain normal.

Il s'attendait forcément à ce qu'elle vive dans les maisons voisines, ce n'était pas comme si Pré-au-lard était l'attraction phare d'Angleterre pour qui que ce soit en dehors des élèves de Poudlard. Qui aurait-eut l'idée de venir faire du tourisme dans les environs ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2077
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeMer 22 Oct - 14:24

Sa réplique fut si incongrue qu'elle laissa échapper un petit rire avant de s'éloigner un peu pour se redresser sur son tabouret. Juste à temps pour éviter une éclaboussure venue de sa bière posée violemment sur le comptoir. En regardant, un peu rancunière, le barman s'éloigner, elle se demanda comment il avait fait pour obtenir sa place. Il n'avait manifestement ni professionnalisme ni gentillesse. Et il n'avait sans doute pas été pris pour son joli minois. Elle doutait qu'il fut terriblement talentueux, pour mélanger des cocktails ou même pour faire la vaisselle. Soit. Heureusement qu'elle était en bonne compagnie. Elle vérifia qu'il n'avait pas non plus été éclaboussé, ç'aurait été dommage qu'il s'en aille se changer alors que la conversation commençait à s'installer. Il avait l'air nostalgique.

« L'endroit a changé mais il n'est sans doute pas le seul. Depuis combien de temps n'êtes vous plus venu ? »

Elle s'empara de sa boisson et porta la choppe à ses lèvres pour en profiter tant qu'elle n'était pas plate. Elle remarqua le regard un peu... envieux, qu'il avait pour son verre et se demanda ce qui le retenait d'en prendre une lui-même. Mais elle garda sa question pour plus tard, étant donné qu'il venait de lui en poser une. Elle reposa la bière sur le comptoir avant de répondre, histoire d'éviter les accidents éventuels.

« J'habite à Londres mais je suis souvent dans les environs. » Elle tourna la tête pour regarder par la fenêtre, les petits toits aux formes improbables et les vitrines enchantées. « Pas de hibou dans mon appartement alors mon courrier arrive au bureau de poste un peu plus loin. »

C'était vrai et elle trouvait que c'était une excellente raison d'être souvent présente au village. "Venir s'approvisionner en philtres d'amour", ce n'était pas exactement légal. Et pas vraiment la façon dont elle avait envie qu'il la voit. Alors elle allait s'en tenir à la poste. Et elle en profita pour satisfaire sa curiosité. En désignant d'un petit geste son verre, elle demanda :

« Vous n'en voulez pas une aussi ? Ne le prenez pas mal mais c'est étrange de voir quelqu'un dans un bar avec un verre d'eau. »

Il avait peut-être un cours après et voulait être en pleine possession de ses moyens ? Alors pourquoi venir dans un bar ? Oui, cette simple question était le sommet de l'iceberg pour des tonnes de questions subsidiaires qu'elle ne pouvait empêcher de voler dans sa tête. Au moins, elle restait très calme pour le moment. Elle n'avait même pas encore pensé à ce à quoi il ressemblerait sans ses... Trop tard. Elle sourit un peu et se mordille brièvement la lèvre avant de s'insulter mentalement pour arrêter. Il ne fallait pas qu'elle prenne ce tic de Luka. Elle avait déjà assez de mal comme ça à contrôler son corps qui avait envie d'être multicolores et de toutes les formes en même temps.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3944
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeMer 22 Oct - 16:13

Ludovic secoua la tête, réalisant enfin qu'il avait un regard un peu trop insistant sur la bière de sa voisine. Il fixa le plancher devant lui et fit rapidement un peu de calcul mental pour essayer de répondre à la question de la jeune femme de la façon la plus convenable possible.

— Hum... dix-sept ans environs... Oui, je ne suis pas revenu depuis dix-sept ans. Ou dix-huit, tout est relatif.

Il aurait pensé que cela ferait d'avantage d'années qu'il n'avait pas vu les bicoques tordues, les tours du château et les épais sous-bois de la forêt interdite, dix-sept lui semblait un chiffre bien maigre en comparaison de ce qu'il avait fait. Tout semblait s'être passé si vite dans sa vie, il avait dut perdre la notion du temps. Il tourna de nouveau la tête vers la jeune femme lorsqu'elle lui parla, mais ne fit pas de commentaires. Il n'en avait aucun pour l'instant et on ne sait jamais vraiment lorsqu'une personne à finit de parler, surtout une femme, il n'aurait pas fallut se risquer à l'interrompre. A la réflexion, il aurait peut-être mieux fait de ne pas prendre cette précaution.

— J'essaye d'arrêter depuis quelques temps,
répondit-il simplement. Je voulais juste faire un petit tour pour voir les changements et comme il faut consommer pour pouvoir s'asseoir...

Il la vit soudain se mordre la lèvre avec un air moqueur. Un soupçon de méfiance lui traversa l'esprit, tandis qu'il essayait de comprendre ce qu'elle pouvait bien trouver de drôle. Il essaya de chasser cette désagréable impression qui lui trottait dans les méninges et leva un sourcil interrogateur.

— Quoi ? J'ai une tâche quelque part ? s'enquit-il.

Il eut un sourire pour ne pas avoir l'air gêné et essaya de changer de sujet. Il y en avait des tas. La météo, le boulot, le logement, la magie... de quoi tenir tout un après-midi avec un peu de chance. En choisir un parmi tous ceux-là pouvait être un vrai casse-tête, aussi choisit-il la facilité.

— Je m'appelle Ludovic... Descremps. Ludovic Descremps, mais Ludovic ça suffit bien, Descremps j'aime pas trop. Hum. Et vous ?

Il n'arriverait jamais à se présenter normalement, il ne comprenait pas pourquoi il avait toujours l'impression de devoir en faire autant. Ce n'était pourtant pas si compliqué de donner un nom et un prénom, pour lui si apparemment.

___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2077
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeMer 22 Oct - 18:25

Elle se serait bien excusée de sa question, un peu déplacée peut-être, ou aurait pu lui faire part de ses regrets de ne pas avoir pris autre chose de moins... tentant dans de telles circonstances, mais elle était perdue dans ses rêveries. Qui se terminèrent lorsqu'il lui fit comprendre qu'elle avait peut-être passé un peu trop de temps à le fixer. Même l'expression de perplexité lui allait bien.

« Oh non, pas du tout. Vous êtres très bien, je vous l'assure. »

Pour appuyer son propos, elle posa la main sur son bras. Il avait beau être un peu étrange, surtout dans son comportement, elle le trouvait intéressant et, surtout, charmant. Et elle aimait bien trouver des prétextes pour toucher les gens qui lui plaisaient. Il souriait même si il ne semblait pas parfaitement à l'aise. D'ailleurs, il se présenta par petits bouts, se répétant et butant sur son propre nom. Au moins, il l'avait dit tant de fois qu'elle était presque certaine de ne pas l'oublier.

« Lisbeth Richards. » Un petit sourire charmeur pour accompagner sa présentation. Parce qu'elle s'était déjà retenue longtemps et que ça commençait à la démanger. « Enchantée de faire votre connaissance, Ludovic. »

Bien décidée à lancer la conversation, elle reprit en faisant référence à la réponse qu'il lui avait donnée un peu plus tôt. Elle espérait que parler de son métier lui donnerait envie de s'exprimer et peut-être le mettrait un peu plus à l'aise.

« Si vous n'êtes pas revenu depuis dix-sept ans... ou dix-huit, j'en déduis que vous n'êtes professeur que depuis cette année ? »

En lui posant la question, elle reprit sa bière en main, décidée à ne pas l'abandonner, surtout pour ne pas tenter l'homme en face d'elle si il tentait d'arrêter, quelle que soit l'histoire derrière cette déclaration un peu mystérieuse. Deux bonnes gorgées et voilà sa choppe bien entamée. Le goût, étrange mais plaisant, entre l'amer et le sucré, la texture un peu crémeuse, lui rappelait toujours de bons souvenirs. Des soirées passées dans les bars sorciers, rentrant avec de parfaits inconnus, parfois bien trop vieux pour elle. Ah, la jeunesse. L'homme qui l'intéressait à présent devait avoir à peu près son âge. Elle s'assagissait peut-être. Puis elle repensa à Luka, à Kennedy, à Eden qui devait avoir des centaines d'années, à Skylar et à Nathanaël qui était une mauvaise idée pour bien d'autres raisons que l'âge. Non, ça allait encore, elle gardait bien le même genre de tempérament. Pas de soucis de ce côté là.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3944
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeMer 22 Oct - 21:25

Il rendit son sourire à sa voisine, bon, c'était juste un sourire ordinaire sans grand chose de plus, mais ça n'était déjà pas un sourire intimidé. En même temps, pourquoi aurait-il été intimidé ? Les compliments ça fait toujours plaisir et tout le monde aime rencontrer quelqu'un. Surtout quand cette personne est si... sympa. Il but encore un peu en l'écoutant et prit le temps de finir sa gorgée avant de répondre.

— C'est ça. Première année. C'est pas faute d'avoir essayer de m'engager plus tôt, mais je ne me voyais pas trop faire la leçon à des élèves. C'est pas mon style. Enfin, j'imagine que ça va devoir le devenir assez vite.

Il fit une pause, l'esprit partit une nouvelle fois à la dérive avant qu'il ait put s'en rendre compte. Il le rattrapa bien vite et le ramena à la conversation, ce n'était pas le genre d'endroit pour se laisser divaguer.

— C'est mon ancien prof de Sortilège qui serait surpris. Si on lui avait dit que je ferais son métier un jour, je pense qu'il aurait bien rit. Il pourra vraiment dire "on aura tout vu" maintenant. Je ne sais pas si vous l'avez connu, c'était un type assez... strict et barbant.

Il ne se souvenait plus du nom sur le moment, cela faisait très longtemps qu'il n'y avait pas repensé et il l'avait si souvent appelé par son sobriquet qu'il avait bien du mal à se rappeler d'autre chose. Il ne chercha pas longtemps, ce n'était pas si important. Tourné vers elle, Ludovic adressa un sourire en coin à sa voisine.

— Enfin je pense que vous n'avez pas dut avoir les profs d'un vieux crouton comme moi.

Petite pause, sans rêverie cette fois, juste le temps de finir son verre et de le laisser vide pour une fois.

— Mais je parle, je parle... et vous alors ? Que faites-vous dans la vie ?

___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2077
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeJeu 23 Oct - 19:18

C'est vrai qu'elle l'imaginait difficilement rentrer dans le moule classique du professeur. Lancer des objets pour attirer l'attention, c'était plutôt le genre de choses qu'un élève ferait. Un mauvais élève. Enfin, elle, ça ne la dérangeait pas, elle avait toujours été plutôt dans ce camp-là. Un petit silence s'installa. Elle n'avait pas vraiment de conseils à donner sur la bonne façon de donner cours. Elle reprit une gorgée de sa bièraubeurre, tentant de trouver une question à lui poser. Oh, bien sûr, elle avait des centaines de questions qui lui venaient à l'esprit, mais mieux valait réfléchir avant d'ouvrir la bouche si elle ne voulait pas se retrouver en train de lui demander des choses parfaitement indécentes. A son grand soulagement, ce fut lui qui recommença la conversation. Elle sourit, amèrement, à la mention du professeur de sortilège. Strict et barbant. C'était bien résumé.

« Ça va, vous êtes plutôt bien conservé. » C'était la deuxième fois qu'elle lui faisait un compliment. Un peu moins subtil cette fois-ci mais elle n'était pas certaine qu'il saisissait le message. « Sinon, malgré mon jeune âge, j'ai eu le plaisir d'avoir cours avec lui, même si ce n'est pas un de mes meilleurs souvenirs. »

C'était le moins qu'elle puisse dire étant donné que ce rabat-joie lui avait collé une dizaine d'heure de retenue lorsqu'il s'était aperçu qu'elle n'avait pas écrit son devoir avant de la faire renvoyer quand elle avait tenté de le séduire pour faire tomber sa punition. Elle chassa cette pensée et tenta de détourner un peu la conversation.

« Vous auriez peut-être mieux fait de continuer à parler, je crains de ne pas avoir grand chose d'intéressant à dire. » Lui expliquer qu'elle n'avait pas de carrière, parce qu'elle n'était sortie de Sainte-Mangouste qu'il y a cinq ans, l'aurait sans doute fait fuir en courant. Avec un sourire, elle continua : « Je vais faire un effort tout de même. Alors... Ces derniers temps, je m'essaye à la photographie. J'ai un ami assez sympathique pour m'en acheter quelques une de temps en temps. »

Hm. Oui. Des photos avec des gens dans des positions compromettantes mais elle n'osait pas s'approcher plus que ça de la vérité. Elle but encore un peu, le liquide blond diminuant de plus en plus dans son verre.

« Sinon, j'ai été joueuse de Quidditch fut un temps et j'aimerai bien m'y remettre mais vous savez comment ça va... Dans le milieu sportif, on est vite considéré comme trop vieux. »

Un petit soupir. Bon, elle doutait que les Flèches d'Appleby ne la reprennent mais elle aurait pu jouer ailleurs. Elle pourrait toujours se faire passer pour plus jeune avec un peu de métamorphose. Hm. Idée à retenir. Elle leva le coude une dernière fois, pour terminer sa choppe. Elle tendit le bras pour attraper un morceau de papier cartonné avec les différentes consommations disponibles. Ses yeux voyagent brièvement sur la carte avant de retourner sur Ludovic.

« Bon. Ce n'est sans doute pas meilleur pour moi que pour vous. Que diriez-vous d'un thé pour continuer ? »

Elle n'allait pas le torturer si il essayait d'arrêter de boire. Surtout pour leur première rencontre. Et puis, elle se retrouverait sans doute devant un verre de whisky ce soir à l'appartement. Elle pouvait bien passer pour cette fois.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3944
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeVen 24 Oct - 21:55

Ludovic eut un sourire en entendant la remarque de Lisbeth et hocha la tête lorsqu'elle dit avoir d'assez mauvais souvenir du fameux professeur de Sortilèges. Il aurait put dire la même chose vu le nombre incalculable de punitions qu'il lui avait donné, mais il s'était tellement amusé à le faire tourner en bourrique ou faire dégénérer ses heures de retenue qu'il ne gardait de cette période que des bons moments. Après tout, c'était grâce à cet homme là s'il avait rencontré l'un de ses plus grands amis. Au final, il avait fait la paix avec lui.

— Je pense qu'il n'a pas laissé beaucoup de bons souvenirs à qui que ce soit, mais j'imagine qu'à sa façon c'était quand même un bon prof.

Ludovic écouta sa voisine parler un peu d'elle. Malgré ce qu'elle avait dit, il trouva qu'elle avait fait bien plus de choses qu'il ne se serait permis de lui en dévoiler. Cela lui semblait presque surprenant de rencontrer une personne ayant eut une vie aussi normale.

— La photographie j'aime bien, on peut faire de belles choses avec un appareil photo. Je fais du dessin pour ma part, rien d'extraordinaire. Je suis sûr que je payerais les gens qu'ils ne m'en prendraient pas un seul, vous devez être douée.

Il se trouvait un peu idiot de dire cela, il avait l'impression d'être un gamin, mais c'était toujours pareil dès qu'il commençait à parler d'art. Il essaya de se rattraper avec la suite.

— J'ai une amie qui était une grande fan de Quidditch,dit-il. Elle doit l'être encore d'ailleurs. Peut-être qu'elle connaissait votre équipe. Pour ma part ça n'a jamais été le grand amour, mais je reconnais qu'un bon match en professionnel ça ne manque pas de classe.

La jeune femme s'étira soudain pour prendre la carte. Sans le vouloir, les yeux de Ludovic s'attardèrent sur la forme de son dos alors qu'elle se penchait. Très élégante.

— Vous êtiez à quel poste ? demanda-t-il un peu distrait.

Elle lui proposa de prendre un thé. Ce n'était pas une mauvaise idée, bien que ce ne soit pas du tout sa boisson préféré. Il fit comme si de rien n'était, pour une fois, cela n'allait pas le tuer et il pensait avoir assez ennuyé sa voisine avec ses mauvaises manies d'éternel insatisfait.

— Un thé ? Pourquoi pas. Je vous laisse choisir, fit-il avec un sourire.

___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2077
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeSam 25 Oct - 18:09

Elle était contente si cela lui plaisait. Alors qu'elle n'avait dit ça que pour justifier un peu le fait qu'elle n'avait pas d'emploi, autre que celui de Luxure, qu'elle avait obtenu en abattant son Maître... Soit. Si elle lui racontait tout cela, il serait sans doute parti en courant et en hurlant. Elle se demandait si il pourrait la dessiner un jour ? Son ego supportait bien ce genre de choses.

« Maintenant que vous m'en avez parlé, je suis curieuse. Vous pensez que j'aurais un jour l'occasion de juger par moi même ? »

Une façon discrète, peut-être, de sous entendre qu'elle aimerait bien le voir à nouveau. Maintenant que sa bière était finie, il fallait qu'elle poursuive avec autre chose. Seulement, elle n'était pas certaine de quoi prendre. Quelque chose sans alcool, elle ne voulait pas le mettre mal à l'aise, même si elle n'allait pas le faire à chaque fois. Il lui demanda à quel poste elle avait joué et elle leva les yeux de la carte pour adresser un sourire à Ludovic.

« Batteuse, pour les Flèches d'Appleby. Même si le bleu ciel ne m'allait pas vraiment. »

Il était d'accord avec le thé. Fantastique. Seulement, elle aurait espéré qu'il lui dise lequel prendre étant donné qu'elle s'y connaissait bien mieux en choses qui font un peu tourner la tête qu'en paquets de feuilles séchées. Elle regarda un moment la carte d'un air absent, ne parvenant pas à savoir à quoi correspondait les intitulés exactement. Elle décida d'une sorte aux hasard et leva la tête pour chercher l'homme qui allait lui amener sa boisson. Elle eut beau agiter la main, il était encore à regarder ailleurs. Elle porta ses doigts à sa bouche pour siffler un coup, bref mais sonore. Elle sourit en réalisant que ça avait marché. Il s'approchait de nouveau, l'air toujours aussi patibulaire.

« Deux thés aux fruits rouges, s'il vous plaît. »
lui commanda-t-elle avec un sourire et peut être un peu de mépris.

Elle ne supportait pas les gens qui semblait faire exprès d'être désagréable. A part les videurs, qui avait une bonne raison de l'être. Enfin. Elle avait bien meilleure compagnie à ses côtés. Elle se tourna vers lui pour continuer la conversation.

« Et vous, avant d'enseigner, comment passiez-vous vos journées ? »

Parce qu'à l'entendre, il était sortit de nulle part. C'était Poudlard tout de même, les professeurs étaient supposés avoir un minimum de qualifications. Rapidement, arrivèrent deux verres d'eau chaude qui commençait lentement à se teinter de rouge. Elle touilla dans sa tasse, ne sachant pas trop combien de temps il fallait attendre avant de boire. Elle se mit à rire, plus elle attendait pour dire la vérité, plus la situation serait absurde.

« C'est tellement stupide. Je n'y connais rien en tisane et je n'en ai plus bu depuis que j'avais quinze ans. » En cours de Divination. Parce que c'était la marche à suivre et qu'elle n'avait pas le choix. « Maintenant j'ai ce pot d'eau chaude devant moi et je vous ai imposé un parfum parfaitement au hasard. J'espère que vous aimez bien ça, parce que sinon, c'est vraiment ridicule. »

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3944
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeLun 27 Oct - 4:56

Ludovic regarda ailleurs, l'air gêné lorsque Lisbeth lui demanda si elle pouvait voir ses "oeuvres".

— C'est qu'il y a longtemps que je n'ai pas pratiqué, fit-il avant de tourner la tête vers elle, mais au fond pourquoi pas. Peut-être.

Il lança un sifflement d'admiration en apprenant l'ancien poste de la joueuse de Quidditch. Il ne l'aurait pas imaginé batteuse, il ne s'y connaissait pas, mais il lui donnait d'avantage la carrure d'une poursuiveuse ou d'une attrapeuse. Une personne de caractère donc, n'ayant pas peur de mouiller sa chemise, intéressant. Il l'étudia une seconde tandis qu'elle passait commande. Il la trouvait intrigante, cette sensation curieuse que quelque chose ne collait pas, cette vie apparemment tranquille, cela sortait tellement de son quotidien récent qu'il en était un peu troublé. Il trouverait peut-être bien la tranquillité qu'il recherchait. Il eut l'air légèrement surpris lorsqu'elle lui demanda ce qu'il faisait avant l'enseignement. Il redressa la tête, l'ayant appuyée sur sa main sans s'en rendre compte, et tourna la tête vers le comptoir pour répondre.

— Oh euh... assistant. D'une sorte de savant fou passionné de créatures polaires. Il m'envoyait faire ses observations de terrain et m'a mis dans certains de ses articles, j'aimais assez. C'est sans doute grâce à lui que je suis là. Enfin, grâce, à cause...

Ludovic aurait bien aimé développé, mais il ne savait pas très bien par où commencer et craignait de perdre sa voisine avec des détails techniques. Parler d'observations scientifiques n'était pas souvent le sujet phare des conversations. Heureusement, la commande arriva et il eut droit à une petite période de répits. Il regarda le thé infuser et en aspira discrètement l'odeur. Cela sentait les fruits rouges, il n'avait jamais goûté, avec un peu de chance, celui-ci lui plairait peut-être. Il s’apprêtait à tester lorsque la jeune femme avoua ne rien connaitre des thé.

— Ne vous en faites pas, répondit-il avec un sourire. Je ne sais absolument pas faire la différence entre toutes ces plantes vertes, je ne vous jugerais pas, je n'aurais pas fait mieux.

Il goûta la boisson du bout des lèvres et fit une légère grimace par pure taquinerie. Ce n'était pas mauvais, mais c'était toujours le même problème, l'eau parfumée il n'avait jamais compris le système.

— Ah oui... c'est intéressant, fit-il avec un sourire tordu avant de reposer sa tasse. Non, sérieusement c'est pas mal, je pense que vous avez eut de la chance.

Il laissa passer quelques secondes de silence avant de reprendre.

— Donc... que fait-on ? On essaye toutes les boissons en vente jusqu'à trouver celle qui nous convient à tous les deux ? Je vous préviens j'ai des fonds un peu limités pour ce genre d'activité.

___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2077
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeJeu 30 Oct - 1:49

Son ego apprécia assez le sifflement admiratif qui s’échappa de des lèvres du professeur. Elle lui sourit. Oui, elle n'en avait pas forcément l'air comme ça mais elle savait manier une batte avec beaucoup d'habilité. Et lui assistant dans le grand nord ? Étonnant mais intéressant. Elle fut assez rassurée qu'il n'y connaisse rien lui même. Bien que du coup, ils étaient deux à avoir devant eux une boisson dont ils n'avaient pas envie. Hm. Elle hésita, touilla, eut un peut peur en le voyant faire la grimace. Elle goûta à son tour. Ça aurait pu être pire. Mais ça passerait sans doute mieux avec beaucoup de sucre. A son grand soulagement, la tisane n'était pas si horrible qu'elle aurait pu l'être. "Que fait-on ?" Elle aurait bien eu quelques suggestions, plutôt plaisantes, mais il y avait des enfants dans la salle. Et l'établissement des Trois Balais ne louait pas de chambre. Tester toutes les boissons... Pourquoi pas. Uniquement les non alcoolisées, elle allait vite s'endormir. Elle but une nouvelle gorgée de son thé avant de lui répondre.

« Moi pas forcément. Cependant, ça risquerait de prendre du temps et de causer pas mal de déception. »

C'est à dire qu'elle ne manquait pas de Gallions, ayant hérité des fonds de la Luxure avant elle. Elle les aurait bien dépensés à boire avec lui, si elle avait eu une chance de le rendre un peu ivre. Sans attendre, elle se pencha légèrement vers lui pour dire à voix basse, hors de portée des oreilles du barman :

« Surtout si c'est lui qui fait les mélanges. »

Sa grosse tête chauve ne lui inspirait vraiment pas confiance et tomber malade à cause d'un jus de fruit pas frais n'était pas dans ses plans.

« Et je crains de ne pas pouvoir rester plus longtemps, je n'avais prévu que de faire un bref passage ici et... Le réparateur pour la cheminée va finir par arriver à l'appartement avant moi. »

Elle sourit en guise d'excuse. Bon, elle n'avait pas vraiment quelque chose qui l'attendait. Mais elle n'allait pas réussir à rester des heures à côté d'un homme aussi charismatique en restant parfaitement chaste. Et décente. Son regard passa de la porte à Ludovic et elle finit par le regarder dans les yeux pour lui faire sa demande :

« C'est peut-être un peu abrupte mais... Ça vous dirait d'aller manger quelque part ? Ou faire autre chose. Ça me ferait plaisir de vous revoir. »

Elle n'allait pas réussir à gagner sa confiance autour d'une bièraubeurre ou d'un thé en tout cas. Elle allait tenter quelque chose de plus conventionnel. De plus... Romantique.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3944
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitimeSam 1 Nov - 1:15

Le professeur de sortilège eut un sourire narquois tandis que sa voisine lançait une pique sur le serveur. Elle commençait à lui plaire, assez pour qu'il soit un peu triste à l'idée que la rencontre se termine déjà. Il tiqua en l'entendant parler de rendez-vous avec le réparateur de cheminée. Ce n'était pas le ramoneur ? Il se traita d'idiot, elle voulait sans doute parler de cheminée au sens cheminettique du terme, avec la poudre grise, les flammes vertes et le transport. Il n'avait pas beaucoup utilisé ce moyen de transport dans sa vie, voir jamais, alors il ne s'y connaissait pas beaucoup dans le domaine. Enfin tout de même... il aurait trouvé plus adapté qu'on parle de ramoneur. Au fond, ça restait une cheminée comme une autre, il n'y avait pas de cheminée spéciale pour le transport, si ?

Il faillit secouer la tête pour chasser ces curieuses pensées, mais parvint à s'en empêcher. Ce n'était pas le moment d'avoir l'air bizarre après un quasi sans fautes. Enfin, il avait sans doute déjà eut l'air bizarre, c'était toujours plus ou moins le cas à un moment où un autre, il fallait juste qu'il reste dans l'original et pas dans le malade mental. Pff, dur d'être dans sa tête. Sa voisine regarda la porte et il fit de même, oui il valait mieux s'arrêter là, avant que les choses ne tournent mal. Elle lui proposa soudain de se retrouver pour diner. Il la regarda l'air légèrement surpris, elle s'enfuyait presque et pourtant il avait été assez agréable pour qu'elle veuille le revoir. C'était presque trop beau pour être vrai et pourtant...

— Un diner ? fit-il pour se laisser un peu de temps histoire de réfléchir à ce qu'il dirait ensuite. Wow, je ne suis pas sûr d'avoir assez de conversation pour tenir aussi longtemps, mais pourquoi pas. Encore un petit instant de réflexion et il hocha la tête. Il n'y a qu'à se donner rendez-vous ici dans... je ne sais pas une semaine ou deux, même jour même heure et on verra où on pourrait aller ensuite.

Il n'avait aucune idée de quel endroit pourrait être le plus adapté à diner, tout ce qu'il avait fait à Pré-au-lard c'était boire à tous ses temps libres. Avec quelques semaines il aurait le temps d'y réfléchir, elle aussi de son côté. L'un d'entre eux finirait bien par trouver et puis, si jamais elle oubliait le rendez-vous ou en trouvait un plus intéressant d'ici là, il aurait toujours une bonne raison pour embêter une nouvelle fois le serveur acariâtre et peut-être faire une autre rencontre. Oui, ça semblait une bonne idée. Il hésita à la manière dont il fallait dire au revoir à la jeune femme et préféra ne rien faire. Se contentant d'un nouveau hochement de tête et d'un "Alors à la prochaine fois Lisbeth".

___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]   Vieilles habitudes [PV:Lisbeth] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Vieilles habitudes [PV:Lisbeth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On ne change jamais les bonnes habitudes... [open]
» Habitudes et manies de Napoléon
» Le Fan Club des Vieilles Peaux
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une tite demande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
HORS POUDLARD
 :: Pré au Lard :: Les Trois balais
-