La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez
 

 Mme McGonagall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1944
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeDim 19 Oct - 12:12

◼︎ « Minerva McGonagall » Voila... Voila, c'est qui je suis. J'ai présentement 40 ans et je suis Professeur de Métamorphose Je suis né(e) le 4 octobre 1935 à Melrose en écosse; je suppose qu'on peut donc dire que je suis d'origine écossaise. Mon sang est Mêlé et on connait ma famille parce que c'est une longue lignée de sorciers écossais par ma mère et mon père est un commerçant agricole moldu.

     ◼︎ Si je dois vous parler un peu de moi je dirais que je suis Hétérosexuelle que je suis Veuve et que je vous enlève cinq points pour m'avoir posé cette question. Sinon il se passe un truc hallucinant, on me dit que je ressemble à Maggie Smith; et c'est à Badwolf que je dois tout ça.

     ◼︎ Oh sinon moi... J'ai un pouvoir : celui d' Animagus chat

     ◼︎ Voldemort mange des patates sautées Enfin ! C'est ce qu'on dit ! Et sinon, moi c'est Ludo et j'ai encore 19 balais. J'ai connu SW' par recherches et j'ai quelques commentaires. Les voilaaaa ! Euh... non en fait j'en ai pas
Le chat naturellement, cela semblait évident avec une telle forme d'animagus. Mais détaillons un peu pour faire oublier que celui-ci est déjà pris. Regardez la noblesse de cet animal, la douceur avec laquelle il se déplace et semble apparaitre en tout lieu comme par magie. Ses pattes de velours cachant des armes tranchantes, son air légèrement hautain lorsque vous le prenez pour un idiot et sa façon bien à lui de vous le faire regretter sans même sortir les griffes. Sa férocité en combat, sa patience pour la traque, son regard sûr et cette impression qu'il dégage d'être l'incarnation modeste de la connaissance terrestre. Oui, un chat ça à la classe, mais c'est aussi capable de folie inexpliquée et d'une très grande malice. Maintenant, regarder McGonagall, vous le reconnaissez ? Il y a tout du chat chez elle, surtout lorsqu'elle vous lance ce petit coup d’œil lourd de sens de quelqu'un qui sait tout de vous, mais le gardera pour soi. Parce qu'un chat, c'est aussi ça.

Chouette effraie comme le chat, la chouette est délicate. Tendez l'oreille tant que vous le voudrez, vous n'entendrez jamais son battement d'aile avant qu'elle ne fonde sur vous à toute vitesse. Une apparence magique, un regard qui en dit long, malgré un sérieux sans pareil. Elle ne craint pas d'affronter plus gros qu'elle pour protéger son nid et prends soin des siens jusqu'à être sûre qu'ils parviendront à voler de leurs propres ailes. La chouette est surtout symbole de sagesse, celui de la déesse Athéna. Quel hasard ! "Minerva" dérive d'un autre nom de cette guerrière.

La grenouilleSoyons sérieux, peu d'animaux se métamorphosent autant qu'une grenouille. Passant d'un drôle de poisson sans nageoires à la haute pointe de la technologie bondissante sans même avoir besoin de se changer en chrysalide. La grenouille est sociable, aime converser entre amis. Elle apprécie beaucoup croasser au clair de lune, participe à de nombreux sortilèges de magie, sait lorsqu'il vaut mieux éviter un combat et dispose de réflexes dignes d'un chat. En plus de cela, elle est rigolote. Regardez la bondir avec courage face à un détraqueur et elle n'en deviendra que plus forte. Ne vous fiez pas à son apparence, les grenouilles disposent de nombreux moyens de défenses.
Que dire que vous ne sachiez déjà ? Tout le monde à déjà entendu parler de McGonagall, la grande, terrible, rigoureuse et impartiale McGonagall qui surgit dans les couloirs avec son regard sévère et vous fait passer l'envie de quitter votre dortoir pendant un an sans prononcer le moindre mot. Oh oui, beaucoup de monde en a peur, ou plutôt la respecte, mais tout le monde sait qu'il n'y a pas meilleur allier qu'elle à Poudlard en dehors du directeur. Minerva est réaliste, connait les difficultés qu'il y a être élève et si elle vous parait intransigeante, ce n'est que pour vous pousser à donner le meilleur de vous même.
D'aucuns prévoient à l'avance, magouillent, flânent, perdent leur temps à vouloir dominer les autres. McGonagall n'a que du mépris pour ces gens-là. Elle sait que seul le présent compte, que la mission d'un enseignant est de mener ses élèves vers leur avenir et qu'aucune école ne devrait servir à autre chose que cela. McGonagall défends les jeunes sorciers, fait respecter le règlement par tous et tout le monde sait qu'il ne faut pas essayer de lui marcher sur les pieds. Oui, tout le monde la connait. Ses cheveux noirs noués en un chignon serré, sa robe de sorcier impeccable agrémentée de motifs écossais et son air distingué qu'elle n'a aucun mal à retrouver après vous avoir lancé une boule de neige dans le dos.
Petites précisions sur les activités de McGonagall. Premièrement, elle est directrice adjointe. C'est à dire qu'il n'y a pas plus haute autorité lorsque Dumbledore est absent et l'autorité, ça la connait. Le rôle d'une directrice adjointe est de s'assurer que l'école tourne rond. Pour que l'école tourne rond, il faut que le règlement soit respecté. Son rôle consiste donc à s'assurer que cela soit le cas, au niveau élève comme adulte et sachez qu'elle est bien moins gentille avec les professeur. Je sais, ça fait peur.

Deuxièmement, McGonagall est directrice de Gryffondor. Elle est donc LA personne à consulter si vous portez du rouge et doré et que vous avez un quelconque doute. S'il y a une chose que Minerva déteste, c'est perdre. Elle suit la coupe des quatre maisons avec passion tout au long de l'année, sans favoriser sa maison pour autant. Ce qu'elle attends des Gryffondors c'est qu'ils parviennent à décorer la grande salle de leurs couleurs à la fin de l'année.

Il y a un endroit où vous la verrez toujours, même au seuil de la mort, c'est dans les gradins lors des matchs de Quidditch. A ces moments là, la retenue distinguée peut être assez oubliée et vous la verrez encourager les joueurs comme n'importe quel être humain passionné.

Pour finir, même s'il y aurait encore beaucoup à dire, Minerva fait partie de l'Ordre du Phénix. Cela semble évident, cet ordre ayant été fondé par Dumbledore il aurait été étonnant qu'elle n'y participe pas sur le champ. Elle est la première à l'avoir rejoint et soyez certains qu'elle ne sera pas la dernière à intervenir lorsque le temps viendra.
     
ATTENTION, je me dois de vous avertir que la fin de cette fiche pourrait probablement détruire un mythe, une légende vivante voulant que McGonagall n'ait jamais eut d'enfance. Si vous n'êtes pas certains et certaines de pouvoir survivre à cela suivez mon conseil, ne lisez pas.



Par un bel après-midi d'été, dans un petit bureau carré, jouait une cornemuse qui flottait à un mètre au-dessus du sol. Au centre de la pièce, devant une large table massive, se posa sur le dallage le pied nu et dansant d'une petite fille. L'enfant tournait sur elle-même, ses longs cheveux noirs virevoltant avant de retomber en cascade sur ses épaules. Elle changea de pied, étendit les bras comme pour s'envoler, tandis que la cornemuse gémissait sa mélodie que seuls les véritables écossais peuvent écouter. Minerva dansait, dans sa légère robe d'été, savourant le contact du soleil sur sa peau, les yeux clos.

Un léger grincement s'éleva de la porte, bien trop faible pour s'entendre avec l'instrument ensorcelé qui ne cessait de jouer. Sur ses pattes de velours, un vieux chat tigré se glissa dans le bureau, comme seuls savent le faire les chats. Il s'arrêta devant la petite fille, et la regarda de ses deux grands yeux jaunes avant de miauler.

Minerva ouvrit les paupières et se tourna vers lui sans cesser de danser au rythme de la musique. Le visage insouciant, un fin sourire sur les lèvres.

— Qui y a-t-il Mandragore ? demanda la fillette.

— Mi, répondit le chat en agitant les oreilles.

— Déjà ? Je n'ai pas vu le temps passer.

— Mriii.

— Va leur dire que j'arrive.

Le chat baissa la tête comme pour la saluer et fit demi-tour pour se faufiler hors du bureau, la queue haute. Minerva posa ses pieds l'un contre l'autre, sa robe retomba sagement dans sa coupe droite et ses cheveux reprirent leur place, dégringolant jusqu'au milieu de son dos. La cornemuse s'était tut. D'un pas silencieux, la fillette avança jusqu'à l'instrument et le décrocha des airs pour l'amener vers un grand coffre et l'y ranger religieusement. Elle ferma le meuble avec précaution, puis regroupa ses cheveux qu'elle enroula d'une main experte en un chignon parfait. Elle les tint d'une main, marchant vers le bureau, récupéra des épingles qu'elles disposa stratégiquement dans la masse noire jusqu'à ce qu'elle se tienne. Puis elle se dirigea vers une grande étagère prêt de la porte et y regarda les photos. Si immobiles.

Il n'y avait là que des portraits de famille dans des tenus du dimanche. Sur l'une d'entre elle, on voyait ses parents, la portant dans ses bras, sur une autre des hommes et des femmes qu'elle n'avait pas tous connue. Tous semblaient la regarder et elle sentait ce que ressentent tous les écossais qui s'apprêtent à partir. Fierté et devoir. Elle ferait tout pour qu'ils soient fiers d'elle, une promesse faite depuis longtemps, depuis le jour où elle avait découvert qu'elle était la digne fille de sa mère.

Minerva tourna le dos aux photos, sa main glissant le long des étagères. Elle alla jusqu'à la porte d'un seul élan, d'un mouvement souple et gracieux, quittant le bureau de son père sans un bruit, laissant le silence derrière elle.

Cela faisait un an qu'elle avait découvert qu'elle était sorcière, quelques mois qu'un hibou avait déposé une lettre de Poudlard sur son lit, une semaine que ses achats pour la rentrée étaient terminés, une éternité qu'elle était prête.

***

Serrée contre son voisin dans une petite barque, Minerva avait le cœur battant, la tête haute, le regard droit et sûr. A ses côtés, les jeunes sorcières et sorciers se recroquevillaient face à la masse impressionnante d'un château dressé dans la nuit, ses fenêtres illuminées par des milliers de bougies. La fillette eut un sourire et laissa courir sa main à la surface de l'eau, elle avait peur elle aussi, mais cela n'était rien à côté de cette sensation immédiate d'avoir trouvé son foyer.

Dans les grands escaliers, les petits pas pressés des futurs premières années faisaient l'effet d'une pluie de feuilles claquant au vent. Le sourire de Minerva ne retomba pas. Noyée dans la foule, elle s'arrêta en même temps que les autres, découvrant au sommet des escaliers un grand sorcier aux cheveux blancs, portant sur son nez des lunettes en forme de demi-lune. La fillette prit une inspiration pour donner à son visage tout le sérieux que la situation demandait et mit brièvement une main à ses cheveux pour s'assurer que son chignon tenait bien. Elle écouta le sorcier et sentit qu'elle l'adorerait dès que son regard pétillant se posa sur elle. Les portes de la grande salle s'ouvrirent, il était temps.

Minerva avança dans la grande allée principale, gardant sa place dans les rangs, la tête tournée vers son but tandis que les autres admiraient le plafond enchanté. Elle voyait les bougies flotter dans les airs, devinait le ciel de nuit qui surplombait sa tête. Elle trouva cela magnifique. Un nouvel arrêt. Il y avait un vieux chapeau sur un tabouret. Un par un, des sorciers et sorcières quittèrent la file de robes noires, abandonnant la foule lorsqu'on donnait leur nom, la fillette sourit en pensant aux légendes de son pays, jusqu'à ce que son tour vienne.

— Minerva McGonagall.

D'un pas léger et droit, la fillette grimpa jusqu'au tabouret et s'y hissa. Le sorcier posa délicatement sur sa tête le Choixpeau qui lui tomba sur les yeux. Elle resta droite, les mains croisées sur ses genoux et écouta.

— Je vois de la sagesse en toi, murmura la voix du couvre-chef, l'amour des connaissances et la créativité. Du courage et de la fierté. Oh... où vais-je donc te mettre.

Minerva ne répondit pas. Cette hésitation l'inquiéta, mais elle avait confiance. Le Choixpeau ferait le bon choix. Il s'agita longuement sur sa tête, tournant et retournant ses qualités en tout sens. Après une éternité, il s'écria :

— GRYFFONDOR

La fillette eut un sourire qui envahit ses yeux alors que l'on retirait le chapeau de sa tête. Elle se glissa à terre sans bruit et rejoignit la table des rouge et or. Assise devant une assiette vide elle regarda les autres être répartis. Le courage et la force, elle n'en manquait pas.

***

A califourchon sur son balai, les cheveux noués en une tresse lâche qui battait au vent pareil à un étendard, Minerva fonçait droit devant elle et piqua en demi-cloche pour récupérer le souaffle qu'un cognard bien placé avait fait lâcher à un Poursuiveur opposé. L'air fouettait son visage et agitait sa cape rouge vif. Elle braqua, lâcha un bras et récupéra la balle à un soupçon de toucher le sol. Remontée en flèche, il lui poussait des ailes. Au sommet de sa course, elle lança la balle vers un de ses coéquipiers isolé et prêt des anneaux. Pas une seconde à perdre. Elle remit ses mains gantés sur le manche et vira sur la droite pour se replacer. Un éclat doré lui frôla la tête, elle n'y prit pas garde. Ce n'était pas son rôle.

Elle plongea vers deux Poursuiveurs rouges et s'aligna avec eux. Le premier portait le souafle, ils étaient parés pour l'action qu'ils avaient répété des heures durant. Serpentard ne gagnerait pas. Deux poursuiveurs verts foncèrent sur le trio qui se disperça aussitôt. Minerva monta tout droit, récupérant la balle qu'on lui lança. Courbe directe jusqu'au Gardien. Elle l'entraina jusqu'à l'anneau le plus haut, feinta, passe vers le bas, anneau de droite, et but.

Une ovation s'éleva des gradins tandis que Gryffondor acclamait le Poursuiveur qui venait de marquer. Minerva sourit, prenant sa part à la dérobée. Ce n'était pas elle qui avait marqué, mais c'était bien comme cela que les choses devaient marcher. Alors tant pis pour la gloire. Elle plongea en avant dans un piquet vers sa nouvelle position, la partie ne faisait que commencer.

***

Au pied du tableau de la salle de métamorphose, Minerva se concentrait de toutes ses forces pour qu'apparaisse sur son front plumes ou fourrure. Sous l'oeil attentif de son professeur. Elle pouvait le faire, elle avait les capacités, la motivation et si d'autres y étaient arrivés elle le ferait. Elle mobilisa ses pensées, tendue vers son objectif, se répétant sans cesse que ce n'était pas plus compliqué que lancer un Patronus. Elle poussa un soupir sentant que rien ne changeait.

— Ne te décourage pas, lança le professeur.

— Je ne me décourage jamais.

Elle fit le vide dans son esprit et s'imposa une image, des sensations. Ce que cela ferait de courir parmi les herbes du parc, ce que cela faisait de se laisser planer parmi les courants ascendants. Elle avait longtemps cherché, envoutés et interrogé tous les animaux qu'elle avait pu trouver pour savoir ce que cela faisait d'en être un. Elle voulait l'être enfin. Le sol sous des coussinets, le bruit d'une souris qui attire vos oreilles. Inconsciemment, Minerva sélectionna les sensations du chat. Elle le sentait, avait envie de bondir sur quatre pattes, se rouler ne boule, sommeiller sur un radiateur, voler du lait dans les cuisines, se faire respecter des hiboux. Oui, elle changeait. Elle ouvrit les yeux, mais se trouvait encore à sa hauteur habituelle.

— Hum hum, fit soudain le professeur. En tout cas, je pense qu'il s'agira du chat.

Minerva mit une main à son visage et, sentant des moustaches sous ses doigts, partit dans un fou rire.

***

Debout dans un champ, Minerva avait la gorge et le coeur serrés. Les blés d'or ondulaient pareils à des vagues terrestres, le ciel zébré de fins nuages promettait une journée radieuse, mais la jeune femme avait déjà les larmes aux yeux. Rester droite. Un craquement dans son dos lui fit faire volte-face.

— Minerva ? lança un homme inquiet qu'elle connaissait trop bien. Tu voulais me voir ?

— Dougal, répondit-elle aussitôt, se tordant les mains pour chasser son malaise.

Le coeur de la fille aux cheveux noirs se mit à battre à tout rompre. Elle baissa les yeux, incapable de soutenir ce regard.

— Je... j'ai peur de ne pas pouvoir accepter.

Il devinait déjà, elle le sentit à son silence.

— Accepter quoi ?

Silence.

— Je ne peux pas t'épouser.

Encore un silence. Surnaturel sous ce soleil si chaud.

— Pourquoi ?

Minerva se mordit la lèvre. Elle avait tant envie de répondre, mais ne pouvait rien dire. La magie, l'importance pour elle d'épouser un sorcier et ne pas refaire les erreurs de sa mère... elle aurait voulu tout lui dire, mais se retint tandis qu'une fine larme roulait sur sa joue avec douceur.

— C'est... compliqué.

— Tu sais que tu peux tout me dire.

— Pas ça, je suis désolée.

Encore un silence. Elle aurait voulu que cela cesse. Un silence de plus et elle lui raconterait tout. Elle se tut. Lèvres serrées, regard dur et brillant de chagrin. Il s'approcha, elle refoula un sanglot. Il l'embrassa. Minerva sentit une onde de douceur l'apaiser, eut l'impression d'avoir quitté le temps. Le vent, le ciel, le soleil, plus rien n'existait. Juste elle et lui dans un calme néant. Le jeune homme s'écarta. Encore un silence, mais la femme se sentait bien. Il dit encore quelque chose avant de s'éloigner. Minerva attendit qu'il ait disparu avant de s'affaisser sur elle-même, pour se perdre dans les blés et, silencieusement, se mettre à pleurer.

***

D'une démarche souple "le chat" traversa les bureaux du ministère. Autour d'elle, les visages tournaient vers leur travail ou se teintaient de jalousie. Oui, Minerva attirait la jalousie des ses consœurs au ministère. Avec sa taille fine et grande, son air distingué, ses magnifiques cheveux noirs toujours serrés en chignon. Dès qu'elle entrait dans une pièce, il ne semblait rester plus qu'elle. Pourtant, Minerva n'y prêtait aucune attention. Elle n'était pas là pour ça.

D'un pas souple et déterminée, elle se rendit dans la salle d'audience. Il n'y avait pas d'affaires en cours de jugement ce jour-là, uniquement des dossiers à classer. Les hauts gradins étaient recouverts de piles de papiers. Minerva rejoignit ses collègues sur un banc. Classer des dossiers n'avait rien de réjouissant, mais il fallait le faire. Lentement, la jeune femme commença à trier les vols et les détournements magiques. Ce n'était pas ce à quoi elle s’était attendu en rejoignant le département de la Justice magique, mais c'était tout ce dont elle avait droit.

Londres ne lui plaisait pas. Cette ville, ce manque de mystères, cette oppression du ciel. Ici chaque jour lui semblait gris et maussade. S'il n'y avait eut Elphinstone Urquart pour lui changer un peu les idées à force de la courtiser, elle se serait mortellement ennuyée. Il était encore là d'ailleurs, c'était son supérieur. Plus âgé, mais agréable malgré tout, elle devait le reconnaitre. Il lui adressa un sourire lorsqu'elle s'assit. Elle n'y fit pas attention, gardant son visage fermé comme à son habitude. Vol, classé, disparition, classé, meurtre, non classé et ce bruit pesant des silences sans passion.

Tout à coup, un magnifique hibou se glissa dans la pièce avec un bruissement d'ailes. Aucun des sorciers ne leva la tête. L'animal décrivit une boucle au-dessus de Minerva et abandonna une lettre à côté de sa pile de papier. Elle tria encore un instant son travail avant de tendre la main vers le pli et l'ouvrir distraitement. Elle sortit le parchemin de l'enveloppe et pour la première fois depuis quatre ans, ses yeux retrouvèrent leur lueur d'antan.

La lettre était signée Dumbledore, directeur de Poudlard.

***


Dressée au sommet des escaliers, devant les portes de la Grande Salle, le professeur McGonagall ferma à demi les paupières, un fin sourire sur les lèvres. Des bruits légers lui parvenaient, rythme hésitant d'enfants inquiets et fascinés. Elle croisa les mains dans les manches de sa robe et savoura une dernière seconde les souvenirs qui venaient de lui caresser l'esprit. Il y en avait tant d'autres. De plus tristes, des douloureux, des merveilleux, des secrets, des raretés, des levers de soleil, des premières sensations et tant encore. Beaucoup trop pour les regarder tous en si peu de temps. Il y en avait autant que de bruits de pas qui grimpaient vers elle.

Son regard bleu se fit plus dur, ses lèvres se pincèrent. La tête droite, la tenue impeccable. Elle avait du travail. Il faudrait les répartir, les surveiller, les aider à dépasser leurs limites. Leur montrer la beauté de la magie, l'art subtile des métamorphoses et les faire rêver au moins autant qu'elle l'avait fait. Pour donner à chacun autant de souvenirs que les siens

Et qu'enfin, quand viendra la vieillesse, découvrir qu'ils avaient tant vécu.

___

M.McGonagall
J’aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s’attacher à personne, et cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales.

•Chateaubriand•amaaranth ♫♪


Dernière édition par Minerva McGonagall le Dim 19 Oct - 16:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1944
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeDim 19 Oct - 12:13

IDENTITE MAGIQUE DE {Minerva McGonagall}


   
« SITUATION MAGIQUE
   AGE : 40 ans
   GROUPE : Enseignante
   METIER / MAISON: Professeur de Métamorphose

   
« CARACTERISTIQUES
   PLUS GRANDE PEUR & FORME DE L'EPOUVANTARD : Il prend la forme d'un terrifiant Détraqueur attaquant des élèves
   PATRONUS : Chat
   SORTILEGE PREFERE : Difficile de choisir, je me contenterais de mon don d'animagus et du Patronus

   
« POUDLARD  
   { Si vous êtes adulte et que vous n'y ètes pas allé, zappé la partie, si vous y etes allé, répondez pour le passé }
   MAISON  : Gryffondor
   QUIDDITCH  : Poursuiveuse
   AUTRE : Préfète
    BUSES : Optimal dans tous les domaines (à détailler)
   OPTIONS CHOISIES : A compléter
   ASPIC : Toujours Optimal dans tous les domaines (à détailler) 
 
   
«  AUTRE
   CHOIX 1 : Saviez-vous que dans le calme de son bureau Minerva était capable de faire apparaitre trois patronus en même temps et même de les faire converser (à acheter) ? Et ce n'est pas tout, il parait qu'elle maitrise également la magie noire (à acheter) ! De très bonnes raisons de ne pas trainer dans les couloirs...
   CHOIX 2 : Minerva "possède" de nombreux animaux dans sa salle de classe (je vais me ruiner oo) dont elle se sert pour ses démonstrations. Elle sait manipuler l'esprit des chats depuis très longtemps et à un petit faible pour les bonbons.
   

   


Dernière édition par Minerva McGonagall le Lun 20 Oct - 0:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1944
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeDim 19 Oct - 12:13

+1 pour l'histoire (juste au cas où)

___

M.McGonagall
J’aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s’attacher à personne, et cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales.

•Chateaubriand•amaaranth ♫♪
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2032
Date d'inscription : 11/06/2014
Multicomptes : LVH & le reste
Caracteristique : Ancienement professeur assistant d'histoire moldu
MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeDim 19 Oct - 12:30

& bienvenue parmi nous professeur! Mme McGonagall 999640203

___

Jeremiah Llewelyn Wotan
Alas, that love, so gentle in his view, Should be so tyrannous and rough in proof!  || « Just, Just tell me you love me ok? Maybe someday, I'll remember. » 

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1944
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeDim 19 Oct - 12:31

Merci :3

___

M.McGonagall
J’aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s’attacher à personne, et cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales.

•Chateaubriand•amaaranth ♫♪
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2291
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeDim 19 Oct - 13:12

Re-bienvenue parmi nous :D *trépigne parce que bon, Mc Go quoi*

Bon courage pour ta fiche :D

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeDim 19 Oct - 14:07

Bienvenuuuee!!!

Courage pour ta fiche ! :p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeDim 19 Oct - 16:04

Bienvenue professeur ! Métamorphose ça déchire *w*
Bonne continuation pour ta fiche :3
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2110
Date d'inscription : 15/07/2014
Multicomptes : J.B.
Caracteristique : Directrice des Serpentards et professeur de potion
MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeDim 19 Oct - 16:17

Bienvenue Professeur McGonagall... *file à toute vitesse pour se dérober au regard de la professeur*

___

But friendship is precious, not only in the shade, but in the sunshine of life, and thanks to a benevolent arrangement the greater part of life is sunshine.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1944
Date d'inscription : 19/10/2014
Multicomptes : Ludovic Descremps
Caracteristique : Directrice de Gryffondor, directrice adjointe et membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeDim 19 Oct - 16:52

Terminé !

___

M.McGonagall
J’aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s’attacher à personne, et cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales.

•Chateaubriand•amaaranth ♫♪
Revenir en haut Aller en bas
Caleb × Je ne mord pas, sauf pendant la pleine lune ~
Caleb L. White

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2569
Date d'inscription : 15/03/2014
Multicomptes : Féli' et Nath'
Caracteristique : Batteur dans l'équipe de Quidditch.
MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeDim 19 Oct - 19:25



FÉLICITATIONS TU ES VALIDE


    Je sais j'avoue c'est trop la classe ! Elle est chou la petite Minerva, j'aime l'histoire moi en tout cas o/ Et pour le patronus, c'est bien évidement le chat.

Maintenant quelques liens utiles

→ Premièrement, en tant que bon membre validé, tu dois aller recenser ton avatar ainsi que recenser ton patronus sans quoi nous risquons de les oublier, et vous pourriez vous faire voler votre tête ! Ça sera balot quand même

→ Ensuite, plus amusant peut être les fiches de liens ainsi que les demandes de RP ; demandes diverses.

→ Ensuite ! Assez important je suppose; du moins pour les élèves ! Si tu veux faire du sport le quidditch et si tu veux être prefet

→ Et enfin, pour vous comme pour nous, les achats et les les top sites ++ N'oubliez pas de RÉCLAMER VOS GALLIONS EN PLUS

___

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1575
Date d'inscription : 18/10/2014
Multicomptes : Linda Oswin
MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeDim 19 Oct - 22:00

Bienvenue Madame la Directrice de Gryffondor! 'w'

___




We all change when you think about it. We're all different all through our lives. And that's okay, that's good. You've got to keeping moving. As long as you remember all the people that you used to be. I will not forget one line of this, not one day. I swear.


whatsername
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeDim 19 Oct - 22:27

Alors, c'est vrai... elle est tout de même humaine...
^^

Excellent choix de personnage !! welcome again !
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2031
Date d'inscription : 16/02/2014
Multicomptes : Juda, Stanley Tsukasa & Satoru
MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitimeLun 20 Oct - 17:02

Rebienvenue o/

___

>
Aaron Drake Rembrandt
Now I'm here and my pain is my companion. Now I know it wasn't meant to heal... the cut is way too deep. No more wasted years of sacrificial bleeding. I'm the master of the war inside me
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mme McGonagall   Mme McGonagall Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mme McGonagall
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Minerva McGonagall [à complèter]
» Présentation de Minerva McGonagall
» Minerva McGonagall [ Finieeee ]
» Listing des épouvantard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
SEVEN WONDERS
 :: Fiches validés
-