La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez
 

 L'histoire d'un ange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1651
Date d'inscription : 23/08/2015
Multicomptes : Jon Lakenstridge - Linda Oswin - Savanah Lewis
Caracteristique : Mangemort
MessageSujet: L'histoire d'un ange   L'histoire d'un ange Icon_minitimeDim 23 Aoû - 23:18

◼︎ « Morgan Winterfield » Voila... Voila, c'est qui je suis. J'ai présentement 39 ans et je suis soigneur de dragons. Je suis né(e) le 30 Novembre 1935 à Glenfinnan; je suppose qu'on peut donc dire que je suis d'origine Écossaise. Mon sang est pur et on connaît ma famille parce que c'est une famille de sang-pur, mais elle n'est pas plus connue que cela.

      ◼︎ Si je dois vous parler un peu de moi je dirais que je suis hétérosexuel et même que je me considère libre comme l'air.. Sinon il se passe un truc hallucinant, on me dit que je ressemble à John Simm; et c'est à crédits que je dois tout ça.

      ◼︎ Oh sinon moi... J'ai un pouvoir : celui de vampire.  

      ◼︎ Voldemort mange des patates sautée! Enfin ! C'est ce qu'on dit ! Et sinon, moi c'est Oswin et j'ai quelques années. J'ai connu SW' par hasard et j'ai quelques commentaires. Les voilaaaa ! Nop ~  
Son patronus correspond à son caractère tout en étant étrangement complémentaire. Est-ce son attitude sombre et malsaine qui a engendré un tel patronus ou bien est-ce le patronus qui l'a fait évoluer ainsi? C'est la une question intéressant que nous ne resoudrons sûrement jamais, mais la n'est pas la question ! Quel est donc ce dit Patronus?
Et bien, tout d'abord, cela pourrait être un chacal, plus précisément, un chacal doré. Mais pourquoi donc un chacal? Tout simplement car il s'agit là d'une Bête à la réputation bien funeste, mangeant des restes d'animaux et vivant dans une certaine misère qui attire la pitié. De plus, il s'agit d'une Bête féroce toujours prête à combattre, et son apparence bien que frêle cache une brutalité impressionnante, tout comme notre cher Morgan. Mais derrière ces airs, le chacal est un animal qui chasse en groupe, proche de sa famille, il reste souvent à leurs côtés à ses risques et périls, et bien que ce point soir bien moins connu, il est tout aussi présent chez la bête, que chez l'homme.
Seconde possibilité, le lycaon. Pour celui-ci, la situation est semblable au chacal. Chasseur hors-pair, le lycaon est du genre chasseur hors pair. Sachant se servir des membres de sa meute pour la chasse, il n'hésite cependant pas à se lancer seul dans une chasse longue et difficile. Endurant comme pas deux, il possède un coeur plus gros que la plupart des mammifères vivant sur cette terre. Quel rapport me direz-vous? Et bien, n'oubliez pas qu'avant de devenir un démon, Morgan était avant tout, un ange épris d'amour.
Et enfin, dernièrement, un vatour. Tout comme le chacal, le vautour à une bien sombre réputation. Mangeur de charognes, guettant ses proies jusqu'à leur fin, c'est un prédateur qui semble prendre du plaisir du malheur de ses proies. Il s'en amuse et attend patiemment, et quand vient la fin, il ne manque de temps avant de leur fondre dessus, ne leur laissant la moindre chance.
Morgan est un homme comme comme les autres, du moins du premier abord. Il semble étrangement ouvert à certaines personnes alors qu'à d'autres, il ne leur adresse mot. Il reste souvent plongé dans ses pensées, mais une fois lancé, il est difficile de le stopper. Il est mystérieux , comme beaucoup, mais comme tous les hommes, Morgan a des secrets dont certains dont il ne vous parlera jamais. Ainsi donc, derrière ce masque d'homme banal sur de lui quoi qu'un peu maladroit et original qu'il se plait à porter ce cache un homme froid et dur, un prédateur dont le regard qui vous épie ne le fait pas pour Vos belles courbes, mais plus pour votre belle valeur ou vos belles... Couleurs. Sachez le tout de suite, il est quelqu'un de dangereux qu'il ne vaut mieux pas connaître. Possessif, impétueux, colérique , mais surtout, possédant une tendance au sadisme presque effrayante. Ne vous fiez pas à ses beaux yeux gris, ni à peut-être son allure un peu à la rue ou à son teint blafard, il est loin d'être faible, et ne manquera pas de vous le faire savoir si quelque chose vous échappe.
Morgan à beau être un meurtrier assoiffé de sang ou tout ce que vous voulez, il n'en reste pas moins un être vivant qui a des goûts tout comme vous et moi. Il est bon vivant, et ne refusera par exemple jamais un verre ou une invitation, à moins bien sûr que son travail officiel ou officieux ne le préoccupe plus que vos petites distractions. Car oui, c'est un être sérieux qui travaille dûrement pour atteindre ses buts, il peut peut-être sembler parfois quelque peu... Ailleurs, désabusé comme si la situation ne l'intéressait pas, mais ne sous-estimez pas le stratège qui se cache derrière son inexpressivite. D'ailleurs, ceux qui le connaissent ainsi, et uniquement ainsi, pourraient être surpris de voir qu'en réalité, Morgan est un homme du genre à rire de la mort et des corps qui s'entassent à ses pieds, mais bien entendu, ce n'est pas là la seule raison pour laquelle il rit. Étrangement, vous pourrez voir une nouvelle fois un tout nouvel homme si vous lui apportez quelque animal, notamment les reptiles. Car au contact de quelque être vivant non-humain, l'Écossais devient alors quelqu'un d'incroyablement doux et protecteur, toujours avec cette sorte de fierté ou de suffisance qui lui donne son charme, mais c'est la une part de sa personnalité qu'il vous sera rare d'apercevoir.
 
      



« On dit toujours que les démons viennent des enfers. Mais la vérité toute simple est celle que l'on tait à tous, c'est qu'eux aussi descendent du ciel. »


Certaines personnes naissent ainsi, avec une voie toute tracée dés leur plus tendre enfance. Ils naissent, étudient, se marient et meurent en ayant laissé une trace plus ou moins profonde dans l'histoire de leur époque. Certains en sortent gagnant, une large famille, un nom reconnu, une fortune confortable, mais certains préfèrent alors se détourner de cette voie, à leurs risques et périls et finissent alors dans l'anonymat le plus total.
Pour ce qui est de Morgan, l'anonymat n'est pas exactement le mot exact. À présent, certains le connaissent pour ses méfaits et ses crimes, d'autres encore le traquent et il est de loin une personne des moins fréquentable qu'il puisse y avoir. Combien de fois n'a-t-il pas cédé aux supplications de ses victimes? Combien de fois leur a-t-il rit au nez avant d'achever leur vie, sur une lente et douloureuse sensation? Aujourd'hui, Morgan n'est même plus un homme, ni même un être vivant, c'est une aberration que plus d'un désirait voir mort et enterré, mais ce qu'il faut comprendre, c'est que tout monstre qu'il soit, il fut un jour un homme normal, avec ses coups de coeurs et ses coups de gueules, avec ses problèmes et ses bons souvenirs, car avant de devenir celui qu'il est aujourd'hui, il était effectivement comme vous et moi.

Morgan naquit dans une famille de sang pur Écossaise, fortunée et dont le nom était connu de nombreuses autres familles du même rang. Les Winterfield n'étaient pas la plus grande et la plus connue de toutes, mais d'autres comme les Malefoy ou bien même les Greengrass n'hésitaient pas à faire appel à eux, pour n'importe quel service qui soit.
Ainsi, le petit Morgan grandit confortablement, dans un luxe bien suffisant et au milieu d'une famille prônant leur supériorité de sang. Mais tout cela lui passait par dessus la tête, pour l'enfant qu'il était, ce n'était qu'un détail notable et intéressant duquel il ne se lassait pas de s'en vanter, mais en pratique? Et bien, n'ayant jamais vu ne serait-ce qu'un seul sorcier dont le sang était affilié aux modlus d'une quelconque manière, l'avis de notre petit Winterfield était bien loin d'être aussi tranché que celui de ses parents. Mais il le vivait bien, et continuait de jouer au valeureux sorcier qui sauvait les damoiselles en détresse à l'aide de sa "baguette affûtée", en rêvant au jour où son vulgaire pied de chaise serait une véritable baguette et qu'enfin, lui aussi aurait une place au soleil.
Mais comme beaucoup d'enfants de sang pur, son coeur ne lui appartenait pas, et ainsi, on le lia à quatre ans à une jeune fille, le destinant ainsi à se marier dés qu'il serait en âge avec. Cette petite à peine née était la cadette d'une famille tout aussi renommée, les Rowl, une certaine Hesper qui, dés son plus jeune âge, côtoya Morgan en lui rendant visite. Pendant des années, les deux fiancés ne cessèrent de se voir l'un l'autre, jouant, riant, se bagarrant, et au fil des années, leurs différences se creusaient. Bien que venant comme lui d'une famille traditionaliste, Hesper ne semblait partager cet enthousiasme qu'avait le garçon pour leur soit disant "supériorité ", réfrénant les ardeurs de son compagnon tandis qu'elle se refermait lorsque ce genre de sujets étaient abordés. Du haut de ses quelques années de plus, Morgan ne comprenait pas toujours les réactions de son amie, après tout, ce n'était qu'un jeu et des paroles en l'air de son point de vue, mais peut-être n'était-ce pas le cas des autres ? Peut-être que ses parents croyaient fermement qu'ils étaient supérieures à ces Sorciers étranges qui relevaient presque du mythe à ses yeux, et peut-être avait-il toujours mal compris les leçons incessantes et les réprimandes qu'ils lui tenaient?
Ainsi, le jeune garçon tenta de comprendre la petite Rowl, lui demandant quelques fois ce qu'elle pensait de telle ou telle information, comment elle aurait fait, la poussant à s'exprimer en somme. Bien sûr, il était rare qu'il comprenne, elle était bien trop différente, mais ces quelques discussions à sens unique qu'il eut avec elle furent d'importants moments qu'il n'oublia pas. Ceux-ci le marquèrent, et ce fut en quelques sortes la première fois qu'il la vit différemment, du haut de ses dix ans.
Mais cette époque ne dura pas, et bientôt vint la lettre de Poudlard que ses aînés attendaient tant, bien sûr, lui aussi l'avait attendue, longtemps il l'avait désiré, mais lorsqu'il l'eût entre les mains... Il sut quelque part qu'il aurait bien aimé qu'elle vienne plus tard.


  « Les amours, quand ils fondent sur eux avec trop de violence, n’apportent ni bon renom, ni vertu aux hommes. » -Euripide.






« Le choix ultime pour un Homme [...] qu'il lui soit donné de se transcender, est : créer ou détruire, aimer ou haïr. » - Erich Fromm.  

-Serpentard!

Le verdict tomba presque comme une évidence, et ceux qui le connaissaient de nom s'étaient parfaitement doutés du chemin qu'il allait prendre. Morgan de son côté, en fut très fier, car suivre ainsi la voie de son père le remplissait de joie, et ce même si quelque part, qu'importe la maison il en aurait été fier. Détenir l'intelligence d'un Serdaigle, la loyauté d'un Poufsouffle ou encore le courage d'un Gryffondor ne l'aurait pas dérangé. Après tout, sa mère venait de la maison bleu et argent quant aux héros de son enfance étaient tous passés par Gryffondor, et ces personnages si héroïques qui se sacrifient pour les autres, venaient eux de Poufsouffle. Alors que craindre d'aller dans l'une ou l'autre? Bien sûr Serpentard était sans doute celle qui lui tenait le plus à coeur, beaucoup de mages qui y étaient allés avaient atteint de hauts échelons et réussissaient à présent, alors si son futur pouvait lui sourire tel que les leurs, il ne refuserait certainement pas!
Cette première année à Poudlard fut étonnamment simple et calme, enfin, tout autant que puisse l'être la première année d'un Serpentard tel que lui. Bien vite, il se fit quelques amis, quelques ennemis, et bien évidemment, quelques amies. Durant cette période, ses camarades Serpentards l'influencèrent grandement, et peu à peu, il trouva cet état d'esprit que ses parents essayaient de lui insuffler depuis sa plus tendre, bien que bien moins affuté que celui de ses partenaires de vie. Et au fur et à mesure que le temps passait, cette facette de sa personnalité s'accentuait petit à petit, du moins, jusqu'à ce que Hesper débarque elle aussi à Poudlard trois ans plus tard, se dirigeant elle vers la maison Jaune et Noire des Poufsouffles.
Lors de cette quatrième année, Morgan profita du temps perdu et passa avec elle le plus de temps possible, enfin, le plus de temps possible pour un adolescent avec des amis envahissants et une vie sociale bien remplie, mais ce qu'il n'avait pas prévu c'était qu'en quatre ans, on change, surtout lorsque l'on est enfant. Lui, était déjà devenu plus sérieux, plus sombre et plus moqueur, quant à elle, elle semblait être restée la même. Oh, bien sûr avec quelques changements de-ci, de-là, mais il lui semblait retrouver ici la même petite fille bien que moins naïve qu'il avait côtoyé auparavant. Plus d'une fois il la protégea d'un quelconque camarade qui lui portait atteinte, et presque à chaque fois, elle venait lui rétorquer que ce n'était pas la peine. Ah, la fierté... Et celle-ci de son côté sembla radoucir, l'ouvrir à de nouvelles visions, à de nouveaux opinions, comme si cette jeune fille si gentille était en quelque sorte son "bon côté", cette petite voix qui le poussait à changer, mais cette fois, en bien.
Mais bientôt, ces belles années arrivèrent à leur fin, car après tout, tout avait une fin en soit, n'est-ce pas? Et après les derniers examens, Morgan fut bien obligé de quitter le manoir dans lequel il avait passé tant de temps, abandonnant derrière lui ses anciens camarades qu'il avait finalement appris à connaître. Devenu à présent un jeune homme sérieux et assez froid, bien que doté d'un sens de l'humour assez douteux, ce fut assez naturellement qu'il se dirigea vers quelques études supplémentaires, décidant de lui-même d'étudier les dragons dans le but de pouvoir un jour aboutir au métier de soigneur auprès de ces merveilleuses bêtes. Ce fut d'ailleurs une agréable surprise lorsque, quelques années plus tard, sa fiancée le rejoint, dans des études similaires bien que loin d'être identiques. Et ce fut, là encore, une nouvelle période de rapprochement.
Morgan se rendait régulièrement "chez elle", l'aidant lorsqu'il le pouvait et passant ainsi quelques minutes de plus avec elle. Ils passaient du temps ensemble, riaient ensemble bien que souvent, Hesper n'hésitait pas à le remettre à sa place. Bien évidemment ils étaient proches, dire l'inverse serait mentir, mais ils n'étaient pas encore mariés, et à chaque fois que l'un ou l'autre parlaient de cette sombre date qui s'approchait à grands pas, la jeune Sang-Pur se renfermait, comme brutalement plus sombre. Et une nouvelle fois, le jeune homme qu'il était ne compris pas tout de suite de quoi il s'agissait, mais lorsqu'il lui demanda enfin ce qu'il clochait, la jeune femme ne prit pas de détour pour demander à ce qu'il annule le mariage. Une bien étrange demande il est vrai, mais à présent il était majeur, et comme il était parti, il était peu probable qu'il suive le chemin exacte que son père lui avait préparé, alors en soit, il était possible qu'avec un peu d'insistance... Il empêche le mariage. Ce fut une décision difficile à prendre, et il attendit que la jeune femme parte en stage en Ukraine quelques années plus tard avant d'engranger son plan. Il lui fallut ainsi plusieurs mois, le temps de se détacher assez de sa famille sans pour autant totalement couper les ponts, et ainsi réussir à faire annuler le mariage prévu depuis tant d'années avec, avouons le, un peu de chantage. Les Winterfield s'opposèrent clairement à cette initiative, et tentèrent premièrement de retrouver celle que Morgan devait épouser, mais à chaque fois, ce dernier s'interposa d'une manière plus ou moins... illégale. Car, dans le dos de tous, sans en avoir parlé à quiconque ni même sa propre "fiancée", l'homme s'était engagé dans une dangereuse entreprise dans laquelle il risquait désormais sa vie : il était devenu il y a peu Mangemort.
Personne ne sut pourquoi, et encore aujourd'hui, cela reste un mystère. Car bien que les tendances extremistes du Winterfield n'étaient pas un secret, personne n'aurait-crut possible qu'un jeune homme aussi sérieux que lui puisse s'aventurer... Aussi loin.
Ainsi commença la transformation, et ainsi l'homme se changea peu à peu en Bête.
Durant quelques mois, Morgan sembla introuvable. Personne ne le vit, personne ne sut où il était, mais en réalité, il veillait sur sa famille, ou plus précisément, qu'elle ne lance pas une nouvelle expédition idiote contre celle qui n'avait rien à voir dans toute cette histoire, et durant toute cette période, il devint d'autant plus froid, mais surtout, beaucoup plus cruel.

Et cela dura jusqu'à fin 1958, et il décida alors à reprendre son travail là où il l'avait laissé. Désormais avec les qualification requises, cela ne prit que peu de temps avant qu'il ne trouve quelques dragons desquels s'occuper. Une visite par mois, voir tous les six mois selon les besoins, le travail de soigneur payait bien et pour peu de choses, et lorsque ses bestioles favorites avaient quelque problème, il n'hésitait pas à rester sur place pour être au plus proche de celles-ci, et de cette façon, il pouvait s'occuper de plusieurs d'entre elles sans avoir le moindre problème. Quelques mois plus tard, Morgan apprit qu'un soigneur était recherché, et ce qui rendait cette annonce intéressante, c'était que c'était précisément pour le site où son ancienne fiancée était censée avoir eut son stage, et bien sûr, elle y serait probablement encore. Ce fut donc non sans buts que le soigneur répondit à cette demande, signant un contrat pour une durée indéterminée avec exactement la même personne qui avait, plus tôt, engagé la jeune Rowl.

Chaque mois, il se rendit en Ukraine, pour un ou deux jours avant de repartir entre ses divers "patients", ses voyages, et ses diverses occupations officieuses: on ne devient pas Mangemort sans s'investir un minimum dans ces dites activités. Mais ce n'est pas pour cela qu'il ne continua pas de vivre. Ainsi, un an plus tard, il devient parrain de la dernière née des Greengrass, une famille avec laquelle il entretenait une relation étroite depuis quelques temps, et contrairement à toutes attentes, il devint un parrain exemplaire. Toujours là lorsque l'on avait besoin de lui, attentif et amusant, il entretint une relation toute particulière avec cette petite fille qui venait de naître, et cette dite relation n'allait certainement pas se terminer de si tôt.
Puis un jour, alors qu'il se rendait encore une fois en Ukraine pour sa visite habituelle, un homme était arrivé, et ce fut alors le commencement de tous les problèmes. Au départ, ce bâtard de sang-mêlé ne semblait ni un problème, ni une menace, mais au fil des années, il sembla se rapprocher de sa si précieuse Hesper. Dans un premier temps, Morgan n'y porta pas la moindre attention, laissant passer cela en continuant ce pour quoi il était venu. Après tout, des hommes qui tentaient de séduire la gentille Poufsouffle, il y en avait des tonnes, un de plus ou un de moins, quelle différence est-ce que cela pouvait faire? Mais lorsque Hesper prolongea son stage en Ukraine, la situation devint presque trop évidente, mais un presque suffit. Encore une fois, le Mangemort ferma les yeux sur ses problèmes, et continua comme si de rien n'était. Du moins, jusqu'à ce que son ancienne fiancée ne lui demande un nouveau service : l'aider à déménager. Peut-être que cela ne ressemblait à rien, mais derrière cette simple demande, se trouvait bien plus que ce que l'on pouvait croire, car si la jeune femme lui faisait une telle demande, c'était pour fuir sa famille qui, elle aussi extrémiste, exerçait une pression considérable sur ses épaules dans le but de la faire devenir Mangemort elle aussi. Ainsi, il fallait choisir un pays où personne ne penserait la trouver, une demeure assez reculée mais pas pour autant en dehors de toute civilisation, et bien entendu, ne laisser pas la moindre trace derrière eux, ou plutôt, derrière elle. Et bien évidement, c'est ce qu'il fit, du mieux qu'il put. Éliminer les obstacles, libérer le passage, "trouver" une maison... Chaque étape affutait peu à peu son esprit, le rendait plus ferme et faisait naître en lui la graine de folie qui bientôt allait germer, chaque étape dans un seul but : en son nom. Puis, le jour de ce fameux déménagement arriva: direction la Roumanie. Morgan lui-même était venu pour porter les affaires, après tout, c'était la moindre des choses pour celle qui avait, un jour, été sa fiancée, seulement ce jour, ils n'étaient pas seuls. Il n'y avait pas que lui, et elle, Hesper Rowl, la plus jeune et la plus attentionnée fille de sa famille, non. Il y avait quelqu'un d'autre, un homme, un Sang-mêlé, et pas n'importe lequel : celui du refuge en Ukraine. Et la raison de sa présence ici était des plus simples.
Hesper et lui étaient ensemble, et ce, depuis des mois.



« Des plus profonds désirs, naissent souvent les haines les plus mortelles. » - Socrate.  





« Les larmes les plus amères que l’on verse sur les tombes, viennent des mots que l’on n’a pas dits et des choses que l’on n’a pas faites. » - Harriet Beecher Stowe.  


Cette fois, l'information fit un peu plus de vagues que toutes ses modestes suppositions précédentes, car aussi choquantes soient-elles, elles ne restaient que de vagues idées sans la moindre conséquence. Mais là, ce n'était même plus une simple idée, c'était un fait, et la femme qu'il avait protégé depuis toutes ses années sortait tout simplement avec un vulgaire sang-mêlé... Et cela, cela réveillait son côté Sang-purs. Après tout, pourquoi ne pas choisir un sang de Bourbe tant qu'elle y était? Non, c'était un sang-mêlé à qui elle avait confié son coeur, et qui sait ce qu'il en aurait fait? Un étranger de plus, pas même venant de Grande-Bretagne. Un sauvage en résumé qui n'avait aux yeux que la jeune femme avec qui il était à présent "en couple". Et faire comme si ce n'était rien était désormais tout à fait impossible.
Le jour même, Morgan prit à part sa vieille amie, une discussion seul à seule s'imposait, mais lui apporterait-elle vraiment les réponses qu'il cherchait? Et bien ce ne fut pas le cas, mais comme toujours, la jeune femme réussit à le calmer à l'aide de mots, de sa voix et de son regard. Elle n'avait évidemment rien dit, ou plutôt, si, elle avait parlé mais elle n'avait rien dit, ni réponses, ni informations supplémentaires, lui demandant simplement d'attendre encore un peu, et qu'elle lui dirait bien vite le fond de l'histoire. Mais bien sûr, il était tellement simple de se défiler. Néanmoins, il fit ce qu'elle lui demanda, et laissa ce désagréable "détail" de côté le temps du déménagement. Au final, ce fut même une journée plutôt agréable, et ce malgré la présence de "l'ami" d'Hesper, et en soit, Morgan ressentit que cette dernière journée en annonçait beaucoup d'autres du même genre. Et ce fut le cas.

Suite à ce déménagement, Hesper et son nouveau compagnon commencèrent une vie à deux, chacun trouvant un petit boulot de son côté jusqu'à ce que leur quotidien ressemble à toutes les vies confortables des petits couples heureux. Dîners, copains de jeux, collègues de travail, tous ces petits détails qui font d'une vie banale une vie des plus extraordinaires, enfin, du points de vue des principaux concernés. Car pour Morgan, tout cela ressemblait plutôt à une mauvaise blague, une vague comédie dont il ne comprenait même pas l'intérêt, et pourtant, il arriva un jour où ils l'invitèrent, Hesper, et lui, une simple invitation à dîner mais qui en cachait beaucoup, et ce fut tout naturellement que le Mangemort accepta, voyant en ce dîner une chance de revoir celle à qui son destin était lié.
Le repas se passa agréablement, mis à part évidemment la guerre froide que se livraient le Winterfield et le nouvel amant. Silencieusement, ils se lançaient tous deux quelques regards noirs ou répliques acerbes de-ci, de-là, ne montant que rarement le ton en de brûlants débats, tous deux enchaînés moralement par toute l'affection qu'ils portaient envers la Rowl. Puis suite à ce dîner, un second se profila, puis un troisième et un quatrième, jusqu'à ce que ces repas entre "amis" deviennent plus qu'une vulgaire habitude, mais un véritable rituel. Peut-être qu'au final, tous trois y prenaient du plaisir, un moment de complicité durant lequel ils pouvaient discuter, débattre et parfois même rire, ce fut une belle période pendant laquelle Morgan put prendre du recul, et comprendre un peu mieux la situation dans laquelle ils se trouvaient tous, et ce, même si quelques temps plus tard il apprit que sa vieille amie n'était plus la petite amie de ce sauvage de Sang-Mêlé.
Non, elle était sa fiancée.

Lors d'un de ces énièmes dîners, en l'an de grâce 1965, les deux hommes s'emportèrent et le ton monta entre eux. Mais comme souvent, Hesper tenta de s'imposer, et cette fois, la colère du Mangemort se déversa sur elle, et s'en suivit cris et larmes qui menèrent à la sortie précipitée de l'ancien Serpentard. Ce fut une dispute brutale et rapide, qui marqua sans doute autant la jeune femme que le dernier né des Winterfield, et elle marqua surtout la fin de cette période si "parfaite". Morgan ne revit plus les amoureux avant un certain temps, notamment car il en voulait à ces derniers pour... tout ce qu'ils vivaient. Le bonheur parfait, les petits oiseaux, tout ça c'était bien trop pour lui, comme s'il n'y avait que ça, comme si... il n'y avait qu'eux. Mais au bord de la folie comme il l'était, il lui restait un semblant de bon sens lorsqu'un beau jour, il décida de s'excuser, ou du moins, de s'excuser à sa façon. Vint un jour où il la contacta, tentant de demander pardon alors qu'elle ne savait pas trop comment réagir, puis, il s'emporta à nouveau, essayant cette fois de la convaincre d'accepter de le voir qu'il puisse présenter ses excuses face à elle sans passer par quelques moyen qui soit, juste elle, et lui, qu'il puisse enfin lui parler, seuls, mais une nouvelle fois, le ton monta, et toutes ses tentatives de discuter avec elle se terminèrent de la même manière par la suite. Encore et toujours, elle refusait, elle en arriva à ne même plus vouloir le voir, et ces refus répétés mirent à mal le moral du Mangemort. Et ce fut précisément pour ça que ce fut lors de cette période de troubles que la famille d'Hesper le contacta : ils voulaient retrouver leur fille.

Morgan vit plusieurs fois quelques envoyés de la part des Rowl, ceux-ci cherchant à faire comprendre la gravité de la situation au jeune homme : leur fille était introuvable et manquait à ses devoirs, de plus, il était tout simplement impensable -pour sa propre sécurité- de ne pas se joindre aux rangs des Mangemorts, tout simplement car autrement, ils devraient employer les grands moyens et selon leurs dires, ces dits grands moyens étaient quelque chose que personne ne désirait. Que de belles paroles prônant les liens du sang et de la famille, mais aux yeux de Morgan, tout ce manège semblait tout autre. Ils voulaient la retrouver pour la forcer à rejoindre les rangs de Voldemort, et non pour refaire quelques liens familiaux et encore moins la protéger. Il savait parfaitement comment fonctionnaient ce genre de familles, et il était tout simplement hors de question qu'il ne leur dévoile l'emplacement de la jeune femme pour une simple question d'embrigadement qui allait lui coûter cher. Non... Ce fut alors que les Rowl changèrent de discours. Peut-être avaient-ils eut quelques informations sur les sentiments de Morgan à l'égard de leur cadette, ou peut-être avaient-il décelé sa faiblesse, son unique faiblesse, mais quoi qu'ils en soit, ils se mirent à lui proposer un accord. Il les menait vers Hesper, en échange de quoi, ils parleraient avec elle pour que sa relation avec le jeune homme s'améliore, ou plutôt, ils feraient tout ce qui était en leur pouvoir que cela s'améliore. Une proposition déjà bien plus alléchante, et ce fut d'ailleurs face à celle-ci que Morgan céda. Mais à quelques conditions, bien strictes: il était impensable de laisser ses parents ou ses proches s'approcher d'Hesper, ainsi, ces derniers devraient choisir quatre Mangemort à envoyer avec Morgan chez leur fille, quatre et pas un de plus pour que la jeune femme soit le moins en danger possible, et même s'il savait cette entreprise dangereuse, c'était bien là la seule chance pour le Winterfield de revoir la femme qui avait jadis été sa promise. Il avait donc été convenu de la date, des conditions, du plan, ainsi que d'un plan de retraite: si jamais cela tournait mal, chacun d'eux auraient un bracelet chronométré qui les ramènerait une heure plus tard au QG des Mangemorts, et ce, quoi qu'il arrive.

C'était un beau jour de Novembre, en fin d'après-midi, et rien ne pouvait laisser présager du tournant que prendrait cette journée finalement bien sombre...
Cinq figures sombres s'avançaient dans la rue, visage couvert et manches longues pour cacher le tatouage qu'ils arboraient tous quatre. Ces quatre personnes se dirigeaient vers une maison bien précise, suivant docilement celui qui semblait être à leur tête, et qui lui, contrairement aux autres, avançait la tête haute et le regard droit, ses yeux habités par une lueur un peu folle mais derrière laquelle on pouvait trouver, en cherchant bien, l'inquiétude qui l'habitait. Cet homme aux cheveux bruns serrait fermement sa baguette, la manipulant nerveusement alors que son visage ne laissait passer la moindre expression autre que la froideur qui guidait ses gestes. Bientôt, la petite troupe arriva à la destination prévue, et d'un coup de baguette, la porte s'ouvrit, laissant passer ceux qui allaient semer mort et désolation sans même le savoir.
A première vue, personne ne se trouvait dans cette honorable maison, mais celui qui avait apparemment prit la tête du groupe ne s'attarda pas sur ce point, se dirigeant d'un pas assuré à travers la demeure dans un seul but : trouver celle qu'il connaissait si bien. Son fiancé lui, ne semblait décidemment pas présent, mais il ne désespérait pas, elle était sans doute là, elle devait être là! Et comme il l'avait déduit, ce fut effectivement le cas.
Lorsqu'il l'aperçu, elle était sans doute en train de chercher quelque chose à une vitesse qui laissait deviner sa panique. Alors ainsi, elle les avait entendu? Sans se soucier de ce détail, l'homme s'était approchée d'elle avant de lui saisir le poignet, la forçant à se retourner face à lui avant de l'approcher encore plus. Ses yeux, sa bouche, son visage... L'homme observa ces détails qui lui avaient tant manqué ces dernières semaines, serrant de plus en plus sa poigne sans même sans rendre compte, et quand enfin la femme réussit à se dégager, ce fut cette fois la peur qu'il put lire sur son visage. Un sentiment... A la fois nouveau, mais si familier, et étrangement, le plus effrayant dans tout cela, c'était qu'il ne le mettait pas même mal à l'aise bien qu'une pointe d'incompréhension voilait son regard, non.
Morgan souriait simplement, heureux d'avoir put revoir celle qui hantait ses nuits.
Puis, tout naturellement, les questions habituelles revinrent "Pourquoi? Comment? Qui as-tu emmené? Pourquoi?" et bien évidemment, le ton monta bien vite des deux côtés alors que les autre Mangemorts qui étaient restés à l'arrière les rejoignaient peu à peu. Et comme dis le dicton, "plus on est de fous, plus on rit", car ce fut peu de temps plus tard qu'un revenant pénétra la demeure : le fiancé de la jeune femme était à présent parmi eux, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne semblait pas des plus heureux, au contraire même. Baguette en main, regard brûlant, il ne fallut pas longtemps avant que les "Mangemorts" s'en aillent, tous, sauf un, celui qui semblait mener le groupe : Morgan. Malheureusement, tout s'enchaina très vite, et les sorts fusèrent vers ce dernier, la colère n'arrangeant rien, ce fut le chaos le plus total jusqu'à ce que l'un d'eux ne touche la jeune femme qui se trouvait entre les deux hommes. Personne ne sut réellement comment cela se produit, et ce fut assez confus pour tout le monde, mais au fond de lui, Morgan était certain que c'était le sort de son adversaire qui avait touché la femme qu'il avait tant chérit, et cette simple idée ranima en lui la rage d'un fou, du monstre qu'il était. Se jetant sur son ennemi, le Mangemort se battit bec et ongles, quelques fois entrecoupés de quelques paroles un peu folles, sans ménager le moins du monde son adversaire qui ne semblait plus pouvoir lutter, mais c'était sans compter sur leur plan de retraite qui se déclencha à ce moment précis. Une simple lumière, un léger cliquetis, et le bracelet chronométré transporta le Winterfield loin, très loin, à des centaines de kilomètres du corps de sa belle, et n'ayant put tuer de ses propres mains l'assassin de cette dernière.

Mais ce qui était sûr, c'était qu'il n'allait pas s'en sortir si facilement, non... Repartir dés à présent ne servirait pas à grand chose, il serait d'ores et déjà sur ses gardes et s'attendrait à sa venue pour "finir le travail", alors il allait devoir attendre. Un an, ou deux, voir même plus, mais lui-même aller s'améliorer, se préparer, lui et sa vengeance, devenir plus fort, pour à présent ne plus perdre personne. Et pour faire payer le prix fort à celui qui venait de lui enlever la seule personne pour qui il ressentait de l'attachement, alors même qu'il ne lui avais jamais dit.


« Je choisis mes amis pour leur bonne présentation, mes connaissances pour leur bon caractère, mes ennemis pour leur bonne intelligence. » - Oscar Wilde  




« Rien n'est plus commun que le désir d'être remarquable. » - William Shakespeare.  

Devenir plus fort, c'est ce pour quoi il travailla durant toutes ces années, s'entraîner, se gaver, se couvrir de runes et de sorts interdits. La magie noire devint lentement sa meilleure amie, une sorte de drogue dont il ne pouvait décidément pas se passer. Ainsi son domicile devint un véritable recueil de toutes sortes de sorts et de matériaux déconseillés et tous plus illégaux les uns que les autres. Cœur d'espèces en voie de disparition, fourrures de races rares, poudres d'os, de griffe, de dents... De quoi faire le bonheur de tout bon alchimiste, mais si Morgan possédait tout cela, ce n'était certainement pas pour créer quelque véritaserum ou autre potion aux pouvoirs les plus crains, non, c'était bien pour améliorer encore un peu son corps qui n'était plus qu'une épave, poussant ses limites encore plus loin, autant physiques que morales, tandis qu'il sombrait lentement dans la folie profonde qui ne faisait que s'approcher au fil du temps. Chaque jour un peu plus proche, chaque jour un peu plus réjouissante, elle lui tendait la main comme une vieille amie qui l'aiderait à supporter ses souffrances, une amie compréhensive qui l'élèverait plus haut quoi qu'il arrive, mais une amie dangereuse, dévorante, qui causerait très certainement sa peine. L'utilisation des sorts à répétition causèrent chez le Mangemort des troubles irreversibles : maladies sanguines, impossibilité d'user de sa magie anormalement élevée suite à ses expériences sans en subir des conséquences physiques d'autant plus importantes, cauchemars et insomnies à répétitions... Mais les faits étaient là, il devenait de plus en plus puissant et bientôt se tiendrait aux côtés du Seigneur des Ténèbres lui-même, toisant de haut sorciers et moldus indignes qui ne faisaient que polluer ce monde de leur présence! Le pouvoir, oui, une source inépuisable de désir et de folie, et à l'aide de ce pouvoir, il pourrait devenir le bras droit de ce sorcier tout puissant, et enfin, se venger de celui-ci avec toute la violence qu'il méritait.

Mais vint un jour sombre où lors d'une mission au compte des Mangemorts, Morgan ne put tenir jusqu'au bout. Ses sorts ravageurs parcoururent le champ de bataille, semant chaos et mort sur son passage, mais c'était là sans compter sur les imprévisibles contre-coups que lui avaient valus la magie noire, et en plein milieu du champ de bataille, l'Homme s'était effondré au sol, crachant du sang par tous les orifices avant de tout bonnement perdre connaissance. Il aurait probablement put perdre la vie ce soir là, après tout il était simple de tuer un homme à terre totalement incapable de se défendre, mais il faut croire que malgré toutes ses erreurs et ses péripéties, l'homme s'était fait quelques connaissances, voir même peut-être plus... Mais quoi qu'il en soit, lorsque le sang-pur reprit conscience, ce fut à son domicile, prêt de trois jours après sa vulgaire défaite, et étrangement, il ne se réveilla pas seul. Car oui, quelqu'un l'attendait. Quelqu'un s'était inquiété pour lui et lui avait sauvé la vie en fuyant le champ de bataille.
Encore aujourd'hui, Morgan se souvient parfaitement des paroles qu'il avait eut envers lui, tout simplement car ce furent ces dernières qui firent basculer sa vie, ou plutôt, qui la menèrent à sa fin. "Tu dois arrêter tout ça!" ne cessait-il pas de répéter, "Arrête ou tu vas finir par te tuer!", et ce furent précisément ces mots qui plantèrent en le jeune homme la graine d'idée. Cela allait le tuer... Mais pourtant, il était tout simplement hors de question qu'il se passe de ces rituels qui étaient devenu son quotidien, un besoin dont il ne pouvait plus se passer. La solution était donc toute simple : mourir. Oui, mourir, mais rester vivant dans un même temps. Ainsi, il ne pourrait plus tomber plus bas et profiterai d'autant plus de sa nouvelle force qui ne cesserait de croire. Et quand bien même il devrait souffrir des dizaines d'années voir des siècles de ces maladies et de tous ces malheurs pour obtenir ce qu'il voulait, mourir pour une vengeance n'était au final qu'un faible prix à payer pour voir la crainte et la terreur envahir le regard de celui qui avait gâché sa vie.
Et c'est ainsi qu'il se mit en tête de sacrifier sa vie pour devenir un meurtrier incapable de mourir, qui subirait ses fautes indéfiniment pour quelques minutes d'un plaisir qui n'en valait sûrement pas le coup.
Pendant de longues semaines Morgan rassembla de nombreuses informations sur les vampires, tant les colonies diverses et variées que les plus solitaires de ces créatures qui faisaient trembler les villes et villages moldus des environs. Ce fut difficile de choisir le bon mort, ce devait être quelqu'un de redoutable pour qu'il le vide de son sang, mais pas trop pour que Morgan puisse tout de même renverser la situation avant de lui ôter le peu de vie qu'il lui restait. Oh, bien sûr, c'était là une entreprise dangereuse, mais aux yeux du fou, cette idée qui occupait toutes ses pensées était devenue oppressante, une véritable obsession de laquelle il ne tirait que de l'extase, et lorsque la nuit tant attendue arriva enfin, ce fut l'esprit brouillé par la folie que Morgan se jeta sous les crocs du Vampire.



Le Mangemort avait au moins le mérite d'avoir bien choisit sa cible, certes redoutable mais loin d'être imbattable, mais que pouvait réellement un homme seul bien qu'armé d'une magie des plus alarmantes face à un mort-vivant doté d'une force et de réflexes redoutables? Pas grand chose je le crains. Ce fut un beau et long combat durant lequel "l'humain" se battit avec ferveur, et réussit presque miraculeusement à tenir tête à son adversaire. Mais un chien face à un lion reste un chien malgré tout, ainsi le lion prit le dessus raffirmant sa supériorité face à celui qui avait osé venir le défier sur son propre territoire. Et Morgan fut submergé par toute la puissance de l'autre. Longtemps il se souvint de sa première morsure, la douleur foudroyante lors du contact des crocs qui pénétraient sa peau, l'étrange sensation d'absence alors que l'autre se délectait de son sang, ce fut une expérience enrichissante qui nourrit d'autant plus la folie dans laquelle il s'était emmuré, mais malgré cette extase que lui procurait le vampire il n'oublia pas son objectif premier. Ainsi, il se débattit comme il put, à coup de baguettes ou de nombreux objets à sa portée, bien entendu sans grand effet sur le monstre qui ne cessait de lui sauter à la gorge, et une nouvelle fois, Morgan ne dut sa survie express qu'à une surprenante intervention de quelqu'un qu'il ne s'attendait certainement pas à voir là. Mais en quelque sorte, ce fut grâce à cette personne qu'il était parvenu à atteindre son objectif, alors pourquoi se plaindre d'une victoire partagée quand elle avait à la clée un avantage des plus certains.

Maintenant qu'il avait eut ce qu'il désirait il ne lui manquait plus que le plus important: sa vengeance. Car, après tout, il était mort mais continuait pourtant de vivre comme tous ceux autour de lui, possédait une magie surnaturelle et une force surprenante à défaut de quelques problèmes de santé dont il ne voulait même pas parler. Il allait enfin pouvoir sentir sa peur, le frapper de toutes ses forces, le faire souffrir comme lui l'avait fait souffrir et lui montrer le vrai sens du mot douleur. Et quand bien même tout cela serait terminé, une fois la dernière lueur de vie ayant quitté le regard de ce bâtard, il n'aurait pas souffert autant que lui, du moins il le pensait. Non... Non, ce n'était pas ça, il fallait autre chose. Le tuer n'arrangerait rien, il faudrait le laisser en vie avec un amère souvenir de sa venue, que son fantôme hante ses pensées tout au long de sa vie, que plus jamais il ne puisse dormir à poing fermer sans penser à cet horrible moment où Morgan l'aurait maltraité.
Mais cela n'était pas encore pour demain, et il restait encore du temps au Mangemort avant de retrouver son "vieil ami"...

Le Winterfield commença assez tôt ses préparatifs, posant premièrement un piège à sa cible pour réussir à retrouver celui qui avait fuit face à la mort. Une simple alarme silencieuse sur la maison de son enfance, ce n'était pas compliqué mais il savait déjà que cela fonctionnerai. Ce n'était ensuite qu'une question de patience, une attente qui se meublerait de ses plans de tortures et de ses propres expériences. Il ne fallut ensuite qu'attendre quelques mois avant que la cible ne tombe droit dans la gueule du loup, offrant ainsi au soigneur de dragon l'occasion de mettre en place ce à quoi il songeait depuis tant d'années. Une nuit mouvementée à vraie dire, pleine de cris, de gémissements et assez sanglante... En quatre ans, Morgan était devenu un expert dans les tortures physiques et morales quand bien même il retint ses coups sur ce traître qui avait un jour dîné à sa table. Une fois son affaire accomplie, le Vampire abandonna le corps inanimé de sa cible dans la demeure, délivrant un Feudaymon à travers ses couloirs, juste un petit souvenir avant de s'en aller...
La cerise sur le gâteau.


« Sur les lieux d'un crime, il y a des éléments qui de par leur nature ne pourront jamais être répertoriés ou examinés. Des éléments comme l'amour, la rage, la haine et la peur. » - James Reese  



« Une question parfois me laisse perplexe : est-ce moi ou les autres qui sont fous ? » - Albert Einstein.  

Dix ans sont passés depuis la mort de la jeune Hesper Rowl, et encore aujourd'hui, le meurtrier reste introuvable. Pire, tous les documents concernant l'affaire, autant moldus que sorciers ont comme disparus, et quelques jours après le meurtre le corps de la victime s'est mystérieusement envolé. Beaucoup de zones d'ombres pour une petite affaire en somme, mais cela, ni le coupable ni les témoins ne s'en préoccupent. On parla de cinq hommes, cinq hommes encapuchonnés qui s'en allèrent à la demeure de la jeune femme avant de lui enlever la vie, mais la vérité c'est que bon nombre d'entre eux ont perdu la vie dans les années qui suivirent d'une bien étrange manière. Certains tombèrent de haut, d'autres eurent une crise cardiaque venue de nulle part, d'autres "la grippe" ou même une vulgaire allergie. Mais notre principal protagoniste lui survécut, ou plutôt non, décéda à son tour, renaissant ainsi sous une forme des plus monstrueuses : une créature mort-vivante incapable de mourir. Ainsi, avec se nouvelle force et son état plus ou moins enviable, il put enfin accomplir la vengeance qui le préoccupait tant, laissant pour mort celui qui lui avait enlevé sa lumière.
S'en suivit une époque plus calme, plus satisfaisante durant laquelle Morgan enchaînait entre ses activités officieuses et officielles, se rendant bien vite compte que son hyper-sensibilité au soleil allait lui poser plus d'un problème. Le Mangemort se mit donc en tête de découvrir un moyen d'être suffisamment résistant pour pouvoir au minimum sortir caché de jour, usant de sortilèges oubliés de magie noire et d'autres cérémonies que même les plus téméraires des Mages noirs hésiteraient à toucher, mais dans sa douce folie qui lui ordonnait de trouver le moyen de devenir l'outil indispensable du Seigneur des Ténèbres, comment se rendre seulement que ces expériences et sacrifices ne lui apporteraient que malheurs et souffrances? Le peu de personnes qu'il cotoyait commencèrent à le craindre, il était à présent devenu totalement irraisonnable et se terrait derrière son aliénation tout en s'enfonçant dans la solitude... De monstre il n'avait plus seulement le corps, car à présent il aurait aisément put à lui seul effrayer plus d'un mage aguerris. De l'homme, il ne devait rester que peu de choses, si au moins il y en avait était un ne serait-ce qu'un jour. Puis vint un jour où ses expériences sur lui-même portèrent leurs fruits, ou du moins, il le pensa, mais ce jour là il comprit qu'il ne pourrait réussir seul. Il lui fallait quelqu'un, quelqu'un avec de bonnes compétences en alchimie qui pourrait lui créer ce qu'il désirait. Mais demander quelque chose comme cela demandait de la confiance, car après tout, il n'était pas compliqué de trafiquer la potion pour y placer quelque poison qui serait capable de l'affecter. Non, il lui fallait plus, quelque chose comme... Du chantage.
Alors il chercha comment faire, qui choisir et comment le faire chanter, et au bout de longues semaines le vampire trouva enfin la personne idéale. Ce ne fut pas facile, mais Morgan savait déjà parfaitement se montrer ... "persuasif" quand il le désirait, et au final, après quelques moins d'attente, il obtint finalement ce pour quoi il s'était tant battu. Mais à quel prix? Les problèmes de santé ne cessaient de s'accumuler et probablement serait-il mort s'il ne l'était pas déjà, de plus, les effets de la potion ne duraient qu'une vulgaire heure et elle prenait plus d'un mois de préparation bien qu'il fournissait lui-même les ingrédients.
Et la première qu'il sorti à la lumière sous sa nouvelle forme, ce fut pour rendre visite à sa filleule qu'il n'avait vu depuis plus d'un an.
Oh, bien sûr, cette potion n'était très certainement pas miraculeuse, et Morgan ne pouvait s'empêcher de se munir d'écran solaire et de vêtements couvrants pour ne pas souffrir de la lumière du soleil, mais si cela pouvait lui permettre de voir sa filleule grandir ne serait-ce qu'une heure par mois, cela lui suffisait largement.

Car suite à cela, "l'homme" qui n'en était plus vraiment un sembla devenir un peu plus vivable, continuant sa vie partagée entre sa passion pour les reptiles et plus précisément les dragons ainsi que ses sortilèges et ensorcellements qui permettaient eux de briller -du moins le pensait-il - chez les Mangemorts. Il se rapprocha notamment de sa jeune filleule et commença à lier des liens utiles tout autour de lui, reprenant en main le commerce de ses parents, étrangement décédés dans un accident de voiture, d'une main de maître malgré son excentricité quelque peu déroutante.
A présent, quiconque le verrait dans la rue ne pourrait deviner le meurtrier qui se cache derrière cette apparence apparemment calme et sérieuse, mais adressez lui la parole quelques minutes et vous vous rendrez rapidement compte que cet homme ou plutôt ce monstre est loin d'être totalement sain. Et osez seulement le provoquer, et vous comprendrez alors ce que l'expression "un loup parmi les moutons" signifie vraiment...

 « Le mal n'est jamais spectaculaire. Il a toujours forme humaine. Il partage notre lit et mange à notre table. » - W. H. Auden.  





IDENTITE MAGIQUE DE MORGAN WINTERFIELD


 
« SITUATION MAGIQUE
  AGE : 39 ans
  GROUPE : Mangemort
  METIER / MAISON: Soigneur de Dragons / Serpentard

 
« CARACTERISTIQUES
  PLUS GRANDE PEUR & FORME DE L'EPOUVANTARD : lui-même
  PATRONUS : * A remplir une fois accordé par le staff*
  SORTILEGE PREFERE :
doloris
 
  « POUDLARD   
  { Si vous êtes adulte et que vous n'y ètes pas allé, zappé la partie, si vous y etes allé, répondez pour le passé }
  MAISON  : Serpentard
  QUIDDITCH  :Attrapeur (un ou deux ans avant de changer de post - à voir )
  AUTRE : /
  BUSES :
- Astronomie : Piètre
- Botanique : Acceptable
- Défense contre les forces du mal : Acceptable
- Etude des runes : Effort exceptionnel
- Histoire de la magie : Acceptable
- Métamorphose : Acceptable
- Potions : Acceptable
- Sortilèges : Effort exceptionnel
- Soin aux créatures magiques : Effort exceptionnel
  OPTIONS CHOISIES : A partir de la 5eme année
  ASPIC :
- Astronomie : Acceptable
- Botanique : Effort excpetionnel
- Défense contre les forces du mal : Acceptable
- Etude des runes : Acceptable
- Histoire de la magie : Piètre
- Métamorphose : Effort Exceptionnel
- Potions : Effort Exceptionnel
- Sortilèges : Optimal
- Soin aux créatures magiques : Effort exceptionnel
  
 
  «  AUTRE
  Autre 1 : Morgan est un passionné de reptiles et a un énorme vivarium chez lui, vide la plupart du temps. Je vous laisse deviner où sont ses petites bestioles.
  Autre 2 : Il connaît bien des manières de torturer quelqu'un, ce qui est d'ailleurs l'une de ses tâches favorites
 

 


Dernière édition par Morgan Winterfield le Dim 30 Aoû - 23:15, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1996
Date d'inscription : 21/06/2015
Multicomptes : EKLG - Raphael N. Andrews
Caracteristique : Gourmandise de la Confrérie. Bibliothécaire à Poudlard.
MessageSujet: Re: L'histoire d'un ange   L'histoire d'un ange Icon_minitimeDim 23 Aoû - 23:20

Bienvenue ! :D
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1651
Date d'inscription : 23/08/2015
Multicomptes : Jon Lakenstridge - Linda Oswin - Savanah Lewis
Caracteristique : Mangemort
MessageSujet: Re: L'histoire d'un ange   L'histoire d'un ange Icon_minitimeLun 24 Aoû - 0:50

Merci Gourmandise, même si j'imagine que "Re-bienvenue" serait plus adapté o/

___



Past never goes


« On dit toujours que les démons viennent des enfers. Mais la vérité toute simple est celle que l'on tait à tous, c'est qu'eux aussi descendent du ciel. »

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1619
Date d'inscription : 27/04/2015
Caracteristique : mangemort
MessageSujet: Re: L'histoire d'un ange   L'histoire d'un ange Icon_minitimeLun 24 Aoû - 7:59

Rebienvenue alors :p

___


BAD IS THE NEW GOOD
I can't escape this hell so many times I've tried but I'm still caged inside. Somebody get me through this nightmare. I can't control myself...  So what if you can see the darkest side of me. No one will ever change this animal I have become (c) badwolf
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2277
Date d'inscription : 13/03/2014
Multicomptes : Aaron/Tsukasa/Juda
Caracteristique : Attrapeur !
MessageSujet: Re: L'histoire d'un ange   L'histoire d'un ange Icon_minitimeLun 24 Aoû - 8:35

Rebienvenue !

___


This world will never be what I expected. And if I don't belong who would have guessed it. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around'cause it's not too late. It's never too late
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3968
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: L'histoire d'un ange   L'histoire d'un ange Icon_minitimeLun 24 Aoû - 13:07

Re-bienvenue ? Pff, rêve L'histoire d'un ange 3743514113

___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'histoire d'un ange   L'histoire d'un ange Icon_minitimeLun 24 Aoû - 13:20

L'histoire d'un ange 1917650886 L'histoire d'un ange 1917650886 Re bienvenue! L'histoire d'un ange 1917650886 L'histoire d'un ange 1917650886
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1651
Date d'inscription : 23/08/2015
Multicomptes : Jon Lakenstridge - Linda Oswin - Savanah Lewis
Caracteristique : Mangemort
MessageSujet: Re: L'histoire d'un ange   L'histoire d'un ange Icon_minitimeDim 30 Aoû - 22:39

Merci à tous L'histoire d'un ange 500313946

+TEST DE POUVOIR : VAMPIRE

Cela devait faire quelques semaines que notre homme avait perdu la vie dans un combat loin d'être juste lors d'un jour des plus sombres. Quelques semaines qu'il était enfermé chez lui par le peu de proches qu'il lui restait, tiraillé entre la douleur et la folie qui le prenaient à la gorge. Jour et nuit, torturé entre ses problèmes de santé, cauchemars à répétitions et pertes de sang dues aux sorts de magie noire a répétition sur lui-même, il faut avouer que ce ne fut pas la plus agréable des période pour le pauvre Morgan. Mais de son point de vue, la folie l'aveuglant et lui faisant croire à toutes sortes de choses, il ne voyait que le fait d'avoir réussit sa tâche et d'être devenu à ses yeux, une sorte de dieu capable de droit de vie ou de mort sur quiconque. Mais en y réfléchissant bien, n'était-ce pas le propre de chacun de pouvoir influencer telle ou telle personne? Un enfant serait capable de pousser son camarade du haut des escalier parce qu'il lui aurait prit son jeu, sans pour autant avoir voulu son malheur, tout comme un adulte pourrait tout à fait se saisir d'un couteau trainant sur la table pour simplement ôter la vie à un collègue ennuyeux. Alors quelle différence avait-il à présent, si ce n'est qu'il n'en était devenu que plus à craindre?

Le changement sanguin combiné à ses problèmes habituels finirent enfin pas se taire lors de la troisième semaine. Les cris se turent dans la grande demeure secondaire des Winterfield et le calme finit enfin par revenir, et tous ceux qui s'étaient occupés durant tout ce temps du fou qui leur servait de proche ou encore de Maître ne sûrent pas trop s'il fallait s'inquiéter ou bien se réjouir. Car dans son lit, au calme, l'esprit du Mangemort s'activa, cherchant pour la première fois depuis qu'il était mort milles et unes manières de se venger. Mais une question persistait, une question à laquelle, cloué au lit et incapable de se lever comme il l'était, il était bien incapable de répondre: jusqu'où allaient ses nouvelles aptitudes?
Le goût du sang? Humain? Et animal? Avaient-il le même goût? Est-ce que les groupes sanguins influençaient les saveurs ou encore l'alcool changeait-il ces dernières? Tant de question que sa folie nourrissait, encore et toujours, lui faisant monter l'eau à la bouche alors même qu'il commençait à s'imaginer le goût de telle ou telle personne. Toutes les odeurs, l'instinct, tous ces détails qui jusqu'à présent lui avaient parfaitement échappés... Oh, il s'en était douté, et il avait beau avoir été observateur par le passé jamais il n'en était arrivé à une telle vision du monde. Mourir avait été en soit une bénédiction aux yeux de l'homme, et c'était aujourd'hui avec un tout nouveau regard qu'il observait le monde.
Il resta cloitré dans sa chambre quelques jours encore, quelques jours durant lesquels on le nourrit, mais durant lesquels il ne se sentit certainement pas rassasié le moins du monde. Quelque chose manquait, quelque chose d'important, de vital, un besoin beaucoup trop tentant... Bien évidemment, la réponse s'imposa d'elle-même, et Morgan ne tarda pas avant de devenir obsédé avec cette dernière idée. Cependant, vint un jour où il ne tint plus, et la tentation devenant trop forte, il s'est tout simplement attaqué à l'une des servantes de sa maison.
Ce fut une drôle d'expérience, délicieuse oui, mais après moult tentatives le Mage Noir en avait facilement déduit qu'il n'avait commencé que par un met de bas de gamme. La peur de la femme de chambre, ses cris alors qu'il la mordait avec extase au niveau de la jugulaire -commençons avec les classiques après tout!- et la douceur de la peau chaude de sa première victime sous la caresse de ses doigts. Sentir à même le corps le coeurs de cette dernière s'arrêter de battre avant de finalement se détacher avec regret de celle qu'il venait de déguster avec une hâte toute particulière... Tout cela furent des sensations uniques qu'il se plait encore à revivre aujourd'hui, mais la différence à présent est qu'aujourd'hui, lorsque ses crocs touchent la peau d'une quelconque personne, ce ne sont pas que ses sensations que le Mangemort revoit, mais ce sont là toutes celles de ses précédentes victimes qui lui reviennent en tête.
Leurs expressions, leurs cris, leur peur, et même quelques fois... Leurs gémissements de bonheur. Et c'est bien tous ces souvenirs, toutes ces sensations qui, plus que le sang, ont rendu accrocs plus d'un vampire tel que lui.

Et l'addiction couplée à la folie ne fait jamais bon ménage.

___



Past never goes


« On dit toujours que les démons viennent des enfers. Mais la vérité toute simple est celle que l'on tait à tous, c'est qu'eux aussi descendent du ciel. »

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 2101
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: L'histoire d'un ange   L'histoire d'un ange Icon_minitimeMar 1 Sep - 23:38



FELICITATIONS TU ES VALIDE


    Je sais j'avoue c'est trop la classe ! J'ai le plaisir de te dire que ton pouvoir est validé ♥️ Quant au patronus, ça sera le chacal :D Sois gentil avec tes petits camarades et ne les mords pas trop... Sauf si ils sont d'accord Souriiiire

Maintenant quelques liens utiles

→ Premièrement, en tant que bon membre validé, tu dois aller recenser ton avatar ainsi que recenser ton patronus sans quoi nous risquons de les oublier, et vous pourriez vous faire voler votre tête ! Ça sera balot quand même

→ Ensuite, plus amusant peut être les fiches de liens ainsi que les demandes de RP ; demandes diverses.  

→ Ensuite ! Assez important je suppose; du moins pour les élèves ! Si tu veux faire du sport le quidditch et si tu veux être prefet

→ Et enfin, pour vous comme pour nous, les achats et les les top sites  ++ N'oubliez pas de RECLAMER VOS GALLIONS EN PLUS

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'histoire d'un ange   L'histoire d'un ange Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire d'un ange
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire d'une rebelle, perturbée par une vie douloureuse. - Essalia Dreawan.
» Poussière d'ange.
» Shogun2 breve histoire féodale du japon nlle version
» Fiche Technique de Danaël Ashlott [Ange ou démon ? Pourquoi pas les deux]
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
SEVEN WONDERS
 :: Fiches validés
-